Zemmour contre le politiquement correct

Zemmour contre le politiquement correct


Eric Zemmour maintient ses affirmations :
« Je ne dis pas que tous les Noirs et les Arabes sont des délinquants ! Je dis juste qu’ils sont plus contrôlés parce qu’il y a plus de délinquance parmi eux. »
A Thierry Ardisson qui parle de « dérapage », Eric Zemmour répond :
« Ce terme ‘dérapage’ est devenu la nouvelle manière de censurer les gens. Je l’avais déjà observé et analysé et là je le constate à mes dépens. Dès que quelque chose déplaît à la ‘bien-pensance’,
qui a peur de la réalité, elle le taxe de ‘dérapage’. C’est devenu un anathème comme ‘raciste’, ‘fasciste’ ou ‘antisémite’ qui permet de diaboliser l’interlocuteur et de couper court à toutes
discussions. » Lepost.fr

Eric Zemmour a énoncé une vérité que tout le monde sait et dont témoigne la fréquentation des salles d’audience de la justice, des salles de commissariat et des prisons.
Taire la vérité ne fera qu’accroître les incompréhensions, voire le racisme.

Ce n’est qu’après 20 ans de remise en ordre policière forte, avec des peines particulièrement sévères pour les délinquants et les criminels que les Etats-Unis ont pu retrouver un
climat suffisamment apaisé entre les différentes communautés pour qu’un homme de couleur puisse être élu président.
Les premiers à souffrir du mensonge et de l’impunité des délinquants sont les membres honnêtes des communautés qui comptent le plus grande nombre de délinquants ! Quand les délinquants et
les criminels sont en prison, les citoyens peuvent se faire confiance quand ils se croisent dans la rue, quelle que soit leur origine et la couleur de leur peau.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: