Catégories

Auteur : Gilbert Martin

A l’ombre des Ylangs-Ylangs

30,00

A l’ombre des Ylangs-Ylangs

30,00

2 sold

Un petit berger du Haut Var, élevé « à la dure » et ayant assumé très tôt des responsabilités au dessus de son âge, caresse le rêve fou de rejoindre ses deux frères aînés, que les hasards de la vie ont envoyé successivement au Tonkin. Ce nom magique l’obsède et tourne sans cesse dans sa tête. C’est avec un plaisir immense qu’il peut enfin le réaliser avec l’aide de ses aînés.

UGS : 9782904255861 Catégorie :

Product Description

Un petit berger du Haut Var, élevé « à la dure » et ayant assumé très tôt des responsabilités au dessus de son âge, caresse le rêve fou de rejoindre ses deux frères aînés, que les hasards de la vie ont envoyé successivement au Tonkin. Ce nom magique l’obsède et tourne sans cesse dans sa tête. C’est avec un plaisir immense qu’il peut enfin le réaliser avec l’aide de ses aînés.


Dès son arrivée sur le territoire, il est confronté aux dures réalités, à la fois, du climat et de la vie mouvementée de colon. Son amour du travail, le potentiel de santé acquis par le genre de vie qu’il a mené dans son enfance et son honnêteté, lui permettent de se faire une renommée sans égale dans le monde des colons, au point d’accéder à des responsabilités professionnelles et administratives hors du commun.


Ce roman, qui retrace sa vie, d’après ses souvenirs de vieux colon est un hommage à tous ceux qui, comme lui, ont œuvré pour créer l’Empire Colonial Français. Qu’il y ait eu des « profiteurs » dans ce milieu là, comme dans beaucoup d’autres, ne fait aucun doute, un des défauts majeurs de l’être humain est la vénalité (n’en voit-on pas des exemples affligeants, autant que fréquents de nos jours ?). Jamais une pomme pourrie dans une cagette n’a justifié que l’on les jette toutes !

La colonisation « à la Française » a été, dans son ensemble, la plus constructive et la plus profitable aux pays où elle s’est appliquée. Ne faut-il pas voir là l’hérédité romaine ? L’entendre qualifiée « d’injuste » est révoltant au plus haut degré, ce qui a été (et continue à être) le plus « injuste » et le plus « néfaste » ce sont ces sept petits mots qui en ont sonné le glas avant l’heure : « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Il n’est que de voir dans quel cloaque se débattent les peuples qui ont cru au chant de ces sirènes !
NON ! MILLE FOIS NON ! N’en déplaise à certain, LA COLONISATION FRANÇAISE N’A PAS ÉTÉ INJUSTE !


Si cela avait été, les « colonisés » seraient-ils venus par centaines de milliers, volontaires, par deux fois en vingt cinq ans, pour libérer le sol de ce pays qu’ils considéraient comme leur « PATRIE » ?

Auteur

Gilbert Martin

Additional information

Poids 500 g

Avis

Il n'y a pas encore d'avis

Soyez le premier à donner votre avis “A l’ombre des Ylangs-Ylangs”