Catégories

Brand: Rodney Stark

Faux témoignages. Pour en finir avec les préjugés anticatholiques

21,80

Faux témoignages. Pour en finir avec les préjugés anticatholiques

(1 avis client)

21,80

6 sold

Product Description

On lit souvent que l’Inquisition fut l’un des chapitres les plus terribles et sanglants de l’histoire occidentale ; que Pie XII, dit « le pape d’Hitler », était antisémite ; que l’obscurantisme a freiné la science jusqu’à l’arrivée des Lumières ; et que les croisades furent le premier exemple de l’avidité occidentale. Ces affirmations sont pourtant sans fondements historiques. Dans cet ouvrage, l’éminent professeur de sociologie des religions Rodney Stark démontre que certaines idées fermement établies – surtout lorsque l’Église entre en scène – sont en réalité des mythes. Il s’attaque aux légendes noires de l’histoire de l’Église et explique de quelles façons elles se sont substituées à la réalité des faits. Un livre passionnant, écrit « non pour défendre l’Église, mais pour défendre l’Histoire ». AUTEUR Rodney Stark a enseigné la sociologie et les religions comparées à l’Université de Washington (Seattle) jusqu’en 2004. Il est désormais professeur de sciences sociales à l’Université Baylor au Texas. Traduit dans le monde entier, il est l’auteur du best-seller L’essor du christianisme (Excelsis, 2013).

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : SALVATOR (29 août 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2706718226
  • ISBN-13: 978-2706718229
  • Dimensions du produit: 22,5 x 2 x 15 cm

Auteur

Rodney Stark

Information additionnelles

Poids 500 g

1 avis pour Faux témoignages. Pour en finir avec les préjugés anticatholiques

  1. Aleth

    Si vous lisez The History of Romanism from the Earliest Corruptions of Christianity to the Present Time (1845), vous aurez une vue complète, détaillée, documentée, datée de tous les dommages causés par le catholicisme romain dans cette période. Il est très difficile de réfuter ces innombrables documents historiques référencés. Les catholiques amoureux de la vérité ne devraient pas s’abstenir de se documenter sérieusement. Les minorités religieuses persécutées et pour certaines éliminées méritent respect. Le cardinal Bellarmin, neveu du pape de l’époque, inquisiteur, a écrit en toutes lettres :
    « … car puisque UN NOMBRE PRESQUE INFINI ont été soit brûlés soit mis à mort d’une autre
    manière , soit Luther ne le savait pas, et il était donc ignorant, soit il le savait, et il est convaincu
    d’impudence et de mensonge. Car que des hérétiques aient été souvent brûlés par l’Église peut étre
    prouvé en donnant quelques exemples parmi de nombreux.
    Argument 2. « L’expérience montre que la terreur est inefficace. » Je réponds que l’expérience prouve le
    contraire. Car les donatistes, les manichéens et les Albigeois ont été extirpés et anéantis par les armes .
    Argument 13. « Le Seigneur donne à l’Église « l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu » ; mais pas
    l’épée au sens propre ; au contraire, il dit à Pierre qui voulait le défendre avec l’épée : « Remets ton épée
    dans le fourreau.» Je réponds : De même que l’Église possède des princes séculiers et des princes
    ecclésiastiques, qui sont ses deux bras, elle possède aussi deux épées, l’épée spirituelle et l’épée matérielle ;
    en conséquence, lorsque sa main droite est incapable de convertir un hérétique par l’épée de l’Esprit, elle
    appelle à l’aide la main gauche et contraint les hérétiques par l’épée matérielle. » (…)

    Comment est-il possible que l’un des plus hauts dignitaires de cette Église, un cardinal, neveu
    d’un pape, favori et confident d’autres papes, ait pu écrire, sans être réfuté, une argumentation aussi élaborée
    et infamante pour soutenir qu’on doive brûler les hérétiques ? (…) »
    Il est très souhaitable que les catholiques regardent enfin la vérité en face.
    Cordialement.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *