Catégories

Auteur : Jean Penet

Journal de marche du 40° RANA/2° D.B.

29,00

Journal de marche du 40° RANA/2° D.B.

29,00

2 sold

Collectif initié et rédigé par Jean PENET, journaliste honoraire. Ce livre est un apport à l’histoire. Il relate de 1942 à 1945 la vie et les combats des artilleurs de Leclerc.

Catégorie :

Product Description


Collectif initié et rédigé par Jean PENET, journaliste honoraire. Ce livre est un apport à l’histoire. Il relate de 1942 à 1945 la vie et les combats des artilleurs de Leclerc. Le lecteur les accompagne dans leur épopée : Le Maroc, l’Algérie, l’Écosse, l’Angleterre, la campagne de France, la réduction de la poche de Royan, l’Allemagne et leur démobilisation. A côté des Régiments d’artillerie habituels de la Métropole, il existait, plus particulièrement depuis la dernière guerre (14-18) des régiments hippomobiles comprenant un pourcentage élevé de Nord-Africains originaires de nos Départements d’A.F.N., qui avait leur numéro suivi du sigle R.A.N.A (Régiment d’Artillerie Nord-Africain) pour les différencier des Régiments « courants ». Ces régiments étaient en permanence opérationnels en principe, jumelés à des Régiments stationnés en AFN. Ils effectuaient tous les 6 mois dans ces Régiments-frères, qui, eux, étaient désignés par le signe « R.A.A. » (Régt. d’Art. d’Aff.). Ces Régiments avaient la double particularité d’avoir des effectifs de beaucoup plus importants que ceux de Métropole puisque obligés, à côté de leurs effectifs opérationnels, d’instruire un demi-contingent annuel pour la prochaine « relève » et d’offrir des commandements intéressants aux jeunes cadres… Le XIe Groupe du 66e R.A.A. (4e, 5e et 6e Bie) de Constantine muté en 1941 au 66e R.A.A. à Oran. Ses cadres étaient très soudés entre eux, venant presque tous de Constantine avec une troupe qui voulait en découdre. C’était un Groupe prometteur pour un Chef. Bien que les « R.A.A. » aient une brillante tradition derrière eux, le Chef d’Escadron Mirambeau, en prenant le commandement du Groupe, a pensé qu’au sein de la 2e D.B. destinée à débarquer en Métropole et symbole de notre Armée reconstituée et rénovée, il serait bon de faire revivre l’un des plus prestigieux des anciens Régiments dissous de l’Arme. S’agissant d’un Régiment « mixte » son choix se porta sans hésiter sur le 40e R.AN.A. de Châlons-sur-Marne dont le prestigieux Étendard était l’un des deux plus décorés de l’Arme.

Présentation de l’auteur :

A 18 ans, en 1943, il s’engage à Témara (Maroc) à la 2e D.B., versé au 40e R.A.N.A. Radio observateur, blessé en Normandie, il rejoint son unité fin novembre en Alsace. Il est titulaire de la Médaille Militaire, de la Croix de Guerre et de la Presidential Unit Citation. En 1946, termine ses études (droit), entre au service d’information du général Juin, Résident général de France au Maroc, puis journaliste au Maroc et en France ; il crée, en 1965, une maison d’édition et publie journaux et documents spécialisés dans le domaine des collectivités territoriales. A la retraite, secrétaire général de l’Amicale du 40e R.A.N.A., il publie un trimestriel « La lettre du 40e RANA », divers films historiques…

Auteur

Jean Penet

Additional information

Poids 500 g

Avis

Il n'y a pas encore d'avis

Soyez le premier à donner votre avis “Journal de marche du 40° RANA/2° D.B.”