Face à l’islamisme, Macron parle, l’Autriche riposte!

Posté le novembre 17, 2020, 11:21
2 mins

Un attentat islamiste sur son sol, un seul, aura suffi au gouvernement autrichien pour lancer immédiatement un plan de combat contre le terrorisme et le terreau politico-religieux dans lequel il se forme.

Outre la simplification des modalités pour fermer des mosquées, retirer les aides sociales ou le permis de conduire des individus suspects d’islamisme radical, ce plan va mettre en place la possibilité d’une détention préventive pour les djihadistes identifiés.

Les déchéances de nationalité seront facilitées pour les binationaux.

Mais, surtout, le gouvernement autrichien en décidant de créer le délit pénal «d’islam politique» porte le fer au cœur même de la nébuleuse islamiste. En lançant cette semaine, soixante perquisitions de cibles en lien avec le Hamas ou les Frères musulmans, l’Autriche n’a pas la main qui tremble.

Quel contraste avec notre pays! Voilà déjà 40 jours, Emmanuel Macron présentait en grandes pompes médiatiques un projet de loi contre le «séparatisme».

Une semaine plus tard, exit le «séparatisme», place à une loi visant à «renforcer la laïcité».

Recul sémantique. Reddition intellectuelle. Qui peut croire qu’une énième charte de la laïcité sera efficace?

Au lendemain de la mort de Samuel Paty, Gérald Darmanin, avait annoncé 231 expulsions de «radicalisés». À cette heure, on est loin d’avoir atteint cet objectif. Un objectif qui ne représente d’ailleurs que 5% des étrangers fichés en France pour radicalisme! C’est dire combien il s’agissait d’une annonce purement médiatique au lendemain d’un monstrueux attentat.

L’Autriche appartient à l’Union européenne et subit donc les mêmes contraintes juridiques supranationales que la France. Pourquoi ce qui est décidé à Vienne ne pourrait l’être à Paris? La différence tient en deux mots : courage et volonté.

8 réponses à l'article : Face à l’islamisme, Macron parle, l’Autriche riposte!

  1. quinctius cincinnatus

    19/11/2020

    les services du Renseignement autrichiens sont loin d’ avoir été très  » compétents  » , ils ont même été particulièrement négligeants d’ après ce que rapporte la presse autrichienne ; là dessus malgré les  » fusions  » sarkoziennes qui ont complètement désorganisées les servides nous sommes beaucoup plus efficients

    Répondre
    • ELEVENTH

      21/11/2020

      Q.Q. « je sais tout » et « je suis partout » a des révélations à nous faire sur les services de renseignements de tous les pays.
      Ah, oui, j’oubliais : il a dirigé la CIA il y a quelques années. Le FSB aussi ? Non ? Les services chinois, peut être ?
      Un clown vous dis-je.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        21/11/2020

        En Autriche le service combattant le terrorisme s’appelle: « EKO Cobra » il relève du ministère fédéral de l’intérieur autrichien.
        Un nom de circonstance, car pour combattre les serpents venimeux rien de mieux que le cobra, le roi des serpents.

        Que QC soit arrivé à infiktrer ce service sans se faire mordre pour y glaner des informations me semble hautement improbable.
        Les renseignements qu’il « connait » sont plutôt des copies conformes du « Point ».
        « Le Point » journal hautement crédible car faisant partie du Camp du Bien.

        Sur mon poste de TV connecté à ACEPC et également à SAT-Astra, je reçois une bonne dizaine de stations TV autrichiennes que je visionne presque tous les jours.
        Ces stations reflètent toutes les couleurs politiques autrichiennes et jusqu’à présent je n’ai entendu sur aucune les allégations de QC concernant le mauvais fonctionnement des services de renseignements.
        À suivre…

        Répondre
        • ELEVENTH

          21/11/2020

          Vous n’avez pas entendu… normal. Q.Q. la praline verse de plus en plus dans la débilité.
          Comme son candidat préféré BIDON qui n’aura de cesse de mettre les US par terre.
          Encore un pro-Chinois rétribué ou non. Mais complètement con, ça c’est sur.

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        22/11/2020

        mais mon pauvre type c’ est dans  » Die Presse  » !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          22/11/2020

          Extrait de « Die Presse »,
          Article: Waffenkauf im Nachbarland.

          Aber was ist passiert? Mitte Juli fuhr der Attentäter K. F. mit dem Auto von der Mutter eines Freundes in die Slowakei. Er ging in ein Waffengeschäft und wollte Munition für ein AK-47-Sturmgewehr kaufen. Er bekam sie aber nicht, weil er keine Lizenz vorweisen konnte. Der Waffenhändler meldete an die Behörden, dass ein jihadistisch anmutender Österreicher ebenjenen Kauf tätigen wollte. Die slowakischen Behörden informierten daraufhin Österreich. Das Bundesamt für Verfassungsschutz und Terrorismusbekämpfung (BVT) gab das Schreiben samt schlechtem Lichtbild an das Landesamt für Verfassungsschutz (LVT) in Wien. Ein Fragment eines Kennzeichens wurde ebenfalls übermittelt. Das LVT stellte Akten mit Fotos zusammen, das BVT bat Europol, dass die Bilder dem Verkäufer zur Identifizierung vorgelegt werden sollten. Und dann dauerte es. Trotz dreimaliger Nachfrage der österreichischen Behörden in der Slowakei war eine Identifizierung erst Mitte Oktober möglich.

          Résumé:
          Le terroriste voulait acheter des armes en Slovaquie mi-juillet mais il a été dénoncé par l’armurier aux autorités slovaques. Celui-ci a ajouté que le terroriste venait sans doute d’Autriche vu les plaques de sa voiture.
          Les autorités slovaques se sont sont empressées de communiquer cette nouvelle aux autorités compétentes autrichiennes..
          Qui à leur tour ont envoyé des documents avec photo de l’individu à Europol.
          Malgré 3 demandes des autorités autrichiennes une réponse avec identification du terroriste ne fut reçue que mi-octobre.
          Un peu tard pour prévenir l’attentat.
          Où est la faute?

          Je me garderai d’en ajouter plus, car je pense à toutes ces innocentes victimes.

          Répondre
  2. ELEVENTH

    18/11/2020

    Pour desserer l’étau musulman, de plus en plus envahissant en France, au lieu de couilles molles ou de traitres, il aurait besoin d’un nouveau et moderne Jean Sobieski qui a sauvé Vienne en 1683, a mis une bonne raclée aux envahisseurs et à évité une invasion générale de l’Europe occidentale.
    Mais cela ne plairait surement pas à certains politiques gauchistes français comme l’ex coco Jean Luc Mano qui, ce soir encore, sur la TV, insistait fortement pour préserver ses muzzs : un allié de fait de Méluche.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    17/11/2020

    Sebastian Kurz 34 ans et déjà chancelier d’Autriche.
    Son jeune âge n’empêche pas une maturité qui fait défaut au président français un peu plus plus âgé.

    Là où il y a une volonté il y a une voie, dit-on en autrichien!
    L’ Autriche et Vienne sa capitale ont déjà été confrontées dans un passé pas trop lointain à l’agressivité de l’islam.
    Les Autrichiens avec l’aide d’amis sont arrivés à chaque fois à repousser les envahisseurs.
    Cela leur a conféré un réflexe naturel à se défendre contre l’islam et Sebastian Kurz l’a hérité.
    En Autriche personne ne s’étonne des mesures qu’il.a prises.

    Mesures qu’un Macron n’osera jamais prendre en France.
    A-t’il peur?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)