Charlie hebdo : liberté d’expression, oui, mais pas à sens unique !

Posté le janvier 09, 2015, 11:23
7 mins

ak47_charlie_hebdo_agrif

L’abomination perpétrée contre les collaborateurs de Charlie-Hebdo et les policiers chargés de veiller sur eux soulève une indignation que nous partageons. Mais ce drame appelle d’ores et déjà les premières observations que voici :

Sur la réaction des responsables des organisations islamiques en France.

On comprend leurs solennels appels à ce que l’on ne confonde pas tous les musulmans avec l’islamisme jihâdiste et terroriste et il serait en effet odieux de le faire. Cela dit, l’islam mettant par-dessus tout en avant « l’oumma », sa réalité communautaire universelle, comment se fait-il qu’ils n’aient jamais essayé de la faire évoluer ?

Car, pour ne considérer que ces pays phares de l’islam que sont l’Arabie Saoudite, l’Iran, le Qatar, la Turquie, le Pakistan, comment admettre sans réagir que la conversion d’un musulman à une autre religion y soit frappée de la peine de mort ?

Pourquoi n’ont-ils jamais rien dit pour que soit libérée Asia Bibi au Pakistan, et comme elle tous ceux qui dans ces pays et bien d’autres sont devenus ou ont été atrocement fouettés puis pendus pour avoir été simplement suspectés d’une parole pas suffisamment respectueuse pour la personne du « prophète » Mahomet ?

Vont-ils enfin solennellement énoncer que toutes les occurrences de violence cruelle de ce prophète tels que rapportés dans le Coran et les Hâdiths ne doivent plus être modélisés, reçus comme de parfaits exemples à suivre, comme le font les jihâdistes, mais comme des anecdotes qu’il est absurde et anachronique de pérenniser ?

Vont-ils enfin parler et agir pour que partout dans l’oumma puisse désormais être établie et garantie la liberté et l’égalité religieuses, condition fondamentale de la liberté et de l’égalité civique ?

Sur la liberté de pensée et d’expression.

L’AGRIF est très attachée à cette liberté fondamentale de notre civilisation. Comme toute liberté, les lois doivent la garantir et la border. Elle ne peut être la liberté de l’injure, de la diffamation, de l’incitation à la haine ou de déni de la dignité humaine. Elle implique le droit de désaccord, le droit de réplique, le droit de réfutation et surtout le droit de réponse et sinon, celui des procédures judiciaires prévues par la loi.

Étrangement, beaucoup trop de ceux qui se targuent de défendre cette liberté d’expression sans limites la refusent en pratique à ceux dont ils ne partagent pas les idées. On vient encore de le vérifier avec les vociférations de toute une intelligentsia de gauche contre un Éric Zemmour.

Plus stupéfiante et même abjecte est la position de ceux qui réclament pour leurs productions comme un droit absolu d’intouchabilité, l’interdiction de l’expression de tout désaccord, de toute réplique par voie de presse, de manifestation, et le droit aussi à faire appel à la loi par les procédures prévues.

Qu’en est-il réellement de cette liberté d’expression, si, en parfaite contradiction avec l’exaltation de son principe elle excluait le droit de protester et réagir contre les provocations de Charlie-Hebdo, ses expressions de dérision, de mépris et trop souvent de haine, le droit enfin de trouver dégueulasses certaines de ses productions scatologiques et pornographiques. Devrait-on aujourd’hui, nous qui ne sommes pas Charlie, dans l’émotion du drame et des deuils oublier les encouragements de ce périodique aux chanteurs de rap appelant au viol et… au meurtre, notamment de policiers ? Devrait-on oublier la jovialité sarcastique avec laquelle jadis le dessinateur Siné, alors dans ce journal, commenta la mort de Jean-Pierre Stirbois ? Devrait-on oublier la violence des écrits antichrétiens avec la non-douteuse plaisanterie de considérer joyeusement l’idée de les « redonner à bouffer aux lions » ?

Les dessinateurs et employés de Charlie-Hebdo sont hélas morts, assassinés par ceux qui ont pris au pied de la lettre les plus abominables éructations des rappeux ! Et sont hélas tombés aussi les policiers contre lesquels ces éructations appelaient au traitement par la « kalach ». L’AGRIF tient tous ces textes à disposition.

Elle a aussi en archive les déclarations de Me Malka, l’avocat de Charlie-Hebdo, rappelant à des musulmans indignés que « contre les chrétiens, Charlie-Hebdo en avait fait « cent fois plus » ! Les chrétiens indignés, eux, avec l’AGRIF, ont quelquefois, face aux outrances les plus criardes, réagi devant la justice.

La réaction par le procès, c’est le propre de la civilisation !

Les islamistes, eux, ont répondu hier à Charlie-Hebdo par le massacre. C’est le fait de la barbarie la plus sauvage !

Ceux qui osent mettre sur le même plan les deux attitudes sont des misérables ! Pour l’honneur de ses morts, instituer désormais pour ce journal satirique une sorte de privilège de liberté illimitée d’expression, d’inconditionnalité, d’infaillibilité, d’intouchabilité, serait les instrumentaliser dans une abomination liberticide. À rebours, du respect qu’on leur doit.

Bernard Antony,
président de l’AGRIF

20 réponses à l'article : Charlie hebdo : liberté d’expression, oui, mais pas à sens unique !

  1. Sancenay

    16 janvier 2015

    Charlie Ylalibouc , c’est toufu !

    J’te dis, j’te larde,
    Aribaut a la parad’
    un truc de malad’
    ‘L’envoie à Parténia,
    c’te ouf de banania.
    On est niqué,
    on l’a dans l’fion,
    perdu not’champion,
    du droit de polémiquer,
    au bon sens du verbe,
    qui leur fout la gerbe.
    Dans la merde je suis,
    c’est pas langue de buis :
    un caïd m’a serré,
    mon or il m’a piqué .
    Pour partir à la guerre.
    Moi c’est pas mon affaire.
    J’em s’rais mis au off shore
    trop comme tout l’monde,
    dans c’Meilleur des mondes ,
    qui nous préparent,
    à leur sauce barbar’ :
    mariage pour personne
    tu crois qu’je m’abonne !?.
    Suicide assisté, c’est la calamité
    Quand t’es pas avorté
    T’es manipulé,
    Y’a plus d’liberté d’eeex – pression,
    Y’a que d’la dééé–pression.
    Vive la révolution!
    Moi tues si je mens
    Je rejoins Aribaut,
    en son « aboutissement ».
    Kapo,mélo, dodo,
    C’est la loi du marché,
    liberté du marché ,
    égalité du marché
    fraternité du marché
    c’est d’la caricature,
    le fruitd’la pourriture
    Fatuité, fatuité !
    Hm, hm, Ksss, hm,hm,Ksss!

    Répondre
  2. BRENUS

    14 janvier 2015

    Totalement d’accord avec Quinctius : par des positionnements de lâches nous auront ET la guerre (civile) ET le déshonneur. Que les péteux qui sont prêts a devenir des dhimmis baissent leur culotte et se munissent de vaseline. (Il parait que cela fait moins mal). Mais, peut être, ont ils déjà passé ce stade et en sont arrivés au masochismes suprême. Au quel cas, il n’y a plus rien a dire.

    Répondre
  3. HOMERE

    13 janvier 2015

    Selon le Figaro,un récent sondage donne + 5 points à Hollande, +7 à Valls et et + 4 à Sarkozy…..pas de quoi fouetter un chat !!

    Répondre
  4. Boutté

    11 janvier 2015

    Qu’ a fait Charlie Hebdo pour empêcher Zemmour d’ être empêché de parler sur les chaînes publiques de TV ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 janvier 2015

      inutile d’ aller aussi loin dans la mesquinerie! il suffit assez que nous sachions trouver les mots qui sont les plus appropriés à notre futur … et l’ un d’ entre eux nous a été donné par un écrivain ” soumission ” … soumission de tous : Chrétiens, fidèles de Mahomet , Juifs , athées, agnostiques etc … soumission par simple et immédiat ” confort ” … moral

      ” vous n’ avez pas voulu la guerre, vous aurez la guerre ET le déshonneur “

      Répondre
  5. Fucius

    11 janvier 2015

    En tant que membre de la communauté catholique, je m’afflige des récents affrontements qui ont opposé des représentants de la communauté musulmane à des représentants de la communauté socialiste.

    Ces heurts ont fait plusieurs morts parmi cette dernière, qui je l’espère saura réagir avec dignité et modération.

    Je respecte évidemment toutes les persuasions, la foi musulmane comme la foi socialiste. Toutefois je ne peux m’empêcher de constater que ces deux persuasions ont entraîné d’immenses souffrances dans l’Histoire, le socialisme depuis environ 2 siècles et l’islam depuis 14.

    Elle ont en commun le totalitarisme.
    Les protestations socialistes de laïcité, terme volé au christianisme, ne doivent évidemment tromper personne, il s’agit d’un retournement orwellien dont cette religion est spécialiste, puisque sa laïcité ne la limite pas, au contraire.

    Les deux totalitarisme qui affligent notre pauvre pays, l’un endémique et l’autre importé, vont probablement le mettre à feu et à sang, à moins que tous n’embrassent le christianisme et, donc, la dissociation entre pouvoir et autorité religieuse, qui dégage l’espace de la société civile autonome.
    Hélas la passion l’emporte le plus souvent sur la raison chez ces deux communautés.

    Répondre
  6. Serge-Jean P.Peur

    11 janvier 2015

    Je suis Charlie… et chrétien aussi.

    Répondre
  7. Hilarion

    11 janvier 2015

    Qui ne se souvient que Philippe Val qui fut longtemps à la direction de Charlie Hebdo avait demandé la dissolution du Front National. Sacré chantre de la liberté d’expression. En ces jours de grandes célébrations de la liberté d’expression ayons aussi une pensée pour Anne Sophie Leclère condamnée en première instance par le tribunal de Cayenne sur la plainte du parti Walwari créé par Taubira à 9 mois de prison ferme 50 000€ d’amende et 30 000€ de dommages et intérêt pour avoir associé une photo de singe à celle de Taubira. Faute de moyens, cette jeune femme n’ a pu se rendre au tribunal ne pouvant payer le voyage, Aucun avocat, sur place n’a voulu se charger du dossier, elle n’a donc pas été défendue. Staline en rigole encore du tréfonds de l’enfer Comment cette femme qui n’a que de faibles revenus pourrait-elle régler ces sommes qui l’engagent pour des années pour une action dont Charlie Hebdo faisait son quotidien. L’état français ne règle pas ses comptes à la Kalachnikov. Il tue socialement avec un sectarisme arrogant. Charlie Hebdo cristallise une bonne part de ce que dénonce Zemmour dans le suicide français” : la dérision, le graveleux, le vulgaire et à l’occasion le scatologique. Le drame qui frappe ce journal symbolise deux maux, d’un côté un libertarisme ou toute barrière morale ou respect de l’autre sont anéantis dans un concert de ricanements gras et en réponse, des individus psychorigides cultivant une névropathie mortifère. Dernier point, comme on aimerait que le cheptel politique qui nous dirige soit à la hauteur du professionnalisme de GIGN et du GIPN qui ont réglé des situations dramatiques de manières aussi exemplaires.

    Répondre
  8. adnin

    10 janvier 2015

    La sécurité du site est-t-elle au niveau de la menace?

    Répondre
  9. ursuli

    10 janvier 2015

    C’est depuis les lois Pleven et Gayssot que la liberté d’expression n’existe plus en France.

    Répondre
    • euréka

      13 janvier 2015

      Les mises en garde contre islamophobie et antisémitisme y sont allées de bon train en 48 H mais rien du tout sur la catophobie et le racisme anti-blanc.

      Ca veut donc dire qu’ils pourront continuer à nous humilier et nous tuer. On leur a délivré le permis ce week-end.
      En ce moment la Marseillaise est chantée à l’Assemblée nationale mdr alors que ces vieux chnocks ont laissé la racaille brûler notre drapeau des milliers de fois sans réagir. Ces poltrons seront les premiers à être balayés par la racaille.
      Entre temps les juifs auront tous fait leur alyaa et nous laisseront dans ce merdier qu’ils ont eux-même organisé.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        13 janvier 2015

        à mon avis et si on excepte Benyamine Netanyahu venu faire campagne … électorale ( ses concurrents des extrêmes-droites, orthodoxe ou raciste, étant eux présents AVANT LUI à Paris ) , les Juifs Français dans leur majorité ( c.à d . les ” non-médiatiques ” ) ne sont ,en tant qu’ individus, ” responsables ” de rien dans l’ affaire … Si vous avez bien suivi, et avec lucidité, les évènements vous aurez pu constater, comme moi, que les deux cibles principales étaient les Juifs et les ” blasphémateurs ” et secondairement les policiers ( pour des raisons évidentes et pas celles ” contre la République ” avancées par les Politiques ) et que les “terroristes français ” ( appelons les ainsi ) n’ ont pas touché à un seul Français dit de souche ( c. à d. non Juif ) … autrement ils auraient tout simplement posé une bombe dans le métro ce que feraient des ” terroristes étrangers ” … le problème est donc avant tout celui du Renseignement …

        Répondre
  10. Kalahari

    10 janvier 2015

    un journaliste hier à oser dire qu’au lieu de “Je suisCharlie” on devrait dire et afficher” je suis la FRANCE et sa culture”car il n’y a pas que les morts deL’hebdo mais 10 morts ces derniers jours au nom des extrémistes de cette religion

    Répondre
    • Marquais

      10 janvier 2015

      Sages propos en effet, tous les morts se valent dans le drame et pas seulement les célébritès au passé plus que trouble d’ailleurs. Quant à dire je suis la France , n’exagérons rien…ça leur arracherait la G…. !

      Répondre
  11. DESOYER

    9 janvier 2015

    La gauche fait une exploitation innommable de cet évènement en appelant à lutter contre tous les “extémismes”: suivez mon regard!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 janvier 2015

      ” Récupération et Recyclage ” … quand je vois notre pôvre ” Député de la Nation ” pénétrer dans la nasse posée par les ( tiers) et ( banco ) mondialistes j’en reste pantois … l’ Histoire ne lui a pas nourri le jugement elle l’ a juste ” intoxiqué “

      Répondre
    • René de Sévérac

      10 janvier 2015

      La seule excuse va à notre président :
      il va remonter son taux de sympathie
      (tout bénef).

      Répondre
    • Marquais

      10 janvier 2015

      très forts ces gauchistes. Et rapides , dès le jour même ils ont vu et activé le profit qu’ils pourraient tirer de ce drame . S’ils étaient aussi forts pour gouverner que pour manipuler l’opinion on aurait aucun souci à se faire pour des lustres !

      Répondre
      • euréka

        11 janvier 2015

        Les gauchistes savent en effet s’y prendre pour gaver les veaux de leur propagande infecte. Ca fait un bon siècle que ça dure. Arrivés à ce stade d’intoxication, impossible d’attendre des Français une prise de conscience.

        Seules les armes des agresseurs nous délivreront de la déchéance morale dans laquelle nous sommes vautrés.
        Les Français ne sont pas prêts de comprendre que l’on ne peut pas demander à un musulman de renoncer à son identité. Or, c’est cette identité qui est notre problème.

        La plupart des musulmans se sentent offensés par notre liberté d’expression et notre liberté de moeurs.
        Ne jamais oublier que ce sont les Algériens les plus occidentalisés, les plus démocrates, les plus cultivés, et les plus francophiles qui sont tombés sous les couteaux des islamistes dans les années 90..

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)