Quelles solutions à l’immigration en Méditerranée ?

Posté le mai 29, 2015, 4:10
10 mins

migrants
En partenariat avec
:
unnamed1

Dans un contexte de naufrage toujours plus nombreux de bateaux de migrants en Méditerranée il devient nécessaire de parler d’immigration. Il s’agit d’ un sujet difficile à traiter en France raisonnablement de par sa nature sensible. La gauche va aussitôt accuser la droite de racisme, de retour aux « heures les plus sombres de notre histoire » dès qu’on parlera de limitation, de quotas, de retour à la frontière (pourtant pratiquée en Australie ou évoquée au Royaume-Uni, par exemple). La droite la plus dure va taxer immédiatement la gauche d’angélisme, en la brusquant et en rentrant dans la polémique, alors que le tact et la pédagogie sont souhaitables quand il s’agit de parler du sort de millions d’êtres humains qui mettent leur vie en péril pensant trouver un avenir meilleur chez nous.

Entre le repli sur soi, une Europe forteresse, et une Europe sans frontière ouverte aux quatre vents, dans laquelle les peuples n’ont aucun droit de regard sur ceux qui vont cohabiter avec eux, il existe une voie médiane qu’il reste à explorer. Il en va de la survie de notre civilisation.

Stabilisation des régions génératrices de migrants :

 La principale raison de départ de ces migrants est la demande d’asile politique. Les migrants fuient leur pays d’origine, bien souvent en guerre permanente, notamment pour la Syrie qui reste le premier pays d’origine des migrants. Il est temps que l’Union européenne accepte la fin du mythe de la démocratie universelle et accepte de parlementer avec des dirigeants qui essaient tant bien que mal de préserver leur pays du chaos d’une part et du danger islamiste d’autre part, pour le Proche-Orient en particulier. Si la situation de ces pays, du point de vue des droits de l’Homme n’est pas encore parfaite, n’oublions pas que nos interventions dans ces pays n’ont fait qu’empirer la situation initiale.

Au contraire, il faut trouver un renversement d’alliance avec des pays comme la Syrie et réviser nos liens avec le Qatar, la Turquie et, l’Arabie Saoudite qui, rappelons-le, sont les partenaires officiels du terrorisme, finançant en argent et en armes les combattants de l’État islamique.  Une reprise des relations diplomatiques avec la Syrie serait la bienvenue, comme l’a montrée la récente initiative de parlementaires français à la rencontre de Bachar el-Assad. Un réchauffement de nos relations avec la Russie ne serait pas négligeable, ce qui nous ouvrirait une nouvelle porte d’entrée dans le Moyen Orient.

Enfin, la récente reprise de contact des États-Unis avec l’Iran devrait nous faire réfléchir aux nouveaux rapports de force qui semblent se créer à notre insu.

La vocation des pays occidentaux n’est pas d’arracher les migrants à leur pays d’origine. La première des charités est de leur permettre de vivre décemment sur la terre de leurs ancêtres. Globalement, les pays qui subissent l’immigration doivent réfléchir à un programme de co-développement avec les pays d’où proviennent ces migrants, que ce soit au Moyen-Orient, au Maghreb, ou en Afrique subsaharienne. Sans pour autant vouloir leur calquer un modèle politique qui est étranger à leur culture.

 

L’arrêt des pompes aspirantes en Europe et le renvoi des migrants ?

Si l’exil des migrants et la fuite d’un pays en guerre sont mis en avant et ne doivent pas être oubliés, l’Europe ne peut accueillir tous ces migrants. Ses capacités économiques ne peuvent répondre à une demande grandissante d’asile, avec plus d’1,4 millions de personnes en plus chaque année, d’origine non européenne.

L’attirance pour notre système est simple, ce n’est pas seulement la démocratie et la paix que chacune de  ces personnes viennent chercher. Si on exclut les réfugiés victimes de conflit, d’autres viennent attirés par les aides, notamment médicale, telles que la CMU et l’AME, offertes aux personnes en situation d’exil, en France. Les aides sociales, bien connues des gens qui migrent sont un des principaux motifs. L’arrêt de ces aides ferait sans doute réfléchir les migrants mais aussi les passeurs. Les logements gratuits pour les demandeurs d’asile de plus en plus nombreux ne devraient pas être une obligation dans le pays d’accueil, qui a déjà du mal à loger ses habitants, surtout en cette période de crise économique.

De même une réflexion sur l’obtention de la nationalité pour ces personnes devrait pouvoir être abordée sans soulever de remous au sein de la classe politique. Au droit du sol doit se substituer le droit du sang. Une véritable remise en question de nos valeurs soi-disant universelles devrait être amorcée. Le sentiment que la politique fait plus pour ces migrants que pour les Français est croissant et devient, et pas seulement en France, un argument électoral de poids.

La France doit retrouver la maîtrise de ses frontières. Mais cela ne peut se faire que dans le cadre d’une révision des accords de Schengen. Ceux-ci favorisent en l’état actuel toutes les possibilités d’immigration non contrôlée. Il faut rétablir un vrai contrôle des limites de notre territoire, permettant de lutter véritablement contre l’immigration clandestine, porte ouverte à tous les trafics, humains et financiers.

Enfin, à l’exemple de l’Australie, qui a mis en place une politique dissuasive contre l’immigration clandestine et des récentes déclarations de Theresa May, ministre de l’Intérieur de Grande Bretagne,  qui souhaite que les migrants clandestins puissent être renvoyés dans leur pays d’origine, la France et l’Union Européenne en général devrait pouvoir tirer des conclusions de cette tendance qui va à l’encontre de la bien-pensance généralisée. Cette politique a fait ses preuves en Australie qui ne connait plus les milliers de morts naufragés des années précédentes.

Il est absolument nécessaire de mettre fin à l’odieux trafic d’êtres humains organisé par des passeurs sans scrupules. Dans cette optique l’Union européenne s’apprêtait à lancer l’opération Navfor Med contre ces passeurs. Il semble toutefois que celle-ci ait malheureusement revue ses objectifs initiaux à la baisse. Le mandat de l’opération militaire décrit une action purement navale et n’envisage plus la destruction des bateaux utilisés par les trafiquants au départ de la Libye. Il n’est plus question non plus de frapper des installations à terre, sur la côte libyenne, comme envisagé dans les premières discussions entre capitales.

Il est dommage donc que Bruxelles ne se contente que d’effets d’annonce quand les peuples européens demandent des actes forts et concrets, qui seraient aussi dans l’intérêt des migrants également.

Dans de telles conditions, la France ne peut continuer à accueillir de nouveaux entrants en si grand nombre. Cela est indigne humainement, irresponsable économiquement, et condamnable éthiquement. Pour son propre bien et son propre avenir, et dans l’intérêt des immigrants eux-mêmes, notre pays doit repenser totalement sa politique migratoire. La proposition de l’Union européenne d’établir des quotas de migrants n’est pas recevable. Une autre voie doit être prise.

36 réponses à l'article : Quelles solutions à l’immigration en Méditerranée ?

  1. Bistouille Poirot

    08/06/2015

    Des zones d’ombres d’intensité complexes et à géométrie variable nous empêchent de contenir l’immigration. C’est aux réactions d’auto défense de l’Occident que nous devons cette situation. Il ne nous reste que des solutions expéditives qu’il faut prendre en compte, tant l’exaspération est grande et partagée par mes (N – 1) commentateurs et amis même si nos opinions souffraient de quelques diversions. La pensée unique n’est toujours pas à l’ordre du jour, ouf ! pas même en anglais…
    Dans les guerres déclenchées par l’OTAN et dirigées depuis un salon ovale, des populations entières subissent des conditions que leur tyrans « protecteurs » aménageaient pour tenir l’Islam à portée de leur bâton.
    Trop habitués à ne citer que Sadam Hussein ou Khadafi, nous oublions le rôle joué par les USA pour contrarier l’URSS en Aghanistan, quand la Russie son héritière naturelle, nous le rend bien en usant systématiquement de son véto au Conseil de Sécurité de l’ONU, par exemple !
    J’ajouterai à la liste des despotes qui sévissent dans le monde, le dernier Shah des Palévi dont la chute entraîna l’évasion du locataire de Neauphle le Château arrivé en grandes pompes à l’Aéroport de Téhéran pendant que je m’y nourrissais de ses poubelles, me glissais entre les affiches et les murs, tentais et finissais par « acheter » un steward « passeur » en $ et en or de 24 carats , les Rials n’ayant plus cours. Nous étions soumis à une fatwa généralisée et destinée à tout ce qui n’était pas chiite. Déjà soumis à l’exode qui suivit la dépendance des nouveaux algériens au FLN, je crois pouvoir vous soumettre l’avis autorisé d’un immigré malgré lui qui se serait bien abstenu de descendre de son Cheval de Troie pour rester chez lui. Tenez, je vous aurais même bien arrangé en incendiant l’écurie qui les abritait…
    J’ai cru comprendre cher Quinctius que votre carrière vous avait amené à parcourir le monde et engrangé des connaissances à la mesure des caps empruntés, avec un passeport et quelques visas bien sûr. J’ai dû faire la même chose un peu plus tôt peut être mais sans que nos routes ne se croisent. Il faut dire que mes obligations prof. m’avaient plutôt orienté vers des pays musulmans pauvres et riches, sunnites ou chiites, arabes ou d’origine Perses, blancs ou négroïdes. J’ai chaque fois dû mettre les curseurs à zéro pour aboutir dans des démarches imposées à coup d’objectifs à atteindre,… compris que je n’étais pas chez moi et en tout cas pas plus que ceux qui le prétendent ici.
    J’ai pu croire que les occidentaux s’étaient assagis avec l’aventure afghane. Que nenni, tout a repris de plus belle au Moyen Orient et au Sahel où l’infirmier qui comptait nous faire oublier l’épisode du « sang contaminé » porte à présent la casquette de chef de gare du Quai d’Orsay. Il nous promettait si vous ne l’avez déjà oublié, une réduction de 50% des effectifs dans une opération dont le nom m’échappe. Sur le papier la réduction fut de 100 % puisque son nom disparut et la totalité des hommes fut affectée à une opération qui porte un autre nom et qui elle a exigé un doublement des renforts. En gros, Mr FABIUS promettait de passer de 100 à 50 pour finalement engager 100 X 2 = 200
    Infirmier, chef de gare, prestidigitateur, quelle carrière éclectique ! Je n’ai pas la prétention d’avoir ouvert des yeux qui m’ont suivi jusqu’à cette ligne mais admettez que tout atome excité est condamné à retrouver un équilibre même passager en associant au réarrangement de son cortège électronique une émission énergétique correspondante.
    C’est de cette mutation dont VOUS et JE ne veux pas souffrir.
    Alors, Chevaux de Troie ou dans « le sauve qui peut », avec ou sans femmes, enfants, vieillards et malades, qui est capable d’ignorer le flux des armes individuelles qui circule chez nous sous le burnous, quand en parallèle s’engage un autre flux dirigé vers les zones de conflit et dont je vous tais le caractère MASSIF de leur pouvoir de destruction. Un peu comme celui que nous reprochions à Sadam pour nous donner l’occasion de l’envahir!
    Des armes tenues par l’Occident, puis par l’OTAN, puis par la France, puis par son armée, puis par vos enfants et mes petits enfants en attendant la contribution de nos poitrines.
    En général notre esprit cartésien analyse des situations de grande complication mais se trouve sans force au moment de les résoudre et commence alors le défilé indigent des « y’a qu’à » et « y faut qu’on » !
    Combien coûtent ces conflits et la reconstruction du patrimoine contemporain ou ancien?
    N’est ce pas assez pour laisser à Bachar le soin de régler ses révoltes, à Morsi celui de s’occuper de ses musulmans de frères, aux tribus libyennes d’évacuer AQMI, à Boutef de contenir le FIS et à Hassan 2 le pouvoir d’user de son rôle de « Chef des Croyants » pour reprendre à l’Arabie Saoudite les terres de Médenine et de la Mecque? Ca coûte combien tout ça et ça économise combien de vies ? Et à quelle vitesse pouvons-nous légitimement organiser le retour à Dar El Islam? et laisser à tous ces abrutis l’espoir déçu de compter sur le vote des étrangers pour affirmer leur dynastie?
    Nous avons une métropole à défendre et un patrimoine archipel de 500 îles dispersées dans le monde.
    OU SONT NOS CROISES ? Bistouille Poirot

    Répondre
  2. Bistouille Poirot

    08/06/2015

    L’attractivité du « Camp des Saints » est telle qu’aucune des solutions encore préconisées ne réduira les naufrages en mer, même en rapprochant les deux rives de la Méditerranée, même en imposant à la transhumance de se déployer entre les 14 km qui séparent Tanger d’Algéciras. Si la pêche au thon est réglementée en Méditerranée, Comment imaginer qu’il soit impossible de préserver le banc suicidaire qui circule en surface et tout faire comme le Maroc:
    – Pour lui interdire de se jeter à l’eau?
    – Le filtrer avec l’aide de l’UE dans ses 27 centres de tri?
    – Le contenir dans les ports émetteurs ?
    Là est l’urgence, suivie de son étendue au reste de la rive sud et finalement levée par le reflux en direction des pays émetteurs. Je rêve? ….Rêvons.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    06/06/2015

    N. D.-A. souhaite que les  » européens  » arraisonnent les bateaux en mer ( dans les eaux internationales ? ) pour les reconduire à leur port d’ origine ; solution humaine mais à mouvement perpétuel
    Entendu une  » experte  » en la matière suggérer comme je l’ avais dit d’ envoyer par le fond tous les  » rafiots  » à contrebande humaine dans leur port d’ attache … ce qui est un jeu d’ enfant actuellement avec les moyens de repérage actuels

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      08/06/2015

      Merci pour le le joujou de notre « experte » qui aurait pu avoir la générosité de s’intéresser aux boot peoples rescapés de son Pearl Harbourg, les piloter jusqu’en Sicile, accueillir ses touristes, orienter ces rafiots plein sud et à vide, les envoyer par le fond pour les soustraire aux prochaines navettes et confier les pilotes aux requins rapatriés de la Réunion par R.Ed !!…. What else?

      Répondre
  4. Claude Roland

    02/06/2015

    Cet article est bien gentil, mais il sent l’eau de rose et les bons sentiments à la Disney. Comique.
    Rien ne viendra des palabres entre Etats parce que certains Etats poussés vers l’islamisme n’ont pas d’autre choix que l’islam ou la disparition. Ils n’écoutent plus. La solution de l’immigration ne peut donc être que drastique.
    – Soit les européens accueillent chacun dans leur foyer personnel une ou deux familles d’immigrants et partagent avec eux : c’est la solution « bonne conscience » recommandée entre les lignes par les donneurs de leçons bobos (qui ne donnent jamais l’exemple).
    – Soit il faut s’attendre à ce que les migrants eux-même présentent la solution au bout des kalashnikovs mode « on a plus rien à perdre, et vous vous avez tout à donner ». Car enfin qui ne veut pas voir que les centaines d’hommes en âge de combattre remplissent essentiellement ses bateaux (nouveaux chevaux de Troie) et se retrouvent dans nos pays à traîner comme des âmes en peine mais peut-être en attente d’un signal de regroupement pour aller percevoir des armes et agir un peu partout en France selon les plans de daesh comme ses responsables l’ont déjà évoqué dans les médias. Mais on peut aussi, pour se rassurer en mode autruche, prétendre que non c’est impossible sans pour autant pouvoir le prouver d’ailleurs…
    Donc qu’on le veuille ou non, la solution se présentera d’elle même car nos politiciens, bien au courant de tout (comme j’ai eu la confirmation), ont d’autres chats à fouetter pour leur compte personnel. A un moment, on atteint le point de masse critique… et ça explose. Or ce point se rapproche chaque jour. Et ça va bien réveiller !

    Répondre
    • ghpelissier03599600

      02/06/2015

      @claude
      Bien dit, tout y est, mais une couche ne suffira pas, surtout quand le lecteur ne veut pas comprendre. Bistouille Poirot

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/06/2015

       » le point de masse critique  » se nomme :  » perfect storm  » et elle est déjà là ( ou il est déjà atteint ) Seuls  » nos  » ( ? ) politiciens ne sont pas au courant ; mais ceci est une autre histoire

      Répondre
  5. druant philippe

    01/06/2015

    @Jacky social :

    bien envoyé dans les gencives du partisan du plan Kalergi pour submerger et détruire l’ Europe .
    Crevure de Jaures !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/06/2015

       » à quoi cela sert il d’ avoir du talent lorsque l’ on est entouré que de vauriens et de sots  » … c’ est un Russe qui a dit cela … cela s’ adresse aussi bien à @ Jaurès qu’ à @Jacky le scato

      Répondre
  6. druant philippe

    31/05/2015

    @ghpelissier :

    « Des hommes donc, en âge de porter des ARMES. En amont, je ne porte aucune responsabilité sinon celle d’ exiger un référendum. En aval je ne veux pas servir de paravent à des politiques incompétents. »

    Les politichiens ne sont nullement incompétents , ils servent la destruction du monde blanc par la submersion démographique qui engendrera le chaos : ceci est voulu !

    Répondre
  7. Oxydent75

    30/05/2015

    Encore une saillie de Jaurès.
    Fidèle à la praxéologie de Gauche :surtout ne rien faire. Attendre que des solutions soient envisagées pour les « déconstruire ». Pas étonnant que le mot « socialiste » suscite le ras-le-bol de la France entière.

    Répondre
    • Jaures

      30/05/2015

      C’est, cher Oxydent, qu’il n’existe pas de solutions simples et définitives. Celles énoncées ici sont des impostures.
      Tous les pays riches et en paix subissent une pression migratoire. Soit vous la gérez et cela est difficile et complexe, soit vous utilisez la seule arme contre l’immigration: devenir un pays pauvre et tyrannique. Là, effectivement, aucun bateau n’accostera nos plages.
      Peut-être, par contre, vous et votre famille chercherez meilleure terre pour moins sombre avenir.

      Répondre
      • DE SOYER

        31/05/2015

        Vous les socialistes, vous les derniers de la classe, vous trouvez toujours tout « difficile et complexe ». Barrez-vous, ne vous présentez plus à aucune élection et nous nous débrouillerons très bien sans vous

        Répondre
        • Jaures

          01/06/2015

          Vous les populistes, les démagogues, essayez toujours de faire croire que tout est simple et qu’il suffit de faire ceci et cela pour que tout s’arrange.
          C’est pourquoi nous ne nous « barrons » pas car nous ne voulons pas que la France devienne votre sinistre terrain de jeux.

          Répondre
          • Jacky Social

            01/06/2015

            Tu vas etre poli dis, crapule. Tu n’es qu’un refugie sur ce site. Va faire ton cirque ailleurs, cafard. Hey, Hitler etait socialiste.

          • Jacky Social

            01/06/2015

            On ne te demande pas de te barrer. On te demande de la fermer. Tes refugies sont des immigres economiques qui viennent pour vivre des allocs. Pourquoi ne vont-ils pas dans des pays qui leur ressemblent tells aque l’Arabie Seoudite ou le Pakistan? Tu parles de liberte. Quelle liberte? Liberte de violer, de voler et de tuer les autochtones, ceux du mur des cons de la magistrature? Le socialisme est deja mort. Qu’attend-on pour l’enterrer?

          • Jaures

            01/06/2015

            Il est sûr, irascible Jacky que vous supportez mal que je sois là pour relever vos approximations, vos fausses certitudes et vos inepties.
            D’où vos agressifs et vulgaires emportements successifs.
            Malheureusement, je reviens, serein et infatigable Droopy.
            I say boo !

          • HansImSchnoggeLoch

            01/06/2015

            I say boo too,
            boo to people like you
            behaving like a ewe.
            We already knew
            that socialism is askew!
            Now get out of view
            and never show up anew.

    • quinctius cincinnatus

      02/06/2015

       » encore une … saillie de @Jaurès  » @ Jaurès serait il l’ …. étalon de  » notre  » Gauche ?

      Répondre
  8. 30/05/2015

    Hélas les drames se multiplient en Méditerranée et sont aussi dus à une nouvelle forme d’esclavagisme .

    Y trouver des solutions, est de notre devoir .

    Après avoir tiré parti, à bon compte, des matières premières de ces pays africains, nous cherchons maintenant à accaparer leur matière grise en favorisant l’immigration

    C’est à nos députés européens de prendre plus de responsabilités dans cette Europe qui tarde à se construire .

    L’armée, par exemple, doit devenir européenne : ceci nous aurait sans doute permis d’éviter l’intervention injustifiée contre la Libye de Kadhafi dans laquelle Sarkozy et B-H Lévy avez été hélas les maîtres d’œuvre , même si c’était avec l’appui de l’OTAN.

    Nous en voyons les conséquences avec la croissance du pouvoir, des islamistes radicaux .

    L’élimination de Kadhafi est aussi à l’origine de l’augmentation désastreuse de l’immigration à partir de cette Libye .

    L’Europe se doit d’aider les africains à mettre en place dans leurs pays des systèmes d’éducation destinés à répondre à leurs besoins vitaux .

    Ils ont beaucoup de richesses naturelles et humaines à mettre en valeur et ceci permettrait de limiter cette immigration démesurée .

    De même nos universités et écoles ne sont pas appropriées pour répondre aux nécessités des africains : donc n’encourageons pas leurs cerveaux, à venir remplir nos universités, nos grandes écoles de France et d’Europe pour apprendre des modèles qui ne conviennent pas du tout à leurs pays .

    Nous avons là, en France, matière pour le changement de Constitution, voire de République et, en Europe, matière pour le changement de nos mentalités .

    Voir le rapport du député Philippe Baumel :

    « sur la stabilité et le développement de l’ Afrique Francophone. »

    Répondre
    • Feynaud

      01/06/2015

      Je suis d’accord avec vous. Pas un programme d’un quelconque parti politique n’applique ces règles que vous avez énumérées.

      Répondre
    • R. Ed.

      01/06/2015

      B H L est un philosophe de mes deux, passons donc sur l’insignifiant personnage imbu de sa personne.

      Pour le nain géant, par contre, cela me semble tout à fait différent, aurait-il voulu faire disparaitre un témoin gênant ?
      De ses magouilles financières ?

      En tous cas, il l’a reçu en grandes pompes ou plus exactement en «  » » hautes «  » » pompes – truquées – et ensuite, il fait mettre son bienfaiteur à mort.
      Le nobliau hongrois, il ne ferait pas partie de la famille de Vlad par hasard ?

      Répondre
    • ghpelissier03599600

      01/06/2015

      ,@ moroplogo & @ faynaud
      « Les partis politiques n’appliquent pas ces règles » OK
      Mais un « quelconque » parti existe.
      « FORCE FRANCE VIE » s’est sérieusement penché sur une « COMMUNAUTE MEDITERRANEENNE DE DESTIN »

      Parler à Strasbourg, siéger à Malte:
      Intégrer la Méditerranée fait partie de ces idées qui font toujours l’unanimité. Livres, colloques, sommets et même un commencement de réalisation avec une nouvelle institution, mais depuis l’empire romain, ni l’ottoman, ni Venise, ni la Pax Britannica ou la VI ème flotte américaine (21.000 hommes, 40 navires, 175 avions basés dans le port de Gaète) n’ont pu recréer la Mare Nostrum des enfants de la Méditerranée. Et quand on pense à son futur on est tout juste capable de panser les plaies que les mêmes chirurgiens ont ouvertes à Gaza, Tripoli et Lampeduza sans parvenir au saut paradigmatique de l’unification politique. C’est que l’intégration est un projet qui nécessite volonté, durée et légitimité. Au nord, ces conditions ne peuvent se réunir en s’interdisant de penser grand et voir d’en haut.
      La transition énergétique, la comptabilité budgétaire, oui, mais pas la création d’un syndic de gestion politique des parties communes de la copropriété. Parce que c’est un produit qui sur le marché des élections n’a pas la majorité des électeurs qui donnent….les réélections.L’Espagne et l’Italie en première ligne sur le dossier migratoire n’ont même pas la force politique de proposer un cadre méditerranéen global. Et je vous surprendrai en vous disant que seul le Maroc peut travailler à cette initiative. Le souverain chérifien en est capable et dispose des moyens pour s’y employer.
      La quête de l’unité des deux rives est une idée du Nord. Au Sud, on pense national et l’unité se borne à celle de l’Oumma des croyants sans se soucier de celle de la Méditerranée. Elle porte tous les affrontements du monde et principalement celui de deux civilisations. Le peuple marocain par ses migrations et les transhumances estivales contribue à un méditerranée « d’en bas » quand l’initiative chérifienne viendrait la compléter par une Méditerranée « d’en haut ».
      Choisir d’abord un siège, celui de Malte par exemple où se tient l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (2005). C’est le croisement cardinal entre l’Afrique et l’Europe dans la zone du grand méridien d’Actium et de Lépante, tour à tour phénicienne, grecque, romaine, vandale, byzantine, normande et arabe. Bon lieu géométrique et symbolique pour un premier appel à l’union.
      Cette assemblée regroupe 280 membres représentant à parité les 22 parlements de la rive nord et sud de la Méditerranée. Déjà présidée par un marocain, elle n’est pas le classique Quai d’Orsay de l’annonce « schumanienne » de mai 1950 ou un palais royal de Marrakech donnant lustre et densité. Personne n’empêcherait le roi d’aller à Strasbourg comme l’ont fait 100 chefs d’Etat, le Pape compris, proposer sa vision pour une nouvelle Méditerranée. Le contenu à proposer est simple à cerner avec 2 volets: institutionnel et budgétaire.
      objet: reproduire le peu qui ait marché en Europe c.a.d. la « Haute Autorité » mais avec un statut international autonome coordonnant l’action de 4 agences en charge de:
      ¤ Plan de croissance et équipement de la Méditerranée
      ¤ Gestion des flux migratoires liés aux conditions sociales
      économiques et sanitaires permettant aux 500 millions
      d’habitants de ses rives de vivre au pays.
      ¤ Gestion de l’Environnement
      ¤ Développement humain:
      – des jeunes avec un double cursus scolaire et
      universitaire intégré des deux côtés de la mer.
      – des anciens, au lieu de l’ignominie de la solitude et de
      la sédation, maquillée en supplément de liberté avec un
      institut de formation aux métiers du vieillissement et une
      « silver économie » des 4èmes âges pour une planète qui
      dès 2035 sera celle des cheveux gris.
      ¤ Au confluent du temporel et du spirituel:
      – Un Conseil international des savants musulmans à
      Latran avec la nécessité de confier à toute la
      communauté des croyants la responsabilité de tous les
      lieux saints aujourd’hui encore sous la seule tutelle de
      l’Arabie Saoudite.
      – Une université méditerranéenne des religions installée
      à Fez ou Cordoue, chargée du labour des champs
      religieux, des moissons de prêches apaisés et
      dispensés dans la langue du pays d’accueil. L’Europe
      croyait s’être immunisée par le vaccin de la laïcité. Il ne
      marche pas avec toutes les religions.
      BUDGET:
      Financement AUTONOME de la Haute Autorité indépendante de la contribution des Etats par une redevance perçue dans tous les ports de la Méditerranée sur tous les containers et les passagers qui l’empruntent. Tout le contraire de ce qui se passe pour le budget de l’UE.

      …Bien sûr, on peut aussi couler les boats people en mer, envahir une deuxième fois la Libye, répartir les immigrés sur les terres Inuits ou dans l’immense île de lampeduza infectée par des piranhas en provenance de l’Amazonie et réadaptés à l’eau de mer, convertir les musulmans au bouddhisme, ou charger DAESH de nous faire rire à gorge déployée!!! Un peu long, compliqué. What else?
      Bistouille Poirot

      Répondre
  9. Lyle

    30/05/2015

    Il faut arrêter de se voiler la face, ces personnes doivent repartir d’où elles viennent, plus on les reçois plus il y en aura. Après il faudrait les aider dans leurs pays, ne pensons pas qu’ils sont la pour venir travailler mais pour profiter, pas tous mais la plus grande partie. Quand ils arrivent , ils savent déjà leurs droits, vous voyez qu’ils sont moins angélique que l’on croit, RSA? APL? ETC….et j’en passe, c’est en tirant les Français vers le bas, que le racisme existera davantage.

    Répondre
  10. Jaures

    29/05/2015

    Cet article n’est qu’une suite d’approximations et d’erreurs flagrantes.
    Tout d’abord, l’origine de Daech est multiple. Il faut rappeler que Bachar a libéré des centaines d’islamistes pensant s’en servir contre les rebelles. Si les théocraties du Golfe ont financé Daech, dans leur volonté d’expansion sunnite, elles subissent aujourd’hui des attentats comme les autres. Si Bachar tient actuellement, c’est surtout grâce aux milices chiites dont le hezbollah.
    Daech est un mouvement opportuniste fruit des multiples conflits religieux et nationalistes de la région: la Turquie préfère Daech aux Kurdes, les Kurdes veulent profiter du conflit pour créer leur Etat, les sunnites craignent autant les milices chiites que Daech, les Etats du Golfe craignent surtout l’Iran,…
    Et les armes qui alimentent se conflit viennent d’occident.

    Dire qu’un rapprochement avec Bachar limiterait l’immigration est inepte: s’il sortait grand vainqueur du conflit, la répression serait infernale et pousserait des milliers de Syriens à l’exil. N’oublions pas que si des milliers de Syriens arrivent chaque année en Europe, ce sont 3 millions de réfugiés qui vivent actuellement dans les pays frontaliers.

    L’autre volet de l’article est tout aussi fantaisiste. Ce n’est pas la CMU ou l’AME qui attirent les réfugiés: leur destination principale est l’Angleterre où ces aides n’existent pas. L’Allemagne vient en second.
    Par ailleurs, aucun bateau n’arrive en France. Les réfugiés qui tentent de rejoindre la France le font par le rail ou la route. La fin de Schengen ne changerait rien. Au contraire, chaque pays essaierait de refiler à l’autre sa patate chaude de réfugiés. Ce serait le paradis des passeurs.

    Pareillement, l’Australie sous traite la gestion des réfugiés avec les pays limitrophes (Papouasie, Cambodge,…) qu’elle paye pour cela plus de 600 millions de dollars par an.
    Quel pays de la Méditerranée accepterait ce travail ? Qui paierait ?
    Enfin, l’option militaire est un mirage. Qui surveillera les milliers de kilomètres de côte libyenne sur la Méditerranée ? Quels soldats interviendront sur un pays en proie au chaos ? Combien de morts pour brûler une embarcation ?
    On voit qu’il s’agit là de propositions purement fantaisistes.

    Répondre
    • ghpelissier03599600

      30/05/2015

      @Jaurès
      L’église de Haffez el Assad est apostate par rapport au monde musulman où un Ben Ali peut être accueilli par l’Arabie saoudite quand un Bachar serait pendu haut et court. Ne nous étonnons pas de la résistance de ce dernier et des retournements auxquels il se livrera au fur et à mesure que Daesh sera obligé de concentrer ses forces à l’approche de Damas. C’est à ce titre que Bachar n’a pas LIBERE mais ECHANGE (et vous le savez), des prisonniers contre des militaires loyalistes. Je prédis pour les articles à venir que DAESH pris au nord par la Turquie otanisée, au Nord Est par les Kurdes à l’Est par l’Iran en négociation avec les US, au Sud par l’Irak au Sud Ouest par Damas. conserve deux issues encore possible, les airs en montgolfière !!!….Où la mer!!! par le port militaire Russe de Latakieh cédé par Bachar et qui est à la Syrie ce que Gibraltar est à l’Espagne, ce dont personne ne parle jamais dans ce blog. Et le tampon autour de ce port est constitué comme par hasard par la communauté apostate à laquelle appartient Bachar. Vous aurez de l’encre à faire couler Monsieur. Bistouille Poirot Votre cancre favori.

      Répondre
    • hm

      31/05/2015

      AU ROYAUME UNI LES HOPITAUX TRAITENT TOUT LE MONDE GRATUITEMENT SANS AVOIR A PROUVER SON STATUS SON IDENTITE NI SON DOMICILE.
      COMME EN FRANCE LES ILLEGAUX PEUVENT BENEFICIER
      DES ORGANISATIONS D’AIDE ET DE SECOURS.

      Répondre
      • Jaures

        01/06/2015

        Aucun médecin, aucun hôpital dans un pays démocratique et industrialisé ne laissera quelqu’un crever sur un trottoir, en Angleterre, en France, en Allemagne ou ailleurs.
        Pourquoi alors dire que c’est la CMU ou l’AME qui attirent les immigrés alors que c’est simplement la liberté et le niveau de vie ?

        Répondre
        • ghpelissier03599600

          02/06/2015

          @JAURES
          La CMU et l’AME sont recherchées pour entretenir leur benéficiaires en bonne santé et renforcer leur nuisance et leur nombre.
          Et c’est ce qui est naturellement recherché et rendent ces deux avantages indissociables du niveau de…VIE !
          Pour la perdre sur un trottoir (crever comme vous dîtes!) ils n’en ont pas besoin, nous sommes encore là et….. sans le sabre. Bistouille Poirot votre cancre favori

          Répondre
          • ghpelissier03599600

            02/06/2015

            leur(s)

  11. R. Ed.

    29/05/2015

    Une bonne solution consisterait à déplacer les requins qui patrouillent dans les îles de la Réunion, etc.. et qui représentent un danger pour les surfers, dans la Méditerranée.
    Là au moins, ils seront sûrs d’être bien nourris.

    Répondre
    • ghpelissier03599600

      01/06/2015

      @ R.Ed.
      Les requins, ça bouffe hallal ? Je revends tous mes ailerons…
      Bistouille Poirot

      Répondre
  12. lavandin

    29/05/2015

    couler tout ce qui flotte dans les ports libyens….. Jadis , la conquête d’un pays (ou d’un territoire) se faisait avec les armes à la main. Aujourd’hui nous sommes tellement désarmés que la conquête peut se faire à mains nues et avec beaucoup moins de risques

    Répondre
  13. druant philippe

    29/05/2015

    Dans l’ immédiat un verrouillage serré des frontières maritimes
    avec arraisonnement des bateaux de clandestins et le renvoi en haute mer de ces sacripants qu’ il fasse ou non tempête .
    Qu’ ils coulent en mer , devrait nous laisser froids car ce sont avant tout des envahisseurs qui violent notre territoire et se posent en concurrents pour l’ accès à des emplois .
    Assez de pitié !

    Répondre
    • R. Ed.

      30/05/2015

      La loi de la mer dit, en cas de naufrage, les femmes et les enfants d’abord – dans les canots de sauvetage –

      Ici, avec ces «  » » pauvres réfugiés «  » », ce serait plutôt les femmes et les enfants par dessus bord , si par hasard il y en a, ce qui est rarement le cas, vu que ces réfugiés, pour la plupart des hommes jeunes ont laissé les vieux, les femmes et les enfants derrière eux.

      Répondre
      • ghpelissier03599600

        30/05/2015

        @ R.Ed
        10 sur 10 dans chaque oeil. Comment est ce que des hommes qui se disent en danger de mort osent abandonner leurs femmes dans un pays où les civils et surtout les femmes paient le plus lourd tribut. Une région où une statistique démographique parue dans notre blog tenterait de réduire le taux de natalité. Sur les images zoomées on nous montre avec insistance le sauvetage de quelques RARES enfants. Les vues générales nous montrent par contre une majorité de réfugiés qui sont des MÂLES,… des mâles ADULTES. Des hommes donc, en âge de porter des ARMES. En amont, je ne porte aucune responsabilité sinon celle d’ exiger un référendum. En aval je ne veux pas servir de paravent à des politiques incompétents.
        Quoi? Une opposition? Bistouille Poirot

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)