Affaire Sarkozy : une mauvaise ambiance de curée.

Posté le juillet 03, 2014, 1:59
3 mins

sarkozy

 

Oh certes, il y a chez nous des périodes bien pires de lynchage bien réel, autrement que médiatique, et des ambiances atroces de mises à mort : tribunaux révolutionnaires, guillotine et la Révolution Française, loi des suspects, chasse aux juifs et aux résistants pendant la guerre, et à la Libération, chasse aux collabos et aux pseudo-collabos, tortures, femmes tondues et exécutions arbitraires.

Mais en ce jour où Cécile Montmirail et moi avons mis le point final à notre deuxième tome d’entretiens portant sur les campagnes diffamatoires que j’ai eu à affronter (« Jamais sans réplique ! »), et sur mes quelques quinze victoires judiciaires, je me souviens des curées médiatiques que j’ai eu à affronter tout comme Jean-Marie Le Pen en certaines occasions.

Et quoi qu’il en fut, je n’ai jamais eu de goût pour les curées médiatiques. Toujours, a priori, un peu de recul. Je n’ai jamais eu de sympathie pour la politique de Nicolas Sarkozy, à peine moins pire que celle de François Hollande. Et je crois par ailleurs que les appétits de pouvoir, d’honneurs et d’argent (de pouvoir pour l’argent et d’argent pour le pouvoir) corrompent beaucoup d’hommes politiques. Sous la V° République comme sous les précédentes. Et je crois qu’il y a dans les « affaires » de l’UMP beaucoup de choses très nauséabondes.

Mais mon expérience et ma méditation politique me font aussi me méfier d’un « pouvoir des juges » à possible dérive, sans cesse plus totalitaire lorsque de surcroît il s’appuie sur l’instrumentalisation et même les manipulations médiatiques. S’il était avéré qu’Édouard Balladur a touché pour sa campagne des pots de vin sur la vente de nos vedettes au Pakistan, que Nicolas Sarkozy en aurait de même reçus du colonel Khadafi, alors évidemment ils mériteraient la considération que l’on doit à des criminels. Mais tant que cela n’est pas prouvé, je demeurerai dans l’espoir pour eux qu’ils n’ont pas, au moins sur cela, déshonoré leur fonction.

Mais si tel était le cas, inutile de hurler avec les loups, et non à la curée ! Que la justice les frappe alors !

13 réponses à l'article : Affaire Sarkozy : une mauvaise ambiance de curée.

  1. Magne

    10/07/2014

    Curée est un terme de vénerie qui désigne la part de viande donnée aux chiens , dès que la bête est prise .

    Plus près de nous , ce que nous décrit Raphaël Delpard à propos des Français d’Algérie voici un demi – siècle :

    Raphaël DELPARD a enquêté sur le drame de ces 25 000 français enlevés et jamais retrouvés
    « Le drame ces pieds-noirs se résume en une phrase : C’étaient des gens travailleurs, pugnaces, inventifs et joyeux de vivre mais qui ne s’intéressaient pas à la
    politique… »

    « J’ai enquêté sur les disparus et les appelés du contingent qui ont été torturés par le FLN après le 19 mars. Ce jour là, le FLN a gagné la guerre contre la France et les
    accords d’Evian ont scellé cette paix mais la guerre, d’une certaine façon a continué.

    Des civils et des militaires ont été enlevés à n’importe quel prétexte. Pire : le 5 juillet 1962, les troupes de Boumediene ont massacré 2000 Français à Oran. Je révèle
    deux crimes d’Etat : ce massacre d’Oran et le fait que 25 000 français et musulmans pro-français ont été enlevés, probablement assassinés et que leurs corps n’ont jamais
    été retrouvés.

    Je dénonce également les accords secrets entre le gouvernement de la métropole et le FLN conclus afin d’inciter les pieds-noirs à quitter l’Algérie au plus vite…

    L’apocalypse est atteinte à Oran le 5 juillet 1962, jour de l’Indépendance. Des meutes armées de femmes et d’hommes investissent la ville vers 11 heures du matin, se
    ruent dans les immeubles, défoncent les portes des appartements et tuent, égorgent, éventrent tout ce qui ressemble à un Européen. Personne n’est épargné, ni les
    femmes ni les enfants. Au fil des heures, les cadavres jonchent les trottoirs. Toutes les forces françaises de sécurité et de protection -police, gendarmerie, gardes
    mobiles et unités de l’armée -sont absentes. Les militaires consignés dans les casernes ont reçu l’ordre de ne pas intervenir. Comment ont-ils pu vivre cette journée du
    5 juillet avec les hurlements des Français que l’on assassinait et dont ils devaient entendre les appels de détresse ?

    Des militaires et des civils français sont arrêtés ou enlevé et disparaissent. Depuis quarante ans, les familles des personnes disparues frappent à toutes les portes de
    la République. Elles veulent connaître les vrais mobiles de l’enlèvement, le lieu de détention, les circonstances de la mort, et récupérer les corps. Vingt-cinq mille familles
    sont dans ce cas. Leur souffrance est immense; impossible pour elles de faire le deuil de l’être cher qu’on leur a volé, et le silence que le pouvoir leur oppose depuis
    quatre décennies est perçu comme un second assassinat. Lui aussi de sang-froid.

    pages 129 et 130, « les oubliés de la guerre d’Algérie » éditeur Michel Lafon.

    Lire également :  » Les souffrances secrètes des Français d’Algérie , Histoire d’un scandale « 

    Répondre
  2. ozone

    07/07/2014

    Il s’occupait de TOUT.

    Et il ne sait rien…..

    Qu’el et le crétin qui va le croire alors qu’il suffisait d’une multiplication entre le nombre de meetings et le cout moyen?

    Un simple calcul mental…

    Répondre
  3. Secotine

    05/07/2014

    Boute, ce n’est pas Sarkozy mais Chirac qui nous a attaché Mayotte aux pieds. Vous savez pertinament que lorsque la machine étatique a été mise en route, il est difficile de l’arrêter.
    Souvenez vous que Baroin, alors Secrétaire d’Etat à l’Outre Mer de Chirac voulait que les mahorais qui reconnaissaient la paternité (fictive) d’un enfant comorien afin que la mère puisse rester sur l’ile les prennent financièrement en charge. Chirac a refusé.
    Rendons à Chirac ce qui lui revient et ne mettons pas toujours tout sur le dos de Sarkozy.

    Répondre
  4. Chaluire

    04/07/2014

    Responsable, mais pas coupable !

    Donc irresponsable.

    Qui peut lui faire confiance ?

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    04/07/2014

    le titre :

    la curée est elle ORIGINELLEMENT une  » bonne ambiance  » ?

    Répondre
  6. Agathe

    04/07/2014

    Ça manque de classe.
    Ils vont finir par rétablir la guillotine.
    Et pourtant, Gandhi nous avait apporté le concept de non-violence en politique, grâce auquel il a gagné la guerre contre les anglais…

    Répondre
  7. Boutté

    04/07/2014

    Je comprends bien que madame Taubira soit très remontée contre lui . Moi aussi , sachant qu’il a attaché à nos chevilles ce boulet éternel qui va nous noyer : Mayotte . Ah ? Ce n’est pas ce qu’elle lui reproche ? Il y avait pourtant là motif à procès !

    Répondre
  8. 04/07/2014

    Dans ce gouvernement actuel,…ce n’est pas des modèles de…morale…c’est pire que dans la série DALLAS…de surcroît,…ils donnent des leçons de morale…De J.Jaurès…on est descendu à « malin plaisir »…cahuzac etc…

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    03/07/2014

    Pour mettre en garde à vue un ex-président, fut-il un scélérat, il y avait des moyens moins « stasiques ».
    Mais le show devait profiter à la clique qui gouverne ce pays. Je me demande si cela a rehaussé le prestige du pays dans le monde.
    Certainement pas en Allemagne, car les commentaires allaient bon train dans les « Nachrichten » (Journal) sur toutes les chaines TV que j’ai consultées..

    Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    03/07/2014

    il est stupéfiant de lire de pareilles c… ies dans une revue qui se voudrait être l’incarnation littéraire de la réflexion politique de la droite française  » conservatrice  » …qu’un ancien Président de la République Française utilise et expose sans vergogne comme uniques arguments à sa défense une  » logique  » … berlusconienne suffit à le déconsidérer définitivement, sauf aux yeux des  » siens  » … les Balkany par exemple …. ce  » type  » que seul un incroyable culot levantin anime, ce nombriliste, ce manipulateur de la vérité … me répugne au plus haut point

    Répondre
    • colin33

      04/07/2014

      Bien vu, je nai aucun commentaire à ajouter, vous avez tour dit, il semble que nous ne soyons pas seuls à partager se sentiment de répulsion face à ce représentant de notre oligarchie politique.

      Répondre
  11. Igor

    03/07/2014

    Nicolas Sarkozy a sans doute trempé dans les affaires comme les autres. Qu’il en soit ainsi n’enlève rien au caractère de harcèlement judiciaire qui ressort des traitements qu’il subit, car sinon on devrait mettre beaucoup de gens du PS en garde à vue! Qu’on le mette en prison s’il le mérite, mais qu’on y mette aussi les autres!

    Répondre
  12. lcdsm

    03/07/2014

    Il ne faut pas s’étonner qu’en ayant fait pendant cinq ans une politique de gauche alors qu’on était au pouvoir soit disant à droite, celle-ci vous revienne dans la gueule après.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)