Afrique : le désastre de la décolonisation

Posté le décembre 15, 2013, 10:25
6 mins

L‘actualité de ces derniers jours a orienté nos regards vers l’Afrique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bilan est mauvais, très mauvais. Alors que l’Afrique est, probablement, le continent le plus riche en matières premières, il est aussi le plus pauvre et le plus ravagé.

Mais voyons ces actualités de plus près.

La première actualité était liée à la mort de Nelson Mandela. Cette mort était attendue depuis des mois, d’une part, parce que l’intéressé avait at­teint un âge respectable (il avait dé­passé 95 ans) et, d’autre part, parce qu’il était hospitalisé dans un état critique depuis longtemps.

Le chœur planétaire à l’occasion de la mort de « l’icône de la nation arc-en-ciel » était, lui aussi, prévisible, mais j’avoue qu’il m’a surpris par son ampleur. La mise en berne des drapeaux dans nombre de pays occidentaux, dont la France, était peut-être un tantinet exagérée. À moins que la mort de Mandela soit, pour nous, Français, un deuil national ?

Mais, surtout, ce qui m’a frappé, c’est la parfaite absence de mesure – et même de cohérence – dans les commentaires.

De toute évidence, Mandela était un homme courageux, qui avait mis sa vie au service de ses convictions. En particulier, passer 27 ans en prison pour motif politique force évidemment le respect.

Il n’en reste pas moins que les convictions, les méthodes et les résultats étaient fort discutables.

Les convictions étaient celles d’un révolutionnaire marxiste, ce qui, à l’époque, était sans doute à la mode, mais ce qui reste l’un des pires totalitarismes de l’histoire. On me dira que l’apartheid n’était pas défendable. Certes. Mais il me semble hautement contestable de combattre un mal par un mal pire encore.

Les méthodes furent tout aussi révolutionnaires. On oublie trop souvent (et il faut remercier le grand africaniste Bernard Lugan pour sa magistrale mise au point qui a beaucoup circulé sur internet) que Mandela a coordonné plus de 200 attentats et sabotages.

Quant aux résultats, ils sont catastrophiques. J’ignore s’il était possible de faire mieux que n’a fait Mandela à la tête de l’Afrique du Sud. Mais, enfin, il n’y a tout de même pas de quoi vanter la magnifique « réconciliation de la nation arc-en-ciel », comme l’ont fait mes excellents confrères. Depuis l’arrivée au pouvoir du « pacificateur », en 1994, 2 000 fermiers blancs ont été assassinés. En moyenne, l’Afrique du Sud compte 43 meurtres chaque jour. Comme pacification, on peut rêver mieux !

Il était d’ailleurs frappant de constater, en écoutant les médias bien-pensants, qu’après l’éloge obligatoire de l’icône-planétaire-du-camp-du-bien, pratiquement tous les reportages sur l’héritage de Mandela parlaient, en réalité, du désastre de la société sud-africaine contemporaine.

Car la cohérence n’est pas le fort de mes chers confrères. Il faut d’ailleurs avouer que la franchise non plus.

En ce domaine, les commentaires sur l’autre actualité africaine, la situation en République centrafricaine, brillent par le refus systématique de désigner le mal. Tout le monde sait que le problème tient à l’existence de milices islamistes armées. Pourtant, cela n’est pratiquement jamais évoqué. J’ai même entendu une radio d’État dénoncer vigoureusement des massacres perpétrés par des milices chrétiennes, sans qu’il soit possible, en écoutant le reportage, de comprendre à quoi réagissaient lesdites milices. Tout se passe comme si ce conflit sanglant était une génération spontanée !

Le politiquement correct n’est pas simplement un tic de langage. On voit à quel point il peut obscurcir l’esprit et occulter la vérité.

En tout cas, ce que je constate, c’est que la décolonisation et la fin de l’apartheid, qui devaient être, dans le discours bien-pensant, le début d’une ère radieuse de paix et de prospérité, sont des échecs sanglants. À tel point que l’on vient demander à l’ancien colonisateur de s’interposer pour imposer la paix par la force !

Mais je constate aussi – on le voit mieux quand on regarde loin que lorsqu’on regarde chez soi – le poids considérable de la politique dans la vie quotidienne.

Encore une fois, l’Afrique a tout pour être prospère. Tout, sauf une vie politique digne de ce nom : la corruption, la démagogie, les guerres civiles pourrissent tout.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il me semble évident qu’à brève échéance, la démagogie et l’incompétence de « nos » dirigeants politiques vont entraîner pour nous le même chaos qu’en Afrique. À moins de nous débarrasser rapidement de ces politiciens et de reprendre en main notre destin commun. 

18 réponses à l'article : Afrique : le désastre de la décolonisation

  1. caillou

    24/12/2013

    Merci pour cet intéressant article.

    Répondre
  2. Hilarion

    21/12/2013

    Les deux dernières phrases définissent notre avenir « multiculturel ». Lorsque avec la bénédiction de nos gouvernants UMPS tout ou partie du milliard d’Africains aura investi France et Europe, ce sont les moeurs africaines qui prévaudront, toute contestation étant réprimée au titre de la religion antiraciste. Nous verrons alors en France la machette régler les différents entre ethnies, au nombre desquelles on trouvera la notre. Le désastre africain ne se sera déplacé que de quelques dizaines de degré de latitude nord pour effacer toute trace de notre civilisation qui fait tant honte à nos « élites ».

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    20/12/2013

    le quotidien israélien Haaretz nous apprend que dans les années 60 le Dieu Noir avait reçu un entrainement au terrorisme en ….Israël, dispensé par les …. services secrets de ce pays ! ! !

    j’en connais qui vont en faire des gorges chaudes ! ! !

    Répondre
  4. 17/12/2013

    pour ceux qui n’auraient pas compris le « message » médiatique laissé par la mort de Nelson Mandela il vous reste le film qui sort demain.Arrgh!
    Nan mais je ne fustige pas le grand homme qu’il fut mais ce qu’on en fait.Plus de vingt ans de prison O.K.mais la fin de l’ Appartheid ne fut pas tellement de son fait, alors pourquoi tant de battage?
    Mais parce qu’il représente l’icône anti-raciste idéale! Goebbels (qu’il reste en enfer) aurait rêvé d’une telle propagande en pays démocratique,lui qui avait les coudées franches en dictature nazie.

    Répondre
  5. Dewilde

    16/12/2013

    J’ai lu avec attention cette « prose » (dont on ne connait pas l’auteur…)
    Les « dégats » de la décolonisation sont, à mon avis proportionnels à ceux de la « colonisation » , quelles que furent leur « bienfaits ».
    La sacro-sainte démocratie est encore, et pour longtemps, un doux rêve, mais il n’est pas interdit de rêver, et je continue à penser que tout rêve peut devenir réalité…

    Répondre
  6. Hervé Boismery

    16/12/2013

    A lire, deux témoignages édifiants sur l’Afrique du Sud post-apartheid :

    1) Le roman « Disgrâce » du Prix Nobel de Littérature sud-africain de 2003, John Maxwell CEOTZEE (témoignage effroyable porté à l’écran avec l’acteur MALKOVITCH).
    2) Les écrits et surtout la lettre ouverte à MANDELA publiée sur Internet en 2008 (« Mandela’s Smile : the revolution that failed ») par l’écrivain Breyten BREYTENBACH qui fut pourtant un authentique combattant anti-apartheid, à l’époque condamné à mort par le régime de Pretoria.

    Corruption, violence , criminalité, viols, SIDA, racisme anti-blanc mortifère, paupérisation… Ces tristes réalités et un sentiment tragique d’impuissance ont conduit ces deux écrivains de génie à émigrer, comme des centaines de milliers de leurs compatriotes, blancs, métis ou indiens.

    Curieusement, en France, personne n’évoque ces témoignages désespérés dont l’authenticité et la sincérité ne peuvent être mises en cause.

    Répondre
  7. Roban

    16/12/2013

    Pour compléter cet article, voici quelques témoignages sur « l’œuvre » de Mandela :
    Bernard Lugan : « Mandela n’a rien fait du tout, il a tout raté ! »
    http://fr.novopress.info/148061/bernard-lugan-mandela-na-rien-fait-du-tout-il-tout-rate/

    http://fr.novopress.info/148267/nelson-mandela-licone-et-le-neant-par-bernard-lugan/

    Mondial 2010 : Bernard Lugan sur ITélé – 11 juin 2010 :
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1OEc7J3wip8

    Eric Zemmour sur Mandela :
    http://novopress.us7.list-manage.com/track/click?u=bd72bea6d71b90fcf622c00ba&id=0c16bf4dca&e=f97fa96f34

    La vérité sur Nelson Mandela par G. Millère sur Dreuz info :
    http://feedproxy.google.com/~r/drzz/Pxvu/~3/AEXYu8kM4F4/?utm_source=feedburner&utm_medium=email

    Délit d’Images par Charles Chaleyat :
    http://feedproxy.google.com/~r/delitdimages/~3/XkE6O_g0X8U/?utm_source=feedburner&utm_medium=email

    Vu sur Union Républicaine par Conan :
    Quand au cirque médiatique autour de la mort de Mandela, il atteint l’abjection la plus parfaite, Mandela s’est battu pour ses idées et ses idées était communistes et racistes anti-blanc… Il a été emprisonné parce que terroriste responsable de centaines d’attentats avec du sang sur les mains et il n’est pas à la base de la fin de apartheid, pour la bonne raison que c’est Frederik de Klerk et son gouvernement qui ont décidé de libérer Mandela et de mettre fin au régime de l ‘apartheid sur la demande des États Unis, puisque l’ANC se retrouvait orpheline du fait de la chute de l’URSS et ne représentait plus vraiment de danger.
    J’irai même plus loin en pensant que Mandela été libéré à la condition de laisser le pouvoir économique aux Blancs et d’éviter un bain de sang qui aurait été préjudiciable aux noirs.
    En fait c’est bien le gouvernement de Pretoria de l’époque qui méritait le Prix Nobel de la Paix, Mandela n’en a été que l’outil manipulé.

    Répondre
  8. schmitt

    16/12/2013

    Un quotidien de ce jour publie à la UNE un article sur les fastes de la vie parisienne et les « dépenses pharaoniques »(je cite l’article) de la famille du président de la république « démocratique  » du Congo! Un de plus dires-vous! Mais cela n’étonnera que les naïfs.En 2007 , la C.N.U.C.E.D., avait dressé un rapport sur (je cite les termes du rapport) « les évasions fiscales perpétrées par les « élites africaines » depuis 30 ans:400 milliards de $ détournés dans les paradis fiscaux et placé dans des multinationales! Conclusion du rapport: si cet aide internationale avait été investie dans le développement des pays africains….. En 1989 J.Paternot avait commis un livre intitulé:Le Cartel des Spoliateurs.Un plan Marshall peut-il sauver le Tiers-Monde(Critèrion éditeur) dans lequel il dressait le même constat.

    Répondre
  9. 16/12/2013

    Le monde part en déconfiture. L’Afrique certes ; mais ce n’est pas d’aujourd’hui. L’Europe, de sa propre volonté, s’islamise à grand vitesse et la France, avec cette fameuse loi Ayrault via l’U.E., est condamnée à disparaître pour faire place à un Etat fantôme sans repères ni identité ; un second Liban !! Notre langue, notre histoire, notre culture, notre religion, nos coutumes, nos paysages, nos villages avec leurs églises et leurs cimetières… Les afro maghrébins vont être comme des poissons dans l’eau chez nous, tandis que nous-autres les français dits de souche, nous n’auront plus droit au chapitre. Comme en Afrique du Sud, nous serons immanquablement assassinés ou il nous faudra partir… Pour moi, qui à l’heure ou j’écris, les larmes coulent le long mon visage, rien que l’idée de ce que j’expose m’est insupportable ! Laisser derrière soi quinze siècles de civilisation… Laisser ce pays magnifique, celle qui fut la « douce France » aux mains des obscurantistes, me rend littéralement malade. Je souffre dans ma chair, mes tripes !Si l’on m’avait dit que mon pays serait vendu par des traitres et laissé aux griffes de ceux qui nourrissent une haine et un mépris viscérale contre lui, j’aurais refusé de le croire. Par l’intermédiaire de mon blog, je perds chaque jour des heures entières pour tenter de mettre les français en garde par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Par ce biais, je tente de les réveiller de leur léthargie, mais sincèrement, je pense que je ne suis pas entendue. On doit me prendre pour une folle car j’ai peu d’échos. Je sais que j’ai échoué. Et ce constat est encore plus douloureux que le reste. Je ne comprends pas la passivité de ces moutons qui ne songent qu’à leurs vacances, à leur confort et à leurs acquis. Sont-ils aveugles et sourds, ne voient-ils pas ce qu’il se profile au loin. Et leurs enfants ; leurs filles… Que vont-elles devenir ?? Nous sommes en passe de devenir un peuple ignare, sans culture, sans connaissances, malléable à souhait. Un peuple qui devra se soumettre au plus fort et faire profil bas. Je suis écœurée. Tous les politiques, quels qu’ils soient, sont des collabos, des traitres… Ils ne valent guerre mieux que Pétain et tous les collabos des temps passés, qui ont dénoncé des juifs et vendu père et mère pour de l’argent. Dites-moi a quoi ont servi les deux premières guerres mondiales. On s’est battu, à ce qu’il paraît pour la LIBERTE. Alors… Tous ces morts, ces résistants torturés, ces alliés venus mourir sur les plages de Normandie… Ils sont donc morts pour RIEN… Pour une Europe, en l’occurrence une France, qui n’a plus d’avenir, plus de dignité. Un peuple de lâches, un peuple de crétins…
    Je crois que je vais en mourir…

    Répondre
  10. 16/12/2013

    Même un juge débutant sait qu’il faut instruire à charge et à décharge. Rien n’est plus naïf que cette admiration sans borne et ces manifestations ostentatoires de douleur poussées jusqu’au ridicule ( voir le tandem Sarkozy- Hollande) pour M. Mandela . La vie du défunt encensé révèle cependant des zones d’ombre ( non je ne parle pas des 25 ans de tôle) parmi lesquelles des actes criminels qui auraient du restreindre l’ardeur des « adorateurs en folie « 

    Répondre
  11. maujo

    16/12/2013

    En France comme dans toute l’Europe, nous allons vers la colonisation de notre continent par ceux la même qui viennent de pays décolonisés, sauf qu’ils ne seront pas une chance pour notre civilisation Judéo-chrétienne, mais une catastrophe à venir, il n y a qu’à voir les pays d’où ils viennent. l’Europe ce sera l’Afrique à l’envers .

    Répondre
  12. 16/12/2013

    Chaque juge débutant sait qu’il faut toujours instruire à charge et à décharge….Pour Mandella, rien que louanges et admiration poussée jusqu’au ridicule, sans se soucier du coté beaucoup moins glorieux et même criminel du défunt !

    Répondre
  13. 16/12/2013

    Nous débarrasser rapidement de ces politiciens et reprendre en main notre destin commun dites vous!c’est une évidence,merci de le dire ,bravo à vous

    Répondre
  14. DixTroy

    16/12/2013

    Mandela est mort et la paix avec lui

    Répondre
  15. Ferrer

    16/12/2013

    Absolument d’accord trés bon article.

    Répondre
  16. kasparov

    15/12/2013

    La France accourt chaque fois qu’il est question de protéger des populations dans les parties d’ Afrique anciennement colonisées par elle. Pour quel bénéfice ? Nous faisons le travail ingrat qui devrait échoir aux Américains dont on est sûrs qu’ils veulent chasser les Français de leurs zones d’ influence. Comme cela s’est produit au Rwanda. Les Américains attendent patiemment que tous ces pays atteignent un niveau d’organisation minimum afin de pouvoir faire du business.
    Nous on se tape l’Afrique arriérée, l’Afrique maudite, l’Afrique des machettes et coupe-coupe.
    Mais bon on se console comme on peut : nous sommes la lentille qui éclaire le monde. Bref nous sommes aussi dégénérés que ces Africains.

    Répondre
  17. SOS sentiers battus.

    15/12/2013

    Heureusement qu’on en a moins fait pour les obsèques de Guy Bedos !

    Répondre
  18. istina

    15/12/2013

    Quant au Messie Interplanétaire ?
    Ce n’est pas Mandella qui a supprimé l’Apartheid mais,
    son Prédécesseur.

    Quant à cet apartheid tant décrié y compris chez-nous en particulier, c’était quoi ??,

    Chacun chez-soi et Dieu pour tous !!!!!

    Lorsqu’on n’est pas miscible, N’est-il pas préférable de
    vivre chacun de son côté, comme avec le Divorce ??????

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)