Aide médicale d’État : le gouvernement accentue la logique du tourisme médical

Posté le août 27, 2015, 11:16
3 mins
Aide-médicale-dEtat-AME-clandestins-1-milliard-Contribuables-Associés-1
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a récemment fait voter un projet de loi à l’Assemblée nationale, consacré au droit des étrangers. Il prévoit notamment la possibilité de venir se faire soigner en France même si le traitement existe dans son pays d’origine mais qu’il est trop cher, et de se faire accompagner par ses deux parents pour les mineurs. Le député des Bouches-du-Rhône Dominique Tian redoute un « appel d’air » pour l’immigration.

Pour rappel, l’AME bénéficie chaque année à 270 000 immigrés clandestins, pour un coût global de plus d’un milliard d’euros.

Dans les débats à l’Assemblée nationale, que vous pouvez lire ci-dessous (ou télécharger en cliquant ici), le député des Bouches-du-Rhône Dominique Tian redoute que l’assouplissement des conditions d’obtention de l’AME constitue un « effet d’aubaine » pour l’immigration.

L’AME, jusqu’ici accordée en principe uniquement si le traitement requis n’est pas dispensé dans le pays d’origine, pourra désormais l’être également s’il est disponible mais trop onéreux pour le malade. (Notons qu’en pratique, l’AME était jusqu’à présent également accordée pour cette deuxième raison ; mais l’inscription dans la loi consolide cette pratique jusqu’ici effectuée à la marge de la loi.)

Par ailleurs, Dominique Tian redoute que l’autorisation aux deux parents d’un enfant malade de l’accompagner en France s’il est bénéficiaire de l’AME ne crée un appel d’air supplémentaire.

On ne suivra pas le député, en revanche, dans sa demande que soit procédé, pour tous les patients, à un contrôle d’identité dans les hôpitaux.

Comme nous l’avions démontré dans notre article « Les risques totalitaires d’une carte Vitale biométrique », l’État-Providence, à plus forte raison s’il se donne une vocation universelle, invite par nature les abus de toute sorte, dont l’AME n’est qu’un exemple.

La solution ne réside donc pas dans la mise de l’ensemble de la population sous liberté surveillée, mais dans une redéfinition — et une restriction — du champ d’application de l’État, notamment en matière de santé.

Contribuables Associés 

8 réponses à l'article : Aide médicale d’État : le gouvernement accentue la logique du tourisme médical

  1. BRENUS

    29/08/2015

    Dans un soucis « d’ouverture » extrème, prenons en compte la notion de parenté telle qu’elle est comprise en afrique : il ne s’agit pas que de la parentèle, mais du village tout entier. Donc, pour un malade exogène accueilli, accueillons avec la totalité du village. Avec logement, soins, nourriture et argent de poche. Nous demanderons seulement aux volontaires style jojo de se dévouer pour les fellations.

    Répondre
  2. michel

    29/08/2015

    Le socialisme ne s’arrête que sur la ruine du contribuable !
    Il est très facile de faire la charité avec l’argent des autres
    n’est-ce pas ? Faisons pondre une Loi que seuls les adhérents et sympathisants de ceux qui prennent les décisions de dépenses en assument les frais !!!! Comme par hasard, il y aurait très peu tout à coup de socialistes !!

    Répondre
    • zézé

      29/08/2015

      Je pense également, que lorsque les BANQUES auront ponctionné les économies des français qui se sont privé toute leur vie, pour laisser un petit pécule à leurs descendants, que les autres sans-dent qui eux n’auront pas d’économie, juste ce qu’il faut pour payer les charges, et que les LIQUIDITES auront disparu du porte-monnaie (on ne pourra même plus l’appeler ainsi puisqu’il n’y aura plus ni de billet, ni de pièce) que fera-t-il ce pourri n°1, que beaucoup seront dehors, faute d’avoir pu payer leur loyer ? et que les clandestins nous auront remplacés, que fera-t-il ce pourri N°1 ? que les appels à la prière auront remplacé la sonnerie des cloches tant décriée par les co*****s, que fera-t-il ce pourri n°1?

      Et que feront-ils ces gocho-droito-islamicos hein ?
      le pourri n°1 ne pourra faire qu’une chose : appuyer sur le bouton pour faire sauter les ruines de la France. Mais surtout qu’il se mette sur la trajectoire sans oublier TOUS ses copains.

      Répondre
  3. zézé

    28/08/2015

    Quand on pense que certains français, et notamment les personnes à la retraite, ne peuvent plus se soigner faute de moyens, quelle ordure ce type. Vraiment un gouvernement de pourris.

    Il n’y a pas assez d’étranger qui profite du système ?

    Les gouvernants successifs ont tour à tour plombé notre économie, la S.Sociale, et les Caisses de retraites, pourquoi ? Parce que l’argent récolté par le travail des con…tribuables a été spolié pour d’autres « intérêts » , mais pas pour le français qui lui a travaillé plus de 35h par semaine et ce pendant des années pour avoir bien souvent une retraite de m****., car les RTT et autres avantages n’existaient pas.

    Je pense, que le gouvernement actuel bat les records de ces 215 années de règne, car il finit de détruire ce qui reste de notre pays. Ils agissent comme les islamistes : au marteau-piqueur, ils détruisent et paupérise le peuple français par leurs lois à la c** et leurs idées sataniques. Je suppose, que ce n’est pas encore assez, car personne ne dit rien. Donc qui ne dit rien consent.
    On a que ce que l’on mérite, et je suis sûre qu’il est à deux doigts d’être réélu.

    Répondre
    • MICK-EUL

      28/08/2015

      Réélu!!! je persiste et signe, et je le pense depuis bien Longtemps qu’il sera …réélu .

      Répondre
  4. ernewein

    28/08/2015

    Il faut en effet limiter fortement le rôle de l’état dans la distribution d’argent de toutes sortes. Souvenons nous que l’état n’a pas d’argent, il utilise seulement celui qu’il prend à l’ensemble de la population et que souvent cette population donnerait à cet argent des utilisations bien plus efficaces.

    Répondre
  5. Kouroutien

    28/08/2015

    Décidément le nombre de tarés ne se compte plus au gouvernement de notre Président à la braguette légére

    Répondre
  6. DA85

    27/08/2015

    Pourquoi se limiter a deux accompagnants, on peut aussi recevoir les grands parents et les frères et sœurs les héberger à l’hôtel et les nourrir et les garder s’ils estiment qu’ils sont mieux en France qu’au pays.
    Au frais de la Sécu bien sur puisque Flamby est d’accord si l’état paye….
    Merci pour le Con…tribuable

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)