Attention au harcèlement sexuel!

Posté le décembre 10, 2020, 10:01
7 mins

La république élabore et publie un grand nombre de textes rédigés par les parlementaires, le gouvernement, les partis et l’administration. Certains d’entre eux traitent du harcèlement sexuel, au même titre que des affaires les plus sérieuses. Le harcèlement sexuel est désormais un délit qui doit être puni.

Avec un peu d’imagination, j’en conviens, voici quelques extraits que l’on pourrait entendre prochainement dans les tribunaux:

«Monsieur, vous n’aviez pas à caresser le bas du dos de cette jeune personne.

– Madame la Présidente, c’est mon parapluie qui m’a échappé après un coup de vent et a atterri à l’arrière de Mademoiselle. Je n’ai fait que le rattraper.

– Vous avez vraiment mis beaucoup de temps à le rattraper, ce parapluie. Il ne vous est pas interdit d’avoir un parapluie, Monsieur, mais un parapluie, ça se maîtrise. Le dos de Mademoiselle n’est pas un terrain d’atterrissage. S’il le faut, votre parapluie, tenez-le en laisse et cet atterrissage regrettable ne se reproduira plus! Cette fois-ci, vous ferez l’objet d’un rappel à la loi, mais en cas de récidive d’atterrissage de votre parapluie dans le dos de votre voisine, le délit sera sanctionné.

– Monsieur, vous êtes raccroché longuement à la poitrine de Mademoiselle, ce qui n’est pas convenable.

– Madame la Présidente, j’étais alors en trottinette. Je suis tombé et me suis raccroché à ce qui était sous la main. Dans un wagon de la SNCF, j’aurais pu saisir une rampe. Mais ce jour-là, à cet endroit-là, il n’y avait pas de rampe. Il n’y avait que Mademoiselle, à qui je présente mes excuses et aussi mes félicitations car ce à quoi je me suis raccroché m’a paru ferme et solide. Je précise en outre que je portais alors un masque qui interdisait au virus d’obtenir de Mademoiselle le droit d’asile. Il y a tant de personnes en France qui demandent le droit d’asile !

– Je note, Monsieur, que vous avez longuement pris le temps de vérifier les qualités de Mademoiselle. Vous avez commis un délit. Pour cette fois, vous ferez l’objet d’un simple rappel à la loi mais, en cas de récidive, vous serez puni. En attendant, veuillez retenir que la poitrine des jeunes femmes n’a rien de commun avec les guidons de trottinettes. À défaut de rampe, prenez une canne qui vous évitera de vous raccrocher à ce que nous venons de dire.

– Monsieur, vous faites l’objet d’une plainte pour avoir porté sur cette jeune personne, la plaignante, un regard concupiscent.

– Madame la Présidente, j’ignore la concupiscence. C’est un mot qui commence très mal et que je n’emploie jamais. Ce que je dois vous dire, c’est que mon regard était alors totalement dépourvu de concupiscence. D’autant que Mademoiselle est moche comme un pou.

– Monsieur, les poux ne sont pas moches. Ils sont tout simplement des poux.

– Eh bien, Madame la Présidente, Mademoiselle est un pou, tout simplement. Et on ne peut pas ressentir de la concupiscence pour un pou, la concupiscence étant un attrait physique, généralement pour une belle et désirable personne. Les poux ne sont pas désirables. Il est même recommandé de les détruire. Comment voulez-vous que la concupiscence ait pu me conduire à un pou? À ce propos, je me permets de souhaiter qu’il soit mis à l’étude un détecteur de concupiscence dans le regard, ce qui éviterait les erreurs d’interprétation. Dans mon cas, l’appareil aurait enregistré: concupiscence nulle. Mieux encore, Mademoiselle étant donc un pou, l’appareil aurait noté: Mort aux poux. Ceci dit sans désobliger Mademoiselle.

– Mademoiselle, vous vous êtes arrêtée longuement à contempler ce Monsieur qui se relaxait en lisant Baudelaire sur la plage de La Baule en maillot de bain. Vous l’avez troublé.

– Madame la Présidente, ce n’était pas du tout mon intention. Je l’ai regardé par simple distraction. Mon grand-père, qui était colonel dans l’artillerie, disait qu’il valait mieux avoir une belle personne dans son lit qu’un obus de 105. Je pense qu’il avait raison. Je n’ai jamais fait la comparaison, mais il est vrai qu’entre Monsieur et un obus de 105, Monsieur me paraît préférable. Entre deux maux, il faut toujours choisir le moindre, n’est-ce pas …»

Vous conviendrez, chers lecteurs, que la république veille à notre vertu. Mais il serait souhaitable qu’elle veille aussi aux crimes, délits et désordres de toute nature qui, désormais en France, nous menacent partout. Je préférerais, pour ma part, que l’on fasse preuve d’indulgence pour la concupiscence et de sévérité sans faille pour les atteintes aux personnes et aux biens dont la république ne nous protège plus.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article précédent

Chances pour la république?

Article suivant

Primaires à droite

5 réponses à l'article : Attention au harcèlement sexuel!

  1. quinctius cincinnatus

    19/12/2020

    lectrices des  » 4Vérités  » vous avez là un aperçu de la délicatesse de nos deux proud boys !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      19/12/2020

      Attention touchante aux lectrices des 4V.
      En espérant que quand vos insultes fusent sur le site, elles se couvrent les yeux et se bouchent les oreilles.

      Répondre
    • ELEVENTH

      21/12/2020

      Le Q.Q. tente de racoler tous azimuts. Il doit se sentir bien seul. Je ne suis pas certain que les « lectrices » des 4V apprécient les positions de notre énergumène, en bonnes patriotes que je suppose qu’elles sont.
      Le clown est de plus en plus pitoyable.

      Répondre
  2. ELEVENTH

    12/12/2020

    Miss GROSLOLOS ferait elle de la provocation en avançant ainsi ses charmes ? Si elle était encore en vie, Mae West n’aurait qu’à bien se tenir.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    10/12/2020

    Du coup je me demande si les Moslems n’ont après tout pas raison d’ emballer leurs femmes.
    Qui jette déjà un coup d’oeil lubrique à un sac se promenant dans la rue?
    Affaire à suivre.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)