Avec Benoît Hamon, un idéologue militant remplace un idéologue philosophe à la tête de l’Education nationale

Posté le 05 avril , 2014, 1:31
2 mins

 benoit_hamon_education

Le Président de la République et le nouveau premier ministre viennent de nommer à la tête du grand ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Benoît Hamon, l’animateur de l’aile la plus à gauche du parti socialiste.

Vincent Peillon et Geneviève Fioraso, quant à eux, ont été remerciés par François Hollande et Manuel Valls. Il est vrai que leur bilan ne plaidait pas pour eux.

Avec Benoit Hamon, c’est un idéologue militant, spécialiste de la démocratie façon « AG étudiantes », qui remplace un idéologue philosophe à la tête du ministère de l’Education nationale. L’Education nationale ne va pas y gagner au change.

Cette nomination n’est dictée que par des questions d’équilibre politique au sein de la majorité.Le jeu des alliances politiciennes a primé sur l’expérience et la compétence.

En effet, Benoît Hamon reste un véritable novice en matière d’éducation. La seule jeunesse qu’il connaît c’est celle qui milite dans les rangs de la gauche et de l’extrême-gauche étudiante. Il n’a, en effet, jamais cessé d’intervenir dans l’organisation des mouvements de jeunesse et des syndicats étudiants et lycéens. Ces derniers, depuis longtemps, constituent pour lui un moyen de faire pression sur le parti socialiste.

Un ministre de l’Education nationale ne peut pas être aussi impliqué et partial. Nous attendons de lui qu’il clarifie rapidement ses relations avec les syndicats étudiants et lycéens de gauche et qu’il donne des garanties d’impartialité dans le fonctionnement de son ministère.

Enfin, nous lui demandons, dans un souci d’apaisement, d’ajourner la réforme des rythmes scolaires, de mettre fin aux « ABCD de l’égalité » et de concentrer ses efforts sur l’apprentissage et la maîtrise des savoirs fondamentaux à l’école et sur la professionnalisation de l’enseignement supérieur.

Olivier Vial, 
http://www.uni.asso.fr

11 Commentaires sur : Avec Benoît Hamon, un idéologue militant remplace un idéologue philosophe à la tête de l’Education nationale

  1. BRENUS

    8 avril 2014

    Ce Benoit a un peu la gueule de Hamadinedjab. Possible qu’il en ait aussi la mentalité. Pour ceux qui lui “demandent” humblement de revenir sur les conneries de son prédécesseur Peillion (lequel après avoir bien semé sa me.de va se faire engraisser a Bruxelles avec notre fric) , je les supplie de se réveiller: Un coco, ça se débarque mais on n’a rien a en attendre. Ces “gens”, même les plus crétins se prennent pour le sel de la terre et l’alpha et l’oméga de la pensée humaine. Faites comme eux : méprisez les, tout simplement, comme un étron sur le trottoir.

    Répondre
  2. druant philippe

    8 avril 2014

    Son père est chanteur et se prénomme Marcel .

    Répondre
  3. mine

    7 avril 2014

    Une seule solution : le développement des écoles privées. Même les musulmans réclament des écoles privées catholique ( et/ou musulmanes ).

    Répondre
  4. fbastiat

    7 avril 2014

    Avec un quasi communiste aux manettes une chose est sûre, il les embauchera ces fameux 60 000 fonctionnaires supplémentaires, en les sélectionnant en fonction de leur idéologie.

    Répondre
  5. Agathe

    6 avril 2014

    Va-t-il mettre un terme à la débauche dans les grandes écoles ? Et qui ont perdu leur réputation de meilleures écoles du monde ?
    Entre la débauche et les études, il faut choisir.
    Et comment faire confiance à un débauché ?

    Répondre
  6. Jaures

    6 avril 2014

    “mettre fin à l’ABCD de l’égalité” ? Pour le remplacer par “l’ABCD de l’inégalité” ? Ou mieux: par rien. Surtout ne pas bouger. Ne pas réfléchir. Donner à croire que les inégalités n’existent pas ou qu’en parler c’est mal. Voilà les clefs de la bonne éducation !

    Répondre
    • rafjaf

      6 avril 2014

      c’est vrai qu’il existe nombre d’inégalités entre les sexes et l’éducation nationale doit y mettre le holà. un train électrique coûte plus cher qu’une dinette.
      j’étais au parc avec ma petite fille, elle ramassait des fleurs avec ses copines, les garçons tapaient dans un ballon, c’est la nature que peut y faire l’éducation nationale avec un ABCD imbécile.

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      8 avril 2014

      Arrêtez de débiter vos inepties Jaures, car avec des individus comme vous il faudra bientôt instaurer l’abcd de la connereie dans ce pays.
      Votre “inégalité” commence d’ailleurs à bien faire. Balayez déjà dans votre cour, vous la personne aux 5 SMICs dans votre foyer fiscal.
      Comptez les intervenants sur ce site qui ont ce montant par mois. Que les intervenants se manifestent sur ce point.
      Après 45 ans de service je n’ais pas cette somme et de loin pas.

      Répondre
  7. FERRET Charles

    6 avril 2014

    Ce Monsieur Hamon, qu’a t’il fait dans sa vie en dehors de la politique d’extrême gauche ? Il a travaillé ou ?? Qu’il aille voir le résultat de 75 ans de communisme en Russie.

    Répondre
  8. Agathe

    6 avril 2014

    Attention, c’est dans les activités périscolaires que la théorie du genre est enseignée et diffusée !!!

    Répondre
  9. rafjaf

    6 avril 2014

    l’éducation et la France auront encore perdu.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)