Bachelot légalise la drogue en catimini

Posté le juillet 27, 2010, 12:00
4 mins

Roselyne Bachelot n’en rate décidément pas une ! Elle a pris la semaine dernière la décision ahurissante « d’expérimenter » les « salles de shoot » (c’est-à-dire ces salles où les drogués peuvent s’injecter leur poison sous contrôle médical).
La logique de ce dispositif ? Elle est officiellement de lutter con­tre le sida.
On sait, en effet, que les toxicomanes sont un milieu particulièrement touchés par cette mala­die et que l’utilisation de seringues usagées facilite la transmission du virus.

Mais le bon sens le plus élémentaire consisterait à traiter la dépendance à la drogue, au lieu d’aggraver cette dépendance en facilitant encore l’accès à la drogue, comme le permettent ces fameuses « salles de shoot » !

J’ajoute que je trouve un peu curieux qu’un ministre – et spécialement le ministre d’un gouvernement de droite – cède ainsi à la pression d’associations, dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne sont guère proches de l’électorat de droite. Car les grands défenseurs de ces « salles de shoot », c’est Act up ; c’est Aides ; c’est toutes ces associations d’homosexuels militants, dont le but est clairement, non pas la reconnaissance de la dignité humaine des homosexuels, mais la destruction de tout l’ordre social et familial.

Mais, on peut se demander si Bachelot ne tente pas là un coup de poker politique. Depuis quelques semaines, sa survie au gouvernement est menacée par la longue liste de ses bourdes. En donnant satisfaction au lobby gay (fort peu représentatif, pour autant que je sache, des homosexuels), sans doute espère-t-elle se rendre « intouchable », le président Sarkozy étant naturellement enclin, à proximité de 2012, à éviter de froisser un lobby puissant, notamment dans les médias…

Il reste tout de même incroyable de légaliser ainsi l’usage de la drogue, sans même en débattre ni devant le parlement, ni devant l’opinion publique.
Car les « salles de shoot » ne sont rien d’autre qu’une légalisation détournée de la drogue.

On me dira peut-être que la dépénalisation de la drogue serait la meilleure solution ; qu’elle permettrait un meilleur contrôle sanitaire et éviterait à des gangs de s’enrichir. J’avoue que cet argument anti-prohibition m’a parfois tenté.

Mais il se heurte à deux problèmes. D’abord, ces « salles de shoot » ne seront qu’un « produit d’appel » légal, avant de passer à des drogues plus fortes et aussi prohibées qu’aujourd’hui. Ensui­te, peut-on vraiment laisser, au nom de la liberté, notre jeunesse abdiquer sa liberté ?

10 réponses à l'article : Bachelot légalise la drogue en catimini

  1. WatsonCorsica

    01/08/2010

    Oui, sauf que quand on examine les habitués à long terme, on constate dans les test et imageries qu’il y a, comment pourrais-je dire, des "cases vides".

    Vous pouvez me donner 1 référence scientifique précise sur ce que vous dites ?

    Attention, les recherches et l’expérimentation en toxicologie doit être très précises : déterminer les doses où les molécules agissent, déterminer la dose léthale, expérimenter en double aveugle… etc…

    … et c’est là que l’on constate qu’il n’y a plus personne… surtout plus de journalistes !

    En fait, ce genre de débat est le meilleur révélateur pour dépister l’aptitude de chacun à véhiculer des conneries, à confondre des types de comportements diamétralement opposés, à ne rien comprendre aux principes élémentaires de la vie qui sont d’abord la recherche du plaisir, à ériger des systèmes de répression sur des délits fantasmatiques, à souscrire à des modes journalistiques fondées sur des interprétations paranoïaques des comportements humains… etc bref, c’est un des meilleurs révélateurs sur l’indice de l’ignorance crasse qui veut s’ériger en tant que système totalitaire et donc indice tout court de connerie humaine de chacun.

    Bravo Mancney et Saintex, vous n’êtes pas tombés dans le piège ! Quant à son altesse, elle semble se mélanger les pinceaux.

    Répondre
  2. SAS

    01/08/2010

    bIEN SUR QUE C EST UNE PANDEMIE INTRINSEQUEMENT LIEE A LA VOLONTE DU FAIBLARD (ou larve en recheche ou déjà désociabilisée)…. ET A LA DISPONIBILITE DU PRODUIT…

    …..plus l accès est risqué , dangereux ou léthal : MOINS IL Y AURA DE CLIENTS POTENTIELS…..dans un premier temps la contaminations des stocks remis en circulation là où il y a une grosse demande pourrais etre coupé de "puissants laxatifs"….pendant que les clients vaqueraient sur leurs chiottes , ils ne courront pas les délits pour payer leur merde…

    St tex la bien analyser…..il y a toujours des conflits d intérets en France avec les producteurs et les consommateurs , souvent ce sont les industriel gravement en cause dans leurs délits…qui proposent et gèrent les vrais fausses bonnes idéees du moment avec l appui des couillons et illétrés du moement (surtout a gauche)…

    Les petroliers qui font la promotion de l ecologie…..

    les industriels du medicament qui promotionent les produit de substitution……

    les deputes et senateurs délinquent qui font les nouvelles lois d exception et d impunité…..

    LES POMPIERS qui gèrent les sdiss et sont payés aux primes à l incendie…

     

    Faudrait quand même ouvrir et les yeux et la comprenette…les t’it gars

    nb) TOUTE LA REGLEMENTATION ET L APPLICATION JUDICIARE AU TOUR DE LA DAUBE confinen à la complicité….les peines,la difficulté de procédures, l opposite des juges,les règles  de financement et defraiement des informateurs….et comme par hasard c est a caque fois en fin d année qu il y a les plus grosses prises……en queue de budgets des douanes….

    HERITAGE DE LA REVOLUTION FRANCAISE FAITE PAR DES GUEUX ET DES PETITES GENS on sacralise tout et toujours…..donc on INSTITUTIONALISE LA MERDE….ce sont donc desormais des problèmes faite et solutioné par cet etat chaotique et agonisant…..l un ne pouvant vivre sans l autre….ni les maux ,ni les solutions….

    sas

    Répondre
  3. Anonyme

    01/08/2010

    Watson-Corsica : "C’est fou ce que les opinions sur les problèmes de toxicomanies et usages de psychotropes révèlent d’ignorance et d’inexpérience…"

    Bien vrai.  C’est fou aussi à quel point les gens non médecins ou non scientifiques croient tout savoir sur les drogues "par expérience" et en se fiant à ce qu’en disent les médias qui rabachent eux-mêmes avec une belle confusion ce qu’ils comprennent des médecins.  Je vous raconte pas l’embrouilli.

    Il y a des faits scientifiques mesurés, vérifiés. Point barre.  Il est clair que des utilisateurs modérés diront toujours que eux vont bien, que c’est cool et que ailleurs, l’usage modéré et habituel n’apporte rien de grave malgré un usage ancestrale.  Oui, sauf que quand on examine les habitués à long terme, on constate dans les test et imageries qu’il y a, comment pourrais-je dire, des "cases vides".  Et tout ça pour échapper facilement à la vie stressante alors qu’il y a tant de moyens plus sains mais certes plus difficiles à pratiquer…  La pire maladie, c’est la flemme.

    A part ça, oui, les traditions sont un choix de chacun, et chacun à le droit de vouloir finir comme une épave sachant que la déchéance vient par étapes et la descente par plateaux.   Je connais même des copains de lycée usagers constants mais légers qui sont à plaindre maintenant en devenant quinquagénaires car leurs capacités physiques et intellectuelles sont clairement endommagées, après une vie professionnelle difficile car pas très réussie (et pour cause).  Et pourtant, ils n’étaient pas mauvais au lycée.  Quel gachis.

    Mais celà dit, il y a trop de monde sur la planète, alors que ceux qui veulent aller dans le trou passent devant. No problema.

    Répondre

  4. Anonyme

    31/07/2010

    SAINT TEX : " Intéressants les arguments de WATSON-CORSICA et SAS.  Ils n’ont pas tort ni l’un ni l’autre"

    –      Oui, ils ont écrit quelque chose de pas mal et meme son Altesse s’est appliqué dans son style… ca cache quelque chose, ca!
    Anyway, la victoire du round va a Watson car il a bien rappelé un point essentiel : " Désolé, mais la drogue fait partie de la vie !" et cela est paramount.
    Et quand Rouxel écrit : " le bon sens le plus élémentaire consisterait à traiter la dépendance à la drogue ", on voit bien qu’il n’a pas perçu le vrai problème, qu’il n’a pas compris qu’il y aura des drogués sur la planète Terre jusqu’à la fin des temps.  Contrairement aux "maladies" d’ordre générale dues aux crobes, virus, etc…,  la toxico n’est pas une maladie subie, "accidentelle", elle est une maladie choisie, voulue, c’est une maladie au deuxième degré, et le porteur de l’agent pathogène est le cerveau de l’homme et sa programmation basique de recherche du plaisir. 
    Alors, selon qu’ils ont the right stuff ou non, certains s’en sortiront, d’autres pas, tout comme certains arrêtent de fumer et d’autres en sont incapables, et pour les seconds, a moins de la méthode du "vol au dessus d’un nid de coucou", good luck pour supprimer tout ca.
    Allez, courage, demain la recherche va nous trouver un truc super. Tachez de survivre jusque la.
     
    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. WatsonCorsica

    31/07/2010

    C’est fou ce que les opinions sur les problèmes de toxicomanies et usages de psychotropes révèlent d’ignorance et d’inexpérience…

    Répondre
  6. Anonyme

    30/07/2010

    Intéressants les arguments de WATSON-CORSICA et SAS.  Ils n’ont pas tort ni l’un ni l’autre, sauf modulations.

    Je me contenterai de préciser certaines choses :

    Les centres de shoot ne changent rien au problème. Les seringues propres évitent un peu de propager certains virus, mais ce qui démolit le système immunitaire est surtout la drogue que les pauvres blaireaux s’injectent.  Tout usage régulier de drogue détruit le système immunitaire, virus ou pas. C’est un fait scientifiquement et médicalement indéniable.  Les centres de shoot sont des avalisations officielles de l’usage de stupéfiants.

    Bachelot-la-gourde ne fait pas que satisfaire les gays, mais elle satisfait les drogués et les dealers, et aussi l’industrie pharmaceutique qui deal les succedanés de drogue. Elle participe aussi à la destruction de la jeunesse française "no future" qui se drogue, à majorité de type européen.  Et enfin, elle plait ainsi au gauchistes bobos et autres déjantés angélistes.  C’est l’occident qui baisse les bras.

    Qui dit que les hommes/femmes politiques ne touchent pas à la drogue ?  Qui dit qu’ils n’ont pas intérêt à laisser les citoyens s’ensuquer à mort ?  On est déja trop sur terre…

    Pour aller dans le sens de SAS, au pire il faudrait placer un sous-marin SMLE devant chaque pays producteur et le sommer de supprimer tous trafics et culture de drogue en 1 mois, ou c’est la vitrification nucléaire.  Mais là, c’est une utopie (sauf que ça débarasserait bien certains coins de la planète…)

     

    Répondre
  7. sas

    28/07/2010

    Au corse….ca doitb pour cela que vous vivez et êtes confiné sur un rocher…

    Tu n’est pas d accord avec rouxel c’est ton droit…mais t instaurer en maitre a penser : hi han….c est gonflé…

    2 cas de figure le corse…soit on lutte et interdit le produit a tous et en toute configuration (on ne joue plus) type peine et sanctions birmanie,amerique du sud…fais toi choper avec de la farine du va comprendre……..et les exemples doivent être saignants et volontaire…

    soit on a deja perdu en négociant,en discutant….en depenalisant ceci ou cela…en enculant les mouche pour nous expliquer c’est sa consommation personnelle , il vend pas et patati et patata à la democrassouille molle qui utilise ce fléau pour occuper une jeunesse qu ils ont illétrés et rendue oisive et dependante….l herbe entraînant  la résine, puis cocaine puis psychotrope encore plus hard…crak et uatres merdes…..

    Moi je suis partisan que lon empoisonne toute drogues decouverte en france et qu on la remette en circulation en prevennant toute la population qu il y a 99 % de mourrir en cas de consommation petite ou grande de ces merdes…et tu verra l addiction disparaite aussi rapidement qu elle est arrivée….

    Les initiatives a la bachelot…idiote heréditaire qui ne tiens sa place que par filliation et lêche…est d une incompétence crasse….et probablement en passe d être jugé et condamnée pour empoisonnement. pour sa gestion du H1N1…sont le dégré zero de la reflexion et de la lutte contre ce fleau….CE QUI REVIENT A ETEINDRE UN INCENDIE AVEC DE L ESSENCE…..

    tout comme rouxel je suis stupéfait dune telle proposition sauf a vouloir exterminer la pietaile gauloise fragile et deja en perdition…

    sas

    Répondre
  8. WatsonCorsica

    28/07/2010

    C’est là qu’on reconnaît que Jean Rouxel comme certains intervenants de ce forum n’ont jamais rien compris aux problèmes de toxicomanies. J’ai l’impression de relire les conneries de Jean Cau et de Paris Match à la fin des années 60 – quarante années en arrière avec les sempiternelles idioties prohibitionnistes comme si le tout répressif résolvait ces problèmes.

    Il y a encore des benêts qui pensent qu’il suffirait de pendre quelques trafiquants pour résoudre le problème. Il y a encore des ignorants qui pensent que l’on peut intervenir sur la dépendance comme on intervient sur un levier de vitesse…

    Roselyne Bachelot, n’en déplaise aux vieux croûtons de la droite ringarde, est bien, elle, dans le réel. Elle n’est pas dans le fantasme ragnagna des mères-poules qui s’imaginent construire un monde façon Bisounours pour leur progéniture, épuré de toute substance suspecte. Désolé, mais la drogue fait partie de la vie ! S’adonner à une drogue est un droit fondamental de l’être humain comme posséder une arme. Il faut en finir avec cette mascarade des drogues licites ( alcool, tabac, café, hypnotiques, anti-inflammatoires, antidépresseurs…) et drogues illicites ( chanvre, opium et dérivés morphiniques, cocaïne…). Les drogues licites tuent en France 1000, voir 10000 fois plus que les drogues illicites. A cause de cette ignorance crasse qui véhicule l’idée que les anti-inflammatoire sont sans danger et la morphine une drogue dangereuse, on à causé des ravages dans le traitement de la douleur. La France a eu du mal à combler son retard, des gens sont morts dans d’atroces souffrances pour satisfaire les fantasmes des nains de jardin du tout-hygiénisme frileux qui n’ont jamais eu les couilles d’essayer une seule fois de fumer un pétard ou sniffer une ligne, juste pour savoir et expérimenter – Car lorsqu’on est un homme, un vrai (idem pour la femme ), on peut – aussi – avoir envie d’expérimenter !

    La dépendance ? La plupart en parle sans savoir ce que c’est réellement ! Croire que des millions de gens vont se shooter parce que c’est libre est aussi stupide que penser que les allumettes en vente libre vont mettre le feu au pays. Alors il faut en finir avec ce clivage débile gauche-droite où l’on fait passer les électeur de droite et d’extrême-droite pour des idiots prohibitionnistes – se mettant ainsi au même niveau intellectuel de la gauche lorsque celle-ci refuse de combattre la délinquance. Ce serait tellement intelligent si la droite française, déjà cataloguée jadis comme le droite la plus bête du monde, coupait l’herbe sous les pieds à la gauche en lui montrant son avancée sur un terrain qui en final ne concerne que la liberté de l’individu à disposer de lui-même !

    Mr Jean Rouxel, vos écrits me déçoivent profondément. J’aimerais que vous puissiez corriger le tir en nous montrant que vous avez évolué sur la question.

    En conclusion, lorsqu’on dit que rendre les armes hors la loi indique que seuls les hors la loi pourront posséder des armes… rendre la drogue hors la loi signifie que seuls les hors la loi peuvent la vendre… et s’enrichir pour acheter des armes !

    Répondre
  9. Bruno

    28/07/2010

    C’est encore une mesure foireuse, mais qui ouvre la porte, si on sait en profiter, à la vraie solution pour éradiquer le trafic de drogue et le financement des talibans.

    C’est à l’Etat de produire sur nos jachères de la PAC et sous son controle strict (pour éviter les exportations nuisibles aux voisins) le pavot et la coca, et l’ecstasy chez Rhone Poulenc. Et à l’hôpital public d’injecter cette merde gratuitement aux candidats au suicide, avec suivi policier, médical et psy au cas où certains voudraient en réchapper réflexion faite.

    Une étude financière montrerait, j’en fiche mon billet, que la dépense serait moindre pour le contribuable que ce nous coûte actuellement l’existence des filières criminelles, la police et les prisons consacrées aux trafiquants, les quartiers dévolus aux gangs, les lits d’hôpitaux pour les overdosés, plus le terrorisme financé par ces trafics.

    Répondre
  10. IOSA

    28/07/2010

    Le problème va bien audelà de ce que cet article dénonce, car il s’agit tout bonnement de transformer la France en pays du tiers-monde….avec d’immenses champs de pavots.

    Bachelot tout de noir vêtu (burqa oblige), ce ne serait pas un grand mal, ni une grosse perte pour la gente féminine.

    Evidemment, si le roi sarkopathe n’avait pas commencé ses bourdes, ses ministres et grands vizirs ne se seraient pas empressés de l’imiter.

    Et c’est très exactement celà le gouvernement sarkosïste alias "Nico/Jacques a dit".

    Dire que malgré toute la merde qu’ils vont laisser en France, ils vont toucher la pactole de la retraite…Ya de quoi en chier une pendule !

    IOSA

     

     

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)