Barbarin : un acharnement Christianophobe

Posté le 05 février , 2019, 3:14
13 mins

Poursuivi en justice pour la seconde fois pour non-dénonciation d’actes pédophiles, le cardinal Barbarin est la victime expiatoire sur laquelle s’acharne la coterie de gauche qui n’a de cesse d’attaquer l’Église catholique.

Comme si celle-ci était la seule responsable de la pédophilie et concentrait dans ses rangs la majorité des pédophiles ! Dans la réalité, c’est loin d’être le cas.

Le prétexte de la pédophilie est un sujet porteur pour les ennemis de l’Église, car ils savent que les abus immondes dont sont victimes les enfants ne laissent pas les consciences indifféren­tes et ne manquent pas de révolter, de révulser même.

Si l’Église a, ou plutôt a eu dans le passé, des éléments coupables en son sein, elle n’a pas l’apanage de tous les crimes en la matière.

D’autres institutions sont concernées également et la pire constatation que l’on puisse faire, c’est que c’est au sein des
familles que, 7 fois sur 10, les faits ont lieu. Mais silence, on ne met en exergue que … « le silence de l’Église » bruyamment
dénoncé !

En 2016, Mgr Barbarin avait dû affronter la justice pour cela même qui lui est aujourd’hui reproché : ne pas avoir dénoncé le prêtre pédophile Bernard Preynat, pour des faits qui s’étaient produits entre 1986 et 1991 dans le diocèse de Lyon, alors que lui-même n’y est arrivé qu’en 2002.

Il en aurait eu connaissance vers 2007 ? Il y avait tellement d’éléments à charge plaidant pour sa culpabilité que le parquet l’avait relaxé !

Mais le cardinal n’en avait pas fini avec ceux qui œuvraient, comme le mentionnait alors « Valeurs Actuelles », « avec la volonté d’élargir le procès de l’Église tout entière ».

Et, ce 7 janvier 2019, et pour 3 jours, Mgr Barbarin a dû à nouveau prouver qu’il n’a « jamais cherché à cacher » et « encore moins à couvrir ces faits horribles ».

La pugnacité des associations de victimes se justifierait mieux si elle quittait un peu le parvis de l’Église pour se pencher sur d’autres lieux où se rencontrent des horreurs pédophiles plus affligeantes les unes que les autres.

Voici quelques pistes en autres :

– Les Témoins de Jéhovah, de nombreuses fois mis en accusation pour des actes de pédophilie ? Réponse : Le silence de la presse.

– Pédophilie à l’école ? Dans les centres de loisirs et colonies de
vacances ? Silence de la presse.

– Pédophilie dans le sport ? On commence à en parler, avec, en juin dernier, un documentaire sur France 2 : « Silence dans les vestiaires ».

– Pédophilie dans les familles ? C’est le huis clos et, pourtant, c’est là que se concentrent le plus grand nombre de victimes.

Dernièrement dans la Nièvre, 8 mises en examen dans une affaire de pédophilie. Parmi les accusés, les parents et des membres de l’entourage de 4 petits garçons de 4 à 9 ans, sévices sur plusieurs années … En
parlera-t-on assez ?

Mediapart, après son dossier sur l’Église, s’attellera-t-il à un dossier sur la famille ?

Le 9 janvier, silence maximum : la « Nouvelle République » n’a pas jugé bon de développer le fait que la procureure n’avait requis aucune condamnation à l’encontre de Mgr Barbarin pour son nouveau procès.

Juste 2-3 lignes pour nous apprendre que le jugement était mis en délibéré au 7 mars.

Mais, d’ici là, on ressassera encore le sujet, ici ou ailleurs.

Le 20 février doit sortir un énième film sur la pédophilie : celui de François Ozon, « Grâce à Dieu », qui traitera précisément de l’affaire du père Preynat, mais présentée déjà comme l’affaire Barbarin.

Je rassure tout de suite ceux qui y verraient un quelconque acharnement à relent christianophobe. Ce n’est, comme j’ai pu le lire, que pour « le bien de l’Église » !

Comme l’étaient sans doute des films récents comme : « Le silence des églises », « Au nom du fils », « Spotlight », « Kler », etc.

Sans oublier, les (pseudo)-documentaires comme celui de Richard Puech sur FR3 le 21 mars 2018 : « Pédophilie, un silence de cathédrale ».

Il semble qu’au sujet de la pédophilie, on mélange beaucoup trop fiction et réalité.

À en croire les auteurs, ils n’agiraient que pour donner « une voix aux victimes »… Mais, bien sûr, à condition que l’Église soit mise en question !

 

La version longue de cet article est disponible ci-dessous pour les abonnés :

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

34 Commentaires sur : Barbarin : un acharnement Christianophobe

  1. quinctius cincinnatus

    13 février 2019

    400″ pasteurs ” , bénévoles et …éducateurs de la principale Eglise Protestante Américaine ( la Southern Baptist Convention ) impliqués dans un scandale sexuel qui durait depuis 40 ans

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    13 février 2019

    ” Sodoma ” un livre choc sur … l’ homosexualité au … Vatican

    Répondre
  3. BRENUS

    12 février 2019

    Ce jour, après la constatation de tags a croix gammée sur des boites à lettres portant le visage de Simone Veil, acte odieux qu’il faut bien sur réprouver, le coeur des pleureuses et les dénonciateurs habituels des méchants populistes – forcément de “l’ultra droite” a embouché toutes les trompettes qu’ils ont pu trouver pour le buzz. Par contre silence radio quasi complet sur les dégradations et profanations des églises catholiques qui augmentent très fortement un peu pârtout. Autrement dit : il y a les bonnes et les mauvaises victimes. D’un autre coté, lorsque l’on constate la molesse du clergé français, on imagine qu’il est déjà prêt à tendre mieux encore le cou pour se le faire couper.

    Répondre
  4. IOSA

    11 février 2019

    Qu’est ce que la religion ?
    Si elle est basée sur des faits avérés (fédération d’une population à une conviction vraie ou fausse peu importe), alors on peut dire que le mouvement des gilets jaunes est en passe de devenir une religion, car la faim au sens large pousse la populace à rechercher un messie.

    Répondre
  5. IOSA

    9 février 2019

    A t’on vraiment besoin d’un représentant de Dieu sur terre pour croire en Dieu ?

    La réponse est dans la question….

    Répondre
    • jacques Marquette

      11 février 2019

      Il y a beucoup d’inculture derrière la question. Discussion impossible et c’est là le drame: les racines sont perdueq

      Répondre
      • IOSA

        11 février 2019

        Jacques Marquette@…
        Et si …. vous étayez votre affirmation d’inculture et répondiez à la question ?

        Le drame en effet perdure quand un croyant refuse de croire que Dieu existe en lui et en toute chose !
        Pour ma part, si Dieu existe, il ne m’en voudra pas de ne pas croire en son existence, car il est selon l’évangile…le Père.

        J’ai donc entamé la discussion, contrairement à votre affirmation.

        Répondre
  6. Gérard Pierre

    8 février 2019

    C’est ‘’étonnant‘’ cette manie de vouloir faire du clergé catholique le bouc-émissaire des vertus dont ceux qui dénoncent leur non observance sont souvent les premiers à n’en avoir cure pour leur propre compte !

    L’Église est composée de clercs imparfaits ? …… Oui ! ……

    Ce sont, eux aussi, comme nous tous sans exception, des pécheurs ! …… et c’est même sur l’un de ses disciples défaillants, [en l’occurrence Pierre, qui le renia par trois fois] que le Christ a choisi de bâtir son Église, en toute connaissance de cause !

    Le Christ avait conscience de l’imperfection humaine, de nos faiblesses ! …… C’est même pour les racheter qu’il a donné sa vie.

    L’Église est d’abord œuvre humaine, parce que c’est ainsi que le Christ l’a voulue. Mais il a dit aussi : « Lorsque deux ou plusieurs d’entre vous seront réunis en mon nom, je serai au milieu d’eux. » et c’est cette Présence qui, depuis vingt siècles de tâtonnements, de fausses routes rectifiées (exit l’Inquisition, la notion honteuse de Juifs = peuple déicide, etc …) de péchés avoués, fait que siècle après siècle, en dépit des chausse-trapes tendus par les ennemis de la foi chrétienne, l’Édifice répare ses lézardes, renforce ses fondations, élève ses voûtes et s’enracine dans l’Universel !

    Je n’ai aucune idée de ce que peuvent être le fond psychologique d’un pédophile, ses fantasmes, ses pulsions, ses obsessions, pas plus que je ne parviens à entrer dans l’univers mental d’un Dutroux, d’un Heaulme ou d’un Fourniret, …… et encore moins dans celui d’un Hitler ou d’un Heydrich !

    Je sais simplement que de telles personnes existent ou ont existé. Je ne les juge pas, car pour juger il me faudrait d’abord comprendre et ça, c’est au-dessus de mes faibles moyens intellectuels.

    Alors je me dis qu’avant de me soucier de porter un jugement sur l’homme qu’ils sont ou qu’ils furent, je condamne bien évidemment leurs actes, je compatis et je respecte la douleur de leurs victimes avec lesquelles j’ai moins de difficulté à entrer en affinité en matière de ressenti, mais je laisse au Seul qui sait sonder les reins et les cœurs le soin de statuer sur le reste, sans me mettre à sa place !

    Répondre
  7. IOSA

    7 février 2019

    Au nom de la sauvegarde de la foi, on fait taire les victimes, c’est comme ça depuis la naissance de la religion, d’ailleurs qu’est ce qu’une religion, si ce n’est la soumission à un dogme? Et malheur à ceux qui ne pensent pas, qui ne vivent pas, qui n’existent pas pour la pensée unique.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 février 2019

      attention

      vous êtes sur le blog d’ une feuille qui se revendique ” chrétienne et libérale ”

      par ” chrétienne ” entendre ” catholique ” et par ” libéral ” entendre défenseur ” ultra – conservateur ” des avantages héréditaires

      Répondre
      • IOSA

        8 février 2019

        Seul l’idiot ne change pas d’avis et il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
        Pour le reste, chrétien, musulman ou martien, c’est du pareil au même, il n’y a qu’a voir où se passe la dernière messe du pape, Hollande dirait que c’est normal, après tout on est tous devenu des muzzlins depuis JPII.

        En conclusion, c’est leurs avantages qu’ils défendent, un droit ancestral de cuissage sur tout ce qui bouge….

        Répondre
        • jacques Marquette

          11 février 2019

          Il y a beaucoup d’inculture derrière la question. Discussion impossible et c’est là le drame: les racines sont perdues

          Répondre
          • IOSA

            11 février 2019

            Jacques Marquette@…

            Voyez vous, il ne suffit pas de recopier partout votre commentaire sans porter au minimum des explications claires et concises à votre affirmation, qui hélas n’étant pas étayée, souffre d’insuffisance.
            Je ne suis pas là pour me battre comme à l’assemblée nationale, où les mots ne sont que jeux de posture, mais pour entendre ( lire évidemment) ce pourquoi vous vous revendiquez croyant.
            Il me semble donc plus approprié de dire que toute discussion avec un croyant est impossible pour les raisons que je viens d’invoquer, plutôt que le contraire vous ne le croyez pas ?

  8. HansImSchnoggeLoch

    7 février 2019

    J’ai consulté une liste de police forensique et criminelle, voici grosso modo le profil d’un pédophile:

    Le plus souvent le pédophile est de sexe masculin âgé d’au moins 30 ans.
    Il est en contact avec des enfants soit professionellement, soit associativement, soit de part son statut clérical.
    Il est plutôt célibataire ou divorcé avec peu d’amis dans son groupe d’âge
    Il peut souffrir de désordres mentaux. comme mauvaise humeur et troubles de personalité
    ‘S’il est marié la relation avec son conjoint est sans rapports sexuels
    Il traite les enfants comme des adultes
    Il a quelque fois un passé carcéral qu’il ne veut ou ne peut pas expliquer.

    Répondre
  9. fournet.arnaud

    7 février 2019

    On pourrait aussi parler des cas avérés dans des écoles juives orthodoxes, malgré l’omerta communautaire …

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 février 2019

      allons , allons … un peu de retenue

      Répondre
  10. Alain PROTTE

    6 février 2019

    Si Macron voulait modérer cette campagne antichrétienne il le ferait.
    Mais il ne le fait pas.

    Répondre
  11. bernard

    6 février 2019

    J’ai tué mais mon voisin aussi, donc ça n’est pas grave!!
    Ces actes de pédophilie sont odieux, qu’ils soient proférés par des individus dont le poids moral et sociétal est indiscutable (hommes d’église, instituteurs…) est parfaitement odieux et n’est pas défendable. Je suis catholique de droite et n’ai aucune compassion pour ces hommes, sauf s’il assument leurs faits. L’Eglise aussi est coupable, le célibat des prêtres est une sombre idiotie (issue du 12e siècle, le clergé ne souhaitant plus financer les familles des prêtres alors, et qu’on voulu faire passer pour une élévation de l’âme…sombre tartufes). L’apprentissage de la sexualité des hommes n’est pas abordé au séminaire. Les femmes devraient pouvoir aussi devenir prêtres, si elles n’étaient pas considérées comme impures (!), elles sont l’avenir de l’Homme, autant qu’eux. L’Eglise doit être réformée, en urgence, et ces scandales l’obligent, c’est une chance inespérée pour tous les catholiques!

    Répondre
    • IOSA

      6 février 2019

      Totalement en accord avec votre commentaire, l’être humain est ainsi fait et se cacher la vue c’est ouvrir en grand les portes de la déviance, mais plus en avant, la pratique du célibat des prêtres est strictement la même que celle pratiquée par les sectes….l’abstinence mère de tous les vices.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        6 février 2019

        ” l’ abstinence est mère de tous les vices ” : …

        vous ne buvez jamais d’ alcool ?

        Répondre
        • IOSA

          7 février 2019

          J’ai bu, j’ai vu, j’ai compris et je ne me suis pas converti.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            8 février 2019

            j’ ai bu, j’ ai vu, j’ ai … vécu !

            pour rester dans l’ éloquence romaine

    • BAINVILLE

      7 février 2019

      Vos propos sont d’une profonde nullité, dus sans doute à votre ignorance accablante de la religion catholique.
      Le célibat des prêtres est indispensable pour celui qui célèbre le sacrifice de la Messe.
      Il a toujours été requis, depuis les temps apostoliques , Saint Paul est très clair.
      Ce que vous dites sur les femmes et la prêtrise confine à l’apostasie. Vous ne devriez pas être fier de nous infliger de telles énormités, pour un “catholique”.

      Répondre
      • IOSA

        7 février 2019

        Allez vous le mettre au bûcher pour apostasie ?

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        8 février 2019

        ” la nuit des temps ” est bien proche de nous !

        1139 : le second concile de Latran énonce que :

        ” seuls les célibataires peuvent devenir prêtres ”

        le concile de Trente ( 1545 ) valide et … condamne :

        ” celui qui dit que l’ état conjugal est préférable à l’ état de virginité et de célibat qu’ il soit anathème “

        Répondre
  12. lepelblanc

    6 février 2019

    Pourquoi ne pas évoquer ici le fameux pédophile Jack Lang ? Allez sur la toile et vous trouverez tout sur cet individu qui vit comme un pacha aux frais des contribuables. Ne pas oublier aussi le fameux Cohn Bendit et aussi le neveu de Mitterrand François. Et tant d’autres pour qui la justice est sourde et aveugle!!!

    Répondre
  13. TILLY Chantal

    5 février 2019

    Le Christ est toujours là, 2000 ans après sa naissance. Et ses enfants sont toujours là et seront toujours là pour servir, pour entourer, pour soigner, accueillir, prendre soin des plus fragiles. Ils seront et sont toujours là. Sans bruit, une fourmilière de bénévoles, partout, active, tranquille, toujours dans l’amour du Christ.

    Répondre
    • jacques Marquette

      11 février 2019

      c’est le reflet du christ

      Répondre
  14. IOSA

    5 février 2019

    Article préconisant la défense de l’église pédophile, aucun intérêt au vu des nombreux témoignages impliquant la réalité des faits.

    Répondre
    • BRENUS

      6 février 2019

      Surtout, n’oubliez pas de mentionner la “pédophilie” des autres . Y compris enseignants, muzz, etc… C’est curieux cette polarisation de critiques certes nécessaires, mais toujours limitées aux mêmes. Croyez vous que les “pasteurs” protestants, par exemple, ne trouvent pas de tripoteurs de gosses parmi eux? Hum ?

      Répondre
      • IOSA

        7 février 2019

        Enumérer tout le monde prendrait bien plus que la page, mais restons sur le sujet en ce qui concerne l’EGLISE CATHOLIQUE……. les autres l’ont fait eux aussi et demain si ce n’est pas déjà fait, la Macronie sera elle aussi impliquée (Zut , c’est déjà le cas avec la première dame de France !)

        Répondre
        • BRENUS

          8 février 2019

          Vous l’avez dit : restons sur les défauts de l’église catholique, c’est plus sûr . Ca ne mange pas de pain et ça ne présente aucun risque. Avec certaine autre religion ça pourrait aboutir à tout autre chose. Tiens, je ressens comme un grand soulagement (qui avait dit cela au retour de Munich, par exemple?)

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            8 février 2019

            ” ça ne mange pas de pain ” … surtout du pain … béni

            bien entendu qu’ en France ” ils ” en sont toujours à la menace que fait peser la ” calotte ” sur les libertés

            sont des ringards comme dans les autres domaines

    • fournet.arnaud

      7 février 2019

      De toute façon, ce n’est pas un problème de “pédophilie”.
      90% des cas concernent des prédateurs homosexuels et des adolescents.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)