Cannabis ou hachich, c’est kif-kif !

Posté le octobre 22, 2012, 8:59
3 mins

À l’heure où le ministre de l’Education coupe l’herbe sous les pieds des Verts qui veulent la dépénalisation du cannabis, le débat continue d’agiter les milieux politiques et les diverses associations aux arguments totalement opposés . L’affaire du blanchiment d’argent de la drogue et l’implication d’une personnalité publique et de cadres bancaires fait tourner la machine médiatique à la vitesse d’une essoreuse !

Mais curieusement, ce problème de santé publique semble circonscrit en ce moment à l’Hexagone, destination finale de la marchandise.

Or, le hachich est cultivé à une large échelle tout près de l’Europe, au Maroc dans la région du Rif. Les circuits d’approvisionnement qui fournissent 90% de la drogue arrivant sur le continent sont connus, les transporteurs traqués, des bandes démantelées, des saisies médiatisées, des officines de blanchiment neutralisées. Mais le commerce très fructueux de l’importation perdure !

S’attaquer en premier lieu à la source semblerait la logique qui satisferait ce beau Principe de Précaution si cher à notre État protecteur. Un fléau qui menace la société européenne dans son ensemble devrait également interpeller nos commissaires bruxellois. Or le silence et l’apparente inaction de la Commission sur ce problème international qui affecte largement les pays de l’Union sont troublants.

Rappelons que le Maroc bénéficie depuis 2008 d’un statut de « Partenaire privilégié » de l’Europe. À ce titre, il a adhéré, en particulier, au «  Groupe de coopération en matière de lutte contre l’Abus et le Trafic illicite des Stupéfiants » !…

La Commission n’est pas chiche, qui, au titre de cette relation privilégiée avec le Royaume, a déjà alloué en 2011 et 2012 plus de 100 M€ pour des projets de développement. Mais sans doute pas destinés à neutraliser cette agriculture florissante qui fait vivre toute une région du Maroc.

La France , comme l’UE, écarte de l’ordre du jour des rencontres bilatérales cette question fumeuse qui gênerait très probablement des intérêts de certains corps constitués et de l’administration chérifienne.

La paix sociale au sein des populations berbères longtemps déconsidérées  a un tarif : celui du silence !

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

 

7 réponses à l'article : Cannabis ou hachich, c’est kif-kif !

  1. F

    24/10/2012

    Watson, rien de tout cela. Simplement que les sanctions prévues par la loi soient appliquées. Ce sera déjà un grand pas par rapport au laxisme actuel.

    Répondre
  2. WatsonCorsica

    23/10/2012

    Réponse à F
    Vous voulez quoi ? Que l’on mette une balle dans la tête à celui qui fume un pétard ? En matière de dissuasion façon corse ( puisque vous en parlez ) je ne vois que ça ! ou 10 ans de galère pour un pétard ?
    Et celui qui boit une vodka ? Même dissuasion ?
    Et celui qui se shoote à la colle ?
    F, un conseil, arrêtez la coke !

    Répondre
  3. F

    23/10/2012

    Watson, je vous ai connu plus inspiré.
    Ce n’est pas l’interdiction qui empêchera les gens de fumer des pétards mais les sanctions en découlant. Et pour avoir des sanctions, une condition nécessaire (mais non suffisante est l’interdiction).
    N’est ce pas vous qui nous disiez il n’y a pas longtemps qu’il n’y avait pas de voitures brûlées en Corse parce que ceux qui s’y amusaient risquaient une sanction dissuasive? Cette sanction vient de particuliers. Mais si on veut qu’elles viennent de l’institution, il faut qu’elles s’appuient sur une loi, et donc une interdiction.
    Mais si vous vouliez dire que l’interdiction n’est rien sans la sanction, je vous suis tout à fait.

    Répondre
  4. QUINCTIUS CINCINNATUS

    23/10/2012

    je suis pour :
    la suppression des feux rouges ( je vois rouge quand j’en vois un )
    et aussi , des stops ( qui arrêtent ma progression personnelle )
    ainsi que des sens interdits ( un interdit qui n’a par définition pas de sens )
    etc …

    Répondre
  5. WatsonCorsica

    23/10/2012

    Il faut arrêter de se sentir obligé, parce que l’on vote pour Le pen, d’avoir un avis stéréotypé et limité sur la question. Faire preuve d’un peu d’imagination !!!
    Interdire le cannabis est une connerie monstrueuse, d’abord parce que tous ceux et celles qui veulent fumer des pétards s’en contrefichent de l’interdiction + le fait que l’interdiction permet aux racailles de s’acheter des armes et des grosses cylindrées et de ne rien foutre + le fait que la lutte contre le cannabis mobilise des milliers de flics et douaniers qui pourraient être utiles ailleurs + l’interdiction favorise l’émergence de produits bas de gamme nocif pour la santé.
    Il faut être d’une naïveté exaspérante pour considérer que parce que la cannabis est légalisé, votre fiston va être raide du matin au soir – Voir l’alcool sous la prohibition –
    Allons messieurs dame les lecteurs des 4 V, un peu d’imagination et de réflexion sur ce sujet !

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    23/10/2012

    Il est tout à fait curieux que l’intervenant Jaures ne se soit pas manifesté pour cet article. Faute de combattants le conflit vient donc de s’arrêter.
    Il est évident que le Maroc sous la bénédiction de l’EU continuera à tolérer la culture du chanvre sur son territoire. Le gain rapace ne s’accomode pas de la morale.
    Ce sont bien des socialeux qui sont au pouvoir en France, a-t’on déjà entendu leurs lamentations à ce sujet?

    Répondre
  7. QUINCTIUS CINCINNATUS

    22/10/2012

    comme le dit si justement Madame Rama Yade :  » Copé ou Fillon c’est …kif-kif … « 

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)