C’est la culture de mort qui détruit la France

Posté le mars 28, 2010, 12:00
9 mins

En réponse à un article paru dans les 4 Vérités
http://www.les4verites.com/Pro-France-avant-d-etre-pro-vie-ou-pro-vie-avant-d-etre-pro-France-2783.html

C’est la culture de mort qui détruit la France

Depuis le début de l’humanité toute civilisation est confrontée à une culture qui tend à sa disparition et peut être qualifiée de « mortifère ». Cette culture dite « de mort » peut être endogène ou exogène. Quand elle ronge de l’intérieur, elle peut être qualifiée de « suicidaire » : elle favorise la désunion et la perte de sens du lien social. Lorsqu’elle influe de l’extérieur, nous la qualifierons de « criminelle » : il s’agit généralement d’autres peuples ou nations qui souhaitent prendre le contrôle ou tout simplement anéantir cette civilisation. Le plus souvent, la culture de mort combine les deux modes pour arriver à sa fin.

La civilisation française multiséculaire, au cœur de la « vieille Europe », ne fait pas exception à cette réalité historique. Depuis sa fondation, que je ferai remonter au baptême de Clovis, roi des Francs, elle doit faire face sans cesse à de multiples attaques. Elle est aujourd’hui réellement menacée par une culture de mort  de type suicidaire, particulièrement virulente depuis une quarantaine d’années.

Les grandes pensées qui ont dominé les XIXème et XXème siècles (scientisme, nihilisme, matérialisme et enfin existentialisme) ont mené la France dans l’impasse de mai 68, symbolisée par le slogan absurde : « Il est interdit d’interdire ». On voulut alors porter ‘ « l’imagination au pouvoir », et c’est bien la tyrannie des fausses idoles qui advint, avec son cortège de comportements addictifs dans les domaines de la vie privée : cigarettes, alcool, drogues , boulimie, anorexie, sexualité dépravée, comportements à risques, surconsommation, dépendance aux écrans, aux jeux, adulation des stars, etc.

Ces dysfonctionnements comportementaux de l’individu retardent son épanouissement et limitent sa faculté de penser et d’agir librement sur l’environnement. Ils l’empêchent à terme de créer des liens durables et de planifier, puis d’élaborer des projets de longs termes, favorisant l’analphabétisme, l’appauvrissement, le chômage, les divorces et les avortements.

Face à cette impossibilité de réaliser pleinement ce qu’il est, l’individu adopte des comportements de fuites – repli sur soi, dévalorisation de sa personne, obsessions , névroses… – pouvant aller jusqu’ à la dépression nerveuse et finalement au suicide. Ces comportements privés, adoptés de manière majoritaire, ont évidemment des répercussions directes sur la gestion du pouvoir politique et des biens publics. Les effets les plus visibles de cette gestion court-termiste sont notamment la dépénalisation, puis la promotion des comportements addictifs destructeurs, l’organisation de l’assistanat, la négligence des fonctions régaliennes, la dégradation de l’environnement et le surendettement public de l’Etat.

Si l’on ne devait retenir de tous ces fléaux que celui de l’avortement , il montre à quel point la logique suicidaire de la France est avancée : depuis près de 40 ans, 7 millions de personnes, qui devraient être âgés de 0 à 35 ans aujourd’hui, y ont été supprimées. Près de la moitié de femmes en âge de procréer ont connu dans leur période de fertilité au moins un avortement. Il en va de même des hommes, qui, certes, ne vivent pas l’avortement dans leur chair, mais en souffrent dans leur paternité blessée. Et ce n’est que l’un des fléaux – sans doute le plus virulent et le plus abominable – qui relèvent de la logique suicidaire de la France. Si nous devions considérer ceux-ci dans leur ensemble, nous comprendrions que la simple survie de cette nation est déjà un miracle en soi !

Je ne conteste pas la réalité de l’islamisation, ni de la menace de remplacement de notre civilisation par celle de l’islam mais cet anéantissement final est largement précédé d’un travail de sape à l’intérieur de nos frontières et de nos familles. Il nous faut d’abord redonner vie et sens à notre tissu social avant de vouloir empêcher les autres de l’éliminer.

Aujourd’hui, si l’on gratte un peu son vernis technologique, on constate que le niveau culturel de notre société ne vaut guère mieux que celui des nomades animistes ou des chrétiens désorientés de l’Afrique du nord, qui furent très tôt et facilement colonisés par les musulmans. Soyons franc : si vous étiez musulmans, recommanderiez-vous à votre fils ou à votre fille d’adopter les comportements promus par les médias et le pouvoir politique ? Et que pourriez-vous leur proposer en échange, sinon votre propre chemin et les enseignements de votre « imam » ?

Si nous voulons réellement résister à l’islam, il nous analyser en profondeur notre faiblesse et y remédier. Passer pour nous -même, pour nos enfants et nos amis d’une philosophie de l’existant, de la matière et de l’absurde, à une philosophie de l’être. Admettre qu’il existe un Être qui n’est pas dépendant de ma pensée mais qui éclaire ma conscience pour lui indiquer le bien et le garder du mal. Je recommande en ce temps de carême la lecture du testament politique et spirituel de Jean-Paul II« Mémoire et Identité ».. Son chapitre II, intitulé « Idéologies du mal », décrit remarquablement le lien entre les philosophies des lumières et l’avènement des communisme, nazisme et relativisme actuel.

Jean Pirnay

* « Pro-France avant d’être pro-vie ou pro-vie avant d’être pro-France », Les 4 Vérités, 11 mars 2010.

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

19 réponses à l'article : C’est la culture de mort qui détruit la France

  1. fredy

    01/04/2010

    Belle analyse à un point près, … l’avortement…
    Vous ignorez sans doute que les millions d’humains "non nés" auraient sans doute eut une vie "pourrie" et celle de leurs génitrices également.

    Il ne faut pas regarder l’avortement comme un crime mais au contraire, il serait criminel de laisser venir au monde des bébés non désirés pour de multiples raisons (conditions matérielles et/ou morales inadaptées, viol, désespoirs, violence, pressions culturelles et/ou familliales, etc. ) .

    D’ailleurs l’Eglise se réfugie dans des dogmes séculaires pour maintenir des préceptes moyenageux, en obligeant les familles à procréer malgré la surpopulation mondiale, tout en maintenant le célibat des prêtres, ce qui les éloigne encore plus des difficultés au quotidien, elle s’isole dans l’erreur  comme au temps de Galilée !

    Non les relions ne sont pas la panacée pour sauver le monde, au contraire partout où elles règnent sans partage c’est le maintient des peuples dans la misère et surtout l’ignorance, et là où elles se côtoient, ce sont des guerres fratricides comme en Palestine et un peu partout dans le monde, notamment avec l’islamisme qui se développe à la vitesse "grand V".

    Les laïques sont capables de vivre à côté des croyants, parce qu’ils n’imposent pas leur point de vue et tolèrent les façons de faire des "fidèles" du moment qu’elles n’envahissent pas trop leur espace de vie évidemment.
    Fredy

    Répondre
  2. IOSA

    31/03/2010

    Puisque [email protected]…. confond une discussion et un monologue, je vais me faire plus explicite pour lui.

    Pie XII a ignorer volontairement le sort des juifs et ce malgré tous ceux qui l’ont prévenu de l’atrocité, son inaction découlant de son choix personnel, a donc bel et bien favorisé la déportation des juifs dans les camps de la mort ….. c’est un fait !

    J’espère bien qu’en employant la méthode zemmourienne, mes "paroles" devraient être accessible à son esprit.

    Quoique je doute vraiment à lire son post, qui dénote parfaitement le parti pris de sa conviction sans condition.

    Et c’est là que le destin l’attend avec cette question:

    Pétain, héros de la première guerre mondiale et géniteur du governement de vichy durant la seconde guerre mondiale doit il être réhabilité ?

    IOSA

     

     

    Répondre
  3. napoléon

    31/03/2010

    Bonsoir à tous

    C’est typiquement gaulois, vous voilà entrain de vous déchirer pour certaines idéologies ou faits historiques alors que le mal est dans notre pays.
    Je vous invite à lire le livre de mr zemmour " mélancolie française". Il a vraiment bien cerné le problème.
    Plutôt que de nous combattre , unissons nous contre l’invasion.
    Vive la France.

    Répondre
  4. IOSA

    31/03/2010

    [email protected]….

    La morale bien pensante à la quelle vous faites allusion ne joue pas dans le cadre Pie XII.

    Effectivement, il est bien plus aisé de croire que Pie XII est le moyen privilégié pour destabilisé Benoit XVI et en poussant bien plus encore, faire croire que c’est la Chrétienneté qui serait visée.

    Que nennie, l’ensemble de la populace chrétienne et non chrétienne sait jugée par les faits et il demeure que Pie XII a effectivement gardé le silence sur le sort réservé au juifs……

    A t’il bien fait ? Ce n’est plus aux seuls chrétiens de juger, mais bien à l’ensemble du peuple de la terre a qui il revient de ne plus justifier ce qui n’aurait jamais du être.

    Ce n’était pas vous et ce n’était pas nous, qui avons pris cette décision contraire au précept du Christ…..

    " Tu ne verseras pas le sang" et son inaction à verser le sang.

    Et ce n’est pas non plus à Benoit XVI de juger Pie XII au travers de la canonisation.

    La morale de cette histoire est retenue par ceux qui désertent maintenant l’ Eglise et rien n’y fera…..tant que cette même Eglise est incapable d’ouvrir les yeux sur la seule vérité concluant à l’ inaction volontaire de Pie XII, comme  responsable de nombres de morts dans la population juive.

    Et avoir sauvé une infime quantité n’efface en rien ce qui a été.

    D’autre part, concernant les archives, seules celles datant d’avant l’avènement de Pie XII sont accessibles, soit celles d’avant 1939 et ne concerne que Pie XI.

    Le reste que vous citez, ne sont qu’affirmations d’autres personnes et non l’ Etat Israëlien donnant l’absolution à Pie XII.

    J’attendrai donc, que ceux qui en sont vraiment concernés donnent leurs avis sur le génocide ayant entrainé la disparition de 75% des juifs d’Europe, soit environ 6 millions que l’on a volontairement laissé mourir (et servir de cobayes aux nazis).

    Cordialement.

     

    Répondre
  5. Philippe

    31/03/2010

    [email protected],

    Votre commentaire est très bon mais il n’intéressera en rien [email protected] Sa haine anti-catholique préfère prendre pour preuve une photo légendée (par qui et quand ?) ou une oeuvre de fiction théâtrale calomnieuse (écrite par un négationniste !), plutôt ce que vous avez écrit et qui est vrai (tout est vérifiable).

    De plus, il va vous sortir que vous essayez de le convertir, que vous "êtes gêné aux entournures et conditionné par une vérité déposée et obligatoire" ou autre phrase alambiquée qu’il affectionne, il m’a déjà répondu la même chose.

    Il vous dira peut-être aussi que l’Eglise a persécuté les cathares. Mais si on étudie la doctrine cathare au-delà des dépliants pour touristes, on s’aperçoit que les cathares étaient des "intégristes" bien plus radicaux que les catholiques d’aujourd’hui qu’on qualifie pourtant aujourd’hui aussi "d’intégristes" ! Je ne justifie pas les persécutions, mais quand je vois que les cathares sont souvent cités en référence par des matérialistes ou des hédonistes, alors que les premiers s’imposaient, par exemple, des jeûnes extrêmement durs et rejetaient toute relation sexuelle et les considéraient comme impures… Paradoxe quand tu nous tiens !

    Alors que je ne suis en aucun cas "missionnaire" et que ça me fait une belle jambe ce qu’il croit ou ne croit pas. Mes posts avaient uniquement pour but une très modeste contribution à la vérité historique alors que nous sommes en pleine campagne de dénigrement qui, elle, a un but, non pas historique, mais idéologique. Mais ça arrange certains car ils ont ainsi des "arguments" pré-machés, ou prêts-à-l’emploi, pour leur anti-christianisme personnel.

    Répondre
  6. Anonyme

    31/03/2010

    A IOSA , qui semble un peu victime de la cabale anti-Pie XII, donc aussi anti-BenoitXVI. Quels sont les faits historiques incontestables : – Pie XII a été le rédacteur, sous Pie XI, de l’encyclique Mit brennender Sorge condamnant sans aucune ambiguïté le nazisme. – Il a explicitement donné l’ordre de protéger les juifs. Un document récemment découvert par le père Peter Gumpel l’atteste. Voici ce qu’il contient « Le Saint-Père veut sauver ses fils, y compris les juifs, et ordonne que les monastères offrent leur hospitalité à ces persécutés. » « L’action de sauvetage, écrit le P. Gumpel, a été réalisée à travers des messagers personnels, des prêtres, qui étaient envoyés à différentes institutions et maisons catholiques, ici à Rome, à des universités, des séminaires, des paroisses ou des couvents de religieuses. » – l’action menée sans relâche par le pape a été reconnue par des dizaines de personnalités juives qui lui ont rendu hommage. Parmi elles Albert Einstein « L’Église catholique a été la seule à protester contre les assauts hitlériens portés à la liberté. Jusqu’alors, je n’avais pris aucun intérêt pour elle, mais aujourd’hui j’éprouve une grande admiration pour l’Eglise, qui seule a eu le courage de se battre pour la vérité spirituelle et la liberté morale. » Mme Golda Meïer, alors ministre des affaires étrangères d’Israël, est venue personnellement remercier Pie XII pour toute son action en faveur des juifs dans le monde. Lors de sa mort elle s’est exprimée en ces termes « Nous partageons la douleur de l’humanité pour la mort de Sa Sainteté Pie XII… Nous pleurons un grand serviteur de la paix et de la charité. Pendant les dix années de la terreur nazie, quand notre peuple a souffert un martyr effroyable, le voix du pape s’est élevée pour condamner les bourreaux et pour exprimer sa compassion envers les victimes. » – Dernièrement le journal Jewish Chronicle a publié un article à la suite des travaux de la fondation Pave the Wav dont les chercheurs ont été mandatés par Yad Vashem pour mener des investigations sur le pape durant la seconde guerre mondiale. Le président juif de cette fondation relève l’héroïsme secret de Pie XII dont l’action a sauvé la vie de milliers de juifs. Il conclut : « De ce que j’ai vu, c’est le plus grand héros de la Seconde Guerre mondiale, sans aucun doute. » – Le grand rabbin de Rome Israel Zolli s’est converti au catholicisme en 1945. Il a pris le nom « Eugenio Maria », en hommage au Pape Pie XII,né Eugenio Pacelli, en raison de son inlassable dévouement pour les juifs de Rome durant la seconde guerre mondiale. Alors pourquoi les mensonges, la désinformation constante autour de Pie XII ? Parce Pie XII a été un pape d’une infinie responsabilité qui ne peut qu’échapper à nos donneurs de leçons totalement coupés du réel. Plutôt que les grandes actions retentissantes, les prises de parole fracassantes Pie XII a privilégié l’action discrète, constante, dépêchant jour après jour des prêtres dans les couvents pour qu’ils fassent bon accueil aux persécutés, élaborant tout un réseau de solidarité pour mettre les juifs à l’abri des fureurs nazis. Instruit de la répression sanglante et immédiate des nazis, à la suite de publication d’une lettre des évêques de Hollande dénonçant les excès des nazis (en 24 heures tous les juifs de Hollande, ou presque, furent en effet déportés.), Pie XII a parfaitement compris que toute déclaration intempestive mènerait à l’abattoir des milliers de juifs. On peut ainsi mesurer l’indécence des nervis de la cabale anti-Benoît XVI. Car c’est naturellement ce dernier que l’on attaque au travers de Pie XII. Ils sont les gardiens de la morale bienpensante, distribuant les bons et les mauvais points, mais ils vivent dans une bulle, se tiennent à des années lumière du réel. Le grotesque de leurs prétentions sauterait aux yeux de tous s’ils ne tenaient pas les rennes de l’essentiel des médias dominants. Cordialement

    Répondre
  7. IOSA

    30/03/2010

    [email protected]

    Merci pour cette information qui confirme bien ce que je disais, ce n’est pas disponible actuellement.

    Mais par contre….. celà c’est disponible immédiatement….

    Au Mémorial Yad Vashem de Jérusalem consacré au souvenir et à l’étude de la Shoah, la photo de Pie XII est accompagnée d’une légende qui l’accuse de ne pas s’être élevé contre le génocide.

    Ainsi que la biographie de Pie XI ( Pie 11) qui léga à son successeur Pie XII son travail contre les nazis au péril de sa vie et que conformément à l’ usage du nom, Pie XII aurait du poursuivre.

    Ce ne fut pas le cas.

    IOSA

     

    Répondre
  8. IOSA

    30/03/2010

    Jean [email protected]

    Il semble qu’un de mes posts soit perdu en cours de route, mais néanmoins et pour répondre à votre affirmation, je vous dirai ceci:

    Le terme usuel de chevaliers de l’ Ordre de Malte regroupe en son sein, ceux qui se réclame de l’ordre de St Jean de jérusalem….Ordre qui fonda les templiers, d’où les parenthèses englobant le mot (templiers).

    IOSA

    Répondre
  9. Anonyme

    30/03/2010

    A IOSA réponse de l’agence Zénith sur l’avancement des travaux: ZF10021501 – 15-02-2010 Permalink: http://www.zenit.org/article-23519?l=french IIÈME GUERRE MONDIALE : LES ARCHIVES SECRÈTES DU VATICAN BIENTÔT EN LIGNE Le Saint-Siège accepte la proposition de la « Pave the Way Foundation » ROME, Lundi 15 février 2010 (ZENIT.org) – Une grande quantité de documents du Saint-Siège relatifs à la seconde guerre mondiale sera bientôt accessible gratuitement sur Internet, en réponse à une demande de la « Pave the Way Foundation » (PTWF) de numériser et publier près de 5.125 documents des archives secrètes du Vatican, allant de mars 1939 à mai 1945. Gary Krupp, fondateur et président de la fondation, a annoncé officiellement à ZENIT que « les actes et documents du Saint-Siège relatifs à la seconde guerre mondiale seront disponibles en ligne très vite pour l’étude mondiale et sans aucun frais ». « Les documents seront disponibles tant sur la page web de la ‘Pave the Way Foundation’ (www.ptwf.org) que sur celle du Vatican (www.vatican.va) », a-t-il précisé. La « Pave the Way Foundation » est une organisation née pour lever les obstacles entre les religions, promouvoir la coopération et mettre fin à l’utilisation de la religion à des fins politiques. « Tout au long de notre mission nous avons constaté que le pontificat de Pie XII (Eugenio Pacelli) durant la seconde guerre mondiale est un motif de tension qui a des répercussions sur plus d’un milliard de personnes. La controverse repose sur l’hypothèse selon laquelle le pape n’aurait pas fait suffisamment pour prévenir le massacre des juifs par les nazis », reconnaît Gary Krupp, juif de New York. « Notre recherche a révélé que cinq ans après la mort de Pie XII, le KGB, services secrets soviétiques, organisèrent un complot, appelé ‘Seat 12′, pour discréditer leur ennemi, l’Eglise catholique. Un procédé sale qui a condamné le pape Pie XII pour son ‘silence’ durant l’holocauste, inspiré de l’œuvre théâtrale « le vicaire » de Rolf Hochhuth, en 1963 », ajoute le fondateur. En 1964, Paul VI a souhaité qu’une équipe de trois historiens jésuites, les pères Pierre Blet, Burkhart Schneider et Angelo Martini, entreprenne une vaste recherche de documents relatifs à la période de la guerre, conservés dans la section non ouverte au public des archives secrètes du Vatican. Le père américain Robert Graham, s’unira à eux quelques années plus tard. Les résultats de cette recherche sont rassemblés dans les actes publiés en ligne aujourd’hui. Le premier des onze volumes de la recherche a été publié en 1965, le dernier en 1981. « En 1999, le cardinal Edward Cassidy créa une commission spéciale d’académiciens juifs et catholiques pour étudier conjointement ces documents. Mais l’initiative échoua le 21 juillet 2001, les professeurs n’arrivant pas comprendre la langue des nombreux documents. Ils publièrent une liste de 47 questions et demandèrent l’ouverture des archives correspondant à la période comprise entre 1939-1958, bien que ces dernières n’aient pas encore été cataloguées », fait savoir Gary Krupp. Pour ouvrir tous les documents relatifs à la seconde guerre mondiale des archives secrètes du Vatican, le Saint-Siège a besoin de terminer leur catalogage : environ 16 millions de documents. « Au cours de notre mission de rendre public le plus grand nombre possible de documents pour éliminer cet obstacle entre juifs et catholiques à la lumière de la vérité documentée, notre fondation a demandé l’autorisation de numériser cette collection et de la mettre à la disposition de ceux qui veulent l’étudier ». Gary Krupp ajoute que l’initiative a pour but de « montrer de façon claire les efforts que Pie XII a mis en œuvre pour alléger la souffrance de tant de personnes durant la guerre, et de faire comprendre que la ‘légende noire’ qui a terni son nom n’est tout simplement pas vraie ». « Cet accès que nous offrons ne veut pas se substituer au plein accès aux archives de la seconde guerre mondiale, mais montrera de manière inédite les efforts de Pie XII et les dangers auxquels il dut faire face sous la menace directe du régime nazi », indique le fondateur. « Les archives secrètes du Vatican jusqu’en 1939, ouvertes il y a deux ans et qui présentent 65% du ministère de Pie XII, ont été ironiquement ignorés par les critiques qui ont demandé leur ouverture pendant des années », rappelle Gary Krupp. La « Pave the Way Foundation », remercie la secrétairerie d’Etat et la Librairie éditrice du Vatican pour « la confiance qu’elle nous accorde en nous donnant ce privilège sans précédent ». « Nous espérons sincèrement que les historiens du monde étudieront très attentivement ces documents. Nous pensons que la numérisation de ces quelques 9.000 pages prendra quatre semaines. Quand nous aurons terminé nous les publierons sur Internet » . « Entre-temps, nous avons déjà mis en ligne (www.ptwf.org) des milliers de documents et vidéos de témoins pour la recherche ». « Nous demandons que les chercheurs français, italiens et allemands nous aident à traduire les documents en anglais et envoient leur travail à la ‘Pave the Way Foundation’ pour pouvoir mettre ces informations à la portée du plus grand nombre possible d’académiciens. Nous souhaiterions aussi recevoir toute sorte de commentaires, positifs ou négatifs, sur le contenu de ces documents », a conclu Gary Krupp.

    Répondre
  10. IOSA

    30/03/2010

    Jean [email protected]

    Concernant les archives dont vous nous dites ouvertes a tous depuis fort longtemps, je me demande dans ce cas, pourquoi  l’ Etat d’ Israël a formulé auprès du vatican, une demande d’ouverture des archives concernant Pie XII et celà en décembre 2009 et comme nous sommes en fin Mars 2010, la durée chez vous semble tres relative et dépourvue d’objectivité, puisque les dites archives et selon les dires du Rabbin david Rosen en charge des relations avec le Vatican, elles ne seraient disponibles qu’à partir de 2013……

    Donc, sans moyen de parcourir le futur, je ne vois pas comment vous pouvez affirmer l’accessibilité aux archives ?

    Dans l’attente de votre réponse ( demain au plus tard ?).

    Cordialement.

    IOSA

     

     

    Répondre
  11. Anonyme

    30/03/2010

    A JP Pagès Schweitzer, Jean Pirnay et cie « Je ne vois donc pas d’issue salvifique à l’islamisation rampante qui est à l’œuvre aujourd’hui. Je ne vois poindre à l’horizon aucun « sauveur de la France ». « Lorsque j’étais en prison, condamné par le « Tribunal Permanent des Forces Armées », je priais tous les jours sainte Jeanne d’Arc. Je l’invoque encore aujourd’hui… mais peut-être pas avec autant de conviction. » **** Nécessité d’une doctrine totale qui soit vraie **** Je note chez les uns et les autres, un appétit de vérité et le rejet des vérités partielles trop sectaires, trop contradictoires. J’aurai de mon côté tendance à approuver partiellement les initiatives des uns et des autres sans concordime facile, par esprit de conciliation. D’esprit catholique traditionnaliste de contre réforme dans l’Eglise et de contre révolution dans la société, je devrai désespérer de ma marginalité. Mais comme tout le monde est marginal ou soumis à la pression stupide du système totalitaire, je ne peux qu’approuver partiellement les initiatives des uns et des autres. Je vote Front National ou m’abstient en l’absence de candidat contre révolutionnaire, car en général même la droite la plus à droite me paraît trop à gauche. Normalement le système devrait m’exterminer. En religion c’est pareil, je suis adversaire de la réforme actuelle, autant dire que je suis maudit. Je crois que la Chrétienté ou le chaos sont les deux branches de l’alternative qui s’impose, et dans l’Eglise la contre réforme après l’apostasie des quarante dernières années. Je ne crois pas du tout à l’humanisme laic, mais à Dieu ou Satan comme saint Augustin. Dieu est la Providence qui mène le monde, saint Augustin dirait que Dieu ne permettrait pas un mal si grand (la culture de mort ou l’islamisation, après le nazisme et le communisme), s’il n’avait en vue un plus grand bien. Augustin avait du mérite car il voyait sa chrétienté engloutie par les barbares, il prêche pour nous. Dieu est le maître de l’histoire, je vais donc passer pour un dinosaure pour les libéraux de ce forum. Ce qui compte c’est d’aller au Ciel. Je suis un bigosaure. Cordialement

    Répondre
  12. Jean-Pierre Pagès-Schweitzer

    29/03/2010

    @ Jean Pirnay  (e-mail non indiqué…)

    Monsieur,

    J’ai bien failli ne pas lire votre "réponse"  à mon article, puisque vous n’avez pas cru devoir mentionner mon nom (par superstition, peut-être ?).

    Cette "réponse" n’est pas très convaincante : Vous ne reprenez pas mes arguments, et vous ne tentez pas de les réfuter.

    Ce n’est pas une contribution à la discussion : Tout simplement du prêchi-prêcha (= discours moralisant et ennuyeux).

    Elle ressortit au néo-manichéisme intégriste actuel, opposant  les "Cultures de vie" aux
    "Cultures de mort".

    Mais que préconisez-vous, contre l’occupation islamique  ?

    Pour vous, avant de vouloir "empêcher" ladite islamisation, de notre pays, il faut d’abord
    "redonner vie et sens à notre tissu social".

    Oui, pourquoi pas ?

    Mais comment doit-on s’y prendre ?

    Vous vous gardez bien de le préciser.

    Et, en imaginant que ce fût réalisable, combien d’années faudra-t-il, avant que l’on puisse
    en recueillir les bénéfices ?  Car le temps presse !

    Quant à la condition que vous posez : "Admettre qu’il existe un Etre, qui éclaire nos consciences"
    -c’est-à-dire une transcendance – elle trahit votre méconnaissance du message chrétien, par rapport au Judaïsme, et surtout à l’ISLAM.,

    L’originalité de la "Bonne nouvelle", c’est qu’elle annonce, au contraire, le plus "immanent" des Dieux, dans toute l’histoire de la pensée religieuse (toutes religions confondues) :

    Un Dieu qui "a tellement aimé le monde, qu’il a donné son  fils unique" (Jean 3:16), et que ce fils
    "s’est anéanti lui-même en prenant la condition d’esclave, et se faisant pareil aux hommes" (Philippiens 2:6) -c’est ce que l’on appelle la "chénose".

    Cette conception de Dieu est aux antipodes du Judaïsme -et, à fortiori, de l’Islam- qui prêche un Dieu totalement transcendantal, et qui indique, de manière autoritaire, "le Bien", aux hommes, et "les garde du mal".

    C’est ce Dieu que vous proclamez, et dont vous devriez, en toute logique, rejoindre la "communauté" (arabe: Oumma) : Ce sont là vos alliés "objectifs".

    Contrairement au Catholicisme qui exige aujourd’hui, un catéchuménat,  il suffit, pour se convertir
    à l’Islam, de déclarer (on disait jadis, de confesser), devant un Imam, "qu’il n’y a de Dieu, que Dieu" :
    C’est la chahada (arabe : attestation) "Achhadou an là ilâha illa-llâh".

    Là au moins, vous ne trouverez aucune tendance au relativisme"…

    Bonne chance !

    Salutations distinguées,

    Jean-Pierre Pagès-Schweitzer
     

    Répondre
  13. Jean Léry

    29/03/2010

    @IOSA; il y a longtemps que les archives sont ouvertes, y compris celles concernant la 2ème guerre mondiale. Votre science me confond, confondre les Templiers et les chevaliers de Malte, il faut le faire.

    Répondre
  14. ozone

    29/03/2010

    Le liberalisme,ou du moins l’interpretation que font nos "élites"de celui ci est l’éstocade finale,voila que le catholicisme à une dent contre l’argent?,le libéralisme anglosaxon,lui,est totalement décompléxé,alors c’est la ruée,la bousculade aux portes,la France devient alors qu’une affaire chiante,tout au plus une poule aux oeufs d’or a plumer entre copains.

    Rien a f…… du reste,a la limite c’est tant mieux si le pays s’éffondre.

    La liste de vices énumérée est commune a tout les pays occidentaux,curieusement manque Mme Cupidité,

    Répondre
  15. Magny

    29/03/2010

    Dans cet article du très bon et du très mauvais accouplés ensemble . On jette allègrement le bébé avec l’eau du bain , et pour un anti-avortement c’est plutôt dommageable …

    _ Primo rien ne dit que les avortements cliniques auraient donné des bébés , à moins de s’appeler Nostradamus . Les méthodes d’avortement existaient avant Hippocrate , et même avant que l’Homme ne se prenne pour Delacroix sur les parois des grottes de la préhistoire …

    _ Secundo je l’ai dit et je le redis le salut ne viendra pas du retour à la religion catholique . Au mieux , et il faut l’espérer , il viendra de la découverte d’un nouvel horizon philosophique qui donnera une religion dans le sens où toute spiritualité prend forme dans la société sous une forme plus ou moins religieuse . Trop de mauvais souvenirs sont attachés à la religion catholique , le cap de non retour est passé . Louis XVI a perdu la tête à Varennes , bien avant Paris , et la monarchie aussi est tombée dans le ruisseau à Varennes . Idem pour l’église catholique : la majorité des occidentaux n’en veulent plus car ils n’ont plus confiance , et sans confiance rien de durable ne peut être construit .  

    _ Tertio faire descendre Hitler et Staline de la philosophie des Lumières c’est fort de café . N’importe quoi . Les fascistes et les nazis abhorraient la révolution française et ses valeurs , et si les communistes l’ont sacralisée au point de se proclamer ses héritiers ils n’ont choisi que les morceaux qui les intéressaient pour les accentuer dans le sens de leur idéologie , car jusqu’à preuve du contraire la propriété privée est inscrite dans la déclaration des droits de l’homme … 

    Le bien , le mal : ils sont relatifs , n’en déplaise à l’auteur de l’article . Staline était un tyran , mais Churchill a eu raison de s’allier avec lui pour vaincre l’Allemagne . C’est mal de tuer mais il vaut mieux tuer que de voir le tueur vous tuer , ou tuer ceux que vous aimez , non ? Tout est relatif , sauf l’absolu , mais l’absolu c’est le grand esprit suprême , la perfection , Dieu , le Tao ( il a plein de noms ) , et de Lui nous ne saurons jamais rien , car par définition il est ineffable .

    Répondre
  16. IOSA

    29/03/2010

    Le plus étonnant est que cet article dit une vérité, même si l’auteur ne comprends pas que cette culture de mort, mortifère est le mot exact, puisque mettant en scène d’une part le paradis dans l’au delà et d’autre part, l’auto-mortification commune à toutes les religions sans exception aucune.

    Son analyse s’arrêtant net comme s’est arrêté le nuage de tchernobil, aux frontières de la chrétienneté.

    Certes, certains diront qu’il nous faut choisir entre la religion du Christ et celle de l’ Islam et ils auront actuellement raison, puisque la seconde commet les mêmes erreurs et les mêmes atrocités que jadis commit sans vergogne la première et au nom de Dieu, ils offrirent en sacrifice humain des dizaines de milliers de personnes.

    Les Cathares y passèrent sur le bûcher, les chevalier de l’ordre de Malte ( templiers) aussi pour les besoin de la cause Papale et tant d’autres qu’il est pratiquement impossible de chiffrer puisque le Vatican se refuse à ouvrir ses propres archives.

    Voilà effectivement ce qui nous attends tous, si par malheur l’ Islam venait à prendre le pas sur l’ Europe car nul débat démocratique n’est en mesure de contrer cette montée, si nous mêmes sommes dans l’incapacité de nous détacher de la religion et de faire la différence entre notre croyance personnelle et notre mode de vie communautaire.  

    Oui, tout le monde possède le droit de croire que sa religion est unique, mais personne ne peut imposer à l’autre sa religion.

    Pourquoi ne faut il pas se servir de sa religion pour se défendre contre l’ Islam ? Tout simplement parce que si l’ Islam venait à devenir plus présent en Europe, votre propre culture mortifère vous incitera à penser que votre Dieu vous abandonne et de là vous n’aurez plus d’espoir de vaincre et vous capitulerez  sans combat.

    Il vous faut donc accepter le déclin de la religion Chrétienne (tel qu’elle existe actuellement) et passer à un autre mode de pensée plus réaliste pour vaincre l’Islam.

    L’ Histoire l’a déjà prouvé de ce que valait en bravoure la religion face au nazisme, ne commettons plus la même erreur si nous voulons vraiment nous battre et vaincre.

    IOSA

     

    Répondre
  17. WatsonCorsica

    29/03/2010

    Si nous voulons réellement résister à l’islam, il nous faut analyser en profondeur notre faiblesse et y remédier. "

    Bon d’accord, mais aurez-vous le courage d’admettre que ceux qui restent le mieux à l’islam dans le périmètre français sont ceux qui ont le plus marqué leur identité culturelle ? Je veux parler de la Corse qui seule aujourd’hui résiste efficacement à l’islam ! Car la France n’est au fond qu’une congrégation d’unités culturelles distinctes qui doivent encore prouver leur existence en dehors de la République.

    Regardez comment les Alsaciens, forts de leur identité résistent encore au gauchisme rampant. Le premier des combats écologiques est celui de la bio-diversité humaine. Le pire des fascismes est celui véhiculée par une gauche pour qui chaque être humain n’est plus qu’un élément interchangeable où plus aucune distinction de race, de culture et de religion ne peut être soulignée. Ainsi face à l’idéal stalino-68-marxiste seuls les Arabos-musulmans forts de leur identité et de leur nombre ont prise sur le pays. Face à la prédation des peuplades arabo-musulmanes, seule une identité forte peut faire barrage, et l’identité se détermine d’abord par des caractères autres que de simples slogans républicains.

    Et surtout, ne pas avoir peur de passer pour des racistes !!!!!

    En Corse, les débats qui d’ordinaire agitent l’intelligentsia française sont inexistants. Pour tous les Corse sans exception l’islam c’est de la merde. Nous l’avons découvert dans l’affaire passée de l’Arabe qui a tué sa fille à coup de couteau parce qu’il ne voulait pas qu’elle fréquente un jeune Corse. Le pire dans cette histoire est que toute la communauté corse arabo-musulmane a approuvé son geste par son silence ! Qu’ils aillent en enfer !

    Répondre
  18. MdM

    29/03/2010

    Quand est-ce que Pierre Lance revient, non de Dieu ??

    Répondre
  19. UN chouka

    29/03/2010

    Nous devons trouver tout ça en nous meme sans effort,si nous ne cedons pas a la facilité de nous laisser nanipiler?

    Cela s’apele peut etre libèrté ?

    Cela s’apele peut etre légitime defence et chacun pour soit ?:-D 

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)