Chrétiens d’Irak : l’exigence de charité

Posté le 31 juillet , 2014, 1:02
4 mins

BtpI1OGIgAAe9zp.jpg-large

 

Sort des réfugiés : contradiction objective entre les propos habituels du pape et ceux de la délégation épiscopale française au Kurdistan

 

Séjournant au Kurdistan qui n’est plus guère irakien et qui est pour le moment un territoire en paix, le cardinal Barbarin, l’évêque Dubost et le prélat Mgr Gollnisch de l’œuvre d’Orient ont tenu des propos sur le devenir des chrétiens d’Irak chassés des zones conquises par le nouveau Califat, bien différents de ceux régulièrement émis sur la question par le pape François.

Pour ces hiérarques français, l’accueil dans d’autres pays de ces chrétiens fuyant la terreur des salafistes n’est pas la solution. Nonobstant le fait que beaucoup, et depuis longtemps d’ailleurs, ont été assassinés et torturés tel Mgr Faraj Raho, évêque de Mossoul, dont nous avons jadis aidé la famille à trouver un lieu d’accueil à Toulon.

Ces responsables catholiques français n’émettent pas que les chrétiens massacrés sont martyrisés pour leur foi dans le Christ, mais, selon eux, les chrétiens doivent être, fût-ce au prix de leur vie, les mainteneurs de l’idéal humaniste du vivre-ensemble. Il faudra donc qu’au plus vite ils retournent chez eux « vivre-ensemble » avec les musulmans.

On note au passage la convergence, sinon la similitude des propos épiscopaux avec ceux de M. Louis Aliot, Vice-président du Front National. Le cardinal, l’évêque et le prélat, il y a peu si chaleureux dans leurs vœux de bon ramadan aux musulmans se sont gardés de rappeler que le « vivre-ensemble » comporte, pour les chrétiens, l’acceptation du régime plus ou moins féroce mais toujours, pour le moins, discriminant et humiliant, de statut de la dhimmitude, selon le modèle instauré par le fondateur de l’islam. 

Étonnamment, ces propos sont en parfaite contradiction avec ceux du pape François qui souvent fulmine sa colère devant le fait que l’Europe n’accueille pas assez, pas assez vite et pas assez bien les centaines de milliers d’immigrés qui arrivent sans cesse sur les côtes de Sicile et d’ailleurs. Ceux-là, il est vrai, sont à 90% des musulmans, que n’accueillent cependant pas les très riches états islamistes. Ces populations, qui rejoignent les masses de musulmans en Europe, doivent en effet bénéficier de l’idéal du « vivre-ensemble ».

Nous avons, pour notre part, une position respectueusement équidistante de celle du pape et de celle du cardinal Barbarin et des autres. Comme ni la France, ni les autres pays d’Occident ne peuvent aujourd’hui protéger les chrétiens des nombreuses terreurs islamiques, on doit pouvoir accueillir dans nos pays les plus menacés. L’expérience prouve que leur intégration est rapide et paisible.

D’autre part, il serait souhaitable que le pape François invite les riches puissances musulmanes à accueillir les immigrés fuyant les pays d’islam déstabilisés. Ce serait là une double perspective de charité :

– charité des chrétiens pour leurs frères chrétiens fuyant les massacres islamistes

– charité politique réaliste à l’abri de l’illusion d’un « vivre-ensemble » dont l’expérience prouve qu’elle débouche trop souvent, à terme, sur de nouvelles tragédies.

Bernard Antony, son blog

11 Commentaires sur : Chrétiens d’Irak : l’exigence de charité

  1. druant philippe

    4 août 2014

    Quelle exigence de charité ? Ce sont des Irakiens avant d’ être des Chrétiens , dès lors, je me lave les mains de leur sort .
    Toutefois, il serait opportun de les armer solidement afin qu’ ils puissent vivre debout , tailler des croupières à ces saletés de muzz et enrayer la progression des muzz en Irak !

    Répondre
  2. pi31416

    4 août 2014

    Chrétiens d’Irak : l’exigence de charité.

    Exigence de charité? C’est l’autodéfense qu’on ferait bien d’exiger pour eux. Mais tant qu’on leur serinera “tournez l’autre joue” ils ne risqueront pas de se défendre efficacement. Surtout que “tournez l’autre joue” est devenu effectivement “tournez l’autre carotide”.

    C’est ni plus ni moins qu’une exhortation au suicide.

    Et ça se targue d’être chrétien.

    C’est chrétien d’acculer les gens au suicide?

    Mes compliments.

    Répondre
  3. Magne

    2 août 2014

    En Corse , on se souvient des barbaresques qui écumèrent la méditerranée jusqu’en 1830 .

    L’interdite – Davia, une sultane corse au Maroc
    Marie-José Lovérini

    ” En entrant dans son appartement je fus réellement frappé par sa beauté, elle dut s’apercevoir du trouble qu’elle me causait. J’ose affirmer qu’il n’y a point de pays dans le monde où elle n’eût passé pour une jolie femme. ” Celui qui parle n’est autre que William Lemprière, chirurgien écossais, explorateur de l’Afrique au XVIIIe siècle, l’un des rares occidentaux autorisé par le sultan Sidi Mohamed ben Abdallah à pénétrer dans son harem. Et celle dont il célèbre la grâce se nomme Marthe Franceschini, une jeune fille d’origine corse, enlevée par des pirates barbaresques, puis élevée à la cour alaouite. Devenue la sultane Dhâwiya, ” la lumineuse “, elle a connu un destin exceptionnel avant d’inspirer de nombreux récits, contes ou légendes enjolivés jusqu’à la fantasmagorie. Dans son petit village de Corbara où l’on peut voir encore la maison de son frère, les siens l’appellent Davia.

    Répondre
  4. 2 août 2014

    ” Là où passent les Arabes, le désert les talonne !” dixit Ibn KHALDOUN, historien et philosophe arabe né à Tunis en 1332 et mort au Caire en 1406. Comme a dit Napoléon, ” un petit schéma vaut mieux qu’un grand discours !”, et Ibn KHALDOUN, déjà à son époque, savait de quoi il parlait, quand il parlait des Arabes ! C’est des barbares (barbaresques d’Afrique du Nord qui ont écumé la mer, depuis la fin du 8ème siècle, jusqu’à la prise d’Alger, et l’Algérie, en 1830) ; ils ont été des barbares, et ils resteront, hélas des barbares, jusqu’à la fin des Temps, car cela est inscrit dans leur livre sacré, le coran, livre idéologique d’où il ressort qu’ils (les Musulmans) préfèrent la mort, quand les Juifs préfèrent la vie ! Deux conceptions diamétralement opposées, dont la deuxième, dans tous les cas, sortira ” vainqueur ” !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 août 2014

      précisions utiles aux …barbares

      – sont appelés ” barbares ” … par les Grecs tous les peuples qui ne parlent pas la langue grecque sans considération de hiérarchie culturelle ….
      – ibn Khaldun ( sans” ou ” ) est surtout connu pour avoir été le premier sociologue ; en tant que philosophe et historien ce fut surtout un philosophe de l’ Histoire qui exposa une méthodologie à l’ Histoire ( Muqadimma )
      – il était ” soufiste ” et vécu de nombreuses années parmi les … nomades ( les bédouins ) dont il admirait les moeurs austères

      Répondre
  5. Magne

    2 août 2014

    200 000 000 millions de chrétiens persécutés dans le monde , en majorité dans les pays musulmans .

    Raphaël DELPARD est allé sur place .

    Persécution des chrétiens le réalisateur Raphaël DELPARD dénonce. La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde est une criante réalité, bien que rarement relayée par les médias. Raphaël Delpard a été acteur, réalisateur, scénariste, avant de devenir journaliste et écrivain. Son parcours cinématographique singulier l’a mené à travailler avec Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Mocky et d’autres. Il a même eu pour assistant un certain Luc Besson. Début des années 90 il délaisse le cinéma, et se consacre à l’Histoire, sous la forme d’un travail de mémoire sur l’Occupation, la guerre d’Indochine ou la guerre d’Algérie. Il réalise cependant deux autres films tirés de ses livres : “Les Enfants Cachés” et en 2010 “Les Convois de la Honte”. Se définissant plutôt comme athée, c’est sans concession, mais également sans a priori religieux, qu’il a mené pendant plus de cinq ans, une enquête difficile dans plus de cinquante pays à la rencontre de ces chrétiens que l’on veut empêcher de croire. Il a publié en 2009 ” La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde” un état des lieux mondial et poignant. Un sujet brûlant d’actualité alors que la grande majorité des persécutions de la planète concerne les chrétiens.

    http://www.zebuzztv.com/?buzz=ze-mag&item=866

    Répondre
  6. Arobase

    2 août 2014

    Bravo pour cet article. Notre France gagne à accueillir tout chrétien en danger, gagne à protéger tout chrétien. Et tout chrétien gagne à le rester et à propager sa foi.
    Que chacun reste chez soi est le mieux.

    Répondre
  7. 1 août 2014

    Les chrétiens qui vivent dans les autres pays musulmans (Indonésie….)sont aussi massacrés…. Notre pays ne peut plus accueillir tous les “massacrés” du monde.

    Répondre
  8. MC

    1 août 2014

    Le Pape, qui dispose d’immenses richesses pourrait prendre quelques centaines de milliers d’immigrés sur ses terres.
    D’autre part, les chrétiens ne veulent pas venir en France, ils veulent pouvoir vivre dans leur pays. Ils demandent l’aide internationale afin d’avoir le droit de rester chez eux.

    Répondre
  9. Germinus

    1 août 2014

    Grand merci, M.BERNARD ANTONY, je vous écoute sur radio courtoisies avec toujours un grand intérêt et grand plaisir…

    Répondre
  10. dufranc

    1 août 2014

    Analyse pertinente mais dans le politiquement ” correct “… Hélas!
    L islam a t il sa place au Coeur de l Europe? Si le oui… des pseudos intellectuels est conforme avec les paroles des Evangiles. Je suis fier d être Chrétien, mais surtout je n ai pas le même Dieu que les musulmans Trop de lâcheté nous fait renier Jésus-Christ me semble t il… Avant que le coq ne chante 3 fois…

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)