Climat : le débat confisqué

Posté le août 20, 2019, 10:38
3 mins

La revue « Nature Communications » a publié, dans sa livraison d’août 2019, un article « prouvant » que les « négationnistes du climat » (selon le jargon des journalistes français) étaient plus présents dans les médias que les « climatologues sérieux ».

La première chose qui vient à l’esprit, c’est qu’une telle étude n’a guère d’intérêt dans une revue scientifique de premier plan. Certes, « Nature Communications » n’est qu’un « sous-produit » de la revue « Nature », mais cette dernière dilapide son crédit en étant associée à de telles « enquêtes ».

Car cette enquête n’a rien de scientifique et relève plutôt de l’opération de basse police : il s’agit de « balancer » les noms des « mal-pensants » pour empêcher qu’ils soient publiés ou que leurs recherches soient financées.

Rappelons que la science ne progresse que par la critique des « consensus » et qu’interdire toute critique du prétendu consensus sur le « réchauffement climatique d’origine anthropique » est le plus sûr moyen de ne jamais rien comprendre à l’évolution du climat dans le monde.

Mais, surtout, sur le fond, la mauvaise foi le dispute à l’amateurisme. Tout est arbitrairement mélangé dans cet article bourré de statistiques, mais très peu scientifique.

De multiples questions se trouvent ainsi « amalgamées » : Observe-t-on un réchauffement global ? Ce réchauffement est-il lié au CO2 ? Ce réchauffement est-il d’origine humaine ? Ce réchauffement est-il durable ? Ce réchauffement est-il dangereux ? Etc.

Parler, comme le font les journalistes français signalant cette étude (mais comme se garde prudemment de le faire « Nature Communications »), de « négationnistes du climat » est à la fois absurde (douter du réchauffement climatique n’est pas douter de l’existence du climat !) et calomnieux.

C’est d’autant plus grave que ce « négationnisme » risque d’être bientôt condamné par la loi comme l’autre – auquel il fait implicitement référence.

Enfin, il faut vraiment prendre le public pour un ramassis d’abrutis pour oser prétendre que la thèse du réchauffement climatique d’origine anthropique est sous-représentée dans les médias. Il est impossible à la plupart des politiciens et des journalistes de mettre en doute ce « consensus » et ce serait l’opinion adverse qui musellerait le débat ?

Au moins l’un des « négationnistes » visés, Lord Monckton of Brenchley, a annoncé son intention de porter plainte. Souhaitons que l’affaire aille jusqu’au bout : il est monstrueux que des commissaires politiques tentent ainsi d’intimider des scientifiques « dissidents » !

12 réponses à l'article : Climat : le débat confisqué

  1. quinctius cincinnatus

    26 août 2019

    pour ceux et celles qui sont curieux ses ) de science un bon abstract de ” science étonnante ” sur le net. : …

    ” d’ où vient l’ oxygène *** que nous respirons ? ”

    *** plus précisément le di-oxygène

    vous y apprendrez que sans la Vie , pas d’ O² !

    allez lecteurs des ” 4 Vérités ” soyez curieux de sciences naturelles et pas seulement de théologie !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    26 août 2019

    il faut être … résolument stupide pour croire qu’ on peut espérer voir ses idées sociétales arriver au pouvoir en NIANT qu’ il y ait un réchauffement du climat quelles qu’ en soient ses origines

    ce n’ est ni plus ni moins qu’ une forme d’ … obscurantisme tout comme l’ est le créationnisme

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    24 août 2019

    l’ esprit scientifique est partout:

    sur un blog j’ ai lu qu’ un intervenant pensait que les climatiseurs rafraîchissaient le climat

    comme Macron qui nous affirme que l’ Amazonie est le ” poumon ” de la planète !

    c’ est un piège à CO²

    l’ O² c’ est le … plancton qui le relâche

    des cerveaux je vous dis, des cerveaux et ne parlons pas de Trump le promoteur – président

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    24 août 2019

    climat : …

    ” viols, agressions la vente des bombes lacrymogènes s’ envole en … Suède ”

    ( la presse )

    n’ y voyez surtout pas un rapport direct avec la politique ” d’ accueil “

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    23 août 2019

    vous savez Monsieur Rouxel , je vous crois foncièrement honnête mais tout autant … crédule , un naïf qui VIT intensément, passionnément même, en aveugle et en sourd pourrait on dire , un dogmatisme que je qualifierais de pré-voltairien

    Répondre
    • BRENUS

      24 août 2019

      Monsieur Rouxel. Merci de recevoir les leçons du sieur QC sans rechigner : cela lui fait tellement de bien et lui donne l’impression de pouvoir en apprendre tellement aux gens sur eux mêmes.
      Surtout que cela ne vous décourage pas de nous apporter des articles intéressants : ce ne sont pas les ricaneurs qui risquent de’ nourrir le site.
      Ceci dit, si le plancton “relâche” de l’oxygène, c’est bien en grande partie la végétation qui depuis la nuit des temps capte et stocke le carbone. Il n’est pas nécessaire de faire le kéké pour prétendre le contraire, sinon, comment expliquer la texture des arbres, et la composition des énergies dites fossiles qui ne sont constituées que de carbone capté (avec , dans certains cas de l’hydrogène – méthane par exemple-) La destruction à grande échelle des forets tropicales sud américaines, africaines, asiatiques n’est certainement pas un bien pour l’atmosphère, même si le réchauffement constaté n’est pas seulement du aux activités humaines, mais peut être à des cycles solaires comme il y en a eu pas mal dans le passé.
      Molière avait moqué les “femmes savantes” . Ici, nous avons les Q.Q. savants. Pas sur que nous ayons gagné au change. Mais si nous recherchons le lien de cohérence entre le co2 , l’endettement US et l’aversion de QQ envers Trump ( Clinton c’est tellement meux…) il faudra se creuser profondément les méninges.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24 août 2019

        Maître Brenus votre plaidoirie pro- 4 vérités est supérieure à ce que j’ entendais régulièrement de vous dans ce blog

        continuez ainsi , vous êtes sur la bonne voie : celle de la raison naissante

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24 août 2019

          ah j’ oubliais ! ne faites pas de la lèche de façon si voyante, cela nuit parallèlement à votre discours !

          Répondre
        • BRENUS

          25 août 2019

          Réponse à la “lèche” (si cela peut vous faire plaisir) : au moins Brenus ne crache pas dans la soupe gratuite en plus, contrairement au gros bourrin que tu es.
          Et, même si cela te sembles infiniment pénible essaies au moins de temps à autre de respecter l’apport des autres. Toi qui n’amène jamais rien, sinon des quolibets idiots.
          PS : je n’ai pas l’intention de poursuivre plus avant cette aimable échange épistolaire car, ainsi que le disait l’auteur “je ne parle pas avec les cons car ça les instruit”

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            25 août 2019

            l’ auteur en question, outre qu’ il était très présomptueux, avait tout faux ; ainsi je parle avec vous sans le plus modeste espoir de vous instruire

          • quinctius cincinnatus

            25 août 2019

            ” converser ” avec Brenus est un exercice de style plaisant , mais rien de plus

  6. quinctius cincinnatus

    22 août 2019

    la production d’ olives de Nice ( A.O.C. ) gravement ” menacée ” par le …” réchauffement ” avec en certains endroit 100 % de perte

    en Bourgogne le vigne à terriblement souffert de la canicule avec sur certains climats une perte de 30 % de raisin due au ” grillage ”

    etc … etc …

    bon ceci mis à part ?

    ah oui tout va bien pour un nouveau sub prime:

    ” les ménages américains propriétaires de leur résidence principale ont accumulé une dette immobilière de plus de 9400 milliards d’ US $ soit 44 % du P.I.B. américain ”

    c’ est le promoteur président qui doit se réjouir

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)