Complotisme? Pourquoi pas, mais distinguons…

Posté le février 09, 2021, 10:32
5 mins

L’accusation de complotisme est devenue, à la faveur notamment de la crise sanitaire et des élections américaines, le dernier «argument» à la mode pour disqualifier une prise de parole politiquement incorrecte.

Il faut dire que l’accusation de «fascisme» ou de «nazisme», à force d’être réitérée à tort et à travers pendant des décennies, a commencé à perdre un peu d’efficacité – même si elle rend toujours des services incontestables à l’oligarchie.

Mais revenons au complotisme. Quand on me demande si je suis complotiste, mes racines normandes me poussent à répondre: «P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non, c’est s’lon.»

Et, quand je dis «c’est s’lon», je veux dire que cela dépend des complots.

Il y a des complots auxquels je ne crois guère. En revanche, je suis bien certain que des complots ont existé et existent encore : c’est vieux comme le monde et tout centre de pouvoir attire irrésistiblement les intrigues.

Il est d’ailleurs assez curieux que l’on évoque sans difficulté les complots de jadis mais que l’on pousse des cris d’orfraies dès qu’il est question de complots contemporains.

S’il est facile de parler de l’affaire des poisons dont la cour de Louis XIV fut le théâtre, pourquoi serait-il scandaleux de s’interroger sur complots à la cour de «Jupiter»?

Cependant, par définition, parler d’un complot est toujours délicat puisqu’une importante dimension de l’intrigue demeure cachée au grand public.

Du moins peut-on constater les effets publics de ces cachotteries – et ajouter que je ne crois pas trop aux coïncidences.

Il me semble ainsi difficile de douter que la dernière présidentielle ait été le théâtre de manigances pour faire chuter François Fillon et élire Emmanuel Macron.

Ce qui ne me convainc pas toujours dans le «complotisme», c’est ce biais idéologique qui consiste à supposer que tout a été écrit dans un plan parfaitement rationnel.

C’est faire trop peu de cas des rivalités dans les cercles de pouvoir et du caractère souvent imprévisible des décisions humaines. Pour prendre un exemple, il est bien connu que, parmi les cénacles discrets autour du pouvoir, la franc-maçonnerie aime à encourager un certain nombre de transgressions «sociétales». Or, en 2011, j’ai assisté de mes propres yeux à un appel maçonnique visant à empêcher le vote par la droite sénatoriale de la recherche sur l’embryon: un sénateur notoirement favorable à la recherche sur l’embryon fut «invité» à aller prendre un café au moment fatidique.

De toute évidence, ses amitiés politiques l’avaient, pour cette fois, emporté sur ses convictions idéologiques.

De la même façon, il faut tenir compte de «l’universel complot de la bêtise»: il est vain de chercher en tout des décisions rationnelles – et donc a fortiori un plan sophistiqué et écrit longtemps à l’avance.

Bref, je n’ai aucun mal à croire à l’existence de complots. Mais je ne pense pas non plus qu’il faille en voir partout – notamment selon ce que l’un de mes professeurs appelait naguère le «théorème du chat invisible» (la preuve qu’il existe, c’est qu’on ne le voit pas!).

Je n’aime pas trop combattre les moulins à vent et j’ai assez à faire pour résister aux «complots» dont les acteurs parlent à visage découvert.

Ainsi, quand M. Schwab, fondateur du forum de Davos, explique dans un livre à grand tirage ce qu’il propose de faire pour «utiliser» la crise sanitaire et redéfinir l’humanité (pas moins!), dénoncer ses projets est peut-être du «complotisme», selon les canons médiatiques, mais je crois surtout qu’il s’agit de l’affrontement de deux visions inconciliables de l’homme et de la société !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici


Article précédent

Un projet totalitairemondial

Article suivant

Crue

6 réponses à l'article : Complotisme? Pourquoi pas, mais distinguons…

  1. quinctius cincinnatus

    13/02/2021

    Sur L.C.I. Jacques Myard PIGISTE régulier aux … Vérités  » nous dit qu’ à Trappes il faut être  » PRUDENT  » parce qu  » on est sur … une poudrière !  » ; l’ autre intervenant , lui aussi ancien député, mais socialiste ,partage cet avis et d’ ailleurs il va en parler à Benoit Hamon au parti duquel appartient le maire de la ville ; tous deux tombent d’ accord pour dire que l’ avis du préfet des Yvelines concernant le Professeur Lemaire était judicieux

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    11/02/2021

    Le complotisme.

    Voyez comment est traité Didier Lemaire le professeur de philosophie qui a osé lancer une alerte sur le prosélytisme islamique à Trappes.
    Après avoir été menacé de poursuites judiciaires par le maire de Trappes c’est le préfet des Yvelines qui s’acharne à son tour sur lui.

    Où sont Blanquer et Macron pour venir en aide à ce professeur?
    Aux abonnés absents comme d’habitude,.
    Allons nous bientôt assister à une autre décapitation, suivie d’une nième marche blanche?

    Si ce pays veut survivre il faudra nettoyer les écuries d’Augias.
    2022 serait une année propice pour le grand nettoyage.

    Répondre
    • ELEVENTH

      19/02/2021

      HANS.
      Votre commentaire prémonitoire du 11.2 vient de trouver sa justification ce jour ou hier :
      Dans une ville du sud de la France, un immigré demandeur d’asile africain, donc pris en charge par nos sous, s’en est pris au directeur d’un centre pour immigrés précisément (une de ces bonnes âmes prêtes à tout subir en raison de leur grand coeur).
      L’immigré, venant d’apprendre – après combien de temps , mystère – que sa demande avait été rejetée et qu’il devait « quitter le territoire » (ah, ah, ah..) a lardé de nombreux coups de couteau le défenseur ( pardon le directeur) de l’organisme protecteur. Mort s’en est suivie.
      Lorsqu’on réchauffe un serpent, il ne faut pas s’attendre à des bisous.
      Mais les suppôts de sos méditerranée, ne vont pas se lasser pour autant d’aller convoyer de nouvelles fournées de pôvres immigrants. Pas de problème pour eux : ils le font avec nos impots et la bénédiction des ravis de la crêche.
      Pourvou qué ça doure…. disait Laeticia, la mère de l’empereur.

      Répondre
  3. ELEVENTH

    10/02/2021

    Pourquoi s’offusquer d’être traité de « complotiste », de raciste, faschiste, ….iste en tous genres.
    Les abrutis qui lancent ces mots sont les premiers à les mériter, et de loin.
    Ma réponse personnelle – et « populiste » (pour faire bonne mesure), est : « je vous emmerde ». Cela clot la question.
    Après, j’attends l’accusation d’ « emmerdiste », histoire de changer.

    Répondre
    • vozuti

      10/02/2021

      parfaitement résumé.

      Répondre
  4. vozuti

    09/02/2021

    les médias mainstream ont passé 3 ans à parler du « complot » organisé par les russes pour faire élire trump, alors qu’on savait depuis le début qu’il s’agissait d’un faux dossier fabriqué par hillare clinton.
    par contre si on parle du fait que les bidenistes ont renvoyé les observateurs pour inverser le résultat de l’élection dans 6 swing states, les mêmes merdias mainstream répondent qu’on voit des complots partout, alors que c’est un fait établi par des milliers de témoignages sous serments et par des caméras de surveillance.
    même chose pour le racisme. lorsque des blancs se font tabasser par des black lives matter, les merdias expliquent que ce n’est pas du racisme, c’est juste l’expression d’une saine colère qu’il ne faut surtout pas réprimer. par contre lorsque des manifestants protestent contre la fraude électorale, toujours les mêmes merdias nous expliquent que ce sont des groupuscules racistes pro trump qu’il faut sévèrement châtier.
    conclusion : on est dans un système orwellien qui inverse le sens des mots pour créer la confusion. ceux qui se basent sur les faits et non sur les interprétations tronquées des autorités sont accusés de tout et n’importe quoi, il est donc inutile de perdre son temps à se justifier.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)