Conséquence du réchauffement climatique

Posté le décembre 29, 2016, 9:52
4 mins

Confrontés à des faits que le pouvoir s’est, comme d’habitude, bien gardé de révéler, avec la complicité des scientifiques et, plus largement, des élites concernées, les médias semblent enfin s’éveiller et vouloir alerter l’opinion concernant les effets du méthane sur l’avenir de la planète et de toutes les espèces qui l’habitent.

C’est à se demander si nos brillants participants aux COP successives en étaient informés !

Quoi qu’il en soit, je renvoie le lecteur à ses journaux habituels pour s’instruire, pour autant qu’il en éprouve le besoin ou en ait l’envie, et lui propose, en attendant, deux commentaires – répondant à ce qu’ont publié très récemment, entre autres, le Figaro d’une part et France info.fr d’autre part.

Le Figaro du 12 décembre signalait qu’avec la surpopulation humaine – et dans une large mesure à cause d’elle –, la prolifération du méthane est, non seulement l’une des principales sources des catastrophes qui guettent l’humanité, mais elle semble frappée d’un tabou.

Il est, en effet, étrange que, dans cet article, apparemment bien documenté, ne soient pas évoqués les considérables gisements d’hydrates de méthane (clathrates), puisque ces gisements sont estimés, à eux seuls, supérieurs à l’ensemble de toutes les autres sources de gaz à effet de serre – y compris ce qui reste des réserves de la planète en énergie fossile.

La fonte du permafrost (sol gelé), qui accompagne aux pôles et à proximité, celle des glaces, n’est-elle pas un signe évident de ce qui est en train de se produire sous les eaux, en termes de dégradation des gisements de clathrates, sous l’effet du réchauffement climatique et plus précisément des océans ?

Les scientifiques ignoreraient-ils que des accumulations considérables de ce méthane solidifié par le froid et la pression des profondeurs, sont présentes partout dans les océans, et qu’elles se dissolvent et dégazent à la moindre augmentation de température de leur milieu ?

Sans que nul ne sache où précisément, ni quand, puisque le gaz méthane qui en résulte remonte à la surface pour se diffuser en s’échappant de l’atmosphère pour atteindre la couche d’ozone qu’il contribue à détruire.

France info.fr déclarait, de son côté, le 13 décembre : « Il existe par ailleurs des phénomènes de “dégazage naturel qui libèrent le méthane fossile piégé dans le sous-sol”, précise [une chercheuse interrogée par les auteurs de l’article]. »

Ce qu’aurait pu préciser cette chercheuse, c’est que :

  1. Ces phénomènes ont pour origine des gisements d’hydrates de méthane, sous forme de clathrates, considérablement plus importants que tout ce que nous exploitons des énergies fossiles de la planète.
    1. Le dégazage de ces clathrates, sédiments gelés à forte teneur en méthane, se produit du fait de leur fonte, sous l’effet du réchauffement et, en particulier, du réchauffement des océans.

    En d’autres termes, c’est la manifestation d’une réaction en chaîne, cycle infernal enclenché par un réchauffement résultant lui-même largement de la surprédation humaine, et risquant désormais de s’aggraver.

12 réponses à l'article : Conséquence du réchauffement climatique

  1. Hagdik

    03/01/2017

    Après l’immense coup bidon du réchauffement du au CO2, ce qui commence sérieusement à se savoir, voilà qu’on va nous sortir le réchauffement du au méthane.
    Les arnaqueurs réchauffistes ont tout le catalogue de la chimie fine à leur service.
    Pourriez-vous nous dire très précisément combien il y a de méthane dans l’atmosphère terrestre ? En PPM que çà ait l’air de faire beaucoup, car en % vous seriez aussi ridicule que l’idée que vous véhiculez.
    Quand vous aurez épuisé cette ânerie, je vous invite à essayer celle de la vapeur d’eau et des retombées de Nutella qui n’ont jamais été aussi élevées …
    Bon réchauffement 2017.
    Profitez-en, on va bientôt parler du refroidissement …

    Répondre
  2. 02/01/2017

    MOI non plus je ne crois pas au réchauffement climatique;c’est encore une histoire de gros sous ,pour certains!
    Non n’avons pas assez de recul !!!
    Protégeons la faune, la flore et soyons tous plus impliqué dans l’environnement et luttons contre la pollution,qui ELLE est bien réelle.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/01/2017

      les MESURES montrent que globalement nous sommes présentement dans une  » période  » de  » réchauffement  » … mais effectivement on peut comme certains le font :

      – casser le thermomètre ou même

      – nier les chiffres relevés etc …

      les causes [ de ce réchauffement ] sont certainement multiples et pour certaines, qui sont peut être les plus importantes, loin d’ être encore connues ( activité thermique des fonds marins ) ; qui plus est, c’ est, semble t i et comme toujours dans la Nature, l une réaction en chaîne une cause en  » entraînant  » une autre ( permafrost )

      si , pour vous, lutter contre LES pollutions parce qu’ elles  » sont bien réelles « , est une priorité vous êtes déjà sur la bonne voie …

      Répondre
      • Jacky Social

        02/01/2017

        @QC: vous visez dans le mille dans ce post. En realite, nous polluons relativement peu. Et lorsque c’est bon pour le portefeuille, alors c’est bon pour le reste. Par exemple, je prends les transports en commun plutot que la voiture car perdre mon temps dans les embouteillages est epuisant et le temps, c’est aussi de l’argent. Je participle aussi au recyclage et ne jette jamais mes papiers par terre. Des lors, les accusations de gauchiste genre « tout le monde pollue » m’emmerdent et ne me concerne pas. Il y a 40 ans, on pensait qu’il n’y aurait plus d’arbre a cause de la demande exponentiellement croissante en papier. Aujourd’hui, on a l’archivage electronique et les emails. On imprime que l’essentiel voire un peu plus, mais pas beaucoup plus que l’essentiel. Et tout cela est economique, ce qui est magnifique. Ca, c’est la science a bon escient.

        Répondre
  3. Gérard Pierre

    31/12/2016

    Cet article refroidissant ne contribue pas à mon réchauffement.

    Répondre
    • Bryan Travis

      31/12/2016

      Nous allons tous mourir! Le fond des oceans va nous tomber sur la tete. Vite! Reglementation! Mais a appliquer mondialement pour que cette fois ci le socialisme peut etre essayer en forme pure. Pour sauver la planete. Ou du moins pour sauver les elites, ou m’enfin faire travailler les CNRS et fonctionnaires.

      Répondre
      • Jacky Social

        31/12/2016

        @Bryan Travis: exactement et cet article est pourri a chaque mot. Plus imbecile, tu meurs. Il n’y a pas de rechauffement, ni de refroidissement climatique du a l’homme. Il y a juste le climat sur une astre qui voyage dans l’univers ou il y a le soleil et ses explosions. Sur Terre, il y a les volcans, les courants, le fond des mers, Jaures, etc. Science is not settled because science cannot be settled for good.

        Répondre
  4. Marquais

    30/12/2016

    Bref….on est mal barrés !

    Répondre
  5. Bryan Travis

    30/12/2016

    Gare aussi aux dihydrogen monoxides, composants importants des oceans, qui sont gaz a effet de serre plus puissants encore que les oxides de carbon.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    29/12/2016

    cela est ( malheureusement ) exacte et j’ en avais, il me semble, déjà parlé sur ce forum ( … ou sur un autre ! ) un surpeuplement humain qui veut occulter son  » nourrissage  » par …. des porcheries à 1500 groins et des élevages à 10.000 cornes … parce qu’ il n’ aspire qu’ à plus de  » progrès technologiques  » , de loisirs, de bouffe etc … en somme de …. gaspillage , une humanité sans  » sagesse  » ( indienne )

    bien venue dans un Monde réchauffé et …

    la disparition de l’ équilibre naturel par la bio-diversité, , la pénurie en eau potable, la dégradation physique , la stérilisation biologique et la contamination des sols ( mais aussi de l’air, des mers, des lacs et des océans ) bref …

    rien que du bonheur

    merci Mr Courty … enfin un article qui s’ adresse à la responsabilité de tout un chacun

    Répondre
    • Boutté

      30/12/2016

      Je crois savoir que Claude Courty est Français . C’est donc M.Courty et non Mr. qui se lit Mister .

      Répondre
      • vos enfants creveron

        25/02/2017

        Informations, désinformation, mouton tu n as pas la capacité de comprendre ce qu’il ce passe parce qu il y a tellement d élément à prendre en considération que ton cerveau malade à force de regarder la télévision ne ton donne pas la capacité. Consommation. croissance pousse un paradis à ce transformer en enfer. Vos enfants et les enfants de vos mourront des guerres à venir. Guerre inévitable vu l égoïsme du genre humain et pour ne citer que la raréfaction de ressources vitale tel que l’eau ou la nourriture va engendré. Bref l humanité fonce dans le mur le monde dans 30 ans n aura plu rien à voir avec notre monde actuel. Pour finir je pisse aux cul à tous ceux qui nie le réchauffement climatique

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)