Crise sanitaire: inversons la logique!

Crise sanitaire: inversons la logique!

Cela fait des mois que nous étudions, enquêtons, échangeons sur la crise actuelle sans pouvoir appréhender la cohérence des dispositifs mis en place.

Absurdes, contraignants, déprimants et économiquement destructeurs sont les qualificatifs qui nous viennent immédiatement à l’esprit.

Aussi sommes-nous nombreux à être parvenus à la conclusion que ces mesures liberticides ne sont aucunement justifiées par la situation sanitaire.

Ni le port du masque, ni les confinements et couvre-feux, ni les interdictions de médicament qui ont pourtant fait leur preuve, ni les changements de critère d’évaluation (morts, cas, cas contact, etc.), ne reposent sur des fondements scientifiques et médicaux avérés.

Le phénomène s’observant concomitamment dans un grand nombre de pays développés, il fait à présent peu de doute qu’on peut y voir le déroulement coordonné d’un agenda politique qui dépasse même le pouvoir des dirigeants élus.

Pour le comprendre, il n’y a pas d’autre solution que d’inverser le rapport de cause à effet de la chaîne logique dont nous nous sommes instinctivement dotés.

Cette condition satisfaite, tout devient alors plus clair et surtout plus organisé:

Ce n’est pas la pandémie qui engendre les mesures mais ce sont les mesures qui engendrent une pandémie mise en scène pour leur donner une justification sanitaire apparente.

En retournant le lien causal, ce qui nous laissait perplexes jusque-là prend soudainement tout son sens. En effet, si l’objectif est de mettre à genoux le peuple et son économie tout en le terrorisant, pour exercer sur lui un contrôle social renforcé, afin de le préparer à ce qui arrive (transfert de pouvoirs à des entités supranationales, affaiblissement des nations et de la souveraineté, remise à plat complète des économies : le fameux « Great Reset »), alors on peut finalement admettre que les mesures en question sont assez pertinentes.

Ainsi, le Président et ses ministres ne sont pas des incompétents mais des laquais aux ordres.

C’est très différent.

Et force est de reconnaître qu’ils se débrouillent plutôt correctement dans leur mission, attendu que le narratif officiel est relativement bien accepté par la population, en dépit de quelques résistances çà et là.

Nous n’en ressortons pas plus rassurés mais au moins plus lucides et plus clairvoyants.

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    « Ainsi, le Président et ses ministres ne sont pas des incompétents mais des laquais aux ordres. »

    Personnellement je pense plutôt que le président est incompétent mais tout-puissant.
    Il choisit ses laquais en fonction de leur docilité à exécuter ses ordres.
    Critiquer ses laquais est donc le mauvais combat.

    Pour changer le système il faut frapper la tête.

    17/11/2020 à 21 h 21 min
  • vozuti Répondre

    c’est totalement évident.la surestimation burlesque du virus(encore 400,000 morts annoncés officiellement pour cette nouvelle vague),l’interdiction de se soigner, la mise en place de mesures dictatoriales,destructrices et inefficaces montre clairement que l’urgence sanitaire n’est qu’un prétexte pour justifier autre chose.
    la seule inconnue concerne le contenu précis du plan que les mondialistes veulent imposer.
    on devine que les travailleurs indépendants, la monnaie et les libertés individuelles ne survivront pas dans cette nouvelle organisation, mais on ne connait pas la teneure exact du plan.

    17/11/2020 à 17 h 43 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Vozuti il est encore temps à votre âge d’ entreprendre des études médicales ( enfin pas chez Raoult ! )

      22/11/2020 à 14 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: