Croisade pour la laïcité

Posté le février 18, 2015, 3:10
5 mins

Vendredi 9 janvier, un jeune de 15 ans a été tabassé par 3 élèves à l’intérieur du lycée Blaise Pascal de Châteauroux. Motif de son châtiment : il avait osé soutenir la liberté d’expression, via internet, au lendemain de la tuerie de « Charlie-Hebdo ».

Le 16 janvier, Najat Vallaud-Belkacem accourait dans les locaux de ce même lycée pour débuter sa croisade sur la laïcité et les principes républicains.

Il est vrai que des incidents n’ont pas manqué de se produire dans les établissements scolaires français, suite, en particulier, à la demande d’une minute de silence en hommage aux victimes de l’islamisme radical.

Mais il paraît que ce n’est pas grave, proportionnellement au nombre d’établissements que compte le pays !

Donc, pas de quoi affoler notre ministre de l’Éducation nationale qui est venue toute souriante écouter et faire parler élèves et professeurs, comme en témoigne un article de la « Nouvelle République » du 17 janvier : « Najat Vallaud-Belkacem libère la parole au lycée ». On lit dans l’article qu’elle « vient panser les plaies, écouter les plaintes et chercher les solutions pour restaurer les valeurs républicaines au sein des établissements scolaires ».

Solutions vite trouvées, puisque, le 22 janvier, la presse faisait écho aux mesures prises par l’infirmière NVB pour former les bons citoyens de demain.

Pour résumer, elle préconise des mesures onéreuses destinées à former 1 000 personnes, enseignants et personnels d’éducation, sur les questions de la laïcité.

Les 250 millions d’euros qu’on va donc déverser en plus sur notre déjà très « chère » Éducation nationale pour résoudre un problème dont on parle depuis au moins 30 ans peuvent laisser sceptiques. Si l’on y regarde de près, la plupart des mesures préconisées existent déjà. Il suffirait d’avoir le courage de les faire appliquer, sans avoir besoin de créer l’illusion que tout se règle avec de l’argent.

Certaines, qui tombent sous le sens, sont d’ailleurs pratiquées depuis longtemps, comme :

– le signalement au chef d’établissement de certains comportements d’élèves ;

– le dialogue éducatif avec les parents et, le cas échéant, une sanction disciplinaire ;

– la mise en place d’un enseignement moral et civique ;

– la participation aux commémorations patriotiques…

Nouveauté, ô combien remarquable, il y aura une Journée de la laïcité, le 9 décembre de chaque année !

D’autres heures perdues sont à prévoir pour des projets collectifs visant à remettre en place les valeurs de la République où il y aura discussions, animations républicaines et citoyennes…

À l’avance, on sait que s’impliqueront ceux qui ont déjà une attitude de citoyens responsables, résultant de l’éducation reçue dans la famille. Pour les autres…

Il faut se rappeler que la précédente croisade pour la laïcité a eu lieu il y a peu, tout juste 2 ans. Vincent Peillon, prédécesseur de Mme Vallaud-Belkacem, s’y était attelé. Le 4 janvier 2013, il avait envoyé une lettre aux recteurs dans laquelle il rappelait : « Le gouvernement s’est engagé à s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités. » Il avait demandé que soit affichée dans tous les établissements scolaires une Charte de la laïcité à l’école comprenant 15 articles… On voit ce que ça a donné comme résultat !

Ces jours derniers, on apprenait que les Français étaient plus préoccupés que jamais par les problèmes de la laïcité.

Qu’ils se rassurent, certains, à droite et à gauche, ont trouvé la solution : modifier la loi de 1905 pour l’assouplir !

 Françoise Moulin-Lerat

25 réponses à l'article : Croisade pour la laïcité

  1. euréka

    23/02/2015

    La laïcité n’existe qu’en France.
    Par exemple, en Allemagne, si vous êtes protestant ou catholique vous devez payer un impôt spécial. (environ 500 euros)
    Dès lors que le diocèse allemand peut retrouver avec l’aide des autorités religieuses française la preuve que vous avez bien été baptisé, le fisc allemand va vous prélever d’office cet impôt. Vous aurez beau dire que vous êtes athée, il vous faudra entreprendre des démarches en France pour vous faire radier des listes de baptisés.

    Est-ce que cet impôt religieux s’impose également aux musulmans allemands ?

    http://www.lepoint.fr/economie/le-fisc-allemand-a-la-poursuite-des-baptises-francais-23-02-2015-1907253_28.php

    Répondre
  2. David

    23/02/2015

    Comment veux-t-on enseigner à des enfants, des lois de civisme et de morale, quand des hauts responsables politiques, font les premières pages des journaux et des plateaux de TV, sur des affaires de moeurs et d’immoralité. Les frasques sexuelles de DSK, les détournements fiscaux de députés, de ministres, les implications dans des affaires financières douteuses des élites politiques…
    La parade aujourd’hui de DSK, c’est qu’on peut le juger que sur ce qui est du domaine pénal, tandis que ce qui du domaine moral, doit rester privé, quand bien même cela déborderait de la sphère privée. Belle France, et beau Monde sans foi ni loi. La laïcité est une idéologie scabreuse qui a atteint ses limites, car tout homme est esclave de ce qui a triomphé de lui (la Bible).

    Répondre
  3. Nemo

    22/02/2015

    Minable ! Ce sont ces guignols qui prétendent résoudre les problèmes du pays !

    Répondre
    • Rectificateur

      10/03/2015

      Aucun problème pour enseigner à mes enfants les valeurs de la France : Liberté, Egalité, Fraternité. C’est valeurs appartienne au peuple souverain ! Si vous attendez que vos politiques soient exemplaires et parfaits, allez faire un tour dans l’histoire de Pétain, Staline, Hitler, et Mao pour savoir ce que c’est attentes révèlent et produisent !
      Et si vous croyez que d’autre feraient mieux, ce n’est certainement pas le f.haine qui va vous sauver !

      Répondre
  4. BREN US

    22/02/2015

    JOJO continue de poser son caca, rien que pour vous em…der! Vous n’avez pas compris, pour continuer de débattre avec un menteur (ou des menteurs) négationiste en plus? Ils doivent bien se marrer ses collègues des cellules gaucho à flooder à mort tous les sites qui ne leur lèchent pas le cul.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    19/02/2015

    N. V.-B.  » infirmière  » [ du S.A.M.U. scolaire ] ? Vous plaisantez ! Tout juste une jeune nurse de jardin d’ enfants !

    Répondre
  6. HOMERE

    19/02/2015

    Oui Jaurès vous avez raison ce n’est pas deux mais trois connards qui ont craché leur haine de la France….le troisième était anarchiste plein de pognon et Renaud est devenu la larve alcolo que l’on sait…belles références pour la moralité…mais peut être vous même êtes fans de ces guignols ?

    Répondre
    • Jaures

      19/02/2015

      Ces « 3 connards »(sic) ont vendu des millions de disques.
      A titre personnel je n’aime pas Trust, mais j’ai du goût pour quelques chansons de Renaud (« Mistral gagnant », « Le HLM », « Germaine ») ou de M Le Forestier (« La rouille », « Le Pensionnat », »Février de cette année là »).
      Que Renaud soit devenu alcoolique et dépressif n’est pas original dans ce milieu, ni chez les artistes en général, quelle que soit l’époque.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        20/02/2015

        des millions de personnes trouvent aussi leur  » bonheur  » [ gastronomique ] chez Mac Do ou dans les  » cafétéria  » !

        Répondre
  7. orldiabolo

    19/02/2015

    Depuis 1968, aucun individu sensé ne demanderait à l’école d’assurer un enseignement moral et civique ! Elle n’est déjà pas capable d’apprendre à lire correctement aux élèves… Les mails bourrés de fautes reçus des profs de mes fils montraient assez bien qu’eux-mêmes avaient été formés par des nuls…
    Il est vrai que les Jaures et autres joueurs de flûte influencent plus facilement un peuple décérébré.

    Répondre
    • Jaures

      19/02/2015

      Encore une fois, la génération qui a eu 20 ans en 68 fut celle élevée avec les cours de morale et les bonne vieilles méthodes.
      Une génération exemplaire ?

      Répondre
  8. HOMERE

    18/02/2015

    Jaurès aurai du aller à l’école de la République dans laquelle on enseignait morale et instruction civique sans que l’on demandasse aux instits une quelconque formation dont on se demande d’ailleurs ce qu’elle serait autrement que celle qui consiste à répéter ce qu’est notre pays sans aucune restriction ou interprétation….je crois que celà s’appelle la pédagogie !!

    Répondre
    • Jaures

      18/02/2015

      L’école de la République de quelle année ?
      Je vous rappelle que les enfants qui sont allés à l’école de l’après guerre avaient entre 18 et 23 ans en 68. C’est cette génération qui a fait le succès de Maxime Le Forestier (« J’m’en fous de la France ») ou de Renaud (« Crève salope »).
      La morale a-t-elle bien fait son office ?

      Répondre
      • HOMERE

        19/02/2015

        Ce n’est pas parce que deux connards ont sali la France que les millions d’élèves n’ont pas écouté et suivi les leçons de morale qui ont été interrompues par l’arrivée de Mitterand avec le succès que l’on sait…d’ailleurs le succès de ces deux navets à fait un bide retentissant bien plus que les fumiers rapeurs….elevés à l’école de notre République si généreuse et pas rancunière pour un sou…

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19/02/2015

          hé oui, il est des Français que l’ intelligenza bobo et socialo-marxiste  » porte aux nues  » parce qu’ ils roulent leur Pays dans la fange ce qui aux yeux des vrais intellos est un signe qui ne peut pas tromper : ces individus débordent de talent … essayez plutôt en Angleterre et vous vous ramassez une tabassée de première … heureusement on sait que Renaud est on ne peut plus ….  » dépressif  » ce qui ajoute à son aura de martyr , de victime de la Société, et lui confère le statu de génie poétique et musical contemporain

          Répondre
        • Jaures

          19/02/2015

          Erreur, Homère, les deux albums des chanteurs cités ont été de grands succès comme plus tard les deux autres tubes de Renaud « Hexagone » et « Bordel ! Où qu’c’est qu’j’ai mis mon flingue ». Le filon était riche.
          Et Léo Ferré écrivait « Le chien »:
          « Nous aboyons avec des armes dans la gueule,
          Des armes noires et blanches comme des mots noirs et blancs
          Noire, comme la terreur que vous assumerez. »

          Plus tard « Trust » a pris le relai avec « Antisocial » ou « Police- Milice »:
          « Un jour la retraite que de souvenirs
          Entre les putes à racoler les jeunes à tabasser
          Prestige de l’uniforme connerie sous toutes ses formes
          Là tu pourras crever en paix en toute liberté
          Police-Milices organisées »

          Les rappeurs n’ont pas écrit que des navets. Ecoutez « J’appuie sur la gâchette » de NTM ou « L’enfant seul » et « soleil du nord » d’Oxmo Puccino. N’ayez pas d’idées préconçues.

          Répondre
  9. Jaures

    18/02/2015

    C’est que, madame, le combat pour la laïcité est permanent.
    Ce qui est contradictoire, c’est que d’un côté on affirme que l’école doit se contenter d’apprendre aux enfants à lire et compter, et que d’autre part on lui demande d’assurer un enseignement moral et civique.
    Mais pour mener à bien cet enseignement moral et civique, il est nécessaire d’avoir une formation afin de ne pas être dérouté par une question ou déstabilisé par une attitude.
    Il est étrange que l’on trouve normal qu’un médecin, un informaticien ou un électricien soit formés alors que cela parait incongru et « onéreux » pour ceux qui s’occupent de nos enfants 6 heures par jour.

    Répondre
    • Trannod

      19/02/2015

      le seul problème c’est que nos jeunes profs dans leurs grandes majorités non aucunes cultures…..comment voulez vous qu’ils fassent de l’instruction civique…..sont pour la plus part des SOCIOS….pattes…..LOL

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/02/2015

      vous êtes un rigolo : pour devenir médecin le concours il faut passer la barrière d’ un concours qui particulièrement sélectif ; pour devenir  » professeur des écoles  » on  » sélectionne MAINTENANT  » n’ importe qui ! votre COMPAGNE est  » professeur des écoles  » ?

      Répondre
      • Jaures

        19/02/2015

        « On sélectionne n’importe qui ». Vous plaisantez !
        Sauf à penser que « n’importe qui » a le niveau master et est lauréat du concours.
        Mais comme médecin vous devez savoir que la théorie n’est rien sans pratique, expérience et formation continue.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19/02/2015

          alors là c’ est que vous ne suivez pas les repêchages à 7 / 20 en … français dans certaines académies … vous êtes vraiment un  » rigolo  » … en ce qui concerne la  » théorie  » et la pratique  » ,  » l’ expérience  » et la » formation continue  » , c’ est comme pour un musicien, vous êtes ou non doué , vous avez ou non l’ oreille, vous avez ou non le sens du rythme de sorte que vous aurez beau répéter vos gammes si vous n’ êtes pas doué vous massacrerez la partition … et plus gravement encore le compositeur … vous tuerez son  » esprit  »

          P.S. l’ enseignement universitaire ou la formation continue post universitaire je connais particulièrement bien; j’ en ai fait pendant plus de 25 ans ! Je sais donc quel peut être le  » niveau  » [ intellectuel et professionnel ] de l’ auditoire et ce n’ est certainement pas ce que vous vous imaginez ; il faut le plus souvent exposer le sujet sous au moins trois angles différents pour être compris de [ presque ] tout un chacun … parlez donc de ce que vous connaissez, parlez de vos dogmes

          Répondre
          • Jaures

            19/02/2015

            Cher Quinctius, vous savez que « sans travail le talent n’est qu’une sale manie ».
            Etre doué, certes, mais il faut par ailleurs étudier et se former.
            Il ne sert à rien, vous avez raison, de s’entêter dans une activité qui ne convient pas.
            Et je pense qu’un enseignant, comme un médecin, aura tôt fait de savoir s’il est fait ou non pour ce métier.
            Enfin, votre discours est maintenant connu: tout le monde est nul et incompétent.
            Sauf vous. Remarquez, c’est peut-être vrai. Nous ne le saurons jamais.

          • quinctius cincinnatus

            19/02/2015

            absolument pas ! mais voyez vous j’ ai cette capacité, et aussi l’ honnêteté, de reconnaitre les vrais talents et les intelligences authentiques … et vous n’ en faites pas partie … votre discours est pour tout dire  » misérabiliste  » dans le fond comme dans la forme, en un mot sorbonnard !

          • Jaures

            19/02/2015

            Vous m’en voyez bien marri !
            J’avais tant fait pour que vous me reconnaissiez comme digne de votre cénacle !
            Tout ça pour échouer au pied de l’Olympe !

          • quinctius cincinnatus

            19/02/2015

            quel humour mais ..un rien laborieux et comme nous n’ avons entre nous aucune conception commune vous ne pouvez donc parler de Cénacle ( qui je vous le rappelle, vous qui êtes si féru d’ Histoire religieuse, désigne originellement la salle à manger où le Nazaréen conviait ses disciples )

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)