De redoutables modes médiatiques

Posté le 02 avril , 2019, 11:41
8 mins

Les médias, journaux, magazines, radios et télévisions, imposent des thèmes qui, pendant des décennies, occupent les esprits – à vrai dire, les troublent et parfois les pervertissent.

On constate cela, en France, depuis plus de 70 ans et toujours sous la forme de la chasse, la chasse à courre contre la bête.

Ce fut d’abord, pendant une dizaine d’années, la chasse au «collabo». On en voyait partout. Les chasseurs étaient surtout les «collabos» empressés de l’occupant jusqu’au 22 juin 1941 qui devinrent en 24heures d’héroïques résistants. Joignant l’utile et l’agréable pour eux, ils confondaient allègrement collabos et riches et fusillaient le châtelain du coin, non pas parce qu’il avait collaboré, mais parce qu’il était riche ou pouvait l’être, faute impardonnable pour les résistants staliniens.

Depuis, la chasse au riche n’est pas fermée. Elle reste ouverte, grande ouverte. On en parle tous les jours. Après le prélèvement à la source, on prévoit la déclaration des revenus faite par l’administration fiscale elle-même. Ce sera tellement plus simple! Le fisc fera le calcul et se servira lui-même. C’est évidemment la fin du droit de propriété. On ne sera plus le titulaire de son compte en banque, dont le propriétaire réel sera en fait l’administration fiscale.

Ces mesures sont acceptées favorablement par l’opinion, gilets jaunes en tête qui, eux aussi, veulent faire payer les riches. Une priorité de première classe.

Cette opinion étant majoritaire, il y a de fortes chances pour que le fisc augmente encore taxes et impôts pour faire plaisir aux jaunes et à ceux, nombreux, qui les suivent. Il faut assommer les riches, les grands, les moyens et les petits, une fois pour toutes! Ainsi, triomphants, les gilets jaunes pourront-ils continuer à causer chaque semaine des dégâts et à blesser les forces du maintien de l’ordre – qui n’est plus maintenu.

Autre phénomène médiatique: la pédophilie, dont le clergé catholique paraît avoir l’exclusivité. Les libres penseurs découvrent ainsi des pédophiles catholiques tous les jours. Le dernier en date est le nonce apostolique à Paris, l’ambassadeur du Pape. Celui-ci, invité à une réception donnée par MmeHidalgo, maire de Paris, aurait caressé le bas du dos de l’un des multiples fonctionnaires de l’hôtel de ville. Celui-ci a, paraît-il, porté plainte contre le prélat qui aurait aussi caressé ou frôlé le bas du dos d’un joueur de polo, voici une trentaine d’années. Mais, réflexion faite, c’est peut-être la croupe du cheval qu’il a caressée. Il faut retrouver le cheval et lui demander.

Il va sans dire que tout cela est grotesque et provoque dans l’opinion consternation et parfois hilarité.

Il faudrait tout de même essayer d’être sérieux. Sans doute existe-t-il quelques brebis galeuses, mais on ne peut pas s’interdire de penser que cette chasse au pédophile catholique est en fait une chasse au catholicisme, à l’exclusion étrange de toutes les autres religions. La France, autrefois fille aînée de l’Église, est plus que jamais la cible des «libres penseurs» qui cherchent à détruire et le catholicisme et ses églises.

Plusieurs l’ont déjà été pour être transformées en commerces et entrepôts et, pourquoi pas, en mosquées, comme le demande le recteur de la grande mosquée de Paris. En tout cas, la vertu officielle socialiste et gauchiste exige la dénonciation: si l’on ne dénonce pas, on est puni.

Cette même vertu, en la personne de Marlène Schiappa, s’en prend aussi au mâle blanc. Marlène sonne du cor: taïaut, taïaut … Le mâle blanc, c’est le cerf. Alors par qui remplacer le mâle blanc qui, en réalité, n’est pas un cerf, mais pire encore, un porc («balance ton porc»), crie sur tous les toits la secrétaire d’État du gouvernement Macron? Il le faut remplacer par un mâle d’une autre couleur, mais laquelle? Un mâle rouge? Mais il n’y a pas de Peau-Rouge en Europe.

Alors par un mâle noir? Il y en a beaucoup. Un mâle jaune ? Mais oui, le jaune est devenu la couleur nationale.

C’est aussi, il faut dire, depuis longtemps la couleur emblématique d’une fraction de la population de mâles délaissés par leurs épouses et désignés par deux brèves syllabes. Le lecteur n’aura aucune peine à trouver, n’insistons pas …

Toute cette déplaisante comédie s’explique par la démagogie électoraliste. «Mesdames et Mesdemoiselles, je veille à la protection de votre chasteté. Je fais en sorte que vous soyez égales aux mâles et même plus qu’égales. Mais bien sûr, vous votez pour moi …»

Il va sans dire que cette chasse aux gibiers divers est grotesque. Ses conséquences sont entièrement négatives. Encourageant la dénonciation, elle crée un climat détestable déjà alourdi par la lutte des classes.

La dénonciation est un acte vil, mais elle figure maintenant dans le catéchisme du socialisme officiel. Des récompenses pécuniaires sont même prévues pour les dénonciateurs de riches.

Ainsi, la France, pays violent et mal gouverné, se transforme-t-il peu à peu en une sorte de tyrannie de la malveillance où l’administration encourage le citoyen à nuire à son voisin s’il est riche ou jugé comme tel, s’il est catholique et imperméable au socialisme.

C’est la nouvelle obsession de ceux qui sont au pouvoir depuis des dizaines d’années dont on a tout le loisir d’analyser les résultats politiques, économiques, et financiers.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

6 Commentaires sur : De redoutables modes médiatiques

  1. 4 avril 2019

    . En somme, dans la prose de Christian Lambert c’est comme dans le cochon…tout est bon !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    4 avril 2019

    ” … IMPOSENT ( sic ) des thèmes etc … ” dit Mr Lambert mais …

    sur un thème il est toujours possible pour un esprit … créatif de faire des … variations !

    Répondre
  3. Alain PROTTE

    2 avril 2019

    Des pédophiles, il y en a partout dans les prétendues élites.
    L’une d’elle, soixante huitarde en a fait état dans l’un de ses ouvrages sans que la bonne conscience s’en indigne.
    Mais un cardinal, belle aubaine, d’autant plus qu’il se voit condamné pour “non délation”, pour non mouchardage.
    C’est ainsi que l’on sanctifie la balance.
    C’est le retour des beaux jours, de cette belle époque de 1944, où la délation occupait les tribunaux.
    Maintenant il suffira de sanctifier une cause, une idéologie, comme en Allemagne, en URSS, en Chine, pour condamner ceux qui ont connaissance des opinions non conformes de leur entourage et n’en ont pas fait état auprès de la police politique.
    Partant d’un délit condamné unanimement et démocratiquement comme la pédophilie, on arrive, en condamnant la non délation, à faire admettre des mesures totalitaristes et que les “balances” deviennent vertueuses en politique.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 avril 2019

      la ” délation “, en particulier l’ art épistolaire du corbeau, avait elle aussi encombré les rayons administratifs des autorités de l’ Etat Français !

      Répondre
      • BRENUS

        7 avril 2019

        En fait de “délation” tu te poses bien là Q.Q. qui appelle sans cesse à l’interdiction de ceux qui ne sont pas de ton avis. Tu me fais penser aux saloperies en uniformes et leurs complices qui ont mis à terre une femme dans la rue à Paris, alors qu’elle sortait du métro, l’ont molestée, lui ont passé les menottes et gardée en garde 24 heures sans motif à vue avec des pressions psychologiques dignes de la rue Lauriston en 1943. De plus, ces crétins étaient incapables de trouver une clé de leurs menottes et ont du chercher une cisaille pour couper la chaine au commissariat du 5° arrondissement de Paris.
        Pour t’instruire – c’est toujours utile aux cons – regardes la vidéo de la nommée Marion, bretonne, mère de 4 gosses, alpaguée par ceux que tu soutiens et traitée y compris verbalement comme une “pute”. Un état et surtout ses soutiens comme toi qui en arrive là, autant te dire qu’il ne durera plus très longtemps. Ces pratiques sont une honte de première pour notre Nation qui, je l’espère, parviendra à rétablir un minimum d’humanité. La femme aurait été du “grand sud” , c’eut été l’émeute, mais une bonne blanche, c’est tout bon pour l’humiliation. Je le répète, honte à tes copains sans honneur. Pour ceux qui connaissent YOUTUBE vous avez l’adresse “Youtube.com/watch?time- continue = 344 signe “et”v= gNYuGQ1qjM . Après cela , ceux, celles, qui se réclament de jupiter feraient mieux d’aller chez Michou , toujours à Paris, mais dans un autre genre.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          8 avril 2019

          Q.C. ne répond plus aux déversements de débilités injurieuses brennusiennes

          il recommande seulement à l’ auteur de celles ci de consulter urgemment un psy qui pratique des techniques psycho-comportementales bien qu’ il doute que cela soit suffisant , l’ isolement en milieu spécialisé lui semblant être la solution la seule adaptée

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)