Discours de Karim Ouchikh à la manifestation contre la déferlante migratoire

Posté le septembre 27, 2015, 12:50
12 mins
Karim_ouchikh_immigration_SIEL
Discours de Karim Ouchikh, 
24 septembre 2015

Mesdames et messieurs,

L’Europe est victime d’une tragédie sans précédent.

1. Depuis plusieurs mois, des populations entières de migrants clandestins traversent la Méditerranée et se déplacent vers notre continent, venant de l’Afrique noire, du Maghreb ou du Moyen-Orient.

Ils étaient des milliers hier, ils sont des dizaines de milliers aujourd’hui, ils seront bientôt des centaines de milliers à investir chaque mois le sol européen, en empruntant le chemin de l’Italie ou le corridor des Balkans.

En vérité, très peu de ces migrants clandestins quittent leur terre natale pour fuir la guerre ou se protéger de régimes autoritaires : la plupart d’entre eux rejoint l’Europe pour des motivations essentiellement économiques.

Car l’Europe est regardée par tous ces parias de la terre comme un Eldorado, comme une terre d’abondance, comme le ventre mou de l’Occident qu’il convient d’occuper au plus vite en profitant de son impotence.

2. Ce phénomène migratoire de masse est une véritable bombe à retardement.

Nous devons être lucides.

Ces migrants clandestins ne sont pas des êtres abstraits, ce ne sont pas des sujets désincarnés, évoluant hors du temps et de l’espace.

Les migrants clandestins ne peuvent être réduits à de simples acteurs économiques potentiels, taillables et corvéables à merci, comme beaucoup le voudraient du côté des patronats français ou allemand.

Ce sont des hommes et des femmes, – infiniment plus d’hommes d’ailleurs que de femmes -, porteurs d’une identité forte, pratiquant avec l’islam une religion sûre d’elle-même, exerçant des modes de vie qui nous sont radicalement étrangers. Avec l’arrivée en Europe de ces peuples entiers, ce sont donc des univers culturels conquérants qui s’engouffrent et s’installent, lentement mais sûrement, sur notre continent.

L’issue de ce processus historique est claire : la déstabilisation définitive de l’identité des peuples européens qui ne pourront ni accueillir économiquement ces masses de migrants clandestins toujours plus considérables, ni les intégrer socialement et encore moins les assimiler culturellement.

C’est une question de proportions que chacun comprend parfaitement.

Et chacun comprend tout aussi bien que nous n’accablons pas les individus en quête d’une vie meilleure, des individus qui aspirent tout naturellement, si rien n’est fait pour les en empêcher, à faire venir demain leurs proches, grâce au mécanisme du regroupement familial.

En réalité, nous dénonçons énergiquement, nous condamnons fortement une logique suicidaire de peuplement, un processus de substitution de peuples qui condamne, à terme, la civilisation de notre continent.

Une civilisation européenne qui se distingue par des traits culturels homogènes, par un socle anthropologique chrétien, par un héritage historique charnel, qu’il importe de chérir et de préserver, n’en déplaise aux esprits acquis à l’idéologie mondialiste…

Que nous soyons Français au lignage ancestral ou, comme moi, Français aux quartiers de noblesse patriotes plus récents, nous refusons collectivement le Grand remplacement car nous voyons dans ce processus culturel qui n’est en rien complotiste, la mort programmée partout en Europe d’une culture multiséculaire, la disparition inéluctable de modes de vie auxquels nous demeurons attachés passionnément.

3. Ce défi identitaire, éminemment anxiogène, nos gouvernants mondialisés ont choisi de l’ignorer.

Plutôt que d’ouvrir les yeux et de constater partout, dans nos rues, dans nos métros, dans nos RER, à Paris comme en province, à Calais comme à Vintimille, l’arrivée massive et continuelle de clandestins, François Hollande a décidé de leur dérouler le tapis rouge avec la complicité du Medef, des élus de gauche et des médias ; à l’exception notable des médias patriotes que je salue au passage (de Radio Courtoisie à FrDesouche, en passant par TV Libertés, le Salon Beige, Nouvelles de France, le Rouge et le Noir, Minute, Présent et j’en oublie encore…).

La France est mise littéralement en coupe réglée pour accueillir le flot incessant de migrants clandestins :

– les logements appartenant au domaine public sont réquisitionnés,
– les mairies sont incitées à mobiliser leurs parcs locatifs,
– le milieu associatif est enrôlé pour leur offrir le gîte et le couvert,
– et les services publics s’organisent, à l’école comme dans les hôpitaux, pour leur faire bon accueil.

Naturellement, le gouvernement socialiste n’ignore pas que ces dispositifs d’appels d’air sont autant d’invitations lancées à tous les malheureux de la planète à venir rejoindre par millions leurs compagnons d’infortune.

Comme Sarkozy hier, – dont on doit rappeler inlassablement qu’il fut complice avec Bernard Henry Levy de la déstabilisation de tout le bassin méditerranéen -, François Hollande a décidé dans un même élan de baisser les bras devant les oukases de l’Union européenne et les diktats capricieux d’Angela Merkel.

La politique migratoire de la France s’élabore désormais à Bruxelles et à Berlin.

Nous le savons tous, la chancelière allemande a mis l’Europe entière au service de son économie :

– elle convoite les migrants clandestins pour offrir au patronat allemand une main d’œuvre bon marché, moins chère et plus soumise que les travailleurs détachés ;

– elle fait de l’espace Schengen son marché quotidien, en y faisant ses emplettes à sa guise, piochant ici ou là parmi les migrants les plus qualifiés ;

– avec son comparse Juncker, elle décide unilatéralement d’imposer des quotas de migrants à toute l’Europe, en des proportions toujours plus considérables ;

– et lorsqu’elle se heurte parfois à la résistance opiniâtre des Etats d’Europe centrale récalcitrants à sa politique migratoire, elle les menace de rétorsions financières et leur impose contre leur gré des contingents migratoires, par un vote à la majorité qualifiée à Bruxelles profondément attentatoire à la liberté des peuples.

La présence symbolique aujourd’hui de drapeaux allemand mêlés aux drapeaux tricolores est là pour témoigner, devant l’Ambassade d’Allemagne, de notre solidarité avec le peuple allemand, tout autant victime de la folle politique migratoire de la chancelière Merkel.

La présence autour de moi de drapeaux hongrois, tchèque, slovaque ou roumain est là aussi pour rendre hommage à ces nations courageuses et combatives qui ne veulent pas sortir de l’Histoire.

4. Mesdames et messieurs, je déplore nos insuffisances à faire face collectivement au péril migratoire qui nous menace.

Comme vous, je souhaite réveiller l’élan vital du peuple français.

Mais nos forces sont trop souvent divisées.

Prisonniers du politiquement correct, les partis font preuve d’une trop grande frilosité sur la question migratoire et leur expression politique demeure malheureusement insuffisante pour modifier les rapports de force à Paris, Berlin ou Bruxelles.

Au-delà de nos divergences politiques ou idéologiques, par delà les frontières géographiques, nous devons nous unir et affirmer ensemble, dans la rue, notre détermination à enrayer la déferlante migratoire partout en Europe, en nous inspirant de l’action salutaire de nos amis allemands de Pegida.

Il y a urgence.

Avec vous, je veux défendre la civilisation européenne et la culture française que menace l’invasion migratoire.

Avec vous, j’affirme que la véritable générosité consiste, non pas à laisser les migrants rejoindre l’Europe au péril de leur vie, pour y mener une existence de misère, mais à les dissuader de venir chez nous.

Avec vous, je refuse la politique migratoire autoritaire de la troïka Merkel/Juncker/Hollande.

Avec vous, je réclame le rétablissement immédiat de nos frontières nationales et le démantèlement de l’espace permissif de Schengen.

Avec vous, j’appelle à l’installation des migrants clandestins, non plus en Europe, mais dans des zones protégées en Irak, en Syrie, en Libye ou dans les pays limitrophes, qui seraient financées prioritairement par l’Arabie saoudite et le Qatar.

Avec vous, j’exige la fin du laxisme généralisé qui se pratique à tous les niveaux en France à l’égard des migrants clandestins.

5. Pour terminer, je crois sincèrement qu’il n’y a pas de fatalité et que nous pouvons redevenir maître de notre destin, pour peu que nous surmontions nos divisions et que nous dépassions tous les conformismes médiatiques.

Ce rassemblement est le début d’une prise de conscience prometteuse,

Ce rassemblement doit être le point de départ d’un sursaut patriotique et identitaire durable,

Un sursaut que le SIEL s’appliquera, avec d’autres forces et personnalités politiques, à fédérer et à étendre partout en France.

Vive le peuple allemand !

Vive le peuple hongrois !

Vive l’Europe !

Vive la France !

Karim Ouchikh, Président du SIEL 

14 réponses à l'article : Discours de Karim Ouchikh à la manifestation contre la déferlante migratoire

  1. quinctius cincinnatus

    29/09/2015

    Maître Ouchickh vous aimez la France, comme beaucoup de mes connaissances professionnelles ou / et amicales kabyles, sénégalaises, vietnamiennes etc … et nous vous en remercions vivement …Mais pour moi votre problème est votre parcours politique même :  » volontariste-étatiste  » il n’ est plus adapté à notre époque pour ce qui concerne tout au moins l’ économie

    Répondre
  2. genau

    28/09/2015

    Inutile de se gendarmer; il y a trop de puissance du côté de la disparition des nations et des civilisations au bénéfice d’une seule ,société, uniforme. Vous n’arriverez à rien, sauf à susciter des mouvements peut-être armés, de résistance, vite écrasés ou criminalisés.
    Ce qui se pase est le résultat d’une vision générale, en marche depuis 1945, mais ceux qui ont lutté dans le camp adverse, ont été très vite marginalisés. Ensuite, est venu le temps de la répression intellectuelle, Pleven, Gayssot, Sarko, Hollande, puiis les médias s’y sont mis, matraquant, les populations par la médiocrité. Le patronat a précédé ou suivi, je ne sais pas trop tout cela en s’engouffrant dans la voie du consumérisme et en flattant le désir forcené de consommation des populations.
    Tout cela forme un bloc, non pas identitaire, mais mou, flottant, insaisissable. Allez donc dire aux français qu’il faut suivre Pierre Rabhi, à l’ère où ils ont le monde au téléphone.. Il ne faut pas rêver; Seulement tenter de préserver, profiter des réelles bonnes volontés pour les régions, les produits artisanaux, et se concentrer sur le seul ennemi inexpiable,: l’Islam, le combattre de toutes ses forces, sans cela, ce sera l’esclavage et la bêtise.

    Répondre
  3. Bistouille Poirot

    28/09/2015

    Depuis tant d’années que nous mettons en garde l’Europe contre les risques qu’elle court, les insuffisances de Schengen, le laxisme généralisé, les risques pris par les occidentaux en éliminant Sadam, Khadafi et tentant d’exfiltrer Bachar.
    La solution humanitaire proposée par Ouchikh n’est hélas que provisoire. La solution militaire ne peut plus être ignorée.
    Mes précédents commentaires, âgés de plus d’un an, tenaient compte de considérations géographiques essentielles qui reprennent toute leur importance:
    Au Nord, la Turquie Otanisée, au Nord Est, les Kurdes, à l’Est , l’Iran chiite « travaillé » par les USA, qui au Sud tiennent l’Irak, au Sud Ouest, Damas et Bachar qui d’après Fabius devait tomber mais tient toujours, à l’Ouest la mer avec les ports russes de Latakieh et Tartous qui sont à la Syrie ce que Gibraltar est à l’Espagne et entourés des forces alaouites dont Bachar est issu. Reste le ciel pour l’Etat Islamique où règnent les occidentaux même si nos Rafales se contentent dans leur folie réformatrice, de détruire les écoles de formation de djihadistes en herbe. Voilà que les russes décident à présent d’intervenir dans les airs et au sol et que la Chine, premier client du pétrole iranien, se manifeste à l’ONU.
    Le cancer Daesh est en voie de guérison. Une seule inquiétude devrait à présent nous préoccuper avec les métastases BOKO ARAM et AQMI par exemple qui n’auront jamais à leurs frontières la coalition citée plus haut. Quelques médecins du Blog pourraient peut être nous proposer un protocole ad hoc…basé sur une action commune de l’Egypte et une aide significative au Roi du Maroc pour étouffer les initiatives du reste du Maghreb qui canalisent lentement les immigrés en direction du détroit de Gibraltar (14 Km) et du col de Roncevaux. T’as ouvert un oeil Karim, il serait temps d’ouvrir le second…

    Répondre
    • Sylvain Drey

      28/09/2015

      Poirot : Hier les Israeliens ont bombardé le Plateau du Gola
      Ben voilà pourquoi Israel veut éliminer Bachar, et nos ânes de Paris se laissent manipuler par Fabius interposé!
      Pour liquider la Palestine et ses habitants ils sont pour une troisième guerre mondiale; rien que ça

      Répondre
  4. 28/09/2015

    Bonjour à tous,
    J’applaudie a deux mains, ce qui se passe en ce moment était prévu depuis longtemps, Bruxelles avait décrété , imposé un taux d’immigration par chaque pays de l’Europe, c’est maintenant que tous viennent , certes bien des malheureux mais pourquoi leurs voisins : ne se sont-ils pas mis à leurs secours, a moins qu’ils soient eux aussi en perte et demandent asile ? certainement non, alors ???

    Répondre
  5. frei

    28/09/2015

    Excellent discours ! Je regrette cependant qu’il continue à considérer l’islam comme une religion , ce qu’il n’est pas .Les mots ont un sens : l’islam est une idéologie de conquête politique , totalitaire et immorale (la fin y justifie les moyens ) , qui s’abrite derrière une façade religieuse .Il convient donc de lui refuser la respectabilité et le statut de religion ; et de le combattre comme une idéologie mortelle pour notre pays .

    Répondre
  6. 28/09/2015

    Si de tels discours ne réveillent pas le peu de bon sens qui resta éventuellement à nos dirigeant, alors , c’est vraiment que notre civilisation s’éteint sous nos yeux !

    Répondre
  7. michel

    27/09/2015

    Monsieur, je vous félicite et espère de tout coeur que vous
    soyez entendu au plus large niveau ; en tous cas, je me
    chargerai de porter votre message à tout mon entourage afin
    qu’il soit diffusé le plus grandement possible .

    Répondre
    • Rosenberg

      29/09/2015

      De Soyer – les Français sidérés ? Il y a de quoi ! C’est le carroussel des tarés qui leur donne le tournis ! Les tarés savent-ils qu’ils sont cinglés ?

      Répondre
  8. 27/09/2015

    Le pire est qu’il faut que ce soit un homme d’origine algérienne, je suppose, qui nous demande de nous secouer. L

    Répondre
    • goufio

      29/09/2015

      Trouvé sur le Web:

      Avocat au Barreau de Paris, Karim Ouchikh, 46 ans, ex adjoint au maire PS de Gonesse de 1995 à 2007, ancien du parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la République, est aujourd’hui vice-président du Rassemblement pour l’Indépendance de la France (RIF), mouvement souverainiste fondé par l’ancien député français au Parlement européen, Paul-Marie Coûteaux. Me Ouchikh vient de rejoindre l’équipe de campagne présidentielle de Marine Le Pen. Dans un communiqué le FN précise qu’il aura pour mission «de nourrir le projet présidentiel de Marine Le Pen sur la question de la liberté d’expression, aujourd’hui largement mise à mal par le pouvoir, le politiquement correct et les puissances d’argent . »
      Né à Saint-Maurice, (Val-de-Marne), de parents algériens d’origine kabyle, l’évolution politique de Karim Ouchikh

      Répondre
      • Sylvain Drey

        29/09/2015

        Goufio – bonjour Kabyle descendant des vrais algériens !
        Les Arabes qui sont venus au Maghreb en 711 sont des occupants que De Gaulle a soutenus. Les Harkis étaient très majoritairement des Berbères, càd des Kabyles . Saint Augustin aussi était Kabyle –

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)