Djihadistes ou brigadistes ?

Posté le mai 20, 2013, 8:18
4 mins

Les ministres de l’Intérieur français, Manuel Vals, et belge, Joëlle Milquet, s’étonnent et s’offusquent que des volontaires musulmans, issus des « banlieues », puissent s’engager dans les rébellions en Lybie, en Syrie ou au Mali aux côtés des mercenaires payés, entraînés et armés par l’Arabie Saoudite et le Qatar.

Quoi de plus normal puisque depuis plusieurs années, les gouvernements européens ont aidé à la déstabilisation de l’Irak, de l’Afghanistan, de l’Egypte, de la Tunisie ou de la Lybie hier, et aujourd’hui de la Syrie ?

Les complices de la parodie de procès de Saddam Hussein ayant conduit à sa pendaison, les commanditaires de l’assassinat de Mouammar Kadhafi, les responsables de l’échec afghan, de l’éviction de Moubarak et de Ben Ali, ceux qui exigent la peau de Bachar-el-Assad, refusent maintenant que des milliers de maghrébins inassimilables puissent rallier les sunnites au Proche-Orient, au Maghreb ou ailleurs en Afrique.

Pourquoi reprocher à ces volontaires d’aller défendre leurs convictions ou leur idéal pour une cause qui leur a été présentée comme indispensable à l’instauration de la « démocratie » ?

Pourquoi critiquer ces « jeunes » et condamner leur engagement, alors que dans le même temps les médias, aux ordres du gouvernement, dénoncent en permanence ces « dictatures » à abattre ?

Les donneurs de leçons de la mafia socialaud-libéro-écolo-humaniste feraient bien de se taire et balayer devant leur porte. Durant la guerre d’Espagne (1936-1939), des dizaines de milliers d’Européens ont rejoint les Brigades Internationales au prétexte d’instaurer, les armes à la main, le communisme (chanté et adulé par Dolorès Ibarruri la « Pasionaria ») contre la volonté de la majorité du peuple espagnol. Ces brigadistes du marxisme mondialiste ont toujours et partout été montrés en exemple, tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, par les charlatans de la démocrasse.

Il est donc naturel, logique et compréhensible que le combat pour défendre le domaine de l’Islam soit aujourd’hui alimenté par des volontaires – janissaires du XXIe siècle – nourris et lobotomisés par ceux qui, durant des décennies, ont saboté et vilipendé les valeurs séculaires qui ont fait la grandeur de l’Europe.

Mais le déclin de notre civilisation et la décadence de notre culture conduisent une partie des immigrants à se tourner vers d’autres horizons. C’est pourquoi le boomerang droit de l’hommiste et la culture de l’excuse se retournent contre les saltimbanques de la Pensée Unique, du Politiquement Correct et du Melting-Pot à tous les étages !

Et quand Carla Del Ponte, membre de la Commission de Recherche de l’ONU sur les violations des Droits de l’Homme, confirme maintenant que les rebelles de l’ASL et les katibas salafistes utilisent la torture, commettent d’innombrables viols envers les civils et font usage de gaz sarin pour assassiner la population, il est grand temps d’ouvrir les yeux, de changer de discours et de tout mettre en œuvre pour sauver le soldat Bachar .

10 réponses à l'article : Djihadistes ou brigadistes ?

  1. Le Ket de Bruxelles

    14/06/2013

    Et c’est confirmé sur le site de l’hebdomadaire « Le POINT » à la date du 14 juin : de 1500 à 2000 musulmans européens seraient en Syrie pour combattre le régime de Bachar El Assad.
    De nouvelles Brigades Internationales ! ! ! BHL et Fabius devraient sauter de joie …

    Répondre
  2. Julien

    21/05/2013

    « Mais le déclin de notre civilisation et la décadence de notre culture conduisent une partie des immigrants à se tourner vers d’autres horizons »

    Cette phrase me choque énormément, si la France est aussi décadente aujourd’hui, c’est bien à cause des immigrés. La France est le 1er pays d’Europe en terme d’allocations gratuites en tout genre à qui ne fait rien…

    Si les immigrés veulent se « tourner vers d’autres horizons » j’ose espérer qu’ils dégagent de la France, et bon débarras !

    Répondre
    • mariedefrance

      22/05/2013

      OUI moi aussi çà me choque !!

      s’ils lisaient les citoyens, ils le sauraient depuis longtemps.
      Cela fait des années que ces choses là sont dénoncées sur les forums et autres blogs !

      Répondre
  3. 21/05/2013

    Précision : il s’agit de certains descendants des immigrés d’Afriue et non des élites politiques ou intélecuelles

    Répondre
  4. 21/05/2013

    . Bonjour M. Kerstens,
    Je ne vous suis pas dans l’interprétation première du phénomène. Le djihadisma est une obligation incluse dans le Coran et le hadith et sous l’embrigadement des imams salafiste-djihadistes (pour les différencier des salafistes piétistes ; il y en a, peu nombreux) nos « djeunes » issus de l’immigration africaine et des convertis s’engouffrent goulument.
    Or, nous avons constaté ces cas bien avant la chute de Saddam, Khadaffi et les autres.
    C’est facile de toujours condamner l’Occident pour tous les malheurs du monde ; d’ailleurs ca commence à être une pratique tellement courante que nous ne faisons même pas attention.
    Je suis d’accord avec vous pour regretter Moubarak et surtout Ben Ali par rapport à leurs successeurs ; mais auriez-vous souhaité une intervention armée de l’Occident pour les maintenir au pouvoir ?
    Si par contre, les interventions en Irak et Lybie sont à déplorer, l’élimination des monstres sanguinaires comme Kaddafi et Saddam ne me font pas pleurer.
    Une seule conclusion me vient à l’esprit : dans ces régions du monde, la barbarie c’est un fait divers commun (voir les pratiques quasi-quotidiennes en Syrie par les deux camps) et de vouloir leurs appliquer nos règles de civilisation c’est une erreur que nos élites (politique et intellectuelle) continuent de prêcher. Leurs descendants non intégrés et encore moins assimilés se font un devoir de poursuivre l’exemple, chacun dans son registre, parmi d’autres le djihadisme.
    Salutations cordiales

    Répondre
  5. vozuti

    21/05/2013

    Après avoir critiqué bush pendant 10 ans pour ses interventions en irak et en afghanistan,nos dirigeants français ont décidé de faire pareil en lybie et au mali.avec le recul on savait d’avance que le résultat en lybie serait la montée de l’islamisme,et l’on sait qu’au mali la guerrilla va s’installer dans les années qui viennent sur le modèle de l’afghanistan.alors pourquoi aller énerver les islamistes au mali ? nos dirigeants pourris oublient qu’ils ont installé au moins 15 millions de musulmans en france et donc les islamistes pourront facilement amener la guerrilla en france (surtout qu’on est au bord de la faillite et lorsqu’il n’y aura plus d’allocations à déverser sur les banlieues,ces populations déja relativement hostiles seront dans un état d’esprit d’insurrection).la boucle umps sera alors bouclée:on sera dans la meme situation que l’afghanistan sauf qu’on n’aura pas l’armée américaine pour nous défendre.

    Répondre
  6. Prudhomme

    20/05/2013

    Ils vont là-bas pour apprendre la guérilla et être prêts au retour à s’élever contre tout…..

    Répondre
  7. mariedefrance

    20/05/2013

    Auraient-ils découvert l’eau chaude ces deux là ?

    Je me souviens que deux militaires français en partance pour l’Afghanistan avaient refusé la mission pour ne pas combattre leurs frères.

    ont dû être sortis des effectifs de l’armée française, je suppose.

    Je suis contre la double nationalité.
    Je dirais même plus : je crois que j’ai raison d’être contre

    .

    Répondre
    • lavandin

      20/05/2013

      @mariedefrance : « ont du etre sortis des effectifs….. » Pas sur , car si je ne me trompe les tribunaux militaires n’existent plus , et en d’autres temps, une telle affaire finissait au peloton d’execution

      Répondre
      • qunctius cincinnatus

        21/05/2013

        si, ils ont été sortis des effectifs !
        rappelons aussi qu’une mutinerie ethnique a éclaté, il y a peu, sur un bâtiment de guerre français, et que les commandos de marine ont du intervenir
        aujourd’hui,nous avons heureusement un bon Ministre de la Défense, qui n’a rien à voir avec les Longuet et autre propriétaire d’écurie , et les décisions ne se prennent plus sur le boulevard Saint-Germain !

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)