Échec cuisant de la propagande de repentance

Échec cuisant de la propagande de repentance

Voici quelques jours, une vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

On y voyait un jeune homme d’origine algérienne s’en prendre, devant un restaurant du Val d’Oise, à un autre, originaire d’Afrique noire, le frappant et le traitant d’esclave – semble-t-il, parce que le restaurant ne pouvait plus livrer de nourriture, l’heure du couvre-feu étant passée.

Une personne ayant filmé la scène fut à son tour insultée et l’agresseur déclara notamment: «Pendant 800 ans on vous a vendus comme du bétail.»

Je doute que ce genre de faits divers suffise à réveiller nos chers politiciens ou nos chers journalistes bien-pensants.

Pourtant, il s’agit d’une fascinante leçon de choses – en quelque sorte sur le vif.

D’abord, il devient chaque jour plus évident – sauf pour les aveugles volontaires qui sont légion parmi les oligarques – que l’immigration et le défaut d’intégration et d’assimilation ont détruit toute forme «d’amitié civique» – j’ose à peine utiliser le mot d’Aristote, tant la France est désormais disloquée.

À force de faire venir sans discernement des millions de personnes sans rien en commun ni entre elles, ni avec la France, nous avons créé un archipel de communautés s’ignorant mutuellement, quand elles ne se haïssent pas franchement.

Il est aussi tristement ironique d’entendre un jeune homme d’origine algérienne se vanter de descendre de nombreuses générations d’esclavagistes.

Nous avait-on assez seriné que «l’homme blanc» était seul responsable de tous les malheurs de l’humanité, à commencer par l’esclavage?

Quand nous rappelions que les troupes de Charles X qui débarquèrent à Alger en 1830 en chassèrent les corsaires barbaresques qui enlevaient certes les jeunes Européennes pour les harems du sultan ottoman, mais qui commerçaient aussi le «bois d’ébène».

De fait, ce voyou n’a pas tort: cette traite arabo-musulmane a effectivement duré des siècles, beaucoup plus que le «commerce triangulaire». Plus important encore, ce sont les Européens qui mirent fin à cet odieux trafic, s’interdisant désormais de le pratiquer eux-mêmes, mais luttant aussi contre ceux qui prétendraient le perpétuer.

Rappelons au passage que la décolonisation a permis la restauration de l’esclavage dans de nombreuses contrées des anciens empires coloniaux.

Mais le plus ironique réside peut-être dans l’échec radical de la propagande «repentante».

Cela fait des décennies que les Français sont «invités» à se repentir de tout le passé de la France.

Nous savions déjà que cette repentance rendait impossible toute intégration des immigrés récemment arrivés. Mais nous constatons aujourd’hui que cette repentance, en plus, ne « marche » pas : nous avons là un Français de fraîche date fier de son passé d’esclavagiste.

Décidément, l’échec de la transmission culturelle des 50 dernières années est accablant.

Peut-être serait-il temps d’en tirer enfin les conclusions qui s’imposent et de revenir à des solutions simples et ayant fait leurs preuves.

En commençant par glorifier notre glorieux passé et par le faire aimer à nos enfants – y compris (et peut-être d’abord) ceux qui viennent de loin.

Il est vrai que, pour cela, il faudrait que ceux qui prétendent nous diriger aiment la France et les Français alors qu’ils en sont toujours – la violence en moins, le plus souvent, Dieu merci – au Carrier des noyades de Nantes déclarant: «Nous ferons de la France un cimetière plutôt que de ne pas la régénérer à notre manière.» Périssent la France et les Français plutôt que d’admettre les erreurs de l’idéologie au pouvoir

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

Comments (2)

  • vozuti Répondre

    ce qui est préoccupant, ce n’est pas la colonisation de l’algerie en 1830, c’est plutôt la colonisation de la france, mise en oeuvre à partir de 1975 et qui sera effective dans quelques décennies…mais pour obtenir une repentance au sujet de cette colonisation dans l’autre sens, il faudra attendre l’éléction du RN.
    en réalité, il y a plus de chance que dans l’avenir les nouveaux français commémorent la loi du regroupement familial de 1975 comme le début de la france « moderne ».

    11/06/2021 à 1 h 52 min
  • Philippe Mange Répondre

    Soyons conscients que colonisation a été aussi la suppression du cannibalisme et de l’anthropophagie, l’apport des soins de santé et de réduction de la mortalité périnatale, l’organisation des territoires , de l’économie , l’instruction, l’agriculture , les infrastructures etc…..

    08/06/2021 à 16 h 11 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: