Écologie et génétique

Posté le mars 17, 2020, 4:38
3 mins

Le généticien bien connu, Robert Plomin, explique dans son livre « Blue print » que c’est l’ADN (l’acide désoxyribonucléique, molécule qui code l’information nécessaire à une cellule pour fonctionner), donc nos gènes, qui fait ce que nous sommes.

De son côté, l’écologie étudie les milieux où vivent et se reproduisent les êtres vivants, ainsi que les rapports de ces êtres avec le milieu.

Son constat est sans appel, comme le souligne également Monsieur Lambert dans le n° 1230 des « 4 Vérités » : l’homme s’est vraiment surpassé en matière de pollution. Le pire, c’est que l’on n’en est qu’au début, car les populations qui ne sont pas encore arrivées au niveau de bien-être des Occidentaux sont bien décidées à y parvenir coûte que coûte à quelques réticences près. Or ce sont de loin les plus nombreuses et les plus prolifiques.

Je n’adhère pas tout à fait à l’hypocrisie de ceux qui dénoncent les pollueurs car, comme tous mes concitoyens, j’ai conscience d’en faire partie, quelles que soient mes bonnes motivations pour qu’il en soit autrement.

Mais une question troublante m’interpelle : comment la nature a-t-elle pu produire après des millénaires de transformations un être aussi malfaisant et pourquoi ?

Elle s’est apparemment chargée d’éliminer les espèces trop nuisibles et continue à le faire, mais semble accorder à l’homme un régime de faveur qu’il ne mérite pas vraiment, au vu de son comportement.

Pire, l’être humain semble programmé par ses propres gènes pour se conduire comme il le fait ! Les autres êtres vivants vivent et meurent sans tout salir. Nous, nous avons le triste privilège de tout souiller. Peut-être notre punition n’est-elle que partie remise ? Ou, tout simplement, n’avons-nous pas encore compris ce que tous les autres êtres vivants savent en naissant : vivre sans empiéter outrageusement sur les autres – nos lointains cousins génétiques, ne l’oublions pas ?

À suivre ce raisonnement, nous sommes tous coupables d’un énorme abus de pouvoir essentiellement dû à notre programmation génétique, dont nous ne sommes pas vraiment responsables, qui nous pousse à vouloir toujours plus que ce qui nous est nécessaire.

Mais la nature nous a donné une ultime chance en nous dotant d’une intelligence qui devrait nous permettre de nous sortir de cette logique de malfaisance. À nous de nous en servir !

Article précédent

Les fourberies de Bercy

5 réponses à l'article : Écologie et génétique

  1. meunier genevieve

    18/03/2020

    Je suis tout à fait d »accord avec Mr Robert Plomin sur le fait que l’homme moderne soit devenu Le super pollueur de notre planète et de son espace et ce n’est qu’un début .C’est une évidence , hélas. Cela est dû au fait qu’il pense tout l’univers et sa planète comme son dû aux possibilités illimitées et a développé un appétit insatiable de biens , de nourriture , de divertissements et de fric. C’est le plus grand prédateur du monde animal qu’il surpasse de loin en cruauté et en bêtise! Car malgré son super cerveau ce n’est pas l’intelligence qui mène le monde , c’est la bêtise , la violence et la cupidité. Donc je pense c’est bien mal parti malheureusement pour les générations suivantes! Alors que les jeunes se tournent vers l’écologie c’est très bien car c’est leur seule possibilité de faire changer les choses et il en va de leur survie.

    Répondre
  2. DURAND

    18/03/2020

    M. Douplitzky,
    votre article est une reprise sans discernement des thèses écologistes les plus absurdes.
    La réalité n’est pas ce que vous décrivez.
    Les pays riches, capitalistes donc, sont les pays propres, et leur impact sur l’environnement est le plus faible.
    L’homme n’est pas coupable de destruction, ou tout au moins tant que les écologistes n’auront pas détruit notre système de production.
    Regardez l’état de l’environnement dans les pays dirigistes.
    La propriété privée est le rempart premier contre les dégradations.
    Les biens collectifs sont gaspillés et pollués, ce n’est pas nouveau.
    Si vous le souhaitez, je veux bien illustrer mon propos avec des sources et des exemples nombreux, mais là je dois travailler.
    Cordialement

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    17/03/2020

    Devant ce qui arrive, je me dis que le Hasard n’a pas sa place !

    Le Hasard est cette coquetterie que Dieu s’autorise parfois, … afin de ne jamais remettre en cause la Liberté dont il dota l’Homme, sans contrepartie, … mais afin également que l’Homme saisisse librement une opportunité passagèrement créée qui pourrait lui être bénéfique.

    J’ai rencontré mon épouse en août 1965, à la suite d’une intense prière adressée à Marie en décembre 1964 au sein de la cathédrale de Metz, et à la suite d’un Hasard qui, à dater de cet instant, s’est patiemment mis en place au fil des mois suivants, … et le Hasard de notre rencontre me fut très bénéfique !

    Devant ce qui arrive aujourd’hui, je pense plutôt que l’Homme, à qui Dieu a confié la Responsabilité plus que valorisante de parachever le monde, ne paie ici que les conséquences de ses propres égarements, les résultats d’un incommensurable orgueil.

    Dieu n’a pas voulu le coronavirus ! … Il a simplement voulu, dès la Création du monde, que l’Homme mesure les conséquences de ses actes, en bien comme en mal, et que lorsque le « produit de sortie » de son œuvre n’était pas bon, il revienne vers son « Cahier des charges » …… (la Bible, les Évangiles) …… afin d’effectuer les actions correctives nécessaires !

    On va voir si l’humilité requise sera au rendez-vous.

    Dans mon confinement, je continue à prier afin que le nom du Seigneur soit sanctifié, … que son règne vienne, … et que Sa volonté soit faite, sur la terre comme au ciel ! …… Pour que Sa volonté soit faite non pas parce qu’il lui faudra l’imposer à la façon d’un tyran, mais parce que l’Homme, décidé à redevenir enfin son humble compagnon de cheminement, décidera de parachever l’œuvre de Dieu à la lumière de son enseignement.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18/03/2020

      consultez !

      Répondre
      • Gérard Pierre

        18/03/2020

        Qui ? …… Vous ?

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)