En complet désordre, la France s’enfonce dans la guerre civile

Posté le juin 23, 2020, 11:46
7 mins

Entre 2014 et 2018, 97 policiers et gendarmes sont morts en service pour nous protéger. Leurs collègues ont encaissé au cours de la même période, 95 277 coups et blessures et plus de 750 se sont donné la mort ces dix dernières années. Ce bilan est effrayant, scandaleux et inacceptable.

La réserve où s’alimentent cette anarchie et ce banditisme, ce sont ces millions de « migrants » qui ont envahi la France et sont payés à ne rien faire par les pouvoirs publics issus de la gauche et aussi d’une droite de capitulation qui veut paraître parfois plus à gauche que la gauche. Devant cette anarchie meurtrière, cette droite agit comme une poule qui a trouvé un couteau.

Voilà 75 ans que, hormis de courtes périodes, la gouvernance française, intoxiquée par le marxisme, démolit notre pays. Nous sommes tous concernés, tous menacés.

Ainsi en est-on arrivé à se demander si le fait d’être blanc, chrétien et « aisé » n’est pas un facteur dangereux, en tout cas qui vous rend suspect. La survie exige maintenant que les honnêtes gens réagissent. Ils sont encore aujourd’hui les plus nombreux. Il est encore temps. Qu’ils agissent enfin pour repousser la barbarie !

C’est en France que des assassins, se réclamant de l’islam, ont égorgé un commandant de police et sa compagne, également fonctionnaire de police, sous les yeux de leur enfant de 3 ans. C’est en France, à Paris, qu’ont été égorgés 4 policiers de la Préfecture de police, le 3 octobre 2019 et qu’a été égorgé le père Hamel alors qu’il disait la messe dans son église de Saint-Étienne du Rouvray, en Normandie. C’est cela la « brutalité policière » ?

Oui, il est temps de se défendre. Une vaste manifestation, comme celle qui a eu lieu en faveur du général De Gaulle, le 30 mai 1968, où la foule déferla sur les Champs-Élysées. Là, les braves gens, honnêtes et désarmés, pourraient, pour commencer, s’exprimer : « Assurez notre sécurité ou partez ! »

Pour le moment, lorsqu’un policier ou un gendarme reçoit un pavé de 3 kg, dans le but de le tuer, il faudrait que l’un et l’autre s’adressent à l’auteur de l’agression et l’invitent à boire un verre dans un bistrot qui n’aurait pas encore été pillé, de manière à discuter gaiement et avec discernement de la philosophie qui peut expliquer un geste apparemment regrettable.

Il n’y a plus d’autorité, mais des autorités dont on peut se demander pendant combien de temps elles vont se moquer du monde. Bavardages que tout cela, direz-vous ? Eh bien, voici des précisions irréfutables qui ne sont pas des bavardages.

La France s’apprête à connaître une récession de 12 % du PIB, la plus violente depuis 1944 et la plus profonde du monde développé. Nous sommes actuellement victimes du choc le plus dévastateur depuis la grande dépression des années 1930.

Il faudra au moins une décennie pour résorber les pertes et les dommages créés par l’épidémie actuelle en termes de baisse de la croissance, de hausse du chômage et de surendettement. Ces chiffres ont été établis par Nicolas Baverez, le chroniqueur le plus sérieux et le plus crédible qui publie en ce domaine. On est libre, en attendant, de se poser la question de savoir qui va tenter de résoudre les problèmes envahissants que je viens d’évoquer.

À Dijon, capitale des ducs de Bourgogne, des bandes de Tchétchènes, renforcées de Caucasiens (principalement des Géorgiens, paraît-il), se sont battues contre des bandes de Maghrébins pour le contrôle de territoires de vente de drogue qui arrive en France par tonnes. « À Dijon, des communautés d’immigrées s’affrontent sauvagement à balles réelles, au milieu d’une anarchie, de flammes, de fumée et de destructions », écrit la presse du 17 juin.

Ces batailles rangées peuvent se reproduire en France partout et à tout instant et bien sûr d’abord dans les centaines de zones de non-droit abandonnées au banditisme, au crime et au pillage.

Oui, force est de répéter l’évidence : il faut réagir sans plus attendre, faire enfin respecter la loi et l’ordre et assurer aux honnêtes gens la vie tranquille qu’ils sont en droit de vivre.

Alors que nous célébrons le 18 juin et son appel à la grandeur d’une France indépendante et puissante, la réalité est là avec ses désordres, ses crimes, ses injustices et l’invasion dont notre pays est victime. Il faudrait un nouvel appel à la mobilisation pour chasser l’occupant venu de partout et neutraliser ceux qui l’ont fait venir et sont incapables de maîtriser le chaos dont nous sommes les victimes – nous, les braves gens, honnêtes, travailleurs et lucides.

Un mot pour terminer : ce qu’on apprend des manipulations auxquelles s’est livrée la gauche dans le procès Fillon autorise bien des doutes sur l’impartialité d’une justice, elle aussi atteinte par le virus politique. À qui faire confiance  ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

9 réponses à l'article : En complet désordre, la France s’enfonce dans la guerre civile

  1. HansImSchnoggeLoch

    29/06/2020

    Voir sur ripostelaique.com, l’article suivant:
    Les bobos des villes veulent de l’écolo : bravo les gars !

    Ce qui est surtout intéressant c’est le dessin humoristique de l’en-tête.

    Répondre
  2. OMER DOUILLE

    29/06/2020

    Avec l’élection de nombreux maires « pastèques » dans les grandes villes et au vu de leurs programmes, soyez certains que la pente économique descendante va vite prendre un angle plus prononcé. Tandis que les efforts de « solidarité » envers les parasites auto-invités va achever de nous ruiner encore plus.
    Un type qui n’a pour bagage que d’avoir eu un poste important dans une ONG propice au tiers monde, ça va forcément bien arranger la situation économique de sa ville et sa région.
    C’est tellement délicieux d’être dirigé par une élite bien pensante, fut elle ultra minoritaire dans l’ensemble de la population. Après tout, cela s’est déjà produit, avec bonheur, dans l’histoire. Par contre, la fin, on n’en parle pas.
    Prochaine étape : Traoré président et la « blanchitude » aux chiottes.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    27/06/2020

    la France s’ enfonce dans la désordre , je dirais plutôt dans le chaos parce que l’ Etat fuit ses responsabilités régaliennes et que sa philosophie politique  » régalienne  » est celle d’ emmerder les gens comme les théologiens au Moyen – Âge culpabilisaient seigneurs,  » bourgeois  » et manants

    Répondre
  4. OMER DOUILLE

    26/06/2020

    Un ministre de l’intérieur qui demande à ses flics de metre un genoux à terre devant des racailles, sur que cela doit plaire au docteur Diafoirus qui sévit sur ce site.
    Et, surtout, n’oubliez jamais de vous excuser d’être leucoderme (si c’est le cas).

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26/06/2020

      Si vous êtes familier avec la convention RGB qui caractérise les couleurs vous savez sans doute que leucoderme est défini comme suit:
      leucoderme: R[255] G[255] B[255]
      et
      rouge: R[255] G[0] B[0]
      vert: R[0] G[255] B[0]
      jaune: R[255] G[255] B[0]
      bleu: R[0] G[0] B[255]
      En variant RGB ont obient toutes les autres couleurs, on peut en construire 256x256x256

      Sans couleur est défini par: R[0] G[0] B[0]
      Cela correspond à ce que nous appelons noir..

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    25/06/2020

     » les élus dont nous avions pointé les DERIVES CLIENTELISTES ont ( presque ) tous été réélus dès le premier tour des municipales  »

    (  » Le Point  » )

    comme dans l’ Urbs l’ important est de se constituer une clientèle … captive est un plus !

    avec cette information, moi je crois encore plus , au courage, à l’ intelligence, à la lucidité et à la sagesse du vote démocratique ! … ! … !

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    25/06/2020

    ne désespérons pas

    pendant que César conquérait les Gaules, les factions romaines ,  » populistes  » contre  » nobles « , s’ entretuaient dans l’ Urbs

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    23/06/2020

    « La France s’apprête à connaître une récession de 12 % du PIB, la plus violente depuis 1944 et la plus profonde du monde développé. Nous sommes actuellement victimes du choc le plus dévastateur depuis la grande dépression des années 1930. »

    Et 150 blaireaux de la soi-disante « convention citoyenne » trié parait-il au hasard choisissent ce moment pour venir débiter 150 propositions une plus idiote que l’autre pour charger la barque déjà en train de couler.
    Et dire qu’il leur a fallu 9 mois pour accoucher de cette pile d’inepties aux frais de la princesse, princesse qui nous ressemble étrangement en temps que contribuables.

    Mardi le 30 juin la 2ème tranche de Fessenheim va faire son dernier tour de piste
    Moment macronien idéal pour rajouter quelques 2000 personnes 1) à longue liste des sans-emplois. Et en même temps 900 MW manqueront à l’appel.

    Ce pays est foutu!

    1) avec sous-traitants et annexes.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/07/2020

      par pitié Hans restez vous et Omer pour sauver la France !

      Millière ( si le virus chinois ne l’ emporte pas ) fera un discours d’ espoir et de combat depuis Las Vegas le 18 de n’ importe quel mois , peu importe !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)