Fin de vie : Yannick Moreau appelle à la plus grande prudence

Posté le juin 27, 2014, 10:47
2 mins

Vincent Lambert euthanasie

Yannick Moreau, Député de la Vendée littorale réagit à la décision du Conseil d’Etat d’interrompre l’alimentation et l’hydratation de Vincent LAMBERT et à la suspension de cette décision par la Cour Européenne des droits de l’homme.

Selon lui, les magistrats ne peuvent se prononcer sur une question qui les dépasse : la vie ou la mort d’un homme. Vincent LAMBERT est une personne. Il ne doit pas devenir l’otage d’affrontements idéologiques et médiatiques. Au-delà de cette situation personnelle extraordinairement complexe qui voit certains se réjouir de la mort annoncée d’un homme quand d’autres s’effondrent à la perspective de la suspension de la décision conduisant à la mort de l’intéressé, c’est, en réalité, la vie des quelque 1.600 patients pauci-relationnels qui se trouve suspendue aux décisions des juges.

Yannick Moreau réaffirme clairement son attachement au principe selon lequel toute vie mérite d’être vécue, et son opposition à une évolution législative qui travestirait l’esprit et l’équilibre de la loi LEONETTI pour aboutir à une autorisation plus ou moins déguisée et assumée de l’euthanasie.

L’autorisation d’enlever la vie ne saurait en aucun cas figurer dans la loi. Il appelle le Gouvernement socialiste à faire preuve de sagesse et de responsabilité sur cette question qui pourrait, une nouvelle fois, fracturer les Français et ouvrir la voie aux plus graves dérives.

20 réponses à l'article : Fin de vie : Yannick Moreau appelle à la plus grande prudence

  1. olivier

    01/07/2014

    Aucune maladie n’est incurable et les sentences de mort prononcées par les médecins sont scandaleuses ! Annoncer à quelqu’un qu’il est atteint d’une maladie incurable et qu’il lui reste environ tant à vivre mériterait un procès pour malédiction ! Jésus veut et peut tout guérir mais l’incrédulité et l’orgueil humains le lui permettent-ils ? Eh oui, chacun est libre de ses choix pour soi-même et pour les autres et c’est la volonté de Dieu de respecter ces choix car il n’a pas voulu créer des marionnettes mais des enfants libres de l’aimer volontairement. Renseignez-vous donc sur les guérisons miraculeuses (et pas celles de Lourdes !!!) qui ont lieu dans les réunions (charismatiques) où on laisse le Saint-Esprit travailler. Internet regorge de ces témoignages, et pourtant qui en a connaissance ? Parfois un simple pardon enfin accordé suffit à guérir un cancer !!! Pour ceux qui le croient, Jésus a tout pardonné une fois pour toute et cette dette est immense pour chacun de nous. Alors qui oserait encore ne pas pardonner ceux qui nous blessent ? Et d’ailleurs pourquoi nous laissons-nous blesser si facilement, susceptibles que nous sommes ? Orgueilleux oui, tout comme l’ennemi de nos âmes qui est en réalité le père d’une multitude d’hommes et de femmes rebelles à Dieu et qui font la volonté du diable.

    Répondre
  2. 28/06/2014

    LA MERE ( la SEULE personne AU MONDE qui ait un lien fort avec l’enfant ) DIT que les yeux de son fils réagissent à sa présence .( Qui ose dire sans savoir qu’elle ment ou qu’elle a des visions ?) Vous trouverez des médecins pour vous apprendre des choses incroyables mais vraies sur ce sujet .( J’ai un exemple en tête mais trop long pour ici ) Pourquoi le coma , fut-il profond , ne serait pas justement un espace de temps où les parties du corps se régénèrent ou encore , LENTEMENT , très lentement le corps du comateux cherche et trouve solution à la panne ?

    Répondre
    • Jaures

      28/06/2014

      Personne ne ment, maispasdutout. Tout le monde aime mais d’une manière différente. Et le coma ne régénère pas des lésions irréversibles. Dommage.

      Répondre
  3. Sancenay

    28/06/2014

    « il ne devrait pas servir d’otage » ! Est-ce du pur cynisme dans le mauvais goût bygmalin ou de l’ignorance crasse Monsieur le député ?
    Il est bien temps de s’émouvoir du risque tragique que représentait en effet la loi Léonetti pour l’humanité même!
    Que je sache le pauvre Vincent Lambert et ses malheureux parents sont depuis bien trop longtemps les otages de l’acharnement idéologique mais non moins spéculatif de quelques marchands de mort « gratuite » pour tous.
    Il est vrai que cela n’a guère ému vos amis partisans supporters bygmalins du pitoyable candidat de l’UMP aux dernières présidentielles qui s’affichait sans vergogne sur son tract officiel de campagne avec l’auteur même de la loi Léonetti !
    Celle-là même en cause ici qui , grâce à sa rédaction malicieusement ambigüe, a permis au conseil d’Etat de franchir cette nouvelle étape programmée vers le droit absolu de tuer demandée de toute force par MM Léonetti et Sicard dont nous devrions croire benoîtement que ces malicieux médecins anthropologues ont mis neuf ans pour s’apercevoir que la mort imposée par arrêt de l’alimentation et de l’hydratation procurait au patient une fin assortie d’atroces souffrances.!
    Ces représentants de causes obscures prennent vraiment les gens pour les imbéciles. Mais il est vrai qu’en l’état de destruction de notre civilisation par toutes leurs « avancées » à reculons vers la barbarie, ils ont quelques raisons de triompher .
    Enfin, n’avez-vous donc pas remarqué, Monsieur Le député que c’est le même Léonetti qui s’est précipité à Bordeaux pour voler au secours de son confrère Bonnemaison, « euthanasiste » accompli ? Cela aussi c’était, comment dites-vous : « équilibré » ?
    Si c’est tout ce que vous avez à proposer pour sauver notre Patrie, Je crois , cher Monsieur le député, qu’il vaut mieux arrêter l’abonnement.

    Répondre
    • Jaures

      28/06/2014

      Il est temps de sortir des anathèmes, Sancenay. D’un côté certains traitent les parents de sadiques immatures et dogmatiques qui pensent retrouver un nouveau né. De l’autre on stigmatise les frères et la femme de M Lambert qu’on prétend intéressés, pressés d’en finir, voire de se partager l’héritage (?).
      Tout ceci est absurde. En pareil cas chacun agit par amour et qui pourrait dire que celui qui laisse « vivre » M Lambert en pareil état l’aime plus ou moins que celui qui estime qu’il est temps de le voir partir ?
      Encore une fois, ce type de tragédie doit amener à s’interroger sur soi et à énoncer les dispositions que l’on souhaite pour soi en pareil cas.

      Répondre
  4. Dupont

    28/06/2014

    En 1981 ,on a aboli la peine de mort pour les assassins ,en laissant subsister la peine de mort pour les innocents instituée en 1975.
    En 2014 ,on instaure la peine de mort pour certains malades.
    A quand la peine de mort pour TOUS les incurables ?
    A quand la peine de mort pour tous les retraités (au bout de 10 ans de retraite, par exemple) ?

    Répondre
    • Jaures

      28/06/2014

      Nous sommes tous condamnés à mort, Dupont, a fortiori les incurables. Jusqu’où pourrez-vous supporter la souffrance et le spectacle de votre dégradation accélérée ?
      Si vous ne souhaitez pas être à la merci de quiconque pour ce choix, inscrivez par écrit vos voeux au cas où. Moi c’est fait.

      Répondre
  5. Jaures

    27/06/2014

    Je suis d’accord que les magistrats ne devraient pas avoir à se prononcer mais quand un justiciable fait appel à eux, ils doivent répondre. En l’occurrence, s’ils avaient refusé d’intervenir, Vincent Lambert serait décédé puisque c’est l’intervention en justice des parents qui a stoppé le processus d’arrêt des soins.
    Maispadutout, d’autres mères, tout aussi aimantes, auraient préféré voir partir leur enfant. Les mères ne sont pas plus infaillibles que les autres. Il existe des mères infanticides. Par ailleurs, dans ce cas, il ‘existe pas de problème d’héritage de quelque nature. Le diagnostic des médecins a été confirmé pas les experts indépendants (état végétatif, lésions irréversibles) Pourquoi chercher des raisons machiavéliques ? Les deux parties agissent pas amour, chacun pensant savoir ce qui est le mieux pour M Lambert.
    C’est l’individu seul qui doit décider et il devrait être demandé que chacun exprime à l’avance, par écrit, ses volontés en pareil cas.

    Répondre
  6. 27/06/2014

    A mon sens c’est MAMAN qui peut décider . Le coeur de cet homme a commencé à battre au fond du corps de la mère . L’attachement d’une mère à son enfant EST PLUS FORT QUE CELUI DES AUTRES . Bien que ce ne soit certainement pas le cas ,on peut envisager une partie de fratrie qui vise un héritage , qui veut un peu se venger d’un frère qui les a moqué . On peut envisager une épouse qui voudrait bien se remarier au plus vite , des médecins qui en ont marre de voir ce lit occupé pour rien ( Pour RIEN ? Mais n’y a-t-il pas eu , je crois que c’était en Amérique , un comateux qui s’est réveillé 20 ans plus tard ? )

    Répondre
      • Jaures

        28/06/2014

        Il ne s’agit pas d’un coma type Schumacher, Hans. M Lambert est en état végétatif, dépourvu de conscience,c’est à dire que ses lésions sont irrémédiables et incurables. Vous dîtes que les parents doivent avoir le dernier mot mais les parents de malades dans de semblables cas ont des attitudes très différentes. Leur donner voix prédominante serait arbitraire.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/06/2014

          Arrêtez vos remarques stupides, Jaures.
          Quand vous n’arrivez plus à poluer un article vous venez débiter vos arguties sur un autre.

          Votre coma assez spécial fait de vous un candidat idéal pour la piqure finale.
          Alors qu’attendez-vous?

          PS: j’avais bien précisé les parents de Vincent.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            28/06/2014

            notre convive à cette table de discussions a un avis sur tout et de préférence péremptoire ; on peut sans risque d’être par trop excessif résumer son modèle ( de pensée ) au nivellement, au formatage , à la norme !

          • HansImSchnoggeLoch

            29/06/2014

            Quinctius:
            Vous avez raison, quand 99.99% des intervenants s’ont d’accord sur un point lui est d’un avis contraire.
            C’est à croire qu’il est constitué d’anti-matière. .

          • Jaures

            29/06/2014

            Que voulez-vous que je vous dise, Hans ? Que M Lambert est simplement dans le coma et peut donc se réveiller d’un jour à l’autre ? Cela ne serait pas une remarque stupide à votre goût ?
            M Lambert est en état végétatif, le DrH vous confirmera qu’il s’agit d’un état de veille dénué de conscience en raison de lésions irréversibles du cerveau. S’agit-il là d’arguties ?
            Enfin, pourquoi les parents de M Lambert décideraient du sort de leur fils ? Si, au contraire, c’étaient les parents qui voulaient stopper le traitement (comme des milliers de parents le font chaque année la mort dans l’âme), adopteriez-vous le même principe ?

          • HansImSchnoggeLoch

            29/06/2014

            Si vous n’avez rien à ajouter de plus censé alors ayez la politesse de vous abstenir.
            Mais je sais aussi qu’un socialiste d’obédience marxiste ne fermera jamais sa gueule.

          • Jaures

            29/06/2014

            Je n’ai fait là que vous poser quelques questions mais, comme à l’accoutumée, vous les esquivez en vous réfugiant dans l’invective. Je m’arrête donc là puisque vous refusez de penser.

          • HansImSchnoggeLoch

            29/06/2014

            Je ne vous avais rien demandé triste sire mais comme toujours vous vous mêlez de tout.
            D’ailleurs vos opinions ne font plus penser personne, ce sont des boules puantes que l’on esquive.
            Allez donc essuyer vos pieds ailleurs.

        • quinctius cincinnatus

          28/06/2014

          c’est tout simplement une question de Morale ; pensez vous que la Morale ait les mêmes  » règles  » pour tous ?

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)