G. de Thieulloy : La fin de l’autorité incontestée du journaliste

Posté le mars 02, 2015, 10:17
0 secs

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, directeur d'un pôle de recherche et communiquant politique.

6 réponses à l'article : G. de Thieulloy : La fin de l’autorité incontestée du journaliste

  1. Le Viking Bleu

    09/03/2015

    Gédéon et M d’O ont peut-être raison sur le fond.
    Juste sur la forme : leur dire qu’ils ressemblent aux connards de journalistes mainstream m’a semblé violent comme ils ont un point de vue inverse des journalistes mainstream.

    Répondre
  2. CRT

    03/03/2015

    Pour avoir de l’autorité, il faut avant tout être crédible. Pour être crédible, il faut être IMPARTIAL. Il y a longtemps que les journalistes des radios et télévisions nationales ne le sont plus !

    Répondre
  3. M.d'O.

    03/03/2015

    Je ne peux faire autrement qu’être d’accord avec Gedéon et regretter l’inconfort ressenti tout au long de l’émission face à l’impossibilité d’entendre guillaume de Thieulloy exprimer ce qu’il avait à dire , lui, mieux que personne….

    Répondre
  4. Le Viking Bleu

    02/03/2015

    Il ne vous aura peut-être pas échappé que les deux « journalistes » ne sont pas des journalistes mais des professeurs d’économie. Ce qui fait qu’ils ont un avis relativement plus éclairé que les « connards » de journalistes.

    Par ailleurs, vous aurez remarqué que les invités ont beaucoup plus de temps pour s’exprimer sans qu’on leur coupe la parole. Ce qui n’arrive que très rarement lorsqu’il y a des tunnels qui manquent de rythme.

    Vous êtes sévère. Mais c’est sûrement parce que vous feriez beaucoup mieux qu’eux.

    Répondre
  5. Gedeon

    02/03/2015

    Désolé Messieurs les présentateurs de Tv. Libertés, mais vous tombez dans les mêmes travers que les autres présentateurs des émissions politico-économiques sur toutes les chaines confondues..
    Avec de Thieulloy, vous avez ergoté pendant 7,21 minutes avant que Guillaume ne puisse ouvrir la bouche. Je vous en prie, corrigez-vous. Ne ressemblez pas à ces connards qui interrogent chaque matin des invités et qui savent mieux qu’eux ce qu’il faut dire, ou qui leur coupent la parole au milieu de la réponse., ce qui interdit la compréhension pleine et entière de l’entretien..
    Ce n’est pas la première fois que je me fait la même réflexion à votre sujet, mais c’est la première fois que je me permets de vous en faire le reproche.

    Répondre
  6. Philippe Mangé

    02/03/2015

    « La fin de l’autorité incontestée du journaliste » ? Ouf, enfin ! Raz-le-bol de ces journalistes violeurs du secret de l’instruction, socialos-bobos, cupides d’Audimat, KGB de la bien-pensance l Contestons ces journalistes censeurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)