Glissement vers la barbarie

Posté le août 01, 2012, 12:00
8 mins

J’écris cet article, je le sais, alors que la population française est essentiellement tournée vers d’éventuels exploits athlétiques accomplis dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres, et se consacre sans cela à quoi elle se consacre en août, les vacances.

Je sais que les journaux se font minces, que les programmes télévisés ont un encéphalogramme plus plat encore que d’habitude, et qu’on y passe davantage de temps à expliquer la façon de traire les chèvres dans le Massif Central qu’à parler des dangers géopolitiques qui strient la planète ou des immenses périls financiers qui maintiennent l’euro tout au bord du précipice.

Je sais qu’on y insiste très peu sur les « plans sociaux », les fermetures d’usines qui se multiplient, et vont se multiplier dès lors que la France a au pouvoir des gens qui n’ont rien compris à l’économie de marché, ce qui explique qu’ils soient socialistes et fiers de l’être.
Je voudrais cependant parler d’un sujet extrêmement grave.

Il existe aujourd’hui, en France, un glissement vers la barbarie. Si ce glissement a commencé voici bien des années, il s’accentue de mois en mois, et les réactions de la population face à lui me semblent dérisoires.

J’ai parlé ici voici peu des agressions contre les Juifs qui se sont multipliées depuis les assassinats commis par l’abject Merah à Toulouse et Montauban.

J’ai évoqué l’antisémitisme islamique qui monte et qui constitue désormais la principale forme d’antisémitisme et de racisme en ce pays, sans que quiconque ose le dénoncer vraiment.
J’ai évoqué voici peu l’islamisation du pays et ses conséquences.

Je pense devoir évoquer la montée plus générale et plus vaste du crime et de la violence qui s’opère présentement : outre un rabbin et trois enfants juifs, Mohamed Merah a tué trois soldats français, de sang-froid.
Voici peu, ce sont deux femmes gendarmes qui ont été assassinées, de sang-froid aussi, par un voleur multirécidiviste dans le Sud de la France.
Deux agressions particulièrement sauvages ont eu lieu dans des établissements de nuit du Nord du pays, par des multirécidivistes encore, et ces agressions ont fait deux morts et plusieurs blessés.

Un jeune garçon a été assassiné en Bretagne par un réfugié tchétchène, que la presse a surnommé Vladimir, pour cacher qu’il s’appelait Souleymane.

Les forces anti-émeutes ont dû intervenir à Paris, à l’entour du Trocadéro, après un match de football, fin juin.
Une fête d’anniversaire à Neuilly-sur-Marne, le 30 juin, a débouché sur des scènes de violence physique contre tous les participants après que deux d’entre eux, des adolescents, ont été agressés par une bande de cité et ont trouvé refuge dans la maison familiale au sein de laquelle la fête était organisée.

Je ne donne là que quelques échantillons prélevés sur une liste accablante, destinée à s’allonger.
Pour juin 2012 (les données de juillet seront bientôt disponibles), les crimes recensés en France s’élèvent au nombre de 537.
Pour régler un problème, il faut commencer par le regarder en face. Or, on se refuse à le regarder en France. On insulte ceux qui le regardent. On dissimule les faits. On instille dans l’atmosphère un relativisme qui efface les distinctions entre le bien et le mal.

On traite les victimes, souvent, comme des coupables et les coupables comme des victimes, et la nouvelle ministre de la Justice entend en rajouter dans cette direction. Les peines plancher vont être supprimées.
Qu’on tue une personne ou qu’on en tue cent, on risque, peu ou prou, vingt ans de prison, ce qui signifie que la vie humaine n’a plus de valeur.
L’attitude « digne » qu’on attend des familles de ceux qui se font tuer est qu’elles se taisent ou qu’elles pardonnent, à la rigueur qu’elles organisent un lâcher de ballons en direction d’un ciel vide.

Évoquer la perpétuité réelle ou la peine de mort vaut de se trouver renvoyé vers l’« extrême droite » et le pilori.
Des suicides ont lieu dans la police et la gendarmerie, car ni l’une ni l’autre ne remplissent le rôle qu’elles devraient remplir dans un état de droit. La justice, elle, ne remplit plus son rôle depuis longtemps. Les médias eux-mêmes ne remplissent plus leur rôle.
Si on abordait les autres aspects de la société française, chômage, pauvreté, etc., la description serait plus accablante encore. Gardons cela pour une prochaine fois !

11 réponses à l'article : Glissement vers la barbarie

  1. Jaures

    08/08/2012

    Pas besoin de grandes références pour écrire un article signé Millière: il suffit de feuilleter "Le Parisien" et de recopier la page des faits divers en veillant à trier ce qui peut aller dans le sens des a priori de son lectorat.
    Depuis 4 mois Millière nous reparle de Merah, en faisant un guerrier de l’islamisme conquérant, alors qu’il n’a pas même évoqué Breivik et qu’il ne fera jamais référence, gageons le, à Wade Michael Page ancien militaire d’extrême droite qui a assassiné 7 sikhs et blessé de nombreux autres dans le Wisconsin.
    Les forcenés ne manquent dans aucun pays. Certains ont besoin d’une idéologie pour la légitimer, d’autres se contenteront de massacrer leur entourage, parfois en se donnant la mort dans la foulée, d’autres se prendront pour Batman ou, comme il y a quelques mois dans le Texas, tireront dans le tas déguisés en Père Noël.
    La supercherie intellectuelle est de récupérer ces actes irrationnels et isolés pour alimenter un discours idéologique. Mais tant que Millière utilisera les mêmes grosses ficelles, il devra parcourir des milliers de kilomètres pour trouver un public complaisant pour ses "conférences" destinées à des auditeurs convaincus d’avance.

    Répondre
  2. Borgal

    05/08/2012

     

    "L’attitude « digne » qu’on attend des familles de ceux qui se font tuer est qu’elles se taisent ou qu’elles pardonnent, à la rigueur qu’elles organisent un lâcher de ballons en direction d’un ciel vide."

    Bien vu, cher Guy ! Dans mon pays de connards(je suis sûr que vous savez lequel), on organise des "marches blanches"(avec ou sans lâcher de ballons), et, tenez-vous bien, on en MENACE (oui) ceux qui ne marcheraient pas droit ! Car c’est censé impressionner tant les politiques que les criminels potentiels……tout en rassurant bobonne dans sa cuisine …..

     Je ne suis pas sûr que nous allions vers un nouvel empire "Carolingien" –  comme disait l’autre, mais une chose est sûre : toujours plus de connerie est en vue, toujours plus de lâcheté, toujours plus d’irresponsabilité (historique ou autre), et toujours plus d’impuissance !!

    …… Et donc toujours plus de boboïdes "marches blanches"…. AD MAGNA NAUSEAM  !!!!! 

     

    Répondre
  3. vik

    04/08/2012

    La France est cuite, recuite, surcuite ! Avec ces immigrés, toujours de plus en plus nombreux à fouler le sol français, puis les Français eux-mêmes, en attendant d’être nationalisés français ! Tiens, ça vaut quand même le coup d’être Français ! Eh bien, pendant ce temps là, les politiques français et les média, dans leur très grande majorité nous endorment, ou nous racontent des salades, tronquent les prénoms des assassins (musulmans) qu’on affuble d’un prénom très " catho " pour mieux noyer le poisson et nous bercer d’illusions !

    Une seule réponse pour rétablir l’ordre et le Français dans ses droits : Bousculer tout cela par la force. Seul, le peuple français sera capable de cela, car la grande muette reste muette, comme à son habitude !

    Les Juifs français, ou si vous préfèrez les Français juifs ont amené à la France nombre de ses titres de noblesse, et ce, dans de nombreux domaines, comme la médecine, la physique, la chimie, la littérature, et j’en passe ! Comme remerciements, ils ont l’antisémitisme, hier d’extrême droite, aujourd’hui musulman, de l’islam qui les fait fuir pour des terres d’accueil, dont principalement Israël, à qui ils disent MERCI mon Dieu !

    A leur place, la France reçoit des musulmans à qui elle s’empresse de donner la nationaltié française, surtout la gauche, pour s’assurer le pouvoir politique, les Musulmans votant à plus de 94 % pour cette gauche, aussi nulle hier qu’aujourd’hui ! Si les Français, qui n’ont plus rien à perdre, ne font pas cette révolution salutaire et qui s’impose à eux de façon cruciale, ils finiront par tout perdre !

    A bon entendeur salut !

    Quant à moi, je me suis battu pour elle (celle d’antan)  à qui je croyais, car elle m’a tout donné, mon savoir, ma culture, etc …ce que reçoivent également les immigrés dont j’ai parlé plus haut, et dont ils la payent en retour par leur(s) mépris pour le drapeau, l’hymne national, le rejet des lois françaises, pour implanter une charia, loi islamique des plus absurde et rétrograde !!!

    J’espère de tout coeur que la France n’en arrivera pas à cette extrêmité qui la plongerait dans l’obscurantisme le plus total, l’obscurantisme islamique !

    VIK-ABEL

    Je persiste et signe.

    Répondre
  4. Anonyme

    04/08/2012

    Le chien et les chacals.

     

    Du coquin que l’on choie, il faut craindre les tours
    Et ne point espérer de caresse en retour.
    Pour l’avoir ignoré, maints nigauds en pâtirent.
    C’est ce dont je désire, lecteur, t’entretenir.

    Après dix ans et plus d’homériques batailles,
    De méchants pugilats, d’incessantes chamailles,
    Un chien estoit bien aise d’avoir signé la paix
    Avecque son voisin, chacal fort éclopé
    A l’allure fuyante, que l’on montroit du doigt,
    Qui n’avoit plus qu’un oeil, chassieux de surcroît,
    Et dont l’odeur, partout, de loin le précédoit.

    Voulant sceller l’événement
    Et le célébrer dignement,
    Le chien se donna grande peine
    Pour se montrer doux et amène.
    Il pria le galeux chez lui,
    Le fit entrer, referma l’huis,
    L’assit dans un moelleux velours
    Et lui tint ce pieux discours :
    « Or donc, Seigneur Chacal, vous êtes ici chez vous !
    Profitez, dégustez, sachez combien je voue
    D’amour à la concorde nouvelle entre nous !
    Hélas, que j’ai de torts envers vous et les vôtres,
    Et comme je voudrois que le passé fût autre !
    Reprenez de ce rôt, goûtez à tous les mets,
    Ne laissez un iota de ce que vous aimez ! »

    L’interpellé eut très à cour
    D’obéir à tant de candeur.
    La gueule entière à son affaire,
    Il fit de chaque plat désert
    Cependant que son hôte affable
    Se bornoit à garnir la table.
    Puis, tout d’humilité et la mine contrite,
    En parfait comédien, en fieffée chattemite,
    Il dit : « Mais, j’y songe, mon cher,
    Nous voici faisant bonne chère
    Quand je sais là, dehors, ma pauvrette famille :
    Mes épouses, mes fils, mes neveux et mes filles,
    Mes oncles et mes tantes que ronge la disette,
    Toute ma parentèle tant nue que maigrelette.
    Allons-nous les laisser jeûner jusqu’au matin ? »

    « Certes non ! » répliqua, prodigue, le mâtin,
    Qui se leva, ouvrit, et devant qui passèrent
    Quarante et un chacals parmi les moins sincères.
    Sans tarder cliquetèrent les prestes mandibules
    Des grands et des menus, même des minuscules.
    Ils avoient tant de crocs, de rage et d’appétit,
    Ils mangèrent si bien que petit à petit
    Les vivres s’étrécirent comme peau de chagrin
    Jusqu’à ce qu’à la fin il n’en restât plus rien.

    Ce que voyant, l’ingrat bondit :
    « Ah ça, compère, je vous prédis
    Que si point ne nous nourrissez
    Et tout affamés nous laissez
    Tandis que vous allez repu,
    La trêve entre nous est rompue ! »

    Ayant alors, quoi qu’il eût dit,
    Retrouvé forces et furie,
    Il se jeta sur son mécène,
    Et en une attaque soudaine il lui récura la toison,
    Aidé de toute sa maison.
    Puis, le voyant à demi mort,
    De chez lui il le bouta hors.
    Et l’infortuné crie encore
    « La peste soit de mon cœur d’or ! »

    Retenez la leçon, peuples trop accueillants :
    À la gent famélique, point ne devez promettre.
    Ces êtres arriérés, assassins et pillards
    Marchent en rangs serrés sous le vert étendard.
    Vous en invitez un, l’emplissez d’ortolans,
    Et c’est jusqu’à vos clefs qu’il vous faut lui remettre.

    Quel déconneur ce La Fontaine.

    Répondre
  5. Anonyme

    03/08/2012

    Or, on se refuse à le regarder en France. On insulte ceux qui le regardent. On dissimule les faits.

    C’est Chamfort qui disait il y a un peu plus de deux Siècles :

     

    "En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin"

     

    Quel déconneur ce Chamfort !

    Répondre
  6. ytsh

    02/08/2012

    Cher MDM, oui, 50% des juifs d’Europe vivent en France, savez-vous, vous, combien quittent le territoire français chaque année?
    Autour de moi, tout le monde ne parle que de partir …
    Et pour ceux qui restent, c’est réellement avec la peur d’etre pris a partie dans la rue, pour ne pas suffisamment avoir dissimulé sa judaité !
    Pourquoi dans ce cas ne partent-ils tous pas ?
    Je parle pour moi: Pour la seule raison que je n’ai pas de quoi vivre ailleurs et que mon métier n’a pas son équivalence ailleurs.
    Ceci étant, je cherche a partir, pas par racisme, evidemment, mais par crainte pour moi et pour mes enfants.
    Ce climat d’insécurité, n’est pas le fait de l’Islam, bien sur, mais bien des politiques qui continuent a subir et a ne jamais dire la vérité …
    D’ailleurs, un de mes patients, policier dépressif me confiat qu’il n’en pouvait plus car il avait reçu des ordres fermes de ne jamais faire d’interpellation de maghrébin, et qu’au lieu de cela , il voit passer devant , tandis qu’il verbalise le citoyen lamda, des dealers ou voyous notoires….
    La France est a genou, et les politiques entretiennent cette haine a coup d’information tronquées et a force de "décullotade".
    Vivement que je puisse m’enfuir, comme tant de juifs l’ont fait en tout temps !

    Pour le reste , evidemment des français non juifs sont aussi victimes, et le seront de plus en plus , au fur et a mesure que les juifs quitteront cette terre inhospitalière

    Répondre
  7. dissident

    02/08/2012

    il y a bien longtemps que des francais qu ils se nomment Martin ou Hernandez sont victimes de la racaille importee, mais cela n interessait pas grand monde a part evidem
    ment le fn et assimiles mais denonces pour cela bien sur ; plusieurs sources indiquent une explosion de la delinquance depuis l arrivee de mimolette, dire que certains imbeciles ont du laisser passer Hollande car rassures par VALLS!  ben dis donc, il leur faut pas grand chose pour les rassurer ceux la

    Répondre
  8. dagmar

    02/08/2012

    oui, on sait tout cela. Merci FN, JMLP et MLP. C’est a eux qu’il faut remercier pou info

    Répondre
  9. WatsonCorsica

    02/08/2012

    En Corse, nous sommes prêts depuis longtemeps pour la guerre civile ; juste pour dégager une partie de la population ( devinez laquelle ! ).

    Répondre
  10. MdM

    02/08/2012

    Mais Monsieur Millières savez vous que 50% des Juifs d’Europe vivent en France ? Savez-vous aussi qu’il y a aussi des Français non Juifs victimes de racisme ?

    Répondre
  11. ozone

    01/08/2012

    On attend toujours qu’il fasse mention que tout cela d’autres le dénoncent depuis des lustres et que lui et ses amis se sont arranger pour y faire barrage.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)