Hollande : un dictateur, plutôt qu’un incapable

Posté le juillet 24, 2013, 11:47
6 mins

Incapable, titre en couverture « Valeurs Actuelles », avec le portrait du président. Incapable, c’est bien possible, mais un peu court, car cela ne concorde pas avec l’enchaînement logique de faits qui convergent vers un objectif unique.

Quelques repères :

Laurence Rossignol, sénatrice PS : « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’État. »

Vincent Peillon : « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper. Il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel. »

– « Toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Église. »

– « Il faut déraciner l’empreinte catholique qui ne s’accommode pas de la république. » (Et l’islam ?)

– « La laïcité française, son ancrage premier dans l’école, est l’effet d’un mouvement entamé en 1789, celui de la recherche permanente, incessante, obstinée de la religion qui pourra réaliser la Révolution comme promesse politique, morale, sociale, spirituelle. »

S’il est reproché, ici et là, à notre président de ne pas avoir fixé de cap à sa politique, force est de constater qu’à défaut de l’avoir fixé, il s’y tient avec obstination, d’une part, et que, d’autre part, il se donne dix ans pour y parvenir, comme il l’a laissé entendre le 14 juillet.

Si ce n’est lui, c’est Mme Taubira qui a clairement défini le cap, lorsqu’elle a affirmé vouloir changer la société. C’est aussi M. Peillon, lorsqu’il a dit vouloir s’appuyer sur l’éducation et la jeunesse pour changer les mentalités des adultes. C’est encore M. Valls usant des forces de l’ordre comme d’une police politique contre des opposants pacifiques.

Scolarisation dès l’âge de 2 ans et maintien dans le cadre scolaire 5 jours par semaine au lieu de 4, enseignement de la théorie du « gender » (merci M. Chatel !) et de la sexualité dès l’école primaire avec intervention de militants associatifs des milieux homosexuels, destruction des structures familiales, mise sous cloche d’une information émasculée, mensonges, manipulations et refus des réalités dérangeantes sous des ex­pressions pré-mâchées comme « l’accueil un peu rude » réservé aux sauveteurs de Brétigny, acharnement judiciaire sur les rivaux et opposants les plus menaçants dans la perspective de 2017…

Tout cela tend vers la déstabilisation de la société, sa division et l’exacerbation des tensions entre un corps électoral de gauche et un corps électoral de droite bien moins politisé.

Si notre président ne parvient pas à éliminer « son » adversaire par la voie judiciaire, il faut s’attendre à ce qu’il provoque une cohabitation qui se retournera contre la droite à laquelle il prépare (avec constance ? !) un terrain économique irrécupérable.

Aucune politique suivie de ré­duction des dépenses publiques – bien au contraire, création d’emplois publics et d’emplois virtuels –, accroissement des charges sur les particuliers et sur les entreprises, TVA passant de 7 à 19,6 % sur les services (aujourd’hui seul secteur porteur), mais d’un point seulement sur les biens de consommation dont la plus grande partie est importée, quasi-abrogation du statut d’auto entrepreneur, suppression de la seule journée de carence supportée par les fonctionnaires…

Avec la déstabilisation morale et l’embrigadement de la jeunesse, tout concourt à la déstabilisation économique du pays.

À ce point, peut-il encore s’agir de hasard ou d’incapacité ? Ne voyons-nous pas plutôt se réaliser sous nos yeux les conditions de la révolution que Peillon, Taubira et quelques autres ap­pellent de leurs vœux ? A-t-on jamais vu s’installer un régime totalitaire dans une société florissante et apaisée ? La manière dont nous sommes manipulés aujourd’hui n’est-elle pas plus totalitaire que molle ?

Les cris entendus le 14 juillet sur les Champs-Élysées au passage du command-car présidentiel, « Dictature socialiste », « Hollande dictateur », ne sont pas excessifs. Hollande s’est donné dix ans. L’enfant de 10 ans à qui l’on enseignera dès demain la morale laïque selon Peillon sera parfaitement déraciné et décervelé, lorsque, dans 9 ans, il aura l’âge du bon petit soldat de la gauche révolutionnaire et archaïque incarnée par nos socialistes et leurs alliés extrêmes…

Jean-Louis Villard

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

46 réponses à l'article : Hollande : un dictateur, plutôt qu’un incapable

  1. HansImSchnoggeLoch

    29/07/2013

    Jaures: « …dans les montagnes, on trouve plutôt le Grand Tétras… »
    Coq de bruyère et grand tétras sont synonymes Jaures.
    Ne leur enseignez surtout pas la théorie du genre car ils sont en voie de disparition. Il ne manquerait plus que les mâles s’accouplent avec les mâles et les femelles avec les femelles pour les achever.

    Répondre
    • Jaures

      29/07/2013

      Quinctius, je vous laisse répondre. Vous trouverez mieux les mots pour expliquer à Hans la différence entre Grand Tétras et coq de bruyère.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/08/2013

      @ Quinctius Cincinnatus juge de la dispute opposant @ Hans à @ Jaurès dans l’affaire dite du  » coq de bruyère  »

      jugement donné après avis d’un ornithologue plus confirmé que je ne le suis ( je ne peux pas être bon en toute chose ! )

       » deux espèces de tétras sont présents en France :

      – le grand tétras ou coq de bruyère ( Pyrénées, Alpes et Jura )

      -et le tétras lyre ( Alpes et Ardennes )

      les deux espèces ont en commun d’être depuis toujours des islamistes intégristes … en effet ils sont  » strictement  » polygames

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        05/08/2013

        Rectificatif: pour le grand tétras ou coq de bruyère vous avez oublié les Vosges

        Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    29/07/2013

    à @ MarieDeFrance

    ce n’est pas vous que je fixe sur un bouchon avec une épingle comme un joli papillon
    ce que je dis c’est que l »approche communautariste et intégriste qu’elle soit Catholique, Juive ou Mahométane ou Protestante n’appartient PLUS à notre Culture … l’Ancien Régime , un Prince une Foi, c’est le Passé …

    Répondre
  3. Pernollet

    28/07/2013

    vous voulez un exemple de dictature qui a duré 40 ans? Prenez la RDA avec ce fou d’Honecker, pire qu’en UDSSR.Vous n’avez qu’à voir la frontière  »meurtrière » entre les deux Allemagnes. Le lent enrôlement par l’Etat , enfants ; familles; entreprises etc. Délation, peur , disparitions=déportation! Elections dites démocratiques! Mais pour un seul parti! et j’en passe pour l’avoir vécu.
    J’ai bien peur que la France est en train de basculer grâvement.Les Français ne savent pas vraiment ce que c’est la vraie idéologie socialiste. Quand elle est au pouvoir elle s’empare de tout et surtout de la liberté d’opinion! voyez les médias? la soi disante  »justice »…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/07/2013

      Hans nous le dira mieux que moi , mais à ma connaissance il y avait au moins un second parti  » d’opposition toléré- désigné-obligatoire » en D.D.R. pour créer une  » illusion  » de démocratie … populaire … ce sont les fidèles Luthériens qui ont mis à terre le régime avec comme effet domino du à la la chute avec le Mur la fin de l’U.D.S.S.R.
      Rappelons aussi que de tous les dirigeants occidentaux François Mitterand fut le seul et surtout fut le dernier a apporter jusqu’au bout sons soutient aux dirigeants est-Allemands ( visite à De Mézière ) , allant même jusqu’à sanctionner l’ambassadrice française en R.D.A. pour lui avoir annoncé l’évidence de la fin du Régime …

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        29/07/2013

        Quinctius vos remarques complètent les miennes.
        Mitterand était un stalinien sinon il n’aurait pas soutenu le régime de la DDR jusqu’au bout.

        Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      29/07/2013

      Pernollet, la DDR a été pendant 40 ans une cage pour ses habitants. Il est évident que le mur permettait un cloisonnement dans les deux sens, c’est d’ailleurs l’argumentaion de Walter Ulbricht, le menteur du siècle (Niemand hat die Absicht, eine Mauer zu bauen) qui justifiait la construction de ce mur contre les infiltrations d’espions venus de l’Ouest.
      On a vu ensuite dans quel sens se faisait le mouvement de personnes.
      La SED parti unique de la DDR et d’obédience soviétique était une union singulière entre la KPD ayant phagocyté la SPD de l’Allemagne occupée par les forces soviétiques.
      Erich Honecker a par la suite rrallongé et renforcé ce mur de la Baltique jusqu’à la Tchécoslovaquie.
      Le régime socialiste en place ruina le pays pendant ses expériences de matins qui chantent. L’Allemagne fédérale n’a pas fini de payer pour la remise à niveau de l’Est avec l’Ouest.
      Et voici donc le régime qui est en train de s’installer en France avec un null en géographie et en économie aux manettes. Cela promet!

      Répondre
  4. Jaures

    27/07/2013

    La phrase de Mme Rossignol est sortie de son contexte: elle s’exprimait alors sur l’affaire de la crèche Baby Loup.
    Pour le reste, il faudrait que l’auteur de l’article vivent quelques mois sous une réelle dictature pour comprendre en quoi cela consiste.
    Par ailleurs, si l’on dénonce le souhait de Peillon de dégéger l’enfant de tous les déterminisme, est-ce à dire que l’on veut que l’enfant soit soumis à ces mêmes déterminismes ?
    Et encore une fois que veut dire « enseigner la théorie du « gender  » ? En quoi consisterait l’antithèse de cette « théorie » ? Cela veut-il dire que l’on doit donner aux petits garçons des voitures de pompiers et aux petites filles des Barbies et des aspirateurs à piles ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/07/2013

      @ Jaurès est dans la bonne pensée de ce siècle … en réalité c’est un  » louis-philippard  » qui s’est bien adapté à son temps… il aurait fait la joie d’un Flaubert

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      27/07/2013

      Inutile de monter sur vos grands chevaux Jaures, on vous croyait déjà au Queyrac.
      Votre silence embaumait ce site d’une atmosphère pacifique. Un peu comme le monde sans socialisme, mais on peut rêver. Le rêve et l’espoir meurent d’ailleurs toujours en derniers.
      Un séjour dans une vraie dictature? Nous y sommes Jaures, l’expérience se déroule déjà sous nos yeux horrifiés.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        28/07/2013

        QueyraS et non pas QueyraC
        bonnes vacances à nous et à @ Jaurès

        Répondre
      • Jaures

        28/07/2013

        Les victimes des vraies dictatures, internées, torturées, exilées, exécutées, doivent se retourner dans leur tombe.
        Décidément on ne peut vous laisser quelques jours…

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/07/2013

          à @ Jaurès, vous êtes le Directeur de notre Inconscience
          vous êtes aussi notre Salut … c’est en vous que nous croyons etc …

          Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/07/2013

          Retournez au QueyraS Jaures (merci Quinctius) et enseignez la démocratie et la morale selon le PS aux coqs de bruyère.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            29/07/2013

            aux grands tétras aussi !

          • Jaures

            29/07/2013

            Dans les montagnes, on trouve plutôt le Grand Tétras, cher Hans.

    • HansImSchnoggeLoch

      29/07/2013

      Jaures:  » … la phrase de Mme Rossignol est sortie de son contexte…  »
      Il suffisait qu’elle ferme sa boite vocale et l’oiseau ne se serait pas envolé.

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    27/07/2013

    perles rares exposées dans leurs écrins  » rose P.S. » :

    – François Hollande parle à Ljubljana ( Slovénie ) de Macédonie ( à noter que F.H. était tête de promotion en Géographie à H.E.C. … bien  » meilleur  » qu’en …. économie … de cela nous avions pu depuis longtemps nous rendre compte )

    – Belkacem le 14 Juillet baptise ( si j’ose dire ) les habitants de la Croatie du nom de  » croatiens  » ( sans doute une espèce émergente de batraciens des reliefs karstiques )

    comme disait mon prof de géographie …  » H.E.C. c’est fait pour ceux qui sont moyennement nuls en tout « 

    Répondre
  6. HOMERE

    26/07/2013

    « Il y a deux principes irréconciliables dans la société : l’un est libéral l’autre collectiviste ».Tous les posts justifient et confortent ce principe avec les arguments adéquats.
    Seule une confrontation sévère pourra sauver la liberté de l’emprise totalitaire que les socialos sectaires sont en passe de construire dans notre pays.J’ai bien dit « sévère » ce qui peut inclure toute forme possible de confrontation selon le degré de tyrannie qui semble avoir la bonne cote en ce moment…

    Répondre
  7. lombard

    26/07/2013

    bonjour
    concernant votre épargne ,je ne ferait pas confiance au placement avec pour base l’euro.
    il faut absolument ce débarrasser de cette monnaie achetez des pièces d’or ou d’argent car lorsque le château de carte tombera seul les valeurs refuges sonnantes vous permettrons de manger !!!l je suis convaincu que la crise bancaire chypriote était un test( comment réagit un peuple a qui on vole ses économies bancaires….???pas trop mal !!le peuple n’a pas bougé !!!FLANBI A AUGMENTE LE PLAFOND DU LIVRET A POUR FAIRE LA MÊME CHOSE ,ET IL VOUS VOLERA VOTRE PLACEMENT QUE VOUS AVEZ LARGEMENT ÉTOFFÉS DEPUIS SON ARRIVÉE EN DÉPLAÇANT VOS RÉSERVES…….

    Répondre
    • mariedefrance

      26/07/2013

      Je suis de votre avis.
      On ne peut assurer la chose mais c’est tendance au vue de la situation, cela ne pourra pas durer !!

      Je préconisais aussi la couronne norvégienne et le Franc suisse.

      Répondre
  8. 25/07/2013

    Aspect positif: nos politiciens affichent clairement et sans détours leur programme de déstructuration. Plus d’ambiguïté! A chacun de choisir son camp…

    Répondre
  9. Secotine

    25/07/2013

    « les enfants n’appartiennent pas aux parents mais à l’Etat », voila la reprise de ce que disait Fidel Castro dans les années 70. En poste à la Havane j’ai pu constater de visu si je puis dire ce état de fait.
    Les enfants dès le primaire étaient « enlevés » à la famille pendant plusieurs semaines tous les ans et envoyés à « l’école aux champs » afin d’être soustraits aux vilaines idées capitalistes qu’auraient pu avoir les parents et éduqués dans la foi révolutionnaire. Pour ce faire les classes étaient divisées en 2 groupes pendant que l’un était en classe, l’autre était aux champs et cultivait des légumes vendus dans le magasin réservés aux diplomates et techniciens occidentaux qui payent en devises.(tout bénef) J’ai interrogé ces enfants sur l’école, leurs parents, etc. Les réponses étaient toujours les mémes bien apprises par cœur j’avis l’impression de mettre en route un magnétophone
    Je souhaite que l’on n’en arrive pas à ces « extrémités » ici, même s’il semblerait que l’on en prenne le chemin. Que peut on attendre d’une institution qui brade ses diplomes (4/20 sont suffisants pour être admis au concours des professeurs des écoles, 6/20 pour le CAPES de maths, anglais et français). Vincent Peillon ne cherche pas a « instruire » les enfants, mais à en faire des incultes aisément manipulables dans le cas contraire il opterait pour la qualité plutôt que la quantité des enseignants

    Répondre
    • 25/07/2013

      Passionnant témoignage de la vie de famille dans Cuba socialo-communiste, Cuba, appelée autrefois la perle des Antilles.
      Il y a encore des gens qui croient que le communisme et le socialisme ne sont pas la même chose.

      Répondre
    • Fred

      14/08/2013

      Le CAPES est un concours, pas un examen. Il est dès lors possible de l’obtenir avec 6/20 de moyenne si vous êtes parmi les « meilleurs » du classement….

      Répondre
  10. Philippe Coutel

    25/07/2013

    Victor Hugo s’est écrié un jour à l’assemblé :  » au droit des parents d’élever leurs enfants, j’oppose le devoir de l’état de les protéger » et bien je retourne son compliment : « j’oppose le devoir des parents de protéger les enfants contre l’état ». Pour l’instant on est pacifique. Pour l’instant. Mais si l’état touche aux enfants, alors il sera de notre devoir le plus stricte d’utiliser la force.

    Répondre
  11. verdad

    24/07/2013

    CHANT REVOLUTIONNAIRE LEGEREMENT MODIFIE

    un chant Révolutionnaire de 1789
    légèrement modifié.

    AH ça ira, ça ira, ça ira
    les Politiciens à la Lanterne

    Ah ça ira, ça ira, ça ira
    Les Aristocrates on les pendra .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/08/2013

      chant traditionnel révolutionnaire contemporain :

      ah ça ira, ça ira ça ira
      la Valérie à La Lanterne
      ah ça ira,ça ira,ça ira
      la Favorite on la ( censuré )

      Répondre
  12. mariedefrance

    24/07/2013

    « Votre épargne, vos réserves sont votre liberté ! Votre consommation, par les temps qui courent, est la garantie de votre dépendance et de votre soumission !

    Pourquoi Hollande, contre toute évidence, veut-il faire croire que la crise est finie ?

    Tout simplement pour que les citoyens changent de comportement et fassent ce qu’ils ne feraient pas spontanément, c’est-à-dire dépensent .

    Il veut que les Français perdent toute prudence et acceptent de se départir de leur argent, acceptent le risque de régression sociale, se dévouent pour que lui et sa clique restent au pouvoir.

    Peu lui importe que le comportement des Français soit rationnel dans sa prudence, plus il y aura de gens dépendants, déclassés, ruinés, plus il y aura de la clientèle potentielle pour la fausse gauche et la sociale démo. Ils veulent des sujets, des serfs qui ouvrent la bouche et tendent la main pour demander et quémander. L’homme fier, digne, voilà leur ennemi.

    Votre épargne, vos réserves sont votre liberté !

    Votre consommation, par les temps qui courent, est la garantie de votre dépendance et de votre soumission ! »

    Bruno Bertez, Le blog à Lupus, le 20 juillet 2013

    http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/07/22/votre-epargne-vos-reserves-sont-votre-liberte-votre-consommation-par-les-temps-qui-courent-est-la-garantie-de-votre-dependance-et-de-votre-soumission-b-bertez/

    Pépère ment comme à son habitude !

    « La crise de la zone euro n’est pas terminée. Le plus grave n’a pas encore eu lieu.
    D’abord, les dettes publiques ne sont pas soutenables : celles de la Grèce, du Portugal, de l’Espagne et sans doute de la France.

    Ensuite, les banques n’ont pas été nettoyées.

    Pire, depuis 2008, les dettes publiques ont migré dans les bilans des grandes banques européennes, qui ont signé un véritable pacte du diable avec les États.

    Ces derniers les ont incitées à acheter leurs dettes publiques en leur promettant de les sauver en cas de crise.
    Aujourd’hui, les établissements bancaires sont donc beaucoup plus sensibles à une remontée des taux d’intérêt, venue des États Unis, qui risque de provoquer de lourdes pertes en capital. »

    Cette politique est désastreuse. Nous le savons.
    Cette politique ne fonctionne pas. Nous le savons.
    Cette politique nous mène à l’abîme. Nous le savons.
    Cette politique nous mène à l’insolvabilité et à la faillite par la déflation et la récession. Nous le savons.

    Nous le savons car nous avons le cas grec.
    Le cas portugais.
    Le cas espagnol.
    Le cas italien.
    Et désormais, en cours… le cas français.

    La France ne fera pas faillite puisque, comme vous l’a dit votre Président Hollandouille 1er, la crise est finie.

    Les pillards n’existent pas dans notre pays puisque, d’après le sinistre des Transports, il s’agit juste de pompiers accueillis un peu rudement.

    Tout va donc très bien, vous pouvez aller vous recoucher tranquillement, en attendant votre prochaine pension de retraite trimestrielle.

    Sinon, vous pouvez aussi vous poser la question suivante : s’il se passe lorsque tout est à peu près normal ce qui s’est passé à Brétigny, alors imaginez ce qui se passera lorsque ces bandes de gentils jeunes auront un peu
    faim ?
    Le gouvernement n’y résistera pas.
    La démocratie non plus.

    Bonne soirée.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/07/2013

      depuis un certain temps j’inonde certains blogs ( sans être … publié cela va de soi ) de cette remarque :

      Manuel Valls est LA réincarnation contemporaine du commissaire politique de la République Espagnole

      pour Taubira je cherche encore celle qui pourrait lui être le portrait le plus politiquement fidèle

      à mon avis ces deux personnages sont avec Peillon les ministres les plus  » sanguinaire  » de nos libertés citoyennes

      Hollande n’est qu’un pantin que manoeuvrent à leur guise les sectaires franc-maçons et les communautés ( religieuses ou autres )

      j’aimerai que les  » 4 Vérités  » fassent plus de place à l’analyse politique et en accordent moins à des propos polémistes ,surtout si leurs auteurs sont d’un point de vue littéraire excellent surtout dans la banalité …. par charité ( pas du tout …. chrétienne ) et pour une fois je ne citerai aucun nom

      cette excellente feuille d’informations qu’un ami me transmet, y gagnerait certainement des lecteurs influents et pas seulement des  » indignés de droite  »

      post-scriptum :

      lorsque je lis le courrier des lecteurs ( souvent pour ne pas dire toujours les mêmes ) sur la parution papier, je suis tout de même étonné du manque de propositions réalistes de ceux ci

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/07/2013

        pour Taubira j’ai trouvé …. la Passonaria Guyannaise
        ce qui complète ibériquement le couple anti-fasciste qu’elle forme avec Manuel Valls

        Répondre
        • mariedefrance

          28/07/2013

          ou l’indépendantiste , simplement.

          Concernant Peillon, je voudrais poster son projet : tuer le Catholicisme.

          J’ai des réticences avec l’Eglise mais je ne renie pas mes racines.
          Si Peillon s’occupait plutôt de faire réussir les enfants et qu’ils sachent au moins lire, écrire et compter !!
          on ne lui demande pas de s’occuper de religion

           » l’école de la République qui doit former sa propre religion ».
          franc maçon obliqe et cela a l’air de lui tenir à coeur !!

          http://www.youtube.com/watch?v=p_BbC2yPVMo

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            29/07/2013

            Vincent Peillon n’est pas un anti-religieux forcené, un nouveau petit père Comte … Il a fait  » baptiser  » ses enfants … ne me demandez pas dans quelle Religion ( tout à fait respectable ) , cela ne serait pas politiquement correcte !

      • 25/07/2013

        Quinctius, je suis d’accord, moins de polémique qui fatigue, et plus d’information… Pour plus de formation !
        Toujours l’exemple de la Grèce antique: apprendre à argumenter, pour se faire comprendre de tous.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          26/07/2013

          merci de votre soutient; les électeurs , et autres abstentionnistes , qui se réclament de  » LaDroite  » doivent faire au moins l’effort d’une réflexion GLOBALE; celle ci n’est possible que s’ils ont la curiosité de sortir de leurs obsessions et de leurs habitudes de pensée personnelles et traditionnelles ; ce à quoi une lettre qui se dit d’informations devrait les préparer par justement PLUS d’informations; certains auteurs et correspondants n’y faisant que de la redondance idéologique et souvent pire faisant preuve d’un sectarisme répulsif !
          j’espère que Monsieur De Thieulloy s’engagera dans cette voie …

          Répondre
      • mariedefrance

        26/07/2013

        Pourquoi ne commenceriez-vous pas à donner l’exemple ?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/07/2013

          C’est bien ce que je fais… et vous vous en seriez rendue compte si vous m’aviez lu … attentivement !
          Ainsi depuis toujours sur le blog, je répète inlassablement que l’approche  » catho-intégriste  » est pire qu’une erreur, que c’est une faute politique … ainsi que l’anti-islam primaire ….

          Comme aujourd’hui est la Journée du Souvenir à la Mémoire de mes Frères Camisards qui luttèrent les armes à la main défendre leur Liberté de Conscience … je vous laisse à votre  » Rêve idéalisé  » d’une autre époque… celle de l’Absolutisme

          Bon Dimanche

          Répondre
          • mariedefrance

            28/07/2013

            C’est toujours amusant lorsque les gens vous mettent dans une case.
            Je ne vous lis que depuis peu en effet car c’est depuis peu que je viens ici.

            Pour moi tout intégrisme est mauvais mais que les Cathos veuillent à leur tour se faire respecter, alors là, je dis : EN FIN et BRAVO !!!

            Je ne sais pas ce qu’est l’anti-islam « primaire ».
            L’islam doit se soumettre aux lois de notre République, point barre.
            A partir de là, il n’y aurait pas de problème.

            Ma vision de la politique est sans doute trop naïve pour être appliquée.
            Quand je serais « présidente » j’userais du référendum pour laisser seul responsable le peuple souverain.

            çà ne coûtera pas plus cher que des grèves à répétition qui ont ruiné l’outil de travail et mis à mal toute l’industrie de ce pays.

            Mais…. je ne serais jamais présidente.

  13. quinctius cincinnatus

    24/07/2013

    il faut toujours utiliser le vocabulaire dont on dispose avec la plus grande efficience

    François Hollande n’est pas un dictateur, PIRE QUE CELA, C’EST UN SECTAIRE

    Répondre
  14. BRENUS

    24/07/2013

    Calmos dans les chaumières. Pour que l’armagedon décrit puisse se réaliser et que les totalitaires puissent aboutir dans leurs opérations, il leur faudrait effectivement du temps. Heureusement ou non, du temps, il n’y en a plus, ni pour eux, ni pour personne. Rappelons nous cette vieille formule paysanne : « lors qu’il n’y a plus de foin au ratelier, les chevaux se battent. » Croyez vous qu’il y ait « du foin » pour 10 ans et même 3? Ces gens se feront balayer par les circonstances bien avant qu’ils aient pu mettre en oeuvre leurs délires. Naturellement, notre niveau de vie s’effondrera lui aussi et les prédateurs, surtout eux, vont la sentir passer.

    Répondre
  15. lavandin

    24/07/2013

    les deux , mon capitaine

    Répondre
  16. antisocialocommuniste

    24/07/2013

    La gôche est bien affirmativement un système totalitaire. Le communisme est un totalitarisme dure, alors que le socialisme est un totalitarisme mou, avec une tactique de pénétration et de conquête bien plus sournoise et donc plus efficace sur le long terme (que le communisme). Les deux tactiques de conquête du socialisme sont le socialisme-libertaire et le crypto-collectivisme (également bien identifié par le blogueur H16 dans son ouvrage « Égalité, Taxes, Bisous » @_h16).

    Le socialisme utilise donc 2 armes pour mettre en esclavage le peuple et la société :

    A) le socialisme-libertaire : idéologie-poison permettant de détruire les capacités de réaction du peuple
    B) le crypto-collectivisme : ensemble de techniques administrativo-bureaucratiques permettant la domination du socialisme

    A) le socialisme-libertaire : idéologie-poison permettant de détruire les capacités de réaction du peuple

    Qu’est-ce que le Socialisme-Libertaire ? Voila ma définition, et elle n’est pas celle que vous lirez dans Wikipédia :

    Socialisme = totalitarisme mou où l’État (ou toute organisation étatique ou supra-étatique, comme la commission européenne) autorise le secteur privé d’exister (donc contraire au communisme qui interdit d’entreprendre et de capitaliser), mais qui considère le secteur privé comme un élevage de poulets dont il en a la gestion, et dont le rôle serait de nourrir grassement le corps des parasites fonctionnaires incluant les élus de ce système. L’arme de prédilection du socialisme est l’impôt sous toute ses formes (celle du communisme étant l’expropriation, arme contre-productive qui dissuade toute initiative entrepreneurial de germer, et donc in fine, plus de poulets à mener à l’abattoir). Le socialisme étant bien du totalitarisme, il se doit également de mettre en esclavage la population (n’oublier pas que nous sommes des poulets dans un élevage intensif pour le socialisme) en la privant de ses libertés fondamentales par la criminalisation des comportements individuels jugés non productifs (interdiction de fumer dans les lieux publics, surveillance de l’internet ….).

    Libertaire = afin de faire passer la pilule de la privation des libertés fondamentales, l’État se mêle et s’occupe de nos vies intimes, il incite, encourage, pousse la populace à se grimper dessus dans toutes les combinaisons possibles afin que le peuple oublie par le sexe et un libertinage dépravé (sextrêmisme des FEMEN) qu’il est en fait en esclavage, et qu’il ne pense pas à se rebeller (quand bien même, il se rebellerait, on l’emprisonnera comme le jeune Nicolas de la Manif Pour Tous). Et pour nous faire croire qu’il est ouvert, tolérant et pour la liberté, le socialo-étatisme promeut activement le multiculturalisme, l’antiracisme, le meling-potisme, le droit de vote des étrangers et l’immigration. Enfin, il ne faut pas oublier d’inclure dans la tactique libertaire, une grande tolérance vis à vis des drogues « douces » (incessantes tentatives des socialistes de dépénaliser la consommation et de légaliser la vente des ces drogues « douces »). Leur intention n’est évidemment pas notre santé (ils s’en foutent), mais ils savent que les drogues « douces » rendent l’Humain complétement apathique (marijuana et cannabis) et d’une grande résilience, et donc ces drogues sont un formidable moyen pour désintéresser les Hommes (homme et femmes) à ce que le bourreau socialo-étatisme leur fait. Et avec des drogues « douces » excitantes (extasie, LSD, acides, MDMA, cocaïne …), ils savent que ces drogues là transforment de façon irréversible le cerveau des Hommes en les poussant vers une quête sans fin d’excitation, de plaisir instantané et de jouissance. Les drogues excitantes renforcent bien sure le sextrêmisme, mais sont aussi un formidable moyen de transformer les citoyens en consommateurs compulsifs et frénétiques, et donc de nous rendre esclave du super-système oligarchique (le consumérisme n’est pas dans le logiciel du libéralisme authentique, mais bien dans celui du socialisme !).

    B) Le crypto-collectivisme : ensemble de techniques administrativo-bureaucratiques permettant la domination du socialisme (Réglementation-Taxation-Subventionnement)

    L’État laisse germer et se développer un secteur économique jusqu’à ce que ce secteur soit mûr. Puis, il va sur-réglementer ce secteur économique (normes) en usant du principe de précaution cad en manipulant l’opinion sur les possibles conséquences néfastes de ce secteur sur la santé, l’environnement, la société … . Le secteur en question (A) se trouve petit à petit asphyxié car la réglementation augmente les couts de production. L’État « sauveur » va alors l’aider en taxant un secteur B que l’on désigne fallacieusement comme le responsable du déclin du secteur A. Le secteur A pour obtenir l’aide (subvention) de l’État devra s’adresser à l’administration et remplir pleins de formulaire. A l’issu des soumissions des demandes, seuls quelques acteurs du secteur A obtiendront l’aide. Une fois l’aide obtenu, les acteurs du secteur A seront contrôlés par des fonctionnaires qui vérifieront le bon usage de l’argent public (enfin, l’argent volé au secteur B), et redresseront (pas dans le sens « aider le secteur à se relever », mais le taxer par des amendes !) le secteur A quand bien même il n’y ait pas de fraude et de malhonnêteté détectés.

    Le crypto-collectivisme est la plus puissante machine de spoliation et de mise en esclavage jamais inventée par l’Homme. Pour arriver au collectivisme, le communisme met en œuvre un totalitarisme autoritaire pour exproprier. Cette stratégie se trouve très vite à sec de carburant (car le nombre d’actifs privés à exproprier est non seulement limité, mais l’expropriation dissuade d’entreprendre), alors que le crypto-collectivisme du socialisme, c’est comme être gestionnaire d’un élevage de poulets (les entreprises et leurs salariés) destinés à KFC, ou encore comme une vache à qui l’on prélèverait régulièrement un bout de steak jusqu’à la fin de sa misérable vie.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/07/2013

      faites court, resserré, incisif et vous serez lu !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)