Il faut sauver le soldat Hollande

Posté le avril 11, 2016, 9:38
3 mins

6a00d8341c496553ef01bb08d5750b970d-400wi
I
maginez François Hollande soudain disparu de la scène politique. Un véritable traumatisme ! Devant une nation hébétée, le terrain plat et désert des débats après les tempêtes  polémiques. Asséchement durable des courants satiriques, mutisme sidéré des commentateurs, ruine des sondeurs, panne d’inspiration des bloggeurs et twitteurs dépités, le vague à l’âme hexagonal pourrait s’avérer un véritable tsunami psychologique !

Des sondeurs factieux soudoyés par des commanditaires obscurs mais puissants (émules de Soros ?) balancent semaine après semaine des chiffres brutaux tels le couperet de la Veuve. Et pour rester crédibles en toute sournoiserie, ils émettent quelques chiffres positifs destinés à noyer le poison. Ainsi, la dernière mouture de la série démoralisante, indique que 83% des citoyens « ne veulent pas » que le Président se représente. Ce n’est même plus « ne souhaitent pas » hier encore plus compassionnel, c’est désormais comme un ordre brutal et sans appel !

Un petit 2% de timorés n’osent révéler leur sentiment, sans doute trop près encore du cercle affectif de l’intéressé, ou liés par un silence assermenté ?

Il ne demeure que 15% de courageux, de contaminés ou de redevables formant le dernier carré de résistance qui osent l’espérance d’un second mandat.

Face au cataclysme des augures du malheur, tout démocrate responsable et impartial se doit de contrebalancer leurs chiffres insolents en émettant une opinion dégagée de tout aversion primaire ou expérience à courte vue. On le doit à un homme qui a su vaincre le chemin particulièrement escarpé pour lui, de Tulle à l’Elysée. Performance étonnante et méritoire, même si un génie mutin et  « sofitélien » apporta à l’instant opportun le coup de baguette magique à la suite d’un coup de braguette tragique…

Dégagé de tout engagement affectif ou contrainte partisane qui ruineraient ma sincérité, j’en appelle donc à un sursaut citoyen pour sauver le soldat Hollande d’une débâcle annoncée et surtout l’honneur des quelques millions d’électeurs  qui ont cru bon de le porter à la magistrature suprême en 2012. Car l’espoir nait d’une maxime «  Quand on a touché le fond, on ne peut que remonter » !

À condition évidemment que l’apnée ne soit pas trop longue…

34 réponses à l'article : Il faut sauver le soldat Hollande

  1. BRENUS

    27/04/2016

    @QC : Caryrol, qui nous saoule régulièrement dans les émissions de TV est un lècheur de derches socialos de première. Vous lui présenteriez un colombin de moije sur une assiette, il serait capable, non seulement de le manger, mais en plus de vous affirmer que c’est « extra ». Ce genre de gus, en fait d’objectivité, c’est l’horreur. Mais on peut être certain qu’il est indéboulonnable comme ses confrères des CEVIPOF et autres usines à ne rien foutre. Dans un autre, genre (féminin, en principe mais je n’en jurerai pas tant les coming-out se multiplient), vous avez PAMALINE DE MAUVAISERBE aperçue hier à la TV dans un reportage sur une visite de Hollande : ça minaudait , gramaçait, se courbait au point que je ne suis demandé si, en un autre lieu plus discret, elle ne lui aurait pas sauté sur le zob pour lui faire une Saint-Claude goulue.

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      27/04/2016

      @ BRENUS
      Au bout de 34 « commentaires », le bilan est sévère… »Le soldat Hollande » est loin d’être sauvé! Un dernier refuge, peut être, rue du Cirque…; Il se dit, qu’on s’y perdrait en « gorges profondes » dans un golf à deux trous où notre raté national aura l’occasion d’y faire le sien…

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    25/04/2016

     » Hollande se représentera parce que l’ Histoire est écrite par les vainqueurs et les conquérants  »

    ( un membre du gouvernement )

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      25/04/2016

      @ quinctius cincinatus
      …La dernière victoire de Hollande date de 2012. Qu’aurait-il écrit en quatre ans ? sinon que:
      « les vainqueurs prennent immédiatement les vices des vaincus ». (Martin du Gard)
      Quand on connait les tares de son prédécesseur à l’Elysée, il y a lieu d’être inquiet.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/04/2016

        le courtisan gouvernemental avait du lire Churchill qui disait à peu près :

         » l’ Histoire me sera favorable puisque c’ est moi qui l’ écrit  »

        j’ ai entendu l’ inimitable Cayrol affirmer qu’ il était sain que Le Foll se lance dans cette folie  » oh hé le P.S.  » car les gouvernements Hollande avaient bien … légiféré, bien travaillé et qu’ ils devaient en être fiers et le faire connaître au bon populo qui les abandonne au profit du F.N. !

        Répondre
  3. Bistouille Poirot

    18/04/2016

    …Il faut aussi remarquer que ce soldat retranché dans son bunker élyséen cherche à y prolonger son bail. Mon voisin m’a bien proposé de lui réserver une place sous la flamme de l’Arc de Triomphe mais son inaction est devenue si célèbre que l’Inconnu qui y repose tient à y rester …seul.
    « Pas même bon à engraisser le sillon du laboureur anonyme, réservé à ceux morts pour la France » (Céline)
    Ce rien qui nous agite sans nous ébranler et « qui nous traite de rigolo alors que c’est lui qui a commencé » (Coluche)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/04/2016

      pour quelqu’ un qui vivrait retranché, je trouve qu’ il voyage beaucoup … trop ! … et vous allez voir que bientôt François l’ Argentin va demander aux catholiques français de prier dans les églises pour assurer son Salut … électoral !

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    18/04/2016

    Caramba ! … ( sic ) :

     » ce sera Hollande ou rien !  » ***

    *** pléonasme

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    17/04/2016

    Anne Hidalgo extra-lucide andalouse :

     » on ne peut pas dire qu’ on [ les socialistes ] a démontré une grande efficacité dans les réalisations… le gouvernement s’ est montré conservateur sur les questions de société et ultra-libéral sur les questions économiques  »

    commentaire : encore heureux [ pour nous ] qu’ il n’ en ait pas fait davantage

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      16/04/2016

      OK sur tout Magne sauf sur l’abstinence de notre blog. Je dirai même plus…je m’associerai au deuil des « Sans Dents » et ne verserai pas une larme même confiée par une escouade de crocodiles.

      Répondre
  6. Magne

    16/04/2016

    C’est vraiment trop injuste …

    Toute ressemblance de Calimero avec un personnage ( on pourrait par exemple penser à  » Flamby  » , nom donné à l’époque par le Ministre du  » redressement productif  » ) est purement fortuite…

    http://www.bing.com/videos/search?q=alimerDE cALIMEROo+c%27est+trop+injuste+you+tube

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    16/04/2016

    de Coluche :

     » il était arrivé premier à un concours de … circonstances « 

    Répondre
  8. Raùs

    13/04/2016

    Leute wie wie wir spùcken ins Bier

    Répondre
  9. Schaïssé

    13/04/2016

    les femmes quittent rapidement Hollande; il doit avoir un petit panama

    Répondre
    • Raspoutine

      13/04/2016

      l’UMPS, République de la repentance, trouvera bien des circonstances atténuantes lors des procès des terroristes !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        14/04/2016

        la … stigmatisation dont ils ont été les victimes durant toute leur enfance de la part des  » petits blancs  » racistes qui … squattent le blog des  » 4V² « 

        Répondre
    • Bistouille Poirot

      16/04/2016

      ……à défaut de panorama.

      Répondre
    • Bistouille Poirot

      18/04/2016

      @Schaïssé Le Panama
      Pour s’en défendre tout en le portant, notre soldat s’est retiré du Front sans que nous sachions s’il y était allé….mais identifié pourtant sous ce chapeau d’été, large et souple, tressé avec la feuille d’un latanier d’Amérique.
      – « Te sauve pas François, t’es fiché « S »et on t’a reconnu ! »

      Répondre
  10. 12/04/2016

    Ben cher zamis, si vous me le permettez, je ne partage pas votre avis pour la bonne et simple raison que cet homme s’est sacrifié pour que la raison revienne chez tous les gens de gauche et les gauchistes en particuliers. Si Sarko en avait fait le quart nous aurions au moins 5 sinon 10 millions de braillards dans la rue. Aujourd’hui ils sont tout penauds et la droite n’a plus qu’à se baisser pour ramasser leurs voix découragées, certains, ayant compris, ayant viré de bord ou rallié le centre, la moitié allant donner leur voix à Marine. Ils sont déboussolés. Qui donc aurai pû faire mieux. La droite devrait lui en être reconnaissante et lui élever une statue.

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      13/04/2016

      ….une statue sous la pluie de Calais et un parapluie de Cherbourg, Et tendu mou, UN BRAS DE BRONZE POUR SE JURER FIDELITE OU POUR VOIR SI IL NE PLEUVAIT PAS. (d’après les Provinciales de Giraudoux).Si comme à l’Odéon en 68, il avait déboutonné son cerveau aussi souvent que sa braguette…..

      Répondre
      • Bistouille Poirot

        13/04/2016

        …Ce petit homme doit sa carrière à sa première femme et ses autres femmes.à sa carrière, combien même, ne leur aurait il consacré qu’un « instant ».
        En montant à l’échelle pour les plus grands et sur l’escabeau pour… les plus petits, « souris à ceux que tu dépasses en montant. Tu croiseras les mêmes en descendant ».(proverbe américain)

        Répondre
  11. Bistouille Poirot

    12/04/2016

    Que lis-je ?
    La disparition impromptue de Zozo 1er, qui ne pourra donc être condamné qu’à titre posthume dans les « Panama Papers »?
    Notre blog « dépité » nous dit-on ? Je demande à voir et flaire les médisances de leurs auteurs pour m’en donner le plaisir, sans danger de souffrir des miennes. Responsable du protocole, je décréterai un deuil de trois jours avec à terme le constat d’un légiste au delà de la 72ème heure pour le cas où une résurrection serait en gestation.
    Le crématoire serait activé, l’urne sonnerait creux tout comme ses maîtresses dont la plus récente n’aurait parait il pas rendu les codes nucléaires abandonnés entre minuit…. et les couvertures dans une partie fine. Mais il aura quand même trouvé sa dernière adresse dans « le néant où il se sentira chez lui » (Georges Clémenceau, quand il apprit le suicide du général Boulanger). Ite missa est…

    Répondre
  12. lavandin

    12/04/2016

    il reste un des spécimens les plus caractéristiques de ce que la gauche ait pu produire, il faut le proteger comme pour les parchemins précieux…..

    Répondre
  13. Claude Germain V

    12/04/2016

    PRIS A LA GORGE , AVEC LE RISQUE D’UN CHANTAGE EFFRAYANT DE LA PART DES PIRES ORDURES QU’ AIT PU CRÉER L ‘AMÉRIQUE EN SURSIS ET SES DIRIGEANTS DE L’OMBRE DEPUIS 200 ANS …..DOMINER LE MONDE ……..et surtout la France le pays le plus corrompu au monde avec ses centaines de milliers de politiciens verreux passés et a venir qui se gobergent sur le dos du peuple fou , aveugle et sado-maso : qu’ils crèvent tous !!!! , Dieu reconnaitra les siens soit presque aucun…….

    Les #Panama Papers
    sont un moyen de chantage idéal
    par Moon of Alabama

    lundi 11 avril 2016, par Comité Valmy

    Les #Panama Papers sont un moyen de chantage idéal

    Une vraie fuite de données d’un cabinet d’avocats au Panama serait très intéressante. Beaucoup de gens riches et/ou des politiciens cachent de l’argent dans les sociétés fictives que ces firmes panaméennes fournissent. Mais les « fuites » actuelles de données, diffusées, à grand renfort de publicité, par plusieurs empires de presse qui soutiennent l’OTAN et par une « Organisation non gouvernementale « financée par le gouvernement américain, ont simplement pour but inavouable de salir des personnalités que l’empire américain n’aime pas. Elles offrent aussi une belle opportunité d’en faire chanter d’autres en promettant de ne pas publier des informations en échange d’une faveur puis d’une autre.

    Il y a déjà 16 mois, Ken Silverstein a publié un reportage sur Vice à propos de Mossak Fonseca, un gros fournisseur véreux de sociétés fictives du Panama. (L’Intercept de Pierre Omidyar, pour lequel Silverstein travaillait alors, avait refusé de publier le reportage.) Yves Smith a publié plusieurs longs articles sur le business du blanchiment d’argent de Mossak Fonseca. Silverstein a également redit une chose bien connue, à savoir que Rami Makhlouf, un riche cousin du président syrien Assad, avait de l’argent caché dans des sociétés fictives de Mossak Fonseca. Il a écrit :

    Pour pouvoir fonctionner, les sociétés fictives comme Drex ont besoin d’un agent agréé, parfois un homme de loi, qui dépose les documents d’enregistrement nécessaires et dont le bureau sert habituellement d’adresse à la société fictive. Cela crée un intermédiaire entre la société fictive et son propriétaire, surtout si l’entreprise fictive est enregistrée dans un paradis fiscal où l’information sur la propriété est protégée par un mur impénétrable de lois et de règlements. Dans le cas de Makhlouf – et, comme je l’ai découvert, dans le cas aussi d’hommes d’affaires véreux et de gangsters du monde entier – l’organisation internationale qui a permis d’enregistrer sa compagnie fictive et de la protéger contre la surveillance internationale était un cabinet d’avocats appelé Mossack Fonseca, qui a fait office d’agent agréé de Drex du 4 juillet 2000 à la fin de 2011.

    L’année dernière, quelqu’un a fourni des tonnes de données de Mossak Fonseca à un journal allemand, le Süddeutsche Zeitung. Le quotidien munichois est politiquement au centre droit et résolument pro-OTAN. Il coopère avec le Guardian, la BBC, Le Monde, le Consortium international des journalistes d’investigation et d’autres organes de presse qui sont tous des partisans avérés de l’Establishment.

    Le Sueddeutsche affirme que les données « fuitées » concernent quelques 214 000 sociétés fictives et 14 000 clients de Mossak Fonseca. Il y a sûrement beaucoup de boue cachée là-dedans. Combien de sénateurs des Etats-Unis sont impliqués dans ces sociétés ? Quels politiciens de l’Union européenne ? Quelles sont les grandes banques de Wall Street et les fonds spéculatifs qui se cachent au Panama ? Oh pardon. Le Sueddeutsche et ses partenaires ne répondront pas à ces questions. Voici comment ils « analysent » les données :

    Les journalistes ont réuni des listes des politiciens importants, de criminels internationaux, d’athlètes professionnels bien connus, etc. Le traitement numérique a permis de rechercher ensuite si des noms de ces listes figuraient dans les fuites. La liste « scandale des dons au parti » contenait 130 noms, et la liste des sanctions de l’ONU plus de 600. En quelques minutes, le puissant algorithme de recherche a comparé les listes avec les 11,5 millions de documents.

    Pour chaque nom trouvé, un processus de recherche détaillé a été lancé au moyen des questions suivantes : quel est le rôle de cette personne dans le réseau des entreprises ? D’où vient l’argent ? Où va-t-il ? La structure est-elle légale ?

    En d’autres termes, le Sueddeutsche a pris des listes de criminels célèbres, de personnalités et d’organisations connues que les Etasuniens n’aiment pas et a vérifié s’ils étaient dans les données « fuitées ». Les résultats obtenus ont ensuite été évalués. Comme résultat, il y a l’éternel retour annuel de la compagne de diffamation contre le président russe Vladimir Poutine, qui n’est pas même mentionné dans les données de Mossak Fonseca, des accusations contre diverses personnes de la fédération de football de la FIFA, fort détestée des États-Unis, et la mention de quelques autres mécréants de moindre importance.

    Il n’y a rien sur aucun Etasunien, rien du tout, ni sur aucun politicien important de l’OTAN. La « victime » le plus politique est bizarrement, à ce jour, le premier ministre de l’Islande, Sigmundur David Gunnlaugsson, qui, possédait avec sa femme, une des sociétés fictives. Il n’y a aucune preuve que la propriété ou que l’argent détenu par cette société soient illégaux. Alors, que faut-il déduire de tout ceci ?

    Comme l’écrit l’ancien ambassadeur britannique, Craig Murray, pour comprendre le sens (s’il y en a un) de tout ça, il faut se pencher sur ce qui est caché par les organisations qui gèrent la « fuite » :

    Le filtrage des informations de Mossack Fonseca par les médias est le reflet direct de l’agenda gouvernemental occidental. Bien qu’ils soient leurs principaux clients. aucune grande société occidentale, aucun milliardaire occidental n’est mentionné parmi ceux qui ont utilisé les services de Mossack Fonseca, Et le Guardian se dépêche de les rassurer en disant que « la plus grande partie des informations fuitées ne sera pas divulguée ».

    A quoi vous attendiez-vous ? La fuite est gérée par un organisme qui porte le nom grandiose, mais qui prête à rire quand on connait l’oiseau, de « Consortium international des journalistes d’investigation ». Il est entièrement financé et géré par le Centre des États-Unis pour l’intégrité publique. Leurs bailleurs de fonds comprennent :

    La fondation Ford
    La fondation Carnegie
    La fondation de la famille Rockefeller
    La Fondation W K Kellogg
    La Fondation pour une société ouverte (Soros)

    Le Consortium International des journalistes d’investigation (ICIJ) fait partie du Projet de rapport sur le crime organisé et la corruption (OCCRP) qui est financé par le gouvernement américain à travers l’USAID.

    La « fuite » consiste en un ensemble de données sélectionnées par des organisations amies des Etats-Unis à partir d’une base de données, probablement obtenue par les services secrets américains, qui contient sans aucun doute beaucoup d’informations fort compromettantes sur des personnes et des organisations « occidentales ».

    La publication d’informations triées sur le volet à partir des données « fuitées » a deux objectifs :

    – Elle salit divers « ennemis de l’empire », même si c’est seulement par personne interposée comme les présidents Poutine et Assad.

    – Elle prévient d’autres personnalités, celles qui figurent dans la base de données, mais dont les noms n’ont pas encore été révélés, que les Etats-Unis ou leurs « partenaires médiatiques » peuvent, à tout moment, exposer leur linge sale en public. C’est donc un moyen de chantage idéal.

    La « fuite » des « Panama Papers » a été orchestrée par une petite coterie pour incriminer quelques personnes et quelques organisations qui ne plaisent pas aux Etats-Unis. Cela permet aussi de montrer les « instruments de torture » dont ils disposent aux personnes qui ont fait affaires avec Mossak Fonseca, mais dont les noms n’ont pas (encore) été publiés. Ces personnalités sont maintenant entre les mains de ceux qui contrôlent la base de données. Elles devront faire ce qu’on leur dit, sinon…

    Moon of Alabama
    4 avril 2016

    Répondre
    • Le Ket

      12/04/2016

      Vaste opération d’enfumage, déjà connue depuis 2013, et servant à masquer les turpitudes du Nouvel Ordre Mondial.

      Répondre
  14. druant philippe

    12/04/2016

    @Brenus :
    Nietzsche disait à peu près la même chose : il ne faut surtout pas empêcher la chute inéluctable de ce qui est nuisible mais au contraire la précipiter .
    La presse (tituée) écrite par exemple perd des lecteurs chaque jour mais en lui coupant les subsides d’ un coup sec on accélérerait sa faillite .
    De même en supprimant les avantages sociaux / fiscaux aux immigrés et en les brimant , on accélérerait leur départ en supprimant les causes du parasitisme .

    Répondre
  15. BRENUS

    12/04/2016

    Oui, oui. Faisons tout pour protéger Hollande. Même si beaucoup de ses décisions nous ennuient, il creuse un peu plus tous les jours la tombe du gauchisme. Et ça, c’est bon. Rappelez vous, en maths : – + – = + . Ou les ennemis des mes ennemis sont mes amis.

    Répondre
  16. quinctius cincinnatus

    11/04/2016

    ce qui est  » in  » présentement ce sont … les  » primaires  » comme si cela remplaçait  » démocratiquement  » un projet et une volonté , comme si cela remplaçait le courage politique ! … et dire que nous sommes obligés(e)s de passer par là pour éviter un …. Juppé ou un Sarkozy baroinisé !

    Répondre
  17. 11/04/2016

    «À condition évidemment que l’apnée ne soit pas trop longue…»
    Trop drôle ! Vraiment trop… DRÔLE !………

    Répondre
  18. quinctius cincinnatus

    11/04/2016

    la question demeure :

     » qui sera élu … par défaut  » ?

    Répondre
  19. marchaterre

    11/04/2016

    Toute apnée trop prolongée est fatale!!!

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      12/04/2016

      @marchaterre
      voila un avatar qui m’inspire et convient à notre article. Il donne l’occasion d’emprunter la 3ème dimension en nous donnant des ailes quand Zozo 1er avance sous l’orage à l’abri de son parapluie. On ne manque pas d’air à l’Elysée surtout quand il est emprunté à ses ouailles pour les en priver jusqu’en 2017, à moins que….
      Pour l’instant tout part à vau-l’eau. Dans le sens de « péricliter » approprié jusqu’au latin médiéval, nous débouchons sur le verbe « Périller » (périr en mer au XVII ème siècle). La périclitation est à prendre dans un sens général alors que la « périclitorisation »est à lécher dans un sens plus ciblé (poil au nez!). Je disais donc qu’avec un président sur le départ, tout ne s’était pas enfui mais continue:
       » de partir à vau-l’eau en ville,
      file en quenouille,
      se barre en couilles »…
      comme l’a dit notre bon La Fontaine, dont le verbe fleuri ne s’est jamais fané….(re) poil au nez !
      Bistouille a bu un coup certes mais comment se calmer.
      – « Tavernier ! remplissez nos hanaps de ce vin de Suresnes. A la vôtre marchaterre et à celle de tous ceux qui peinent…. »

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12/04/2016

        ce ne peut être le vin ( aigre ) de Suresnes qui vous ait donné tant de verve rabelaisienne ! … pour une fois que le rire est bien  » pansé  » dans les  » 4V²  » !

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)