« Il ne faut pas toucher aux (icônes), la dorure en reste sur les mains »*

Posté le mars 07, 2013, 6:37
3 mins

C’est fou comme les hommes politiques adorent les icônes. Soit ils les fabriquent, soit ils adulent celles que les médias leur fournissent. Font-ils preuve d’un esprit critique, analysent-ils les faits, souscrivent-ils aux contrevérités, aux approximations ? Evidemment non, puisque leur seul but est de s’inscrire dans des opérations de communication, persuadés qu’ils sont qu’en fabricant des idoles, ils en recevront l’onction.

Match nul, Sarkozy, Hollande : après Ingrid Betancourt et Florence Cassez, la dernière icône offerte à l’adoration des Français est Stéphane Hessel. Fi de la vérification de leur biographie. Fi de l’analyse de leur comportement… et ça marche ! Les Français aiment tellement les idoles que le Canard Enchaîné affirmait que la ville de Paris avait, en 1944, doublé sa population en trois mois du discours du maréchal Pétain à celui du général De Gaulle. Restait ensuite à briser les idoles.

Aveuglement ? Mais n’est-ce pas le but recherché des opérations de communication ? Le personnage d’Hessel n’est qu’une « construction médiatique ». Ne reconnaît-il pas : « Quand on dit que je suis co-rédacteur de la Déclaration des droits de l’homme, c’est très exagéré… J’étais assis (sic) à coté de gens très importants comme René Cassin et Eléanor Roosevelt » ?

Et, la dorure reste définitivement sur les mains, en lisant son interview au Frankfurter Allgemeine Zeitung le 20 janvier 2011:

« Aujourd’hui nous pouvons constater ceci : la souplesse de la politique d’occupation allemande permettait, à la fin de la guerre encore, une politique culturelle d’ouverture. Il était permis à Paris de jouer des pièces de Jean-Paul Sartre ou d’écouter Juliette Gréco. Si je peux oser une comparaison audacieuse sur un sujet qui me touche, j’affirme ceci : l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art… »

Certains le destinent au Panthéon !

* In Madame Bovary. Gustave Flaubert

17 réponses à l'article : « Il ne faut pas toucher aux (icônes), la dorure en reste sur les mains »*

  1. 15 mars 2013

    De mortuis nihil nissi bene dit le dicton latin. C’était un pigmée de la pensée (unique), il fallait le combattre quand il était en vie.
    Un extrait d’un article,
    http://zissus.blogspot.fr/2011/03/les-vieillards-se-rebiffent.html
    que j’écrivait il y a 3 ans :

    “Et j’arrive, enfin, au TROISIÈME HOMME, à l’autre vieillard en manque de publicité, Stéphane Hessel, lui-même. Que fait-il dans cette galère lui qui, au contraire des deux précédents a eu au moins un passé digne : résistant (de la première heure, contrairement à son éphémère ami, François Mitterrand qui a couru au secours de la victoire de chaque camps : d’abord militant vichyste actif et percutant et plus tard, résistant de dernière heure.) Eh bien, c’est la même situation, on l’avait oublié et ce fut insupportable, même à 93 ans. Bien sur, il donnait depuis plusieurs années des signes de désespérance médiatique ; toujours dans la même lignée, l’« humanisme » dégoulinant mais sélectif : les sans-papiers, comme si les millions des français ou immigrants légaux dans la misère, n’avaient le droit à la moindre gratitude !
    Il est à coté des « grandes figures » du n’importe quoi qui sont le duo José Bové et Daniel Cohn Bendit avec qui il manifeste, il proteste ; et il retourna sa veste aussi, dans sa vie. (gaulliste-antigaulliste, socialiste-antisocialiste, mitterrandiste-rocardiste…)
    Comme d’habitude, ca ne suffit pas, il faut toujours faire plus pour qu’on parle de soi, faire tout à n’importe quel prix ! Il a trouvé le bon filon : l’INDIGNATION ! Cet opuscule lui a crée la gloire, éphémère surement, mais à 93 ans, que demander de plus ?
    Lire son cogito, en dehors de la vivacité avec laquelle il enfonce des portes largement ouvertes, que trouvons-nous ? Une obsession ! Une seule raison d’indignation dans le monde ! C’est Israël, état qu’il faut boycotter (pourquoi pas supprimer de la carte ? Il trouvera l’appui d’Ahmadinejad !) Il dénonce la situation de Gaza, qu’il visite, en « oubliant » que la frontière avec Egypte est aussi fermée (pour un ex-diplomate c’est fort du café !) Il oublie aussi la cause du blocus par Israël et Égypte : la main mise du Hamas, organisation dénoncé comme terroriste par la communauté internationale. Pour le grand Hessel, le Hamas qu’il fréquente assidument, c’est une réunion d’âmes caritatives et pas une filiale des Frères Musulmans t qui prévoit dans sa charte l’élimination d’Israël et des juifs du territoire. Peut être sont-ils ses propres vœux, pour essayer d’oublier sa honte : ses vagues origines juives qui le hantent toujours et toujours ?
    Lisant son opuscule, partout ailleurs dans le monde c’est le Nirvana! Les massacres des chrétiens, les attentats meurtriers (souvent des femmes et des enfants) les tyrannies dans la majorité des pays, la corruption massive dans les pays du tiers monde, l’occupation des pays étrangers, les actes antirépublicains en France tout ca, connait pas ! Pas un mot sur la situation des pays arabes dont aucun ne connait encore la démocratie, mais haro sur Israël qui, malgré tous ses défauts est une démocratie, pour l’instant, seule dans la région. Pas un mot sur l’ignorance de la plus élémentaire notion de droits de l’homme dans des centaines de pays, par Hessel le « droit d’hommiste » patenté et certifié par le gratin germanopratin. ! Passez, il y a rien à voir !
    Pour le reste, des inepties ne manquent pas ; je relève plusieurs, concentrées dans une seule phrase «les camps de réfugiés palestiniens, dès 1948… où plus de trois millions de palestiniens chassés de leurs terres par Israël… » Pauvre vieux, il mélange tout : en 1948 il n’y avait QUE des palestiniens : 600000 juifs, qui deviendrons ensuite des israéliens et 1,2 millions d’arabes dont une partie resterons en place devenant aussi israéliens. Même les multipliant comme Jésus les petits pains, on n’arrive pas à 3 millions de « chassés » Et, si certains ont fui de peur, une majorité ont été sommés par les dirigeants arabes, menacés de devenir traitres et en leur promettant un retour rapide ! Tout ca, Hessel, en bon diplo du Quai d’Orsay, connait pas, il est comme le nouveau né. Ignorance, sénilité ? Plutôt mauvaise foi.
    Quant aux contradictions, je relève une, de taille : page 18, il approuve la violence, page suivante il prône la non-violence…C’est au choix, comme dans la foire annuelle.
    En tout cas, il a réussi son pari, tout le monde en parle (il y a qu’Ardisson qui ne l’ait pas invité) même moi je passe mon temps à lui faire de la pub.”
    Sorel ZISSU

    Répondre
  2. BRENUS

    14 mars 2013

    @quinctius

    “Un honnête homme” prêt à nous faire submerger par les hordes immigrées? Ce n’est pas tout a fait ma conception de l’honnêteté. De plus son indignation, elle propose quoi exactement. Même moi, à la culture et à l’analyse limitées peut bramer sur la place publique si l’occasion m’en ait donnée. Je commencerais par les formules bateau, genre : la guerre c’est mauvais, le faschisme j’aime pas et ceux qui le pratique sont tous des salauds. Mais ne parlez jamais des atrocités staliniennes, ce n’était que du “globalement positif, dixit Marchais”. Du vent quoi.

    Répondre
    • quyinctius cincinnatus

      14 mars 2013

      le fascisme c’est tout autre chose que ce qu’on en dit y compris Hessel … mais ceci est une autre …Histoire
      Hessel pouvait être utile pourquoi ne pas l’avoir utilisé tel était mon propos … machiavélique
      il ne faut pas laisser aux gens de la fausse droite et de la vraie-fausse gauche le monopole de la … manipulation

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    12 mars 2013

    à la Libération il réussit en bon rang ( 4 ième ) le Concours du Quai d’Orsay ( on renouvelait alors les ” cadres ” comme le fait Fabius actuellement ) ; il finit sa carrière avec le rang d’ambassadeur je crois savoir… ce qui lui permit de mener une vie entièrement consacrée à la Réflexion et à la Philosophie Politique … mais même pour cela ce n’était pas le pire de tous les ” gauchistes ” … depuis nous avons eu mieux et qui n’étaient pas eux des ” gauchistes ” à l’allure négligée , mais d’ élégants maitres à penser de Notre Gauche Caviar , cela est incontestable

    Répondre
  4. Druant Philippe

    12 mars 2013

    @Quictius:

    j’ adore m’ acharner sur les gauchistes , ces malfaisants, et “Aisselle” en était un de première .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 mars 2013

      ne s’acharner que sur ceux qui en valent la peine … ne perdez pas votre énergie inutilement … voyez mon commentaire … un tireur d’élite est celui qui met dans le mille d’un seul coup , pas celui qui rafale

      Répondre
  5. Druant Philippe

    11 mars 2013

    Je repose la question : est-il avéré que ce Hessel Stéphane , gauchiste grand protecteur d’ immigrés , était un résistant ?
    A-t-on des preuves de son activité de résistant ?
    A moins qu’ il ne s’agisse d’ un résistant de la dernière heure
    Il ne m’ inspire aucun res^pect que du contraire ! .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 mars 2013

      ne lui cherchez pas une querelle … d’Allemands
      … il le fut dès 1942

      Répondre
  6. BRENUS

    10 mars 2013

    A sa manière, ce type était un faux derche. Mais comme il est mort, après avoir bien distillé ses rêveries, paix à ses cendres. Après, que l’on cesse de nous gaver avec ses pensées. IL a été en camp de concentration? Combien d’autres l’ont été qui ne nous font pas ch..r pour autant.

    Répondre
  7. lavandin

    9 mars 2013

    il aurait pu , pourtant , etre trainé devant les tribunaux pour avoit tenu les memes propos que JM LE PEN à propos de l’occupation allemande en France…….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10 mars 2013

      c’est bien d’avoir relevé cela … et c’est ce qui rend le personnage antipathique à certains comme son … voyage à Gaza après l’opération ” plomb durcis ” … un petit Dresde

      Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    9 mars 2013

    Lurel *** est … Hardi !

    ” Chavez c’est De Gaulle plus … Léon Blum ”

    *** Victorin de son petit nom et qui avait été pressenti par … Nicolas Sarkozy pour devenir ministre de … ? ? ?

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    9 mars 2013

    une fois mortes , les ” icônes ” peuvent être recyclées en … momies …
    voyez Hugo Chavez ” empaillé ” comme un … Lénine

    ce qui n’a pas plu à …D.L.R. ( debout la république ) qui a mis son veto à la publication d’un tel blasphème

    Répondre
  10. Druant Philippe

    8 mars 2013

    correction : “un si grrrrrrand résistant “

    Répondre
  11. Druant Philippe

    8 mars 2013

    M. Hessel était-il le si grrrrrrrand résistant que les merdias
    encensent à présent ?
    Le gaillard , paix à son âme, était viscéralement immigrationniste , droitdelhommiste et vivreensembliste ad nauseam , voilà de quoi le rendre détestable à mes yeux .

    Répondre
  12. Michel

    8 mars 2013

    Le Panthéon, église Sainte-Geneviève construite sous Louis XV et finalement captée par la République, crie au visage de tous : “aux grands hommes la Patrie reconnaissante”. Monsieur Hessel n’est pas un grand homme, même si ce qualificatif me déplaît, et ses déclarations démontrent, s’il en était besoin, qu’il n’a pas participé à l’histoire de la France.
    Une fois de plus, la manipulation prend aussi bien qu’une mayonnaise, même si dans ce cas les oeufs ne sont pas frais.

    Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    7 mars 2013

    ce qui m’a toujours plu chez Hessel c’etait sa ( peut être fausse ) modestie et surtout ce regard lucide qu’il jetait sur les faits , leur réalité en quelque sorte , mettant entre parenthèses ses origines y compris idéologiques
    bien entendu tout le monde ” bien pensant ” ( selon les critères actuels s’entend ) cherche à faire de lui l’icône de notre temps … mais cela justement n’a qu’un temps … restera le souvenir d’un homme honnête avec sa conscience ce qui par les temps qui courent est en soi même déjà un exploit

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)