Immigration choisie et immigration subie

Immigration choisie et immigration subie

Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il mis sous le coude le rapport édifiant de Richard Castera, Inspecteur Général de l’Administration, sur une mission d’évaluation des « capacités d’accueil de la France et de ses besoins », réalisée de septembre 2005 à février 2006 ?

Ce rapport remis récemment au ministre de l’Intérieur concluait entre autres que « les immigrés choisis ne se substitueront pas aux immigrés subis, ils s’y ajouteront ».

Le rapporteur précise, en outre, que « la France n’a plus, dans l’état actuel de son économie, les moyens d’accueillir des immigrants. Elle risque donc de créer une vague supplémentaire d’entrée d’immigrés qui ne seront, bien entendu, pas à l’abri du chômage endémique du pays. Si elle ne réduit pas de manière drastique l’entrée de son territoire pendant plusieurs années, la France s’exposerait à de nouvelles explosions comme celle de novembre 2005 dans les banlieues ».
Chaque année, le flux migratoire, en constante augmentation, est de plus de 160 000 personnes (chiffre quasi officiel pour 2004 qui ne prend pas en compte un nombre sans doute équivalent de clandestins).

Cet afflux cause de graves problèmes dans le domaine du logement, de l’emploi, de l’éducation…
Chaque année, plus de 100 000 étrangers se présentent sur un marché du travail déjà très encombré de chômeurs où les postes pas ou peu qualifiés sont rares, avant-gardes de familles entières qui débarquent en France en foules compactes au nom du regroupement familial.

Le secteur privé, le seul accessible à ces populations, ne crée pas suffisamment d’emplois pour satisfaire les demandes : il n’y en eut que 86 000 en 2004. Le rapporteur conclut logiquement que « les capacités d’accueil des populations immigrées sont donc totalement saturées, et les premières victimes de cette réalité en sont les étrangers eux-mêmes ».
Cette constatation est confirmée par le taux de chômage de cette catégorie qui est de 17,6 %, alors que la moyenne française est de seulement 9,7 % : soit près de deux fois moins !

En contredisant l’opinion habituelle sur l’importance du vieillissement de la population française et sur le départ à la retraite des enfants du baby-boom nés après la Libération, nous obligeant à recourir à une entrée massive d’immigrés, Richard Castera explique que : « Le chômage et le sous-emploi ainsi que la faiblesse du taux d’activité de certaines catégories de personnes (seniors, femmes, jeunes) offrent des gisements considérables de main-d’œuvre française. Des politiques actives d’emploi et de formation professionnelle peuvent permettre d’ajuster l’offre à la demande si des besoins sectoriels ou spécialisés se font sentir. Si des emplois sont à pourvoir, la priorité doit être impérativement accordée à la réduction du chômage en France, et notamment celui des immigrés déjà présents sur le territoire ».

Il est curieux de noter que ce rapport accablant pour les perspectives envisagées par le ministre de l’Intérieur pour une « immigration choisie » est antérieur à sa prise de position. On comprend aisément pourquoi il a préféré l’enterrer !
Ce n’est pas tout : le Premier ministre envisage de porter le problème au niveau européen. Au cours d’une réunion préparatoire, le 13 mars dernier, du Comité Interministériel mensuel sur l’Europe, il a décidé le « principe d’une ouverture progressive » des frontières qui commencera dans « les métiers où il y a besoin de main-d’œuvre ».
Le problème est considérable pour l’avenir de la France, compte tenu du fait qu’une large majorité des immigrés, choisis ou non, viennent de pays de culture et de religions musulmanes, qui n’ont aucune envie de rentrer dans leurs pays d’origine (ni eux, ni toutes leurs nombreuses familles) pour participer au développement de leurs pays respectifs, à l’issue de leur formation ou à l’expiration de leur hypothétique contrat de travail.
Quelles ruines allons-nous laisser à nos successeurs ?

Partager cette publication

(15) Commentaires

  • Pierre Répondre

    IMMIGRATION : LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX DE NICOLAS SARKOZY Comment peut-on se dire de droite et réclamer le droit de vote pour les immigrés ? C’est pourtant cet incroyable paradoxe qu’a tenté Nicolas Sarkozy. Ce dernier emploie volontiers un langage pugnace, en disant qu’il faut “nettoyer les cités au Kärcher” et pratiquer la “tolérance zéro” envers les “racailles”. Ce ne sont, hélas, que des mots. Le double langage de Sarkozy D’une part, sa politique est, en réalité, inefficace et laxiste : depuis près de quatre ans qu’il est chargé de l’immigration comme ministre de l’Intérieur, la situation n’a jamais été aussi mauvaise dans les banlieues, comme l’ont démontré les émeutes ethniques d’octobrenovembre 2005. D’autre part, quand il s’exprime dans un journal de gauche, Sarkozy n’hésite pas à faire une profession de foi immigrationniste, comme dans Libération, le 23 décembre 2005 [voir le n° 80 de La Voix des Français]. Sur la question de l’immigration, Sarkozy tient en permanence un double langage. Quelle est la vérité du personnage ? Si l’on en juge, objectivement, d’après les décisions qu’il a prises et les propositions qu’il a faites, force est de reconnaître qu’il est plus à gauche que la gauche, dans ce domaine. Pour que chacun puisse en juger par lui-même, nous récapitulons ici ce que l’on peut appeler “les sept péchés capitaux de Sarkozy sur l’immigration” 1. Relance de l’immigration L’immigration était officiellement arrêtée depuis 1974. Les gouvernements de gauche n’étaient eux-mêmes jamais revenus sur ce principe, qui connaissait, hélas, bien des exceptions. Cependant, arrivé au ministère de l’Intérieur en juin 2002, Sarkozy s’est empressé de proclamer que la France avait besoin d’immigration, en condamnant la politique de l’“immigration zéro”. Puis il a proposé des “quotas” d’immigrés. Et quand il parle, aujourd’hui, d’une “immigration choisie”, il faut comprendre qu’il a choisi d’accepter toujours plus d’immigration ! 2. Faiblesse à l’égard de l’immigration illégale Trouvant que le gouvernement socialiste de Lionel Jospin avait été trop sévère à l’égard des immigrés illégaux, qu’il appelle des “sans-papiers”, il a multiplié, en 2002, les circulaires aux préfets pour leur demander d’être toujours plus complaisants. En particulier, pour fermer Sangatte, il a accordé un titre de séjour en France à tous les immigrés illégaux de ce centre qui ne réussissaient pas à entrer en Angleterre ! Plus récemment, il a pris “la décision lourde (sic) d’arrêter les expulsions [des immigrés illégaux] durant l’année scolaire” pour les enfants qui vont à l’école, et pour leurs parents. 3. Aide à l’islamisation de la France Il a favorisé l’installation de l’islam en France et son institutionnalisation, en créant un “conseil français du culte musulman”, et il a officiellement reconnu, à cette occasion, une organisation proche des “Frères musulmans”, l’U.O.I.F.. 4. Hostilité au droit du sang Le droit du sang, ou principe de filiation, le révulse : ignorant que c’est la base du droit de la nationalité en vigueur dans notre pays depuis deux siècles, il suggère que c’est un principe raciste et se dit, en revanche, “très attaché à la notion de droit du sol”. Or, le droit du sang (jus sanguinis) figure actuellement à l’article 18 du code civil : “Est Français l’enfant, légitime ou naturel, dont l’un des parents au moins est Français” (in chapitre II – “De la nationalité française d’origine” – Section I – Des Français par filiation” ; cf. l’article 10 du code civil de 1804, disposition en vigueur le 18 mars 1803 : “Tout enfant né d’un Français en pays étranger, est Français.”). A ceux qui s’étonneraient qu’un ministre de l’Intérieur puisse ignorer le b.a.-ba du droit de la nationalité, nous conseillerions de se procurer un enregistrement de l’émission “Cent minutes pour convaincre”, sur France 2, le 9 décembre 2002. 5. Abrogation de la prétendue “double peine” Il a empêché l’expulsion hors de France des criminels et délinquants étrangers à l’issue de leur peine de prison en faisant voter une loi qui leur attribue un droit de séjour perpétuel en France, sous prétexte de leur épargner une prétendue “double peine”. Il a ainsi satisfait une revendication de l’extrême gauche (relayée, au sein de la majorité, par le maire-député UMP de Versailles, Etienne Pinte). 6. Droit de vote des immigrés Sarkozy s’était prononcé, dès 2001, pour le droit de vote des immigrés, dans son livre Libre. Il a récidivé en 2005, dans une déclaration, trop vite oubliée, qui a suscité, sur le moment, une émotion légitime, à droite. 7. Discrimination “positive” Sarkozy s’est prononcé pour la discrimination antinationale en faveur des immigrés, qu’il qualifie de “positive”. Il s’agit de donner aux immigrés des droits et des avantages particuliers, dont seraient privés les Français de souche. Cette proposition, d’une extrême gravité, est en totale contradiction avec les fondements de la République, puisqu’elle viole le principe d’égalité qui figure à l’article 1er de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789. Conclusion On peut porter un jugement différent du nôtre sur ces “sept péchés capitaux de Nicolas Sarkozy”, on peut même y voir “sept vertus cardinales”, si l’on a de la France une vision opposée à la nôtre, mais les faits sont là. Ils ne sont ni contestables ni contestés. Sarkozy utilise des “mots-paravents” (comme “racailles” et “Kärcher”) pour abuser les électeurs de droite, mais ce qu’il fait, comme simple ministre, ou, pis encore, ce qu’il a l’intention de faire, en tant que candidat à la magistrature suprême, est parfaitement incompatible avec l’unité de la nation et les principes de la République. Il est difficile d’imaginer un écart plus grand entre ce que Sarkozy prétend être, quand il s’adresse aux électeurs de droite, et ce qu’il est, en réalité, dans son action politique. Il faut donc se rendre à l’évidence : Sarkozy est un imposteur. Sarkozy l’imposteur devrait méditer cette réflexion d’Abraham Lincoln : “On ne peut pas mentir à tout le monde tout le temps.” Dossier réalisé par François d’Orgeville et la rédaction de La Voix des Français

    04/04/2006 à 19 h 56 min
  • Josh Répondre

    Pierre, La France en tant que territoire est de toute facon amenee a disparaitre puisque nous sommes en Europe maintenant. La France n’existera dans l’avenir que par ce qu’elle produit, vend, apporte de culture et de langue francaise. Aux Francais a se demener pour gagner la bataille de l’influence dans le monde. La France devient petit a petit une histoire, un musee. L’Islam de France en fera partie. Sa presence n’est juste qu’un detail de son histoire actuelle. Sarkozy est le seul -a mon avis- capable de diluer l’islam… Pierre, qui selon toi sera a l’arrivee ? Amities

    04/04/2006 à 17 h 34 min
  • Pierre Répondre

    Josh, Sarkosy prepare la disparition de la France (preference etrangere et musulmane, non-expulsion des delinquants etrangers, vote des etrangers aux elections francaises, regularisation des illegaux a tour de bras, immigration choisie qui s’ajoute a l’immigration subie (> 500 000 par an), Il a fait de l’islam une religion d’etat (cela en totale violation de nos valeurs, de notre culture et histoire; cette religion est totalement intolerante) dans la lignee des Chirac-Mitterrand, cela se passe de commentaires! Mais rassure toi, Josh, meme si l’etablissement et les grands medias font le forcing pour le candidat du system UMP-PS (UMPS), il ne sera pas a l’arrivee. Amities

    04/04/2006 à 16 h 15 min
  • josh Répondre

    Sarkozy doit ratisser large jusque dans la gauche rouge s’il veut gagner les Presidentielles de 2007. N’oubliez pas qu’il s’adresse a des Francais drogues de socialisme qui cherchent leur dealer pour en sniffer encore et encore jusqu’a l’overdose.

    03/04/2006 à 22 h 30 min
  • Jérôme Répondre

    En France, il y a combien? 9% de chomage environ? Comment, avec un tel pourcentage, la France ose encore accépté des immigrés, souvent sans qualification, mais avec pas mal de gamins sous les bras? Les gens geulent après le chomage, le travail se fait rare, c’est de pire en pire pour avoir un emploi stable, mais on continue d’accepter des gens qui viennent tout simplement nous voler NOTRE travail!!!!! Faut le dire tel quel: ils viennent chercher du travail, mais c’est de notre travail qu’il s’agit!!!!!!!! Quand on se fera prendre notre travail par l’un d’eux, on pourra faire quoi? Grève? De même, faut attraper le mal à la racine: en Afrique, la où le chomage atteind les 70% facilement, les gens continuent de faire des dizaines de gosses, en sachant qu’ils n’ont pas de quoi se nourir eux-même, que leur enfance sera malheureuse, qu’ils n’auront pas d’avenir, bref c’est un crime de mettre au monde un enfant dans ces conditions! Et c’est mal autant pour leur pays que pour le notre! Aujoud’hui, il ne faut plus hésiter à s’exprimer, surtout quand il s’agit de travail!

    03/04/2006 à 18 h 46 min
  • Pierre Répondre

    Sarkosy, l’immigrationiste islamiste est bien le digne successeur de Chirac! Au moins en espagne il y a des journaux comme La Razon qui disent la verite sur la folle politique de l’immigration et sur le danger islamiste. Ca change des feuilles de choux que sont Le Figaro, Le Monde, etc. Amities

    03/04/2006 à 10 h 36 min
  • Douce France Répondre

    Sarkozy on a en marre de ton double discours!! bas les masques, Tu accèdes aux exigences et revendications de la gauche immigrationniste en nous prenant pour des poires. ça a comencé par l’interdiction de spublications d’état civil (trop de nom exotiques ) et vive la Fwance champion e d’Europe de la natalité!! Double peine au panier, préference etrangère, discrimination positive, droit de vote des immigrés, construction de mosquées avec notre argent.. Tout pour l’islamisation française! Un jour l’histoire te jugera, petit Robespierre.

    02/04/2006 à 18 h 52 min
  • sas Répondre

    Bien vu eiff, complète avec l’oeuvre satanique des « loges »…qui ont sucé le pays et cacèrisé nos institution…maintenant c’et au niveau européen que cela ce passe… FR3 20h00 du 29 mars, une délégation est en italie , visite au PPE (parti humaniste,de droite et centre droite européen)…sarkôzy de naguy becsa ,soigne ses réseau: dixit Mr le député LAMASSOURE….qui a le mérite de nous expliquer que seul les réseaux président aux relations européenes ???…nouveau président du PPE: l’enclume initiée , ex ministre de l’outre mer, BARNIER…..viré comme une merde par la porte: retour par la fenêtre…lui qui est mis en examen depuis des lustres sans instruction sérieuse dans l’affaire de la population d’ALBERVILLE à la dioxine…. Si il y en a encore dans la salle, qui ne comprennent pas , c’est à désespérer… sas qui appelle un chien…

    01/04/2006 à 13 h 12 min
  • EIFF Répondre

    95% des immigrés qui rentrent en France n ont pas de contrat de travail et ne sont donc pas une immigration de travail et sont à la charge de la communauté nationale, ajouté à cela plusieurs centaines de milliers d illegaux dont à peine 10% sont reconduits à la frontière et qui bien souvent jouissent des mêmes avantages accordés aux immigrés légaux ou aux francais en difficulté, tout cela nous coùte trés trés cher à tous les niveaux, sans compter la récupération politique de ces populations par les associations subventionnées et les marathoniens de l islamisation. Le programme UMP pour 2007 est le prolongement et l aboutissement ultime du désastre de la chiraquie, discrimination positive, communautarisme, matraquage de la France qui bosse et qui reste debout. La rupture de la France d après et le concept d immigration choisie avancés fièrement par Sarkozy sont des leurres pour fragmenter encore un peu plus la société francaise et pour préparer le grand projet de l UE d éclatement des Etats-Nations en régions balkanisées. L immigration choisie c est simplement une nouvelle immigration ajoutée pour nous faire avaler de probables vagues de régularisation massive et pour éviter d investir dans la formation des 15% chomeurs et d inactifs et pour éviter de redresser le niveau scolaire et l encouragement à l excellence dont sont privés les jeunes, faute de pédagogie, faute de courage, faute de volonté politique. La fausse droite,comme la gauche glauque, ne sont pas du tout à la hauteur de la mission et des defis qui sont offerts à la France. Dans le bordel général où nous ont mené ces énarques incapables et làches, il n y a que deux perspectives d avenir pour la France : une coalition des droites autour d un programme musclé ou le retour de la monarchie, sinon ce sera au choix la guerre civile à la libanaise, l éffondrement économique total, le retour de la dictature du prolétariat style Cuba.

    31/03/2006 à 21 h 54 min
  • Jean-Claude Lahitte Répondre

    En guise de « post-scriptum ». Comme pour déjouer le projet sarkozien d’ « importer  » des cerveaux, un livre « Comment émigrer en France en vingt leçons » (Luc Bassong, éd. Max Milo) explique notamment comment rechercher de faux diplômes « parce que Nicolas Sarkozy veut recruter des cerveaux. ». Ne nous trompons pas les mafias, pas seulement africaines, sont là pour exploiter la misère de ceux qui veulent absolument venir en France (patrie des gens qui ont exploités pendant des siècles leurs parents, pourtant) en jouant les « passeurs » à des tarifs exhorbitants. Tout comme d’autres, sur le terriroire français, vendent des kits à des gens qui n’ont jamais travaillé pour leur permettre de toucher les Assedics, etc. etc. On ne sortira pas de ce cercle infernal sans avoir le courage de prendre le dossier avec fermeté, comme avec humanité. Car les malheureux qui échouent sur notre territoire sans papiers sont condamnés à y rester sous peine d’être considérés comme des pestiférés s’ils rentrent avec leur misère au pays. Cordialement, Jean-Claude Lahitte PS à Florent, tout à fait d’accord avec vous : à l’époque du « referendum » j’avais, sur divers forum, dit de Sarko qu’il était le Chirac d’il y a un quart de siècle. A telle enseigne que, me souvenant de l’Appel de Cochin (je le tiens à votre disposition) qui n’avait pas pris une ride par rapport à l’Europe bureaucratique que l’on nous a concoctée, j’avais suggéré à « Petit Nicolas », sur un forum de l’UMP de reprendre cet appel à son compte en prenant la tête du « non ». J’attends encore sa réponse ! J’avais aussi écrit un papier, publié, intitulé « Tous cocus » au lendemain du 29 mai, les « Ouistes » comme les « Nonnistes ». Ce que sont tous les gens qui ont fait confiance à Chirac et ce que seront tous ceux qui feront confiance à celui qui brigue sa place … Ce que sont bien évidemment tous les électeurs des partis gouvernementaux.

    30/03/2006 à 22 h 40 min
  • kikinos Répondre

    Le rapport de Richard Castera. Quelle primeur. Le Pen le dit depuis au moins vingt ans. Si Sarko le rejette, c’est qu’il est un mini Chiraq comme le dit Florent. Quel joyeux choix s’ouvre aux Français en 2007; entre la peste et le choléra !

    30/03/2006 à 16 h 44 min
  • Florent Répondre

    Ils sont quand même difficiles à comprendre ces articles d’importation, faut dire que s’ils ne sont pas obligés de parler en français. En tous cas, ça me fait bien marrer d’entendre qu’on peut trouver de la main-d’oeuvre qualifiée au Maghreb. Pour le crime organisé sans doute (raketteur, un métier d’avenir), mais pour le reste.

    30/03/2006 à 16 h 34 min
  • hamidj abdelghani Répondre

    bonjour; j’ai l’honneur de faire part de mon opignion et c’est vraiment un grand pat pour la france on choisisant la main d’oeuvre qualifier ou celle qu’elle a besoin vraiment mais ce que je veut annoncer la c’est que elle peut les trouver dans tous les pays du monde même en maghreb et en afrique mais sa reste a prendre des disqualification par diplôme et autre. merci de m’avoir laisser cette chance d’exprimer ce que j’ai a dire. enfin, je reste respecteusement fidèle a avoir de vous infos merci encore une foi.

    30/03/2006 à 0 h 59 min
  • Florent Répondre

    Dire que Sarko avait encore il y a peu le culot de se prétendre anticonformiste. En fait, c’est un Chirac bis et basta! La meilleure chose à faire serait de fermer l’immigration en provenance de certains pays ciblés: Maghreb, Afrique noire, et intègrer au forceps ceux qui sont déjà présent en les obligeant à adopter notre mode de vie et à respecter leur pays d’accueil. Avec expulsion définitive à la clé pour les contrevenants. Voila qui va faire hurler Jaures, le roi des bien pensants. Tant mieux!

    29/03/2006 à 13 h 37 min
  • SAS Répondre

    Le peuple de france ne répond plus aux aspirations; de son élite « déviante et initiée » qui le gouverne princièrement (bombé de privilèges honteux inversement proportionnels à la pécarité et nouveau servage proposé au petit peuple…ex:CPE); qu’il en soit ainsi … nous « allons » le substituer »… lE REMPLACEMENT DES FRANCAIS , couillons,peu instruits,gueulards et faignasses….. est en marche. Dormez bonnes gens, le marchand de sable est passé… sas

    29/03/2006 à 12 h 56 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: