Initiative Ecopop en Suisse : un excellent concept, une origine controversée

Posté le 14 novembre , 2014, 2:26
4 mins

photoL’initiative suisse baptisée « Ecopop » est extrêmement intéressante pour nous, français. En quoi consiste cette initiative Suisse ? Il s’agit tout simplement de proposer à la votation, le 30 novembre prochain, une réduction drastique des flux migratoires. Ecopop propose une immigration nette annuelle ne dépassant pas 0,2% de la population permanente en Suisse. Il s’agit, aussi, de mettre un terme à « la machine à détruire, à surconsommer et à bétonner » afin qu’elle ne continue pas « à plein régime ». Par là, deux thèmes fondamentaux sont abordés ; l’immigration et l’environnement.

– D’une part parce que nous nous considérons comme bien plus affectés par les remous de l’immigration massive qu’en Suisse (à tel point qu’on utilise désormais le concept de « grand remplacement ») ;

– d’autre part parce que ce concept fait référence à l’expression « écologie humaine » (qui est de S.S Jean-Paul II), qui est devenue un slogan et un mouvement à part entière à la suite des grandes manifestations contre la loi Taubira, qui a institué le Mariage pour tous.

Je sais que cette initiative fait débat. Et même plus que débat. Un journaliste, sur le site de réinformation Les Observateurs, a pu affirmer qu’en 30 ans de suivit de la vie politique, il « n’a jamais vu un tel déchainement de la part du pouvoir contre une intitiave ». L’ensemble de la classe dominante, en Suisse, se mobilise comme jamais. L’ensemble des partis politiques, des journaux, des radios, des chambres étatiques, le patronat, les syndicats et les associations soit disant humanitaires font front commun. Rien que cela pourrait nous la rendre sympathique.

Reste que Jeanne Smits m’a alerté sur ce que cache l’initiative Suisse : une planification étatique de la démographie, en passant donc par la case « culture de mort ». Derrière l’initiative, il y a en effet des écolos adeptes du malthusianisme et de l’avortement de masse. Et, écrit-elle justement, « en faisant du volume de la population suisse une prérogative de l’Etat, l’initiative EcoPop est en elle-même d’essence totalitaire. » Donc, méfiance.

Mais je rebondis quand même sur le concept « ecopopulation », que je trouve géniale, alors même que nous, en France nous dissertons sur le « grand remplacement » (thème du colloque des Identitaires samedi prochain) et sur la « remigration ». Ce mouvement nihiliste que nous, en France, nous appelons « génocide » (Bernard Antony) ou encore « suicide » (Eric Zemmour), se développe justement sur l’immigration de remplacement, ou de substitution, et sur notre propre décadence qui oublie une certaine écologie humaine.

L’idée géniale, selon moi, qu’il y a derrière l’expression « Ecopop », c’est de proposer une « écologie des populations » vise à lutter contre ce double danger. « Eco » vient du grec οἶκοςoîkos (la « maison »). L’éco-logie est donc la science ou la logique de l’habitation. De même que l’économie, (οἰκονομίαoikonomía) désigne la « gestion de la maison ». L’éco-population désigne donc la « maison de la population », à savoir la partrie. Rien de plus écologique et économique, donc, qu’une « écologie des populations ».

On ne saurait résister au double déracinement de l’immigration massive et du basculement de civilisations sans comprendre et exploiter cette référence à la « maison », à l’habitation et au concept fondamental du « chez-soi ». C’est ainsi qu’il faut promouvoir un ré-enracinement (en faisant référence à la grande Simone Weil et à son ouvrage L’enracinement) et à un retour à la patrie comme le lieu ontologique de fondation du politique (Martin Heidegger).

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, directeur d'un pôle de recherche et communiquant politique.

41 Commentaires sur : Initiative Ecopop en Suisse : un excellent concept, une origine controversée

  1. druant philippe

    19 novembre 2014

    @QC :

    je fais confiance à votre flair en la matière !
    Un “rouge” à texture “jodée” probablement .

    Répondre
  2. druant philippe

    19 novembre 2014

    @ jacquouille:

    a). Que des gens croient en dieu et en son supposé fils Jesus ne me dérange pas du tout si cela les aide à vivre ; par contre, j’ abhorre ceux qui portent le “croissez et multipliez” de la Bible , qui nous la jouent humanistes pour farces et attrapes , ainsi que ceux qui tendent la joue droite après été frappé sur la gauche .

    b). Islam irrésistible ? je n’ en sais rien, mais le combat sera dur avant de les neutraliser et n’ est jamais perdu d’ avance
    comme vous le pensez (côté fiotte et pacifique bêlant du catholicisme) .

    c). Lebensraum : l’ espace vital selon Adolf et son théoricien Ratzel consistait à répandre le surplus démographique du Reich dans d’ autres pays : je n’ ai donc rien d’ un “lebensraumien” car je recommande de diminuer la population d’ un pays pour le contenir dans ses frontières et non de pratiquer l’ expansionnisme démographique (encore raté pour votre reductio ad hitlerum) .

    d). Je n’ aime guère Adolf pour cette raison et surtout pour son admiration pour les muzz .

    e). Je ne recommande pas la solution finale (endlosung) pour les peuples mais seulement le maintien d’ une population raisonnable en raison proportionnelle des ressources du pays .

    Calmez- vous, mon vieux , personne sur ce site n’ est choqué par mes propos et votre hystérie feinte est plus que suspecte .
    Ne parlons même pas des insultes à l’ endroit d’ un intervenant de très longue date , Quinctius, aux interventions souvent pertinentes !

    Répondre
    • Jacky Social

      22 novembre 2014

      @Druant et QC: salut les rats de caserne, commandos des parade grounds, nos Bob Denart d’Internet: vous êtes dans le déni. En fait, je découvre ce matin votre littérature. Le FN et le PCF disent aussi que leurs projets n’ont rien à voir avec ceux de leurs prédécesseurs et modèles. Mais le masque tombe souvent tout seul sans qu’ils le veuillent. On le voit avec Mélanchon, avec JMLP et d’autres. Vous avez lâché le terme “espace vital” qui évidemment au début n’a rien avoir avec Hitler. C’est toujours ce qu’on dit. Et puis, quand on passe aux travaux pratiques, ça se termine en Hitler. Restez bien dans le déni. Et surtout continuez vos insultes. Venant de vous, cela m’est égal. Allez, Zieg Heil ! Et bon vent.

      Répondre
  3. druant philippe

    19 novembre 2014

    J’ enfile à présent ma tenue noire avec totenkopf et vais de ce pays faire un heil hitler devant la photo de mon fuhrer bien aimé placée dans mon salon il me manque depuis qu’ il s’ est fait sauter la caisse dans son bunker .
    Une magnifique photo aussi de Mengele en train de stériliser
    avec injection de phenol probablement une grenouille de bénitier à la jacky social .

    Répondre
    • Jacky Social

      19 novembre 2014

      @Druangele: chiche!

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 novembre 2014

      Tout fini par arriver à qui sait réagir ! C’ est maintenant à votre tour d’ être ” torturé ” par le … Dément ! … faites comme moi NE PARTICIPEZ PLUS à ce blog qui mène un train d ‘Enfer … dans l’ abêtissement de ” LaDroite ” … si cela est encore possible !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 novembre 2014

        il est celui qui il y a de cela deux ans soutenait de façon effectivement paranoïaque ( pas ” hystérique ” notez le bien ) les prises de position les plus à gauche de notre ” ami ” le bien nommé @ Jaurès et croire, comme vous semblez le faire, qu’ il est ( un vrai ) ” catho ” est une erreur … on n ‘ a pas besoin d’ avoir un nez de sommelier pour déceler l’ arôme primaire de ce ” rouge ” … un ” ultra-orthodoxe ” … bref les ” 4 V² ” seraient bien inspirées de le renvoyer là où une première fois elles l’ avaient ” enfermé ” à moins que ce ne fût à l’ époque un placement … dit volontaire

        Répondre
  4. druant philippe

    19 novembre 2014

    Ce Jacky social est un crétin de la plus belle eau : à part éructer et insulter , il ne peut avancer le moindre argument !
    Votre démonstration sur l’ avortement est un chef – d’ oeuvre de connerie : je pressentais que vous étiez catho , je ne me suis pas trompé .
    Etre traité de fou par un catho c’est comme être traité d’ idiot par un imbécile , un vrai plaisir d’ esthète !
    On se fout de votre dieu hypothétique qui serait propriétaire de nos vies / corps .
    La lecture de la Bible , ce livre écrit au Moyen Orient relatant d’ abord l’ histoire du peuple d’ Israel puis celle du rabbin Jesus a dû vous laver le cerveau , du moins si vous en possédez un .

    Répondre
    • Jacky Social

      19 novembre 2014

      @druant: et l’eau, c’est pas ça qui manque. Vous pouvez critiquer la Foi chrétienne. Vous ne serez qu’un christianophobe de plus et en France c’est pas ça qui manque. Nous y sommes habitués. Pendant ce temps, l’islam est à la conquête du pays et rien, absolument rien, même pas les tout petits fachos d’opérette à têtes d’avorton, ne pourront les arrêter. Alors pour ce qui est de votre “râlage”, ben oui, vous avez été pris la langue bien pâteuse dans le sac de noeuds: c’est qui qui parle d’espace vital hein? On a déjà entendu ça, c’est dans “Mein Kampf” je crois, non? Aaah, tel est pris qui croyait prendre. Allez, vite, mon Philou, un petit mail aux auteurs des 4 Vérités. Au trot. Ôch-ôch. Mais les auteurs des 4 Vérités seront-ils complices de votre argument malthuso-hitlérien sur “l’espace vital”? Personnellement, j’en doute. Allez ksss-ksss attaque.

      Répondre
  5. druant philippe

    18 novembre 2014

    J’ ai exposé ma méthode plus bas sur le fil des commentaires !
    Que cela mène à un déséquilibre démographique hautement hypothétique , et bien tant pis, advienne que pourra : le but est de décroître au plus vite .
    Si le déséquilibre était à ce point dramatique , il restera toujours assez d’ hommes et de femmes pour procréer : cet acte est plutôt agréable à accomplir et ne nécessite pas une longue formation .

    Répondre
    • Jaures

      18 novembre 2014

      Je vous laisse à vos convictions, cher Philippe et doute qu’un projet si nébuleux et hasardeux trouve jamais la moindre audience.

      Répondre
  6. druant philippe

    18 novembre 2014

    J’ ai entendu sur une radio Francophone 2 ou 3 ans auparavant que le gouvernement japonais souhaitait réduire à terme la population à 45 millions d’ habitants mais peut-être ai – je été victime d’ hallucinations auditives !
    Si c’ est le cas , bravo à ce gouvernement .

    Répondre
    • Jaures

      18 novembre 2014

      Hallucinations probables, en effet:

      “Aujourd’hui les foyers composés de deux parents et d’enfants ne représentent plus que 27,9 % de l’ensemble des foyers, contre 42,1 % en 1980. Pour le gouvernement Abe, de retour aux affaires depuis décembre 2012, il s’agit de remettre la famille au cœur des préoccupations des Japonais. Le Premier ministre rêve de retrouver la dynamique économique des années 1960, époque où la cellule familiale était composée du mari salarié à plein-temps, de la femme au foyer et de deux enfants” (L’Opinion juin 2013)

      Répondre
  7. druant philippe

    18 novembre 2014

    Entièrement d’ accord avec Magne !

    Répondre
  8. druant philippe

    18 novembre 2014

    J’ oubliais , parler de limiter la durée de vie des humains façon Attali , ce fêlé mondialiste, je n’ aurais pas osé une telle affirmation .
    Tout bien soupesé , je préfère de loin ma méthode , rude certes, mais rien à voir avec la vôtre carrément cruelle !

    Répondre
    • Jaures

      18 novembre 2014

      Justement, Philippe, quelle est votre méthode. Ce n’est pas clair.
      Comment pouvez-vous limiter, voire faire régresser la population tout en conservant une pyramide des âges équilibrée ? Comment éviter également, en cas de contrôle des naissances, un déficit de l’un des deux sexe, comme en Chine où il manque 20% de filles ?

      Répondre
  9. druant philippe

    18 novembre 2014

    Jaures,
    votre conception de la démographie est uniquement à visée économique : parler de biodiversité sous le vocable de novlangue technocratique “aménagement du territoire” est terrifiant ; vous ne faites aucun cas de la survie de la biosphère sans laquelle nous ne pourrions .

    Si la natalité se maintenait ou augmentAit , que ferait – on des chômeurs générés par cette natalité : les encourager au suicide car leur vie sera horrible faute de trouver un emploi remplacés qu’ ils sont (seront) par des robots (machines) ?

    Répondre
  10. Magne

    17 novembre 2014

    On pratique l’eugénisme quand il y a necessité . les Inuits le faisaient .
    On a cru longtemps que les lemmings , pour des raisons inconnues , se suicidaient alors que ce sont des prédateurs qui les éliminent , et s’en vont quand il y a moins de lemmings .
    La Chine a , il y a quelques années a préférée réduire son taux de natalité en accordant un enfant par famille .
    Chaque année , il naissait environ 68 000 000 de Chinois , ce qui aurait fait 680 000 000 en quelques années ( 10 ans ) . Le Souverain de l’époque Mao Tsé Toung comptait en sacrifier 300 000 000 pour la conquête de la Sibérie qu’il considérait comme chinoise .

    Mais la Chine manque de terrains agricoles ( environ 6 % de la superficie totale ) et il aurait été impossible de faire manger , à cette époque , autant de gens en Chine .
    La méthode ( un enfant par famille ) est cruelle , mais moins que de penser éliminer les vieillards .
    La Chine est de nos jours une grande puissance économique , et doit être un modèle .

    Mon voisin , qui doit avoir pas loin de cent ans ( 98 , 99 ans ) me disait , il y a quelques temps , du haut de son échelle , alors qu’il taillait ses haies : ” j’avoue que ce n’est plus comme avant ” .

    J’espère le voir toujours là , dans 20 ans .

    Les Iraniens ont le même problème ( 20 millions de personnes à nourrir en plus , en 20 ans ) , mais ils n’ont pas abordé le problème comme la Chine dont on peut admirer le courage .

    Nous ne tuerons ni les enfants , ni les vieillards . La France a toujours eu 30 à 40 millions d’habitants depuis des siècles et à l’époque de Bonaparte , elle était aussi peuplée que les reste de l’Europe en excluant la Russie , et toutes les populations frontalières , sont peu ou prou françaises ( comme certaines villes dont Berlin ) .
    Nous voulons une population de culture française , avec ses racines grecques et judéo – chrétiennes .

    Répondre
    • Jaures

      18 novembre 2014

      Magne, sous Bonaparte, l’espérance de vie était de 30 ans.
      Si vous voulez que la population n’excède pas 30 ou 40 millions et qu’elle soit exclusivement blanche et judéo-chrétienne, il vous faut alors revenir à l’Ancien Régime, supprimer les vaccinations, organiser une guerre meurtrière tous les 20 ou 30 ans,…

      Répondre
    • Jacky Social

      23 novembre 2014

      @Magne: pratiquer l’eugénisme est un crime contre l’Humanité, tout simplement. Je n’ai vu aucune référence à quelques principes moraux dans votre message. Ne soyez jamais vieux ou handicapé (ou riche, si vous êtes en France). Les Inuits, ça c’est de la référence. La culture occidentale est supérieure, c’est un fait. Sinon, le cannibalisme n’est qu’une question de goût culinaire. Si nous ne sommes que des animaux sans âmes, OK très bien. Mais alors on peut tuer sans vergogne. Non? Où est le problème? Tuer tout ce qui nous emmerde, pourquoi pas finalement? Où nous arrêtons-nous? Il est grand temps de rechristianiser la France.
      “Nous voulons une population de culture française , avec ses racines grecques et judéo – chrétiennes”. C’est cela, et avec une race pure et bien blanche (des albinos?). Défendre sa culture, en être fiers et la garder prépondérante dans son pays est une chose que j’encourage, c’est clair. Mais s’enfermer dans ses propres certitudes, non. Ou alors vous ai-je mal compris?

      Répondre
  11. Magne

    17 novembre 2014

    @Jaurès
    “Le Japon devient un pays de vieillards” . Les Japonais comprennent que les richesses de la terre finiront par diminuer ou disparaître un jour ou l’autre , il faudra se contenter de ce que l’on trouve sur place . Ils font preuve de sagesse et veulent passer peut -être de 120 ou 130 millions de personnes à beaucoup moins , tout simplement .Il y aura un moment difficile , mais pas plus . Ils font preuve de courage .

    Vous répétez sans cesse que les immigrés font les travaux difficiles , pour un salaire moindre que ce qu’exigerait un ” Français de souche ” , que tant d’immigrés font progresser le PIB d’un point ou d’un demi – point , mais est-ce ” moral ” . Je n’oserai pas dire que les esclavagistes devaient réfléchir de la même façon : ” nous avons 300 hectares , si nous prenons tant d’esclaves , nous pourrons cultiver tant d’hectares en plus ” . Je vous accorde que les esclavagistes n’avaient pas pour leurs esclaves un salaire minimum .

    Ces détournements de population me semble une curieuse manière de réfléchir . Mais on est en République .

    Il y a des pays beaucoup plus vastes que la France , et ce n’est pas simplement le centralisme exacerbé , une agriculture ” dépassée ” , des modes de transports etc… qui sont en cause . De plus le revenu moyen des Français n’est pas si merveilleux que cela , puisqu’il est classé le seizième , bien après la Norvège et la Suisse , et même le Japon .
    Vos images subliminales ne peuvent pas être reçues sur un site comme celui -ci . Vos propositions semblent simplistes , mais bon , on est en République aujourd’hui , comme demain .

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2014

      Magne, vous parlez comme si le Japon avait consciemment choisi de voir sa population diminuer. C’est évidemment totalement faux pour les raisons que j’ai déjà données: un fléchissement de la démographie entraine un vieillissement de la population. Or, comme pour un individu, un pays qui vieillit finit par mourir.

      Il ne s’agit pas là d’un “mauvais moment à passer” mais d’un lent et inexorable suicide collectif. Pour qu’une limitation de la population soit indolore pour la vie d’une société, il ne faut pas l’effectuer par le bas de la pyramide des âges (jeunes), mais par le haut.
      Il ne faut pas limiter les naissances mais la durée de vie. Cela se faisait autrefois naturellement mais les progrès de l’hygiène et de la médecine ont amélioré l’espérance de vie moyenne. Cette espérance de vie continuant à se prolonger, si vous voulez garder une population fixe et homogène, vous devrez instituer une limite légale de la durée de vie.
      Evidemment, c’est plus difficile à défendre, même sur un site comme celui-ci.

      Répondre
  12. druant philippe

    17 novembre 2014

    @Jaures:

    a). il serait utile de consulter la population à ce sujet et je pense que pas mal de Français trouveraient que la France est surpeuplée : la densité démographique moyenne (corrigée des espaces “invivables” ) dépasse les 120 hab / km2 , ce qui est gigantesque ! et intolérable pour la protection de l’ environnement (biodiversité) : la Terre ne doit pas comporter que des humains , flore et faune ont largement droit à occuper de vastes surfaces .

    b). Les pays qui entament une décroissance démographique
    vieillissent,me dites vous, et régressent : expliquez – moi ce terme “régresser” !
    Car je vois 2 peuples aux populations colossales (plus de 450 hab / km2 pour l’ une (pays ultravolcanique et instable) et l’ autre de près de 250 hab / km2) regroupés en majorité dans des villes tentaculaires et dépendant exclusivement des campagnes et des importations (japon) pour les nourrir !
    Ceci n’ est pas tenable à terme et cela les Allemands / Nippons semblent l’ avoir compris .
    Si la décroissance démographique devait s’ accompagner d’ une réduction du niveau de vie et bien que cela soit ainsi
    L’ homme s’ est toujours adapté et je m’ applique à moi-même les principes de Malthus .

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2014

      La baisse démographique entraine une régression sur tous les plans: moins d’enfants, c’est moins de jeunes et d’étudiants, moins d’entreprises, d’innovation, de création,…
      Alors qu’au Japon vivent 26 millions de plus de 65 ans, il y a moins de 17 millions de jeunes de moins de 14 ans.
      Le Japon devient un pays de vieillards avec ce que cela implique en coût social.
      Un pays n’est viable qu’avec une démographie équilibrée assurant un renouvellement des générations.
      Quant aux Allemands, il ne se félicitent pas de leur baisse de natalité. Bien au contraire, ils s’en alarment, même s’il est probablement bien tard.

      Le reste relève de la politique d’aménagement du territoire. Il faut plutôt se préoccuper du centralisme exacerbé, du mode d’agriculture dépassé, des modes de transports, …
      Et la France, avec une densité deux fois inférieure à celle de l’Allemagne ou du Royaume-Uni a de solides marges de manoeuvre.

      Répondre
      • euréka

        18 novembre 2014

        “Et la France, avec une densité deux fois inférieure à celle de l’Allemagne ou du Royaume-Uni a de solides marges de manoeuvre”

        A quoi bon peupler les espaces en voie de désertification ?
        Nous n’avons même pas les moyens de maintenir et y faire prospérer une population.. On y supprime les moyens de transport , les petits commerces ferment les uns après les autres et il n’y a pas de travail.
        Créez d’abord les opportunités de travail avant de songer à faire venir des Mahorais et des Réunionais pour repeupler la Creuse. .

        Répondre
      • Jacky Social

        18 novembre 2014

        @Jaurès: vous avez parfaitement raison, Jaurès, surtout votre première phrase. Ce QC et l’autre Druant sont des charlatans et des incapables. L’un d’eux a même déclaré, tout en me menaçant, être un ancien para-commando. Sur ce site, c’est tout juste un commando de parade. Mais ces deux gugusses sont des fanatiques de l’eugénisme. En effet, ne croyez pas que leur projet se ferait sans le Mal. J’ai décidé de les faire chier un maximum, d’où mon grand retour. Je ne peux vous apporter le gâteau et les bougies pour fêter ça. Mais ces deux énergumènes devront supporter et mes critiques et mes sarcasmes. Ces deux pignoufs veulent une attaque frontale. Et bien je sens qu’on va bien rigoler. Par ailleurs, votre message est positivement étonnant. “Il faut plutôt se préoccuper du centralisme exacerbé”. Exactement. Mais le centralisme tout court n’est pas toujours bon non plus. Nous en reparlerons. En tout cas, bravo pour votre réponse.

        Répondre
  13. JEAN SANS PEUR

    15 novembre 2014

    Monsieur HOCH, bon article, mais SVP arrêtez de faire des fautes d’orthographe. Cela indispose et ne fait pas sérieux

    Répondre
  14. 15 novembre 2014

    Quand je vois Heidegger cité à côté de Simone Weil, je frémis. D’un côté le philosophe du nazisme (ce n’est plus contestable depuis la publication des oeuvres complètes, voulue par le philosophe lui-même), de l’autre une très grande résistante à tous les totalitarismes. Ce n’est pas compatible!

    Répondre
    • 17 novembre 2014

      vous parlez de quelle “Simone Veil”? parce que si c’est notre ancien ministre de la santé, elle est quand même responsable de la mort d’au moins 200 000 enfants par an depuis 75! sa loi est peut-être une bonne loi, au départ, mais elle est trop laxiste.

      Répondre
      • Jaures

        17 novembre 2014

        Comment pouvez-vous écrire aussi légèrement que Simone Veil serait “responsable de la mort d’au moins 200 000 enfants par an” ?

        Oubliez-vous que la personne qui prend la décision d’avorter c’est la femme et elle-seule ?
        Oubliez-vous qu’il y avait autant d’avortement avant le vote de la loi dont beaucoup, essentiellement chez les plus pauvres, se faisaient dans des conditions sanitaires exécrables.
        D’ailleurs, les chiffres de la natalité d’alors montrent, chez nous ou dans les autres pays,que les lois sur l’IVG n’ont eu aucune influence sur le nombre d’enfants mis au monde.

        Oubliez-vous enfin que la quasi totalité des femmes qui avortent auront des enfants plus tard.
        Si Simone Veil est coupable des avortements, est-elle responsable également des naissances survenues quand le moment a été jugé plus propice pour les femmes concernées ?

        Répondre
        • 17 novembre 2014

          “écrire aussi légèrement”? eh bien, non, ce n’est pas légèrement, et j’aurais également pu écrire que badinter était responsable des victimes des récidivistes, mais les victimes: on s’en fout, n’est-ce pas! évidemment que ça n’a pas d’incidence sur la natalité: tous ces enfants mort-nés sont remplacés grâce aux pondeuses d’ultra méditerranée. il est inadmissible que dans un pays civilisé, ayant droit à tous les contraceptifs imaginables, il faille faire une opération qui tue un enfant, et traumatise la plupart des mères. si elles ne sont pas traumatisées, c’est parce qu’elle n’ont pas de conscience ou alors qu’elles manquent de maturité, et ne se rendent pas compte de ce qu’elles font. l’avortement devrait être exceptionnel.

          Répondre
          • Jaures

            18 novembre 2014

            Philiberte, les femmes qui pratiquent l’avortement ne le font pas par plaisir.
            L’instauration de l’IVG légale n’a entrainé de baisse de la natalité nulle part. Les pays où l’IVG est interdite (Irlande) ont connu la même baisse démographique au même moment (début années 70).
            De plus votre idée de compensation par les naissances issues de l’immigration n’est pas pertinente. Comment en 1975 la légalisation des quelques 200 000 avortements auraient pu être compensée par la naissance simultanée de 200 000 enfants d’immigrés ?
            Cela n’a pas de sens.

            Vous voulez lutter contre l’IVG ? On sait comment faire. Avec la généralisation de l’éducation sexuelle, les Pays-Bas ont vu baisser le nombre d’avortements régulièrement depuis 10 ans, notamment ceux des mineures. Le problème est que ceux qui sont contre les lois sur l’IVG sont également opposés à l’éducation sexuelle et à la contraception.

            Enfin, si la peine de mort avait la moindre efficacité contre la délinquance, je serais pour. L’exemple américain nous montre qu’elle ne dissuade en rien et qu’elle rend rédhibitoire les erreurs judiciaires.

        • Jacky Social

          18 novembre 2014

          @Jaurès: là je ne serai pas du tout d’accord avec vous. Lorsque vous transportez des personnes dans votre voiture, vous ne faites plus ce que vous voulez. Nul n’a le droit d’avorter. La loi n’est qu’un petit texte voté par des gens à un certain moment. Ma LOI, ce sont les 10 Commandements et pas des règles votées par des cons. Relisez-les et vous verrez comment je suis fait. Tout y est. Bien sûr, il ne s’agit pas de moi et je ne souhaite absolument pas imposer mon point de vue à la terre entière, mais qu’on ne vienne pas me dire qu’un avortement n’est pas un assassinat. Il est vrai que dans notre Histoire, les avortements ont été aussi nombreux que tabous de même que les assassinats à la naissance afin d’éviter la venue au monde d’un handicapé mental ou physique. Ici nous sommes encore une fois dans la logique de l’eugénisme. Les femmes ne sont pas propriétaires de leurs corps de même que je ne suis pas uniquement le propriétaire de ma voiture lorsque j’y transporte d’autres personnes. L’avortement n’est qu’un arrangement avec la vie et avec la mort. Nous n’avons pas le droit. Par contre, afin d’éviter tout cela et les errements moraux, la contraception est une solution au sens où elle empêche la conception mais ne l’interrompt pas. Je sais que vous ne serez pas d’accord et n’essaie nullement de vous convaincre. Nos approches sont diamétralement opposées ici. Je ne mets aucune pression morale ou autre. Je dis seulement que l’avortement, ce n’est pas bien. Je suis pro-vie, c’est tout.

          Répondre
          • Jaures

            19 novembre 2014

            Tout est dit dans votre seconde phrase, Jacky.
            Ce sont des personnes que vous transportez dans votre voiture. Or, un embryon n’est pas une personne mais un paquet de cellules. On peut objecter qu’il s’agit d’une personne en puissance, certes, mais on peut en dire autant d’un ovule ou un spermatozoïde. Si un embryon est une personne, vous devrez considérer chaque fausse couche comme un décès et donc déclencher une enquête pour vérifier qu’il est bien naturel. De même, si vous êtes croyant, chaque fausse couche devra donner lieu à office religieux. Or, il en existe des centaines de milliers chaque année dont beaucoup passent totalement inaperçu.

            Ensuite, vous pouvez dire, si vous le souhaitez, que vous n’êtes pas propriétaire de votre corps mais ne pouvez avoir un discours sur le corps des autres.
            De même que, si je suis opposé à la notion de propriété, je puis décider d’y renoncer mais ne peux vous obliger à faire de même avec ce qui vous appartient.

            Par contre je vous trouve cohérent quand vous déclarez préférer la contraception à l’avortement. Ce n’est pas l’avis de tous les catholiques. Je suis également, pour d’autres raisons, de cet avis. A l’instar des Pays-Bas, il nous faut promouvoir l’éducation sexuelle pour éviter les recours à l’avortement.

          • Jacky Social

            22 novembre 2014

            @Jaurès: si l’on avait effectivement anéanti le paquet de cellules qui allait vous, vous ne seriez jamais venu au monde. On n’a pas le droit d’anéantir un être en devenir. Bien sûr, on peut prendre ce droit. Mais c’est une question de conscience. Si on n’a pas de respect pour la vie humaine, où peut-on encore en avoir? Pour la biodiversité pour les uns? Pour l’espace vital pour d’autres? Pour les jacquis sociaux pour d’autres. Je suis pour plutôt pour la conception préventive qui ne cause aucun tort moral. Vous avez mal interprété mon allégorie qui n’est peut-être pas la meilleure, certes.

  15. Pierre

    15 novembre 2014

    0,2% cela ne veut rien dire. On ne peut pas comparer l’économie de la Suisse et celle de la France avec ses 4 millions de chômeurs.
    Pour accueillir encore de l’immigration en France il faut d’abord virer tous ceux qui sont néfastes à notre pays aprés nous verrons.

    Répondre
  16. druant philippe

    14 novembre 2014

    Mieux vaut un contrôle démographique malthusien avec par exemple la fixation d’ un chiffre maximal de population dans la Constitution (par ex , 15 millions pour la France ou 1 million pour la Suisse, …) que de vivre dans l’ horreur quotidienne d’ un régime de dictature démographique où la surpopulation est la règle avec manque d’ espace vital et promiscuité .
    Lu quelque part qu’ un Etat Indien avait fait procéder à la stérilisation de 5 millions d’ habitants : il est temps de lancer cela en Afrique et en Musulmanie , sources d’immigration massive .

    Répondre
    • Jaures

      17 novembre 2014

      Philippe, ce n’est plus de la démographie, c’est de l’élevage.
      Un peuple n’est pas un troupeau dont on fixe à l’avance le nombre de têtes. D’autant, je vous l’ai déjà expliqué, que la limitation du nombre de naissances aboutit à un vieillissement mécanique de la population (sauf à limiter également la durée de vie).
      D’ailleurs on voit que les pays dont la population baisse régressent (comme le Japon) ou doivent faire appel à l’immigration (comme l’Allemagne).

      Répondre
      • Jacky Social

        18 novembre 2014

        @Jaurès: ce Druant est un fou malade paranoïaque. Il va bientôt nous citer l’homme de Néanderthal pour marquer le coup. Affligeant. Hein, quoi, on a les Indjiens et puis “l’espace vital”, le-le-le-LEBENSRAUM. Méééé oui. Plus hitlérien tu meurs. Je l’avais bien dit que ce gugusse était un eugéniste. Fou à lier, le mec.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)