La Covid-19 disqualifie l’État-providence

Posté le septembre 29, 2020, 10:54
4 mins

Le virus Covid-19 est dangereux: sans doute 2 à 3 fois plus dangereux que la grippe (virus apparu il y a plus de 2000 ans), en tout cas dans une année moyenne, mais dix fois moins que celle-ci dans sa forme pandémique, comme en 1918-1919.

Il est assez simple de s’en protéger en portant un masque et en respectant les gestes barrières: propreté générale, des mains en particulier, distanciation.

La preuve est faite qu’on peut s’en prémunir ainsi efficacement : aucun cas de contagion constatée dans les services hospitaliers spécialisés, à la condition que ces règles soient observées strictement.

On sait comment le virus est contracté dans la quasi-totalité des cas : dans des rassemblements familiaux ou privés, à domicile ou dans des lieux privatisés, à des moments où les règles élémentaires de protection ne sont pas, ne peuvent pas, être respectées.

Car le virus ne s’attrape ni dans la rue, ni à la plage, ni sur les terrasses des bistrots, ni d’ailleurs nulle part, quand les règles de distanciation sont respectées.

La lutte contre ce coronavirus relève donc entièrement de la responsabilité individuelle et des précautions de chacun.

Les campagnes anti-masques du gouvernement – qui «ne servaient à rien» (sic) – étaient donc criminelles.

Une personne atteinte, car ayant baissé la garde, doit s’isoler ou être isolée.

Dans un système social où les règles de responsabilité sont en vigueur, cette personne le fait d’elle-même: un malade doit «garder la chambre».

Dans un système totalitaire, l’isolement est imposé.

Comme les communistes chinois l’ont pratiqué à la fin de l’hiver dernier, le parti déposant un plateau-repas devant chaque appartement confiné!

D’où la nécessité d’encourager les tests, ce que le gouvernement français n’a fait que trop tardivement.

Toute pandémie, car c’en est une, a nécessairement des conséquences économiques.

Et celles-ci, comme toujours, sont supportées par les indivi­dus, que les économistes, dans leur jargon, appellent les «agents économiques finaux».

Au bout du bout, ce sont toujours eux qui payent, consommateurs, épargnants, contribuables, salariés, actionnaires, entrepreneurs, etc.

C’est comme ça de toute éternité, et pour toujours!

Ceux qui disent «l’État paiera», les banques «financeront», la BCE «fera ce qu’il faut», cherchent à endormir les citoyens. Mais ce sont bien ces derniers qui paieront. Sinon qui d’autre?

Dans ces conditions, que penser des plans d’aides publiques mis en place par les pouvoirs publics?

La dette, à la charge de nos enfants et de nos petits-enfants, a augmenté pour les Français de 350 milliards d’euros en six mois, pour passer de 100 à 120% du PIB.

Dans le seul but d’essayer de donner l’illusion aux électeurs les plus naïfs qu’ils seront financièrement protégés.

Avec cette crise sanitaire l’État-providence a franchi une nouvelle étape vers la collectivisation générale.

En réduisant autoritairement le champ de la responsabilité des individus. L’échec de cette politique est certain. C’est la raison de la crise économique qui commence.

Article précédent

Islam

Article suivant

Délinquance

3 réponses à l'article : La Covid-19 disqualifie l’État-providence

  1. ELEVENTH

    30/09/2020

    ….. a ceci près que les « guichets » teutons sont loin d’être aussi ouverts aux fainéants et à la lie du tiers monde que ceux de la France. CQFD.
    Par ailleurs, les mêmes teutons ne se gênent pas pour piller les technologies de leurs voisins et d’en faire leurs choux très gras (exemple : le système common rail inventé par Magnetti Marelli_ , repris pour une poignée de cerises et rapportant à Bosch des claouis en or.
    Encore les mêmes n’hésitent pas à tricher outrageusement avec des logiciels bidons qui font paraitre leurs bagnoles presque sans pollution. (voir V.W. et le procès monstre que leur a collé aux fesse l’état U.S.)
    Moralité : comparaison n’est pas raison…comme se plaisent à le répéter les prétencelards à vocation supposée intello.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/10/2020

      j’ avais un common rail sur ma Lancia ( inusable 360.000 kms ) et à la même époque FIAT fabriquait les moteurs diesels pour les grosses cylindrés … Renault ; à noter que Renault Truck fabrique à Vénissieux Saint Priest les moteurs de bien des constructeurs de poids lourds y compris allemands

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    29/09/2020

    curieusement le SARS Cov 2 n’ a pas …  » disqualifié  » l’ Etat -Providence  » … allemand ( bismarckien )

    avez vous une explication ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)