La loi travail : une revendication communautariste de trop !

Posté le mars 24, 2016, 2:53
6 mins

manif-loi-el-khomri

Alors que l’Europe entière porte le deuil des victimes des attentats islamistes de Bruxelles, le gouvernement français examine ce jeudi 24 mars l’avant-projet de la « loi Travail » dont l’article 6 stipule :

« La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »

L’association Clarifier considère que cet article est totalement aberrant, tant il est lourd de conséquences pour la liberté d’entreprise. Tel qu’il est rédigé, il énonce en effet le principe que la manifestation des convictions religieuses au travail devient un droit explicite. Il est certain que ce droit deviendra rapidement une arme pour le prosélytisme religieux que certains salariés musulmans pratiquent déjà en entreprise. Le cas de la RATP a été médiatisé par une femme courageuse, qui a dénoncé les discriminations qui se sont installées à l’égard des salariées de sexe féminin dans certains établissements de la régie. Parce qu’il s’agit de femmes, leurs collègues musulmans ont peu à peu imposé un code de conduite aux autres salariés musulmans : on ne leur serre pas la main, on ne parle pas avec elles, et certains ont même refusé de prendre le volant d’un bus qui venait d’être conduit par une femme. Dans des entreprises industrielles de la région parisienne, des salariés musulmans ont successivement imposé à leur direction la création d’une salle de prière, la mise en place de distributeurs de nourriture hallal, la liberté d’organiser les horaires des pauses pendant le ramadan, etc… L’absentéisme lors des grandes fêtes de l’islam est un phénomène souvent tabou, et les politiques des entreprises sont plus souvent encadrées par des « chartes de la diversité » iréniques que par le souci de faire barrage au communautarisme.

Comment en serait-il autrement si cet article 6 est voté en l’état ?

Le Code du Travail prévoit que les droits et libertés fondamentales sont garantis dans les relations de travail. Les discriminations fondées sur la religion sont une infraction au regard de la loi. Il existe donc un ensemble de protections légales en faveur de la liberté religieuse, et une jurisprudence fameuse, dite « affaire Baby Loup », a déjà énoncé que l’employeur ne peut apporter de restrictions à cette liberté que si elles sont nécessitées par le bon fonctionnement de l’entreprise et strictement proportionnées au but recherché.

Mais ce que change l’article 6 de l’avant-projet de loi, c’est qu’il établit un doit spécifique d’expression des « convictions religieuses », à côté ou au-dessus des autres libertés fondamentales. Là où il appartenait au salarié de saisir la justice pour contester une décision estimée abusive de son employeur, ce sera demain à l’employeur de démontrer devant le juge qu’il n’enfreint pas la loi. L’expression des convictions religieuses deviendra la norme et non plus l’exception. La liberté d’entreprise pourra être confisquée par la revendication communautariste.

Penser qu’une telle inversion de la norme est quelque chose d’anodin, c’est gravement méconnaitre l’islam, car c’est bien cette confession qui est concernée. L’islam est à la fois, de manière indissociable, un culte et une loi, une religion et une communauté. La liberté d’expression des convictions religieuses, une fois légalisée, portera de manière indistincte sur la prière dans les locaux de l’entreprise, voire au poste de travail, sur la pratique du jeûne, sur le port des vêtements, bref, sur tout ce qui encadre la vie des musulmans sous le régime de la charia. Car c’est de cela qu’il s’agit : dans l’islam, il n’y a pas de différence entre l’expression de ses convictions religieuses et l’observation de la loi coranique.

L’Etat-employeur oblige ses propres salariés au respect de la laïcité par l’interdiction des signes ostentatoires d’appartenance à une religion dans la fonction publique. Il serait inconcevable que l’Etat-souverain impose l’inverse aux employeurs privés. C’est pourquoi nous demandons l’abrogation pure et simple de cet article 6.

François Dary
Président de Clarifier

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, directeur d'un pôle de recherche et communiquant politique.

47 réponses à l'article : La loi travail : une revendication communautariste de trop !

  1. BRENUS

    6 avril 2016

    Je vais exiger que le taulier me donne ma journée -payée en plus- pour faire le chemin de croix, histoire d’emmerder tous les pro-muzz de ce post.. Jojo ; je te dis merde et tu peux toujours essayer de me poursuivre pour cela. De toutes façons les lachetés de ce gouvernement pour s’applatir devant tous les jojo ne vont faire que rendre l’embauche encore plus difficile. Quel patron serait assez con pour se goinfrer, en plus des saboteurs, des zigs qui invoqueraient, avec l’appui des jojos de service, le droit de lacher la bécane, quitte à mettre la chaine en panne, pour aller lècher le sol. Dans beaucoup de boites cela se terminera comme à Aulnay, ce fief d’emmerdeurs sortant des bagnoles bacjées dont j(ai eu à me plaindre; Quant au courage, je doutes que tu en ai un minimum : tu préfères envoyer tes nervis antifas qui, pour le coup sont, eux, de vrais fachos totalitaires.Mais que l’on ne tardera pas à voir à l’oeuvre lorsqu’ils devront se fritter avec des identitaires musclés. Il ne leur suffira pas de mettre un béret et prendre un air avantageux pour éviter de subir le sort d’un de leurs provocateurs persuadé de pouvoir cogner à 3 contre 1 et qui s’est avalé une bordure de trottoir.Pour parodier les “révolutionnaires massacreurs de 1792? je dirais : pas de liberté pour les ennemis de la liberté (dont toi et les tiens êtes).

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    27 mars 2016

    acte 6 du préambule du projet de Loi el Khomri ( ou l’ abandon de la laïcité dans les entreprises privées )

    ” la liberté du salarié de manifester ses convictions , y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’ exercice d’ autres libertés ( ? ) et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’ entreprise et si elles sont proportionnées ( ? ) au but recherché ( ? ) ”

    bonne chance aux chefs d’ entreprises pour régler les litiges et autres contentieux

    par ailleurs nous attendons que le Pouvoir manifeste son indignation après le massacre des chrétiens pakistanais en ce jour de Pâques

    Répondre
    • Oeildevraicon

      27 mars 2016

      @Quinctius

      Nous avons pris l’habitude de dire (et moi le premier) que: tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais que tous les terroristes sont musulmans (et je le maintiens).
      Cependant lorsqu’un musulman se démarque de la meute, je m’empresse de le signaler.
      Le fait que ce soit certains musulmans, ne pratiquant pas la taqiya ou takkia (ruse divine), qui tiennent le discours devant être celui de notre classe politique, est révélateur de l’état de déliquescence, de dégénérescence, de décrépitude dans laquelle ladite classe politique se complait.
      Mon diagnostic sied t-il au toubib?
      Personnellement je pense comme vous je crois, que l’on attendra longtemps l’indignation de la classe politico- médiatique lorsqu’il s’agit de chrétiens.

      http://www.breizh-info.com/2016/03/10/40216/nadine-al-budarr-journaliste-saoudienne-boxe-monde-musulman

      Répondre
    • Jaures

      27 mars 2016

      Ces dispositions, comme je l’ai écrit ci-dessous, existent depuis de nombreuses années et sont parfaitement gérées dans l’immense majorité des entreprises:combien de cas style Baby Loup connaissez-vous ?

      Répondre
  3. BRENUS

    26 mars 2016

    Au sens “religieux”, cet article 6 apporte t il des restrictions? Normalement, impossible car ce serait de la discrimination facho-pétaino-fno-méchand, etc… Donc, j’invite tout salarié à se déclarer fervent adepte du grand mamagouchi, lequel à ordonné à ses fidèles de chier en public devant le bureau du syndicat maison. En cas de réaction, manifs sans fin, blocage de l’entrée de la taule et arrachage des liquettes syndicalistes, comme à AF mais en sens inverse. Le con de service sur ce site est prié de ne pas me répondre car je lui dit le mot de Cambrone d’avance.

    Répondre
    • Jaures

      27 mars 2016

      Cher et raffiné Brenus, pourquoi donc incitez-vous les autres à faire ce que vous pensez juste ?
      Accomplissez-donc vous-même ce qui, selon vous, relève du bon droit. Votre avocat trouvera aisément les arguments juridiques adéquats si on ose vous trainer en justice.
      Assez de mots, Brenus, des actes ! Le monde a besoin d’éléments courageux de votre trempe !

      Répondre
    • Oeildevraicon

      27 mars 2016

      @BRENUS

      Je ne pense pas que ce soit moi le con de service mais bien celui qui vous à tout de même répondu ci-après.
      Je vais donc si vous le permettez, ajoutez à votre post frappé du bon sens, un petit conseil à l’attention des petits patrons du privé (les gros… ).
      Messieurs, fuyez tout ce qui peut ressembler à un musulman (ne) et surtout n’en n’embauchez aucun, ainsi vous préserverez votre entreprise de cette peste (et de la décapitation).

      Répondre
      • Jaures

        27 mars 2016

        On voit que vous n’êtes pas chef d’entreprise.
        Le bon patron choisira le meilleur, qu’il soit rouge, blanc, noir, chrétien, musulman ou libre penseur.
        Parce que s’il ne le prend pas, le concurrent n’hésitera pas.
        J’ajoute que sur certains postes, il n’ont pas le choix: allez donc convaincre un non immigré de nettoyer le métro, de faire la plonge, de travailler de nuit sur les chantiers, de laver les personnes âgées,…
        Mais peut-être voulez-vous postuler…

        Répondre
  4. huguo

    26 mars 2016

    je suis un adepte de l’onanisme 5 fois par jour pour mon équilibre nerveux ,pourrais-je avoir ce droit comme les muzz de service…?

    Répondre
    • Jaures

      26 mars 2016

      Oui. Si vos temps de pose négociés s’avèrent suffisants.

      Répondre
    • 26 mars 2016

      seulement si votre lieu de travail est vide de femmes car il y a un moyen très simple d’avoir de la demande… faire gueuler la première…toutes suivent.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        26 mars 2016

        @ lechartier ou bien : le charretier ? vous savez celui qui … gueule !

        Répondre
        • 29 mars 2016

          Vous ai-je offensé ? Vous auriez pû aussi supposer que mon nom venait de “le Chartier”, le scribe en quelque sorte, plus ou moins notaire ou conseil juridique avant qu’on ai donné un nom plus ou moins correspondant à ce qui pouvait caractériser l’individu. Celà dit, ayant pas mal d’ancêtres paysans (comme 90% des français, Lecharretier n’est pas à exclure. Je le met même en tête des probabilités mais n’est-ce pas une quasi obligation pour un charretier de par ler fort et de gueuler ses oordres à ses bêtes ? Je ne suis pas sûr que les équidés entendent les murmures

          Répondre
  5. barbanzed

    25 mars 2016

    En tant que chrétien orthodoxe occidental, j’exige maintenant que chaque entreprise organise dans ses locaux un lieu de culte approprié, que tous les salariés qui le désire , de chaque entreprise suivent les offices , que chaque fête de Grand Saint de notre calendrier liturgique soit fériée, que je puisse célébrer les laudes à 10 h. chaque matin, que les repas de la cantine , pendant la Semaine Sainte soient strictement conforme au jeûne , pomme de terre bouillie et poisson bouilli.
    Cette liste , somme toute modeste et légitime, devra être complétée dès que les besoins de la Célébration liturgique s’en fera sentir….

    Répondre
    • Jaures

      25 mars 2016

      C’est possible. Il vous suffit de prouver que vos missions et le bon fonctionnement de l’entreprise ne sont pas incompatibles avec vos exigences.
      Bon courage !

      Répondre
    • Jacky Social

      25 mars 2016

      Barbanzed: je vois que chez les Chretiens orthodoxes occidentaux, on est encore plus fou a lier qu’a la CGT. Une entreprise est creee afin de travailler et creer de la richesse et non pour prier. Enfin, si c’est vous qui payez, vous etes libre. Ceci dit, en tant que Catholique romain virant vers l’Anglicanisme, je vous souhaite une Joyeuse et Sainte Fete de Paques dans le Christ. Khristos vasskriess – Va Istinou vosskriess. Maintenant, si vous vous moquiez, ce n’est pas drole du tout.

      Répondre
      • Jaures

        25 mars 2016

        Au Moyen-Age, le travail était organisé autour de la religion (dont il faisait partie puisque le travail était une conséquence du péché originel). La journée était interrompue par les prières (8) et l’année par les jours de fête religieuse (90). Le travail de nuit était proscrit.
        On pourrait penser qu’ils avaient de la chance. Sauf que dans bien des cas, les paysans auraient préféré travailler pour améliorer un ordinaire au mieux de disette au pire de famine (entre deux épidémies).

        Répondre
        • 29 mars 2016

          Au moyen âge, le travail se résumait aux travaux des champs et à la construction des habitation, tous travaux ne pouvant se faire que de jour. Le travail de nuit était interdit pour des raisons de décence (dois-je m’étendre ?). Votre intervention est donc hors sujet. Voyez-vous une aciérie ne pas fonctionner la nuit ? et le fours ? On les éteindrai le soir ? Seulement vooilà, il faut trois jours pour les remettre en route. Avez-vous seulement un peu de bon sens ?

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        26 mars 2016

        à l’ évidence @ barbanzed … iro-ni-sait … personnellement j’ ai apprécié … l’ humour est le sel de l’ esprit, il relève les saveurs de la vie !

        Répondre
  6. trividic

    25 mars 2016

    Incontestablement ce gouvernement veut islamiser le pays pour qui en douterait encore ….

    Répondre
  7. Raspoutine

    25 mars 2016

    [email protected] à propos, où est la laïcité avec l’imposition d’une salle de prières pour les musulmans, dans l’entreprise qui les emploient ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 mars 2016

      ” on ” a décidé de ne plus ” dialoguer comme des sourds ” avec @ Jaurès … suivez la consigne de l’ isoler comme un malade pesteux !

      j’ en profite pour dire à la rédaction que son blog est un véritable foutoir et que quelqu’ un utilise indûment mon ” avatar ” … ce n’ est tout de même pas difficile de vérifier l’ adresse courriel qui s’ affiche lorsque le message arrive à la rédaction

      des ” amateurs franchouillards ” les … professionnels de la communication aux ” 4V² “

      Répondre
    • Jaures

      25 mars 2016

      Il n’est évidemment pas question d’imposer quoi que ce soit et vous le savez bien.
      Cet article ne fait que transposer des règles de droit existant dans le code du travail..
      Exemples:
      Article L 1121-1: «nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché».

      Article L 1321-3 : «Le règlement intérieur ne peut contenir […] des dispositions apportant aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.»

      Les autres articles transposent les règles européennes sur la discrimination au travail. Ces règles sont déjà en vigueur depuis de nombreuses années. Ceux qui délirent sur ce préambule sont donc d’une infinie mauvaise foi.

      Répondre
      • 26 mars 2016

        Je n’intervient quasiment jamais mais là c’est un peu fort de café. L’employeur emploie pour qu’on travaille, pas pour qu’on passe son temps à des prières ou autres salamalecs. Le seul droit qu’on a c’est de satisfaire aux exigences naturelles. Si vous voulez passer votre temps à autre chose qu’à travailler vous ne demandez pas d’emploi. Si vous avez suffisamment d’argent pour vivre sans travailler tant mieux pour vous.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          26 mars 2016

          Monsieur lechartier , sur le blog des ” 4V² “” on ” ne répond plus à @Jaurès

          cependant j’ ai apprécié ce trait d’ humour bien que certainement involontaire surtout comme il est placé dans le contexte concernant l’ intéressé [@ Jaurès ]

          ” si vous avez suffisamment d’ argent pour vivre SANS TRAVAILLER etc … “

          Répondre
        • Jaures

          26 mars 2016

          Exprimer sa religion ce n’est pas faire des prières (ça, c’est la pratique) mais porter une croix, une kippa, un foulard ou la barbe.
          Si cela ne gène pas le travail, c’est autorisé.
          Bien entendu, quitter son poste pour prier est illégal car naturellement incompatible avec l’exécution de la tâche à accomplir.
          Le droit du travail encadre tout cela très bien.

          Répondre
          • 26 mars 2016

            Désolé un adage datant de la nuit des temps et mis en forme à Rome dit “à Rome vis comme les romains. Les chrétiens portant une croix la porte la plupart du temps sur leur peau et elle est très rarement visible. Tous ce qui est visible comme foulard ou kippa est une provocation. Quand à la barbe je la compare à une déclare de guerre. Que ce soit au travail ou dans tout lei public y compris la rue… mais peut-être que sur les boulevards… Maintenant je vais respecter la recommandation de Quintus car quand on renie son pays et ses coutumes et/ou traditions, on n’est qu’un rénégat. Si vous êtes étranger je vous invite à regagner le pays dont vous êtes issu.

          • Jaures

            26 mars 2016

            Je ne renie rien, je dis la loi et vous en cite les articles du code.
            Rien ne vous empêche de vivre selon les traditions les plus ancestrales tant que ce n’est pas contraire à la loi. Mais vous ne pouvez les imposer autres.
            Si vous ne respectez pas les lois françaises, c’est vous qui ne vivez pas “comme les Romains”.

          • 29 mars 2016

            Voilà l’exemple type de la duplicité gauchiste. Accuser les autres de ses propres turpitudes. Je suis fervent patriote et je veux vivre selon les us et coutumes de mon pays. Je vous accuse de propagandiste de la forfaiture. En d’autres temps vous ussiez été la honte de la nation et vous auriez été banni à vie. Vous n’avez donc pas honte de vos opinions ? Quand aux lois, elles varient selon les époques et ce n’est pas moi qui ai intéventé la qualification de “lois scélérates”. Et aujourd’hui on peut dire que la moitié d’entre elles, votées par la gauche, en font partie. Mais soyez tranquille…on s’en souviendra, et fort longtemps.

  8. Schaïssé@

    25 mars 2016

    [email protected] z’où êtes-vous ? Vous préparez vos Pâques eb bon chrétin ?
    Aussi, Christine Boutin pense-t-elle demander un ajout à la nouvelle loi du travail en exigeant que l’on installe une copie de la Grotte de Lourdes dans chaque entreprise, ainsi que de confortables réserves d’eau bénite de Bernadette !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 mars 2016

      voir message ci dessus à Raspoutine

      Répondre
  9. momo

    25 mars 2016

    il m’est arrivé un matin à auchan,une caissiere laisser son poste au moment de mon tour de passage,partir et laisser sa caisse.J’ai demandé à sa voisine de caisse ce qui lui arrivait: ellem’a fait comprendre que c’était l’heure …de la priere…

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      9 avril 2016

      @ momo
      J’espère que vous avez contribué à la rubrique “Pertes et profits” de Auchan…. pour aller vous confesser !

      Répondre
  10. LYLE

    25 mars 2016

    C’est à force de se renier que tout va mal en France, si ces musulmans veulent faire leurs prières, ils vont chez eux, bien sur hollande soigne sa clientèle, il va n’avoir plus que ceux a qui il lèche les babouches, il devrait se rappeler qu’ici on est en FRANCE? IL PEUT TOUJOURS ALLER SE PR’ESENTER DANS UN DE LEURS PAYS.

    Répondre
    • 25 mars 2016

      Bonjour, Cette course à quoi, Les problèmes ont sont sur la ligne écarlate, écarlate parce que la colère monte, je m’explique : Le gouvernement dit vouloir tout faire pour la croissance , travail des jeunes etc… mais maintenant qu’en douce il glisse vers l’instauration de salles de prières c’est le chaos qui va s’installer au niveau des entreprises françaises si des ultras s’engouffrent dans cette ouverture il y aura des manifestations et les patrons devoir faire respecter leur outils, , leurs biens, d’autres feront des prêches du fait de ” leurs pauses à répétitions sans compter qu’il y aura certainement des appels à leurs prières etc… etc… voilà le cirque auquel la ministre du travail n’a certainement pas réfléchit ou pire l’avoir envisager… donc ce sera un appel au désordre avant 2017 ce que je nommerai suicide national, on peut avoir une religion c’est personnel, mais la porte ouverte à l’inconnu ??? Non les citoyens Français ne tarderons pas a renverser la table !!!

      Répondre
      • Nicolas

        22 août 2017

        Ils veulent prier, au lieu de travailler !!!
        Après, ils chialent en disant qu’ils sont discriminés, quand ils cherchent un emploi.
        Si j’étais employeur, je n’en voudrais pas.

        Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    24 mars 2016

    En février les chiffres du chômage viennent de battre un nouveau record , cependant François qui a troqué son pédalo 2012 devenu une véritable épave pour un ” optimist ” ne s’ inquiète pas des vents mauvais … grâce aux 500.000 ” formations ” ( coût 2 M d’ E. ) un grand nombre de chômeurs passeront de la catégorie ” A ” très surveillée par les spécialiste à la catégorie ” D ” que tout le monde ignore ; si cela se révélait être une manoeuvre trop risquée François pourrait toujours placer une annonce dans ” le bon coin ” à la recherche d’ un mathématicien-lisseur qui serait capable, en ” traitant ” habilement la dérivée première de la dite courbe, de l’ infléchir !

    Répondre
  12. Magne

    24 mars 2016

    Le problème pourrait se poser dans les collèges et les lycées ( cela s’est produit en Allemagne ) , car les cinq prières sont obligatoires pour tout musulman pubère ( les filles bien entendu sont concernées ) .

    La première prière se fait à l’aube , donc à la maison , une à la tombée de la nuit , une l’après -midi , une à la tombée du soleil , une aux vespres , et une à midi .

    Tout musulman qui rejette l’Ordre d’Allah et renie le caractère obligatoire des cinq prières , celui -là est un mécréant , Koufar mourtad renégats et apostats de l’Islam avec tout ce que cela entraîne .

    Répondre
  13. Magne

    24 mars 2016

    La France a toujours toléré le culte musulman . On se souvient que jusqu’en 1993 la polygamie est admise ( la polygamie étant à la base de la formation de la famille chez les musulmans ) pour les immigrés polygames ( Arrêt ” Montcho ” du 11 juillet 1980 ) .

    Le culte musulman a cinq piliers a – t on l’habitude de dire : la Chahada ( achadou … j’atteste ) , la zakat ( l’aumône réservée aux seuls indigents musulmans , 2,5 des avoirs bancaires ) , le hadj , le ramadan , les cinq prières et un sixième dont on ne parle jamais le Jiahd ( jihad majeur et jihad mineur qui est le jihad armé ) .

    Les cinq prières obligatoires que Mahomet reçut de Dieu lui – même , après le voyage nocturne que Mahomet effectua sur un animal mythique de la mosquée sacrée jusqu’à la mosquée la plus éloignée ( Jérusalem ) où Mahomet monta au ciel jusqu’au ” jujubier de la limite ” et où Allah lui intima l’ordre de dire à ses fidèles de faire cinq prières par jour obligatoires , ceux qui ne se plieraient pas à cette injonction seraient considérés comme apostats , leur sang devenant licite . ( cf Droit musulman ) .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 mars 2016

      il faut donc ” adapter ” le droit du travail de façon que le sang ne coule pas !

      remarquons une chose et son contraire :

      – dans l’ administration: tout comportement à caractère religieux entraine l’ éviction

      – mais nos législateurs socialistes semblent souhaiter que dans le privé le salarié puisse … vaquer à ses prières dans l’ enceinte même de l’ entreprise, que son poste de travail soit adapté en période de jeûne et qu’ il puisse observer ses propres fêtes religieuses communautaires

      je doute que le Conseil Constitutionnel soit d’ accord !

      Répondre
      • sécotine

        25 mars 2016

        “je doute que le conseil constitutionnel soit d’accord dites-vous.
        Vous oubliez que le président nouvellement nommé par Hollande s’appelle Fabius, que Jospin et Charasse entre autres y siège également.
        Donc, rien ne dit que le CC invalide cet article.

        Répondre
        • Jaures

          25 mars 2016

          Ces dispositions figurent déjà dans le code du travail. D’ailleurs personne na saisi le conseil constitutionnel à ce sujet. Il ne s’agit là qu’agitation dont F.Dary se fait le relai.
          Par contre, si une disposition interdisait l’expression de toute opinion, politique ou religieuse sur le lieu de travail, elle serait évidemment rejetée par le C.C.

          Répondre
  14. PIGIS Yves

    24 mars 2016

    Il est prêt à tout lâcher pour être réélu !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 mars 2016

      il a toujours tout lâcher sur tout sauf … sur ce qui fait que notre civilisation est quand même d’ essence chrétienne !

      Répondre
  15. PIGIS Yves

    24 mars 2016

    Une revendication communautariste de trop, qui risque d’être satisfaite dans le cadre d’une campagne électorale qui a déjà commencé et qui est menée en sous-main par le Président de la République !

    Répondre
  16. DE SOYER

    24 mars 2016

    Bonjour François. On s’est connu aux EDC de Meudon. Bien sûr que tu as raison. A noter que Copé est intervenu à l’Assemblée hier sur ce sujet. Vive la France!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)