La nouvelle inquisition Française

Posté le juillet 20, 2011, 12:00
6 mins

Spécialiste incontesté de l’histoire des idées politiques, Philippe Nemo, philosophe de 62 ans, est bien placé pour affirmer, en entrée en matière de son dernier ouvrage, que l’homme n’a pu progresser dans la science qu’en progressant parallèlement dans le champ de la liberté d’expression.
Quand celle-ci régresse, c’est le mythe (antagonique de la science) qui reprend du terrain.

Or, nous sommes dans un pays où la liberté d’expression a beaucoup régressé…

La régression intellectuelle de la FranceL’auteur dresse la liste des lois qui attentent à cette liberté, depuis « Pleven 1972 » jusqu’à « Gayssot 1990 », en passant par un décret Beregovoy 1993, modifié 2005, sans oublier « Taubira 2001 » et la HALDE 2004, modifiant la loi sur la presse de 1881…

Le point commun de ces textes liberticides est qu’ils punissent non pas des actes, mais des propos. Et qu’ils laissent à des juges la tâche impossible de déterminer la conformité des pensées de quelques uns avec une orthodoxie elle-même non définie.

Évidemment, tout serait plus clair (et juridiquement plus sûr) si ces juges, outre leur scolarité à l’École supérieure de la magistrature, étaient également formés dans une école de commissaires politiques, dont l’auteur s’amuse à imaginer le programme.

Il conviendra d’enseigner aux jeunes juges :

1) Que la « diversité » est désormais la norme en France, que la France n’a d’ailleurs jamais été autre chose qu’une « terre d’immigration », sans histoire propre et sans culture autochtone ;
2) Que les nations ou même les civilisations sont dépassées, que le métissage universel, culturel aussi bien que racial, doit devenir la règle… ;
3) Que la colonisation n’a eu que des effets criminels et dramatiques pour les peuples concernés ;
4) Que le mariage et la famille ne sont plus, et n’auraient jamais dû être, une norme sociale valide ;
5) Qu’il n’y a aucune distinction morale ni sociale à faire entre l’hétérosexualité et l’homo-, la bi- et la trans-sexualité et que la généralisation de mœurs sexuelles et de comportements jadis tenus en marge est bonne et souhaitable et ne peut avoir aucun effet néfaste d’aucune sorte sur les psychologies individuelles ni sur l’équilibre social d’ensemble, d’où il résulte que toute affirmation du contraire menace l’ordre public ;
6) Que la Résistance en France a été le seul fait des communistes et de certains gaullistes (pas tous), qu’il n’y a eu à Vichy et dans la collaboration que des gens de droite, que le fait que Laval ait été un militant actif d’extrême-gauche pendant plus de vingt ans et que les chefs des partis pro-nazis français aient été Marcel Déat, ex-numéro 2 de la SFIO, et Jacques Doriot, ex-numéro 2 du Parti communiste, n’a aucune signification politique, idéologique, morale ou historique d’aucune sorte, d’où se déduit que seule la gauche est par nature hostile au nazisme et à tout ce qui lui ressemble, et que, par conséquent, le fait de lui être hostile légitime chez un prévenu un soupçon de fascisme, d’esprit de collaboration et, en général, de méchanceté et d’injustice…

Pour conclure, l’auteur rêve d’un gouvernement qui abrogerait ces lois, pour le tort que, ce faisant, notre société se fait à elle-même.
Je suggère à mon ami Philippe Nemo que l’établissement d’un droit constitutionnel à pouvoir organiser, en France comme ailleurs (en Suisse ou en Italie, comme lundi dernier 13 juin 2011), des référendums d’initiative populaire permettrait très certainement de parvenir à ce résultat…

À commander auprès de notre service abonnements : 16 € (+ 5 euros de port) 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19 OU
OU ACHETER SUR AMAZON

7 réponses à l'article : La nouvelle inquisition Française

  1. IOSA

    31/07/2011

    Un loi pour être appliquée n’a besoin que des hommes (& femmes) qui en ont ( des tripes) et aussi de quelques balles bien placées.

    Un décret d’application ? Faut arrêter d’être plus con que les autres d’en face et voter le FN pour que celà change !

    IOSA

    Répondre
  2. grepon

    30/07/2011

    des référendums d’initiative populaire permettrait très certainement de parvenir à ce résultat…

    Dans l’apres de l’implosion economique qui vient, ,et qui prendra l’euro et dans pal mal de domaines "Europe" avec, le nationalisme et le xenophobie vont prendre le dessus, par une facon une autre, referendums ou pas.

    Répondre
  3. HOMERE

    26/07/2011

    Le nivellement des valeurs et l’incurie notoire de ceux qui sont censés prolonger l’esprit créateur de la France ont fait de notre pays un rien culturel doublé d’un vide idéologique national.Regardons de plus près les porte-culture penseurs/censeurs et leur absence de vision au delà du magma diarrhéique que l’on sert à nos malheureux compatriotes qui en redemandent….la moutonnie ambiante est horrifiante de nullité et sert les plus bas niveaux de la pensée créative.Ainsi la majorité muselée,il reste l’activisme de minorités gribouilles qui accaparent l’espace démocratique laissé par une large majorité de nos concitoyens.

    La liberté,celle qui n’existe plus,est le bien le plus efficace demandé par les français.S’il ne l’ont plus,ils doivent l’exiger par une révolution culturelle de haut niveau et digne des ambitions qu’ils souhaitent.Voyez vous les gabarits qui se profilent pour exiger et porter cette liberté ? Hollande ? Aubry? Mélanchon ? Joly? et même Sarkozy ou Marine le Pen ? Nous savons tous que nos votes sont des repoussoirs et des expressions négatives de tel ou tel candidat….

    Rien ne transparaît dans les nuées opaques de notre avenir et de notre liberté chérie…..la France dort d’un sommeil épileptique, son traitement de choc a anesthésié sa volonté de vivre librement…..elle va mourir sous nos yeux ….guérie des miasmes qui en auront fait le plus grand pays libre.

    Répondre
  4. Anonyme

    23/07/2011

    Certainement pas inutile de dire tout-haut aujourd’hui "ce-que-tout-le-monde-sait-sans-oser-le-dire", et ça ne peut pas faire de mal, mais ce qui serait intéressant, c’est d’étudier et de comprendre "pourquoi" les Franchouilles ont laissé – et continuent de laisser – avec l’aide des socialistes médiocres mais efficaces, s’installer cet état de chose… Il n’est ni choquant ni anormal que des groupes ou des minorités cherchent a construire leur pouvoir, car c’est l’ordre des choses – et c’est bien ce qui se passe chez nous depuis trente ans, ou des éléments minoritaires ou étrangers sont en train d’installer leur pouvoir en France, de prendre le pouvoir économique et politique pour demain, avec beaucoup d’adresse et d’intelligence – , mais ce qui est choquant, et complétement non naturel, c’est la non-réaction des Franchouilles, leur non-compréhension de la situation, leurs bêtises généreusement étalées sur les forums, leur "wild goose chase" apres l’Islam, qui leur sert d’excuse de ne pas VOIR l’invasion des "hommes d’ailleurs" : Meme un chien garde mieux son territoire qu’un Français d’aujourd’hui!
    Qui peut expliquer cela, qui peut expliquer comment les Français sont devenus laches et stupides?

    Déail : Charlie Harper a raison ; tout le monde se fout bien du point 6, il y a eu des résistants  (peu, très peu… comme aujourd’hui) de toutes opinions politiques, tout le monde sait cela, et on a vraiment d’autres chats a fouetter que ce truc la.
    Je vais acheter ce bouquin de Nemo, anyway.

    Au fait, personne n’est dans la rue a défiler pour demander le retour au Jus Sanguinis? Non? Parce que ça changerait un peu des discussions idiotes sur les forums!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. charlie harper

    21/07/2011

    D’accord sur les points 1 à 5

    Sur le 6  , c’est dommage que votre sentiment anti cocos ( c’est votre droit) vous fasse écrire des bêtises : il n’y a plus un seul historien qui dit ce que vous dites , même les cocos ne le soutiennent plus.

    Répondre
  6. vozuti

    21/07/2011

    pour annuler ces lois liberticides il faudrait que l’opposition soit élue, mais l’UMPS n’a pas quitté le pouvoir depuis les années 70! (quand on fait des lois liberticides generalement on ne lache pas le pouvoir facilement).                         bientot il n’y aura plus de témoins de la france d’avant l’UMPS ,et une loi stipulera que les français ont toujours été noirs ou arabes.

    Répondre
  7. François

    20/07/2011

      Je ne suis pas un spécialiste, mais une loi , pour être appliquée, a besoin de décrets d’application. Ces décrets sont émis par les ministres. Ce qu’un ministre a fait, un autre doit avoir le pouvoir de le défaire. En annulant ( ou révoquant?) les décrets d’application des dites lois, ne les rend on pas mortes-nées?
      Et pour annuler les décrets de ces lois scélérates, nul besoin du parlement ni de référendum, un peu de courage suffit…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)