La peste socialiste Franc-maçonne veut la mort de l’Occident chrétien

La peste socialiste Franc-maçonne veut la mort de l’Occident chrétien

La Fédération Nationale Catholique dénonça en 1924 la dictature de la Franc-Maçonnerie en France : « On doit sentir la Maçonnerie partout, on ne doit la voir nulle part« . (Convent, Grand Orient de France, 1923)

Aujourd’hui, le triomphe de Macron gay-friendly avec ses insolences, c’est l’occupation des positions Franc-maçonnes conquises, la mise en place de la PMA-GPA après le mariage gay du lobby GOF-LGBT. Et la foule voit, sur la scène politique, les mots et les gestes de ceux qu’elle prend pour ses mandataires. Elle n’a pas vu les fils invisibles et les actions secrètes. Les chrétiens et la Manif’ pour tous savent que l’adversaire ne désarme pas pour la rupture avec les valeurs éternelles de l’Occident chrétien et mettre la famille hors la loi.

La peste socialiste de la Franc-Maçonnerie a dévoyé l’école laïque devenue la fabrique des crétins. C’est le pire monopole de l’enseignement soumis à la secte maçonnique et à ses serviteurs, les représentants de la peste socialiste LREM, provisoirement et encore pour un temps compté les maîtres du pays.

Le but, c’est la révolution mondialiste et le triomphe de l’athéisme vainqueur du christianisme. La lutte entre Catholicisme et Franc-Maçonnerie est une lutte à mort, sans trêve ni merci. Les croyants savent bien de quel côté vient l’attaque. Avaient-ils mesuré toute l’étendue de la haine socialiste dont ils sont entourés ?

Mieux avertis, ils se reformeront pour les luttes qui leur sont imposées. Tel est l’objectif immédiat.

La Franc-Maçonnerie veut soumettre tous les citoyens à la discipline (du socialisme-LREM-LGBT).

Ayant passé des alliances avec le socialisme-LREM-LGBT, elle obtient des surenchères dans l’ordre social avec la PMA-GPA. Elle s’oriente nettement vers le mondialisme qu’elle espère mener à son but !

Et la peste socialiste de la Franc-Maçonnerie peut imposer avec Macron, président du théâtre gay-friendly, sa propagande LREM-GOF-LGBT d’autant plus pernicieuse qu’elle vise à faire absorber à tous les Français le poison socialiste-LGBT. Il s’agit de la toute-puissance d’une secte mondialiste immigrationniste écolo-réchauffiste et islamo-gauchiste qui étend son empire spéculatif $$$ LREM-GOF-LGBT sur tout le pays.

Il s’agit de montrer le lien entre le pouvoir occulte de la Franc-Maçonnerie qui commande et le pouvoir officiel de Macron gay-friendly qui obéit. En ces heures du Covid 19, où l’on dénonce la dictature sanitaire de Macron incompétent , il s’agit de montrer à un peuple qui se croit libre, quels sont ses maîtres absolus.

Comment la dictature maçonnique s’empare du pouvoir en France avec Macron gay-friendly :

1° La peste socialiste de la Franc-Maçonnerie organise la lutte pour arriver au pouvoir.

2° La tactique : propagande de la peste socialiste de la Franc-Maçonnerie et action sur l’opinion.

Les Francs-Maçons doivent être les agents de liaison des victoires futures de la peste socialiste.

« Il nous appartient de battre les délégués du Bloc National. » (Convent, Grand Orient, 1923)

« Le Bloc National, la réaction a triomphé. Mais l’union des partis socialistes républicains ramènerait une majorité socialiste républicaine qui imposerait un gouvernement socialiste républicain. Nous devons organiser la défense de la République socialiste. Il faut grouper toutes les bonnes volontés et, même avec les communistes (!!!), adopter un programme pour rallier toutes les énergies. » (Convent, Grand Orient, 1922)

« Fraternellement unis, pourquoi ne le serions-nous plus en dehors de nos temples, afin d’assurer la défense de la Démocratie et de la Libre Pensée contre le bloc réactionnaire ? » (Convent, Grand Orient, 1922)

« La Loge l’Union parfaite : À la veille des consultations nationales, elle convoque avec les démocrates socialistes républicains de toutes nuances, depuis les radicaux les plus modérés jusqu’aux socialistes les plus qualifiés, un congrès au cours duquel les candidats aux élections seront désignés sur les bases d’une entente entre toutes les organisations et les partis. Cette entente est assurée de faire triompher ceux qui seront les élus de ce Bloc des Gauches contre les séides du Bloc National. (Сonvent, Grand Orient, 192З)

« La Maçonnerie s’emparant du pouvoir : La tactique : propagande et pénétration de l’opinion publique. (Convent, Grand Orient, 1922). La lutte contre les grands journaux qui font échec à la politique des gauches.

« Le convent de la Grande Loge de France proteste contre les manœuvres d’une coalition des grands journaux empêchant la diffusion des journaux de gauche, créant un monopole de fait qui détruit la liberté de la presse. La commission du convent émet le vœu que, dès la rentrée, le parlement soit saisi d’un projet de loi ayant pour objet d’empêcher le retour de semblables agissements et de garantir entièrement la liberté de la presse. (Convent, Grand Orient, 1923) Pour cela, il faut subventionner la presse d’opinion républicaine, les journaux dévoués au parti socialiste. (Convent, Grand Orient, 1922) Il faut créer des journaux locaux pour la propagande électorale et s’emparer de la presse locale qui nous est ouverte. Avec les Loges, nous avons créé une presse qui nous appartient, qui est entièrement rédigée par des Maçons et il faut créer dans toute la France des journaux rédigés sous notre contrôle, des journaux maçonniques. (Convent, Grand Orient, 1922)

« En ce qui concerne la propagande avec les Associations socialistes républicaines, l’éducation des citoyens doit être organisée par les Loges, la Ligue des Droits de l’homme et la Libre pensée. » (Convent, GOF, 1923) Les Loges maçonniques doivent unifier les Associations républicaines socialistes et radical-socialistes.

« Il faut entrer en rapport avec les présidents de ces Associations pour que les différents fragments du parti socialiste républicain qui sont divisés se rejoignent, et la Franc-Maçonnerie est le ciment qui les unira. »

« Programme de la dictature maçonnique universelle : Destruction de l’Église. Révolution maçonnique et reconstruction d’un régime nouveau : Socialisation-soumission des individus. Le programme maçonnique n’est qu’une étape vers la réalisation d’un plan beaucoup plus vaste aboutissant à la laïcisation universelle, c’est-à-dire à la domination universelle de la Franc-Maçonnerie, maîtresse des États et des individus. »

« Mais pour dominer et reconstruire, il faut d’abord détruire. Les Francs-Maçons reconnaissent avoir en face d’eux des forces de l’Occident chrétien qui s’opposent à leur idéal de domination, dont la plus puissante et la seule redoutable à leurs yeux est l’Église catholique. C’est pourquoi, en France, ils ont entrepris, avec la haine socialiste de l’Église, une œuvre de déchristianisation radicale animée d’un esprit de haine violente. La construction du monde nouveau progressiste se poursuivra par l’humanité régénérée (par les migrants).

« La Franc-Maçonnerie socialiste veut gouverner l’activité humaine entière et prépare un plan total de réorganisation nationale et internationale qu’elle veut imposer au pays. (Convent, Grand Orient, 1923)

« C’est l’un des procédés les plus puissants de la tactique maçonnique que de s’emparer d’institutions comme la Société des Nations pour y faire pénétrer les principes et la morale maçonniques, la Religion de l’Humanité déifiée. La Maçonnerie va franchement vers le socialisme En Marche ! et la Révolution sociale !

La peste socialiste de la Franc-Maçonnerie « vise la destruction totale de l’Église catholique : Le catholicisme, nous devons, nous Francs-Maçons, en poursuivre la démolition définitive. (Bull, du Grand Orient de France, sept. 1895) La lutte engagée entre le catholicisme (l’Occident chrétien) et la Franc-Maçonnerie est une lutte à mort sans trêve ni merci. (Suprême Conseil, n° 85) Ce qui doit être détruit, c’est l’instrument dont le clergé se sert pour subjuguer les masses, c’est la Religion elle-même. (Congrès Intern. de Paris, 1900)

« Tous les Maçons ont à combattre un adversaire commun. Cet adversaire que l’on doit abattre parce qu’il est l’adversaire du progrès, c’est l’Église, la Papauté et les Jésuites. (Congrès Intern. de Genève, 1903)

« Dans tous les pays latins la Franc-Maçonnerie a comme ennemi l’Église. La lutte contre l’Église est une nécessité. Elle constitue la tâche constante de la Franc-Maçonnerie. (Congres Intern. de Bruxelles, 1904)

« La Maçonnerie française fait la gloire de la Maçonnerie mondiale. Il restera toujours inoubliable que c’est la Révolution française qui réalisa les principes maçonniques, préparés dans nos temples maçonniques.

« Actuellement, tous les regards se portent sur la nation française qui a osé, avant les autres nations, défier le pape et diriger une guerre offensive bien préparée contre la forme sous laquelle l’Église romaine est toujours devant nous. Et c’est la Franc-Maçonnerie qui conduit ce combat en France. (Conférence Intern. de Bruxelles, 1910) N’oublions pas que nous sommes la contre-église. Efforçons-nous dans nos Loges maçonniques de détruire l’influence religieuse et toutes les formes sous lesquelles elle se présente. (1911)

« Les Religions, mes Frères, sont la matrice qui sert à engendrer le Cléricalisme, et les Cléricaux n’ont qu’un but, se servir de la Religion pour dominer le monde. Maintenons avec énergie, pour chacun, la liberté de croyance, mais n’hésitons plus à faire la guerre à toutes les religions, car ce sont les véritables ennemis de l’Humanité. À travers les siècles, elles n’ont contribué qu’à engendrer des dissensions entre les individus, les peuples et les nations. Mes Frères, nous avons à lutter avec la plus grande énergie pour le maintien des lois sociales et la laïcité, que nous avons eu tant de peine à conquérir et pour lesquelles nos pères sont morts. Catholicisme et Franc-Maçonnerie s’excluent mutuellement, si l’un triomphe l’autre doit disparaître. (1918)

« Tissons le suaire qui ensevelira toutes les religions et nous contribuerons ainsi à détruire, à travers le monde, le cléricalisme et la superstition qu’il engendre. (Bull. Convent, Grande Loge de France, octobre 1922)

« La puissance d’obscurantisme prétend à l’universalité de son hégémonie mondiale. Son influence s’étend sur tous les peuples. Le symbole de sa souveraineté spirituelle, le Vatican, avec sa Curie romaine ! Telle une pieuvre, l’Église développe ses tentacules sur le monde entier. L’Église veut que tout l’Univers se courbe sous sa loi, et que, partout où le soleil brille, l’ombre néfaste de ses maisons de prière et de servitude dissimule aux humains les perspectives éblouies des horizons de lumière socialiste et de vérité socialiste ! Là où les Nations chercheront demain un idéal de labeur et de Paix, de Justice et de Fraternité socialistes. (???)

« Séparation intégrale de l’Église et de l’État. Il convient que l’État ignore les Églises et n’entretienne avec aucune d’elles des relations officielles. (Convent, Grande Loge de France, (la peste socialiste) 1923)

« S’il est un acte dont la Franc-Maçonnerie puisse revendiquer la responsabilité, c’est la séparation de l’Église et de l’État. Depuis un demi-siècle, il ne s’est pas écoulé un jour où la Franc-Maçonnerie socialiste n’ait demandé à être libérée de cette servitude. (Compte rendu, Grand Orient, janvier-mars 1907)

« Notre tâche comme Franc-Maçonnerie doit compléter la loi de séparation de l’Église et de l’État et la pousser jusqu’à ses dernières conséquences (la laïcité nécessaire et permanente de l’État). (1911)

« Mes Frères, si nous voulons que cette ombre meurtrière de la pensée humaine, complice de tous les crimes qui laissent dans l’histoire une longue traînée de sang, ne puisse s’étendre et s’épanouir sur le monde (???), si nous voulons préserver les générations d’un fatal enlisement intellectuel sous la sujétion de l’Église des dogmes, des préjugés et des superstitions (de l’Occident chrétien), détruisons donc l’Église ce symbole apostolique d’horreur et d’épouvante, ce foyer (de l’Occident chrétien) de malfaisance universelle et reprenons l’âpre combat de toujours, au cri renouvelé de Voltaire : « Écrasons l’Infâme. » (Convent, Grand Orient, 1922)

Dr Thierry Michaud-Nérard

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • Gérard Pierre Répondre

    Ces textes, … dont l’authenticité de tous est avérée, … relèvent du début du siècle dernier, et pour beaucoup d’entre eux d’une période que l’on peut situer entre l’armistice de 1918 et les élections législatives de 1924, … celles qui virent l’avènement de ce que l’on appela le Cartel des gauches !

    Cette époque correspond aussi à celle du retour de l’Alsace-Moselle dans le giron de la république française, … après sa vente à l’Allemagne par le biais du traité de Francfort, en 1871 ! … Merci Thiers, et surtout le franc maçon Gambetta !

    Le sectaire Georges Clemenceau voulut, en 1918, lui imposer la loi inique dite de la laïcité ! … Les représentants de ces trois départements auxquels Le Reich germanique maintint leur Concordat, et même l’enrichirent, n’acceptèrent pas de se voir imposer une loi que leur « absence » forcée ne leur avait pas permis de combattre avant de participer à son vote !

    Il fallut six années d’âpres échanges pour que, devant la détermination des  »provinces retrouvées de l’Est », le Conseil Constitutionnel de la troisième république capitule et admette le statut particulier du Concordat d’Alsace-Moselle.

    On sait ce qu’il advint ensuite de la France sous la domination socialo franc maçonne de 1918 à 1940.

    Les forces antireligieuses ont réussi, sous couvert de cette prétendue laïcité, à imposer un vide absolu correspondant à l’option de l’athéisme. Or, l’athéisme étant par nature un concept partisan, sinon religieux, la laïcité, en France, a donc toujours été un leurre.
     
    La nature ayant horreur du vide, d’autres  »philosophies » se sont alors engouffrées dans l’espace spirituel, intellectuel et moral libéré. Et c’est paradoxalement au nom de la liberté de penser et d’expression que les institutions les laissèrent se développer ! … cette même Liberté au nom de laquelle la république, née des  »œuvres » de la révolution, génocida le peuple Catholique de Vendée !

    Après l’avènement du front populaire de 1936 et ses options prétendues pacifistes pour masquer leurs visées réelles, la débâcle qui s’en suivit en 1940 fut sans précédent dans l’Histoire de France !

    En 1945, il n’y eut pas de tribunal de Nuremberg pour faire le procès des crimes du socialisme franc maçon contre la Nation Française ! Ce fut au contraire cette engeance vénéneuse qui fit le procès de Pétain et de sa devise Travail, Famille, Patrie ! … Le vieil homme, (auquel la mouvance pernicieuse refilait les conséquences de ses propres errements passés), payait surtout là sa décision d’avoir dissous la franc maçonnerie !

    Il serait illusoire d’imaginer que les textes ci-avant cités par monsieur Thierry Michaud-Nérard ne sont plus d’actualité !

    Paul Gourdeau, ancien Grand Maître du Grand Orient de France, … dont on ne saurait par conséquent contester ni la légitimité ni l’érudition, … confirmait en 1990 l’incompatibilité des deux chemins, catholiques et maçonniques :

    « le combat qui se livre aujourd’hui repose sur l’équilibre de deux cultures : l’une fondée sur l’Évangile et l’autre sur la tradition historique d’un humanisme républicain. Et ces deux cultures sont fondamentalement opposées : ou la vérité est révélée et intangible d’un Dieu à l’origine de toute chose, ou elle trouve son fondement dans les constructions de l’homme, toujours remises en questions parce que perfectibles à l’infini » – Paul Gourdeau, Humanisme n° 193, octobre 1990).

    Il est donc bien totalement incompatible d’être chrétien, notamment Catholique, et franc-maçon, quelle que soit l’obédience maçonnique considérée.

    Je ne doute pas que, devant l’accumulation de tant d’évidences, il se trouvera malgré tout des  »rosières » pour crier au complotisme, … ce mot imbécile, comme tant d’autres, … (islamophobe, raciste, extrémiste de droite, etc), … utilisé , toujours par le même côté, dans le combat d’idées contemporain !

    18/04/2021 à 0 h 57 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    tiens , tiens les  » Illuminati  » seraient ils de retour, pour expliquer notre déchéance ?

    c’ est ce que semblent croire les rédacteurs des  » 4 Vérités  »

    on avance à grands pas dans la rigueur et dans la lucidité !

    14/04/2021 à 14 h 07 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: