La vraie nature de la société française

La vraie nature de la société française

La France compte 65 millions d’habitants, soit 1 % de la population mondiale. Sur ces 65 millions, les Français d’origine sont estimés à 53 millions. Les immigrés, naturalisés ou non, seraient au nombre de 12 mil­lions environ, dont certains sont parfaitement assimilés, mais d’autres, nombreux, ne le sont pas. Il convient à ce sujet de faire une distinction entre les immigrés européens, italiens, espagnols, portugais, etc., et ceux venant d’Afrique, du Proche et du Moyen-Orient, plus nombreux et d’une tout autre civilisation.

Les clandestins seraient 550 000, essentiellement d’origine africaine et moyen-orientale, la majorité d’entre eux étant de religion musulmane, désormais la deuxième religion de France, plus 150 000 clandestins outre-mer, en particulier à Mayotte et en Guyane. On retiendra que, parmi les nombreux immigrés venant d’Orient, figurent les chrétiens chassés par l’islam que ces chrétiens ont la désagréable surprise de retrouver en France, avec mosquées et imams.

Il arrive de 200 000 à 300 000 nouveaux immigrés par an, de toute provenance, mais surtout afro-maghrébins, dont de nombreux demandeurs d’asile (45 000) qui, acceptés ou refusés, restent en France.

Le taux de natalité des femmes françaises est inférieur à 2. Celui des femmes immigrées, venant notamment du Maghreb et d’Afrique noire, est bien supérieur, donc, arithmétiquement, dans quelques décennies, l’hexagone aura perdu beaucoup de son identité française. Le droit de vote que la gauche veut offrir aux résidents étrangers, et qui finira par leur être accordé, y contribuera. La France sera alors très africanisée, avec de larges fractions de la population illettrées. Le baccalauréat, autrefois un véritable concours, est maintenant distribué chaque année à 80 % des candidats en moyenne. Il n’a plus guère de valeur, mais permet d’accéder à l’université dont logiquement le niveau baisse, comparativement aux universités anglo-saxonnes et à certaines universités asiatiques.

La population active de la France est de 28,3 millions de personnes. Sur ce chiffre, 4 millions sont sans emploi, dont 2 560 300 sont indemnisés. Cette situation ne peut que perdurer, car, en trois décennies, il a été mis en place un assistanat qui incite à ne pas rechercher d’emploi et à vivre, et bien vivre, de cet assistanat. C’est ainsi qu’en exploitant toutes les possibilités offertes, un homme jeune, dans la force de l’âge, peut obtenir 2 300 euros par mois, sans le moindre impôt, plus de nombreux privilèges comme les transports gratuits et les soins, quels qu’ils soient, eux aussi gratuits. On ne s’étonnera donc pas que le montant global de toutes ces formes d’assistance soit supérieur au budget de la nation. C’est une somme colossale, à laquelle s’ajoute ce que donnent les organisations privées d’assistance, mais souvent subventionnées. On peut citer les « Restos du cœur », avec 2 millions de repas par an, ou le Secours catholique qui assiste 1,5 millions de personnes en France, ou encore les « Pèlerins d’Emmaüs ».

Cet assistanat national est la cause principale de la dette de la France, qui s’élève aujourd’hui à 1 700 milliards d’euros, selon le dernier chiffre officiel et qui s’accroît constamment du montant du déficit qui sera cette année de quelque 100 milliards d’euros. Cette dette représentait 82,3 % du PIB en 2010 et 85 % en 2011. On sait qu’elle nous coûte 50 milliards d’euros d’intérêts par an. Comme le gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche, se refuse à diminuer la dépense publique pour des raisons électoralistes, la dette va augmenter inexorablement jusqu’au jour où la France se retrouvera au bord de la cessation de paiement.

Je précise à ce sujet que la dépense publique, non seulement ne diminue pas, mais qu’elle devrait augmenter de 10 % entre 2009 et 2014. Une rapide étude du budget laisse en effet apparaître une gestion calamiteuse de l’État. La seule fonction publique territoriale compte plus de 2 mil­lions d’agents. 350 000 postes ont été créés depuis 2001. Les dépenses totales des collectivités locales se sont élevées en 2009 à 214 milliards d’euros où l’on découvre entre autres les 20 000 euros votés en Lorraine pour la création d’une « sexothèque » destinée à un public de 12 à 15 ans, afin de l’aider « à s’explorer et à s’exprimer » (sic), ainsi que les contributions diverses pour les réfugiés tunisiens qui, après l’instauration du « printemps arabe » (en d’autres termes, l’anarchie), arrivent en France toujours plus nombreux.

Les soins de santé prodigués aux seuls clandestins ont coûté à l’État (le contribuable) 662 millions d’euros en 2009 et ce n’est pas le déficit commercial annuel qui est de nature à rassurer : depuis 2002, il ne cesse de s’alourdir. Sait-on que, pour le seul mois de mai, la France a enregistré un déficit commercial de 7 milliards d’euros. C’était celui de toute année en 2004 ! L’Allemagne et le Japon savent vendre et exporter, pas la France où une fiscalité trop lourde fait que les entreprises se délocalisent à l’étranger.

Bref, la solution s’impose à droite et à gauche d’augmenter encore les prélèvements obligatoires et, pour cela, de puiser dans l’épargne des Français estimée, surtout en assurance-vie, à 1 500 milliards d’euros. Cette politique démagogique conduit à la prolétarisation de la population française – la richesse nationale a décru de 3 % entre 2007 et 2010, selon l’OCDE – à l’écrasement et à la disparition de la classe moyenne, jusqu’ici la « vache à lait » du régime. Les salaires des Français sont modestes, en raison de la loi des 35 heures qui les appauvrit sans avoir, en aucune façon, fait diminuer le chômage – une initiative plus que malheureuse de Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn.

Cet état de fait est d’autant plus mal vécu par la majorité des Français que leur pouvoir d’achat diminue sensiblement en raison de la hausse constante des produits alimentaires et de première nécessité. On va en arriver ainsi peu à peu à la structure des pays sous-développés où, au-dessus de l’immense majorité des pauvres, survit une petite minorité de très riches. 4 millions de salariés sont au SMIC (3,37 millions en 2008) et la moyenne des retraites est de 1 400 euros par mois, c’est-à-dire que beaucoup de retraités reçoivent une retraite de 400 euros chaque mois. Ce qu’on appelle l’élite n’est pas épargné. Un ancien élève de l’ENA peut espérer recevoir 10 000 euros par mois, primes comprises, mais à 45 ans. Si cet énarque veut se loger confortablement, ce qui est une ambition normale, il lui faudra épargner pendant 60 ans, pour acheter un appartement de 2 millions d’euros bien situé à Paris ! De plus, l’ISF étant dissuasif, ce grand mandarin sera, en fait, contraint de se loger ans la grande banlieue s’il veut avoir de la « surface ». Le bel immobilier à Paris, c’est pour les étrangers, pas pour les Français. Les sultans de Brunei et d’Oman, eux, y sont très bien logés…

Ainsi constate-t-on que le mécanisme égalitariste est en marche, et marche bien. Il est d’inspiration marxiste et communiste en vigueur en France depuis 65 ans et conduit avec l’immigration de masse à la lente, mais sûre, disparition programmée de la France française. Les Français dans leur majorité ne veulent pas le savoir, soucieux avant tout de leur fin de mois et de leurs prochaines vacances…

Partager cette publication

(22) Commentaires

  • Un citoyen Répondre

    « Les Français, dans leur majorité, ne veulent pas le savoir » …dit notre auteur. C’est là une formulation regrettablement floue, injuste et finalement futile. Tout a été fait pour les neutraliser politiquement, pour les plonger dans l’impuissance, pour les convaincre que, quoi qu’ils souhaitent, on n’a que faire de leur avis : ce n’est pas eux qui décideront, jamais (voir le référendum sur la constitutions européenne, défié par la voie parlementaire). Quand on a cela en mémoire, ce qui ne paraît pas être le cas de M. Lambert, on constate plutôt que ce qui reste de Français vit au jour le jour, écoeuré, et réduit au principe du « carpe diem ». Ils ont été simplement acculés à cette attitude, paraître le leur reprocher est d’une extrême mauvaise foi, ou de simple bêtise. M. Lambert tient sans doute à sa tranquillité : il laisse la dénonciation des responsables de la situation à des gens plus courageux que lui.

    23/08/2011 à 15 h 18 min
  • Sterne Répondre

    "Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder en face" (La Rochefoucauld)
    C’est pourtant ce que fait C. Lambert dans cet article d’une lucidité terrifiante. Il regarde en face la mort de la société occidentale (au-delà de la seule française) qui semble en effet bien programmée.
    Une seule réserve: nul ne peut vraiment prédire l’avenir, même s’il le fait avec un maximum d’intelligence et d’informations. Il reste donc un "doute peu raisonnable" mais néanmoins indéniable, pour que les choses prennent une autre tournure, parce que :
    1 – Personne n’a toutes les données des problèmes et nous construisons donc un schéma qui ne tient compte que de certaines d’entre elles. Les météorologistes le savent: aucune prédiction n’est valable au-delà de 8 jours. Au-delà, on tombe dans les élucubrations de Madame Soleil ou de Monsieur Diop.
    2 – C’est dans les situations de catastrophe que les énergies se réveillent.
    Il reste donc un espoir, même ténu, que nous finissions par sortir de cette spirale mortifère.

    23/08/2011 à 5 h 01 min
  • Henri Traille Répondre

    La France est un des pays qui travaillent le moins au monde, qui vit à crédit, dont le pouvoir d’achat stagne, où les impôts sont parmi les plus élevés du monde, dont la balance commerciale est dans le rouge, qui se demande comment financer les retraites, qui détient un des taux de chômage les plus élevés des pays riches, qui a de plus en plus de RMistes et de SDF, et où l’exil fiscal prend des proportions croissantes.

    20/08/2011 à 14 h 22 min
  • Henri.Gravier Répondre

    On peut dire que l’article de M. Lambert a l’exactitude d’une photo. Ceci dit, il s’abstient soigneusement de désigner l’ennemi. Savoir par exemple pourquoi le Français moyen est aussi passif (neutralisé, si l’on peut dire) ne l’intéresse pas. Il doit considérer que la recherche des causes est hors sujet. Il aurait fait un bon photographe de presse.

    20/08/2011 à 10 h 15 min
  • moi Répondre

    Mais n’importe quoi… La population des chômeurs n’est pas composée que de personnes immigrées !! Stigmatiser une population, la rendre coupable de la conjoncture économique et la rendre menaçante en lui donnant des intentions qu’elle n’a pas est une fraude intellectuelle. La France est le fruit d’un mélange culturel, issue des nombreuses guerres et flux migratoires qui ont marqués toute son histoire, et qui n’a pas hésité à aller puiser et piller des richesses dans des pays qui ont fait d’elle un Empire colonial puissant.  Quand on pointe du doigt, il est souvent bon de regarder qui est du côté du pointeur, on en apprend beaucoup.

    11/08/2011 à 17 h 56 min
  • Anonyme Répondre

    Grepon : " Il n y arriveront pas.  
    –           C’est ça, prenez les pour des idiots… prenez Mohamed El Erian pour un con; c’est un Egyptien bon teint. Steve Job, aussi, a demi arabe syrien.
    Vous ne voyez d’eux que ce qu’ils veulent bien vous montrer, a savoir qqs petites émeutes de temps en temps (Londres ce week end), un peu de cinema a propos de foulard, de cantine et de polygamie rémunérée, etc… juste pour occuper les médias et faire de la fumée, mais pendant ce temps ils prennent de plus en plus de pouvoir en Occident, en Politique, dans la Presse, dans la Finance, dans le Judiciaire, tandis que nous abandonnons les nôtres. Et chez eux, en Arabland, les petites "révolutions", qui se réferent plus a 1789 qu’a Mahomet, montrent plus que toutes autres choses, leurs désirs d’évoluer : la motivation est la, le momentum se gonfle.  Mais vous ne le voyez pas, car vous soufrez de cette manie ricaine de sous-estimer les autres, hein, Grepon?… Pas compris a Saigon? Pas retenu la leçon?
    Au fait, saviez vous que les utilisateurs du Browser "Internet Explorer" – la quasi totalité des Windows people – ont un IQ below average?
    http://www.telegraph.co.uk/technology/internet/8674678/Internet-Explorer-users-have-below-average-IQ.html

    Grepon : "Par aillieurs je suppose que ma phrase "(pace Mancney)" ne marchera jamais. "  
    –          Mais si, mais si, il n’y a pas plus pacifique que moi, et je n’arrête pas de proposer des petites solutions de bon sens pour la "pace", pour éviter la Guerre ethnique a venir (que tout le monde a soigneusement préparée a sa façon, pour différentes raisons) en disant : "Cessez d’importer des étrangers chez vous, et demandez le retour au Jus Sanguinis".  Soit en inondant de lettres vos députés – le plus safe et le plus civilisé -, soit en descendant dans la rue – en risquant de devoir en découdre avec les français de papiers, qui ne voient pas d’un bon oeil d’être "exclu" du territoire qu’ils sont en train de conquérir. Mettez vous a leur place!
    Dans tout les milieux vivants, un corps étranger en surnombre est toujours un problème majeur. Quelqu’un ignorait-il cela sur ce forum de brillants penseurs?

    Bon, allez, le Stock Market est dans le coma… c’est le moment d’acheter; en immobilier aussi!

    Best,

    Mancney

    08/08/2011 à 19 h 18 min
  • SMALL BARTHOLDI Répondre

    A Antoine,

    Merci pour votre réponse à une question qui ne cesse de me tarauder.

    Vous omettez, très volontairement je pense, les Etats-Unis et le Canada. Puis-je savoir pourquoi ?

    Pensez-vous que Rio ou Buenos Aires soit plus prometteuse pour un Européen qu’une ville comme Montreal ou Seattle ?

    Merci d’avance

     

    08/08/2011 à 8 h 11 min
  • grepon Répondre

    Apres la montée extraordinaires des niveaux de vies des pays asiatiques ces trente dernières années, c’est aujourd’hui le tour des Arabes; ou est le problème?

    Il n y arriveront pas.   Beaucoup risque de crever de faim, tellement leur civilisation est incapable.

    Par aillieurs je suppose que ma phrase "(pace Mancney)" ne marchera jamais.    Ceci dit, que m’allez vous dire quand, en Egypte, base de la culture arabe la plus raffinee, 50% de la population ne pourra plus mangez?    

    08/08/2011 à 8 h 07 min
  • Antoine Répondre

    à Small Bartholdi Oui, le pays de Poutine peut être considéré comme une destination d’avenir. Ils sont orthodoxes fervents. (livre « les corps indécents ») Les églises sont pleines à craquer. Pas une seule burka à Moscou ! Absolument Impensable. Mais il y a aussi l’Australie, et les pays comme le Brésil, l’Amérique latine en général, le Japon (bien que l’accident nucléaire invite à la prudence). Plus près, la Suisse pas si touchée que chez nous (environ 300 mille musulmans sur une population de 7,5 millions d’habitants). N’oublions pas que 40 % de la population de Bruxelles Capitale de l’Europe est musulmane. Mulhouse compte déjà 60 % de musulmans. Des chiffres officiels. Et Roubaix ? Evreux ? etc… Lisez aussi Oriana Fallaci. Vous allez vite comprendre. Demain il sera trop tard.

    07/08/2011 à 16 h 23 min
  • Anonyme Répondre

    Grepon : " (…) bien trop sont  infectée par l’autoretardant qui est tout culture imprégnée d’Islam (pace Mancney)."

    –         Retardant par rapport a quoi? Comme les commandes de vol Boeing sont en retard par rapport aux commandes de vol de l’Airbus AF 447?
    Il n’y a pas de "retardant", de culture retardante, il y a "different", il y a des cultures différentes, et cela est utile et nécessaire – pour éviter 1984 – et cela est la vrai "diversité" : des cultures ET des races différentes selon le lieu de leur éclosion. C’est pourtant simple a comprendre, il n’y a qu’a observer les Hommes chez eux, sur leur Sol.
    Ainsi, l’islam, qui comprend une grande partie de la culture arabe – on a deja expliqué qu’il fallait bien mettre "quelque chose" dans les doctrines et dans les Bouquins sacrés, faute de quoi les seuls histoires purement théoferes seraient un peu minces, ne seraient pas bien consistantes, donc, au départ, pour faire un peu de remplissage, on ajoute les ingrédients de la civilisation en cours, comme les fayots autour des saucisses. – la culture arabe, donc, est simplement différente de la notre et des autres, et ceci est bien, et ceci est le problème des Arabes chez eux, et non pas celui des Occidentaux qui n’ont aucun droit de critiquer, sauf celui de montrer leurs mauvaises manieres : On ne demande pas a son voisin de régler nos affaires de ménage.
    Bien sur, Apples to Apples, la culture arabe présente des manques importantes comparée a la notre, et les Arabes sont en train de corriger très fort, voir Dubai, voir les Emirats, voir tout le Maghreb. Apres la montée extraordinaires des niveaux de vies des pays asiatiques ces trente dernières années, c’est aujourd’hui le tour des Arabes; ou est le problème? Vous n’allez quand meme pas leur reprocher d’évoluer, non? D’autant plus que la monté réelle de ces civilisations est due a l’Amérique, qui a exporté sans compter ses influences, sa technique et ses aides. Merci Oncle Sam.
    Mais, encore une fois, si toutes les cultures, si toutes les ethnies, toutes les races sont reines chez elles, elles ne devraient pas être exportées outrageusement, et bien sur, l’exportation des cultures, d’idées, de modes et de religions, se fait sur le dos des hommes. Alors, si vous voulez, comme les Japonais, limiter l’expansion des cultures et des populations étrangères chez vous, et bien, vous limitez l’importation des hommes, prenez le problème a la source et non pas aux conséquences, comme l’Islam par exemple, conséquences qui ne sont que des faux combats et qui détournent l’attention pour des raisons voulues par ceux qui ont intérêt a créer en Occident des sociétés multiraciales et multiculturelles.

    Have a great day.

     
    Mancney

    07/08/2011 à 14 h 41 min
  • SMALL BARTHOLDI Répondre

    pour ANTOINE,

    vous n’allez pas au bout de votre phrase : où "hors de l’Europe" ? au pays de Poutine ????

    06/08/2011 à 21 h 43 min
  • grepon Répondre

    mais il oublie de dire que cela peut s’appliquer à TOUTES les démocraties occidentales ( USA compris ) qui vivent depuis 1945 sur le mode de l’etat providence et qui arrivent aujourd’hui au bout de cette logique avec des dettes colossales.

    Mwais, mais les Etats-Unis a toujours la capacite de repayer ses dettes, ou quitte a ca faire defaut par divers moyens sans disparaitre, ce qui n’est pas le cas pour les pays europeens crevant de vieillesse parmi un deluge de rejetons du tiers monde dont bien trop sont  infectee par l’autoretardant qui est tout culture impregne d’Islam (pace Mancney).   Ici, nos immigres sont des occidentaux, dont les enfants pour la plupart s’integrent et bossent.    Je ne suis pas fiere de notre etat providence, d’autant plus que c’est le resultat d’entorses terribles a la constitution et achat directe de votes sur le dos d’enfants pas encore nees…tout comme en Europe.    Malgre ce pourcentage terrible d’achetes chez nous, il y a toujours une majorite ici (mince d’accord) qui comprennent le mal que c’est, un etat centrale tentaculaire, omnipresente et toujours en croissance.   

    On ne peut pas dire la meme chose pour la France, pays ou tant des baccalaureats chaque annee on fixe pour reve de carriere de devenir fonctionnaires.    Vous avez adopte un dieu faux labas, l’Etat, avec les consequences bibliques qui s’ensuive, implosion civilisationnelle.      Outre mer, votre protecteur se fatigue tres rapidement de doses inferieurs du meme mal, et coupera ses engagements militaire avant de couper dans des programmes sacrosancte bien que maigre comme Social Security.    L’Europe est a nu, ses frontieres, lignes de fournissement totalement exposees, avec l’ennemi dans les murs, et une populace agee desarmee et incapable.    Bonne nuit.

    06/08/2011 à 20 h 46 min
  • Antoine Répondre

    Une solution s’impose à notre jeunesse : quitter la France, fuir un pays islamique en devenir. Il n’y a plus aucun avenir pour les jeunes qui souhaitent entreprendre et s’épanouir dans leur travail. (Livre idéaliste « les corps indécents ») Le système fiscal avec, en plus, l’ISF, est une véritable abberation. Nos jeunes ont tout intérêt à s’installer et à produire des richesses hors de l’Europe.

    06/08/2011 à 14 h 28 min
  • charlie harper Répondre

    Tout ce que dit mr Lambert semble vrai mais il oublie de dire que cela peut s’appliquer à TOUTES les démocraties occidentales ( USA compris ) qui vivent depuis 1945 sur le mode de l’etat providence et qui arrivent  aujourd’hui au bout de cette logique avec des dettes colossales.

    06/08/2011 à 13 h 00 min
  • grepon Répondre

    Tout ceci, evidemment, finira en sauvageries remarquables.   On verra bientot les resultats de la Revolution Francaise, helas.     Les francais qui veulent se preserver ont interet a s’apreter a se delocaliser aillieurs en occident, la ou l’occident survivra (probablement).     Devine de quelle localisation je parle.

    06/08/2011 à 8 h 00 min
  • Daniel Répondre

    "La population active de la France est de 28,3 millions de personnes. Sur ce chiffre, 4 millions sont sans emploi, dont 2 560 300 sont indemnisés. Cette situation ne peut que perdurer, car, en trois décennies, il a été mis en place un assistanat qui incite à ne pas rechercher d’emploi et à vivre, et bien vivre, de cet assistanat…

    Cet assistanat national est la cause principale de la dette de la France, qui s’élève aujourd’hui à 1 700 milliards d’euros"…

    Non, cet article ne peut être qualifié de bon. Trop de parti pris qui déforme l’analyse et pue, non pas l’esprit de caste, mais pue la non pensée de caste et les certitudes stupides que seul un statut peut forger dans tout cerveau à priori intelligent . 
    Faire des chômeurs la cause "principale" de la dette est une malhonnêteté heureusement peu courante chez Monsieur Lambert.  Merci Monsieur Lambert de ne pas confondre dans un article écrit une conséquence piteuse avec une cause principale.

    Je rappellerai seulement que les assisté du bas ne sont pas ceux qui ont fait les lois ayant détruit les valeurs de la France et rendus les assistés du bas aussi aussi pervers que les assistés du haut,  irresponsables par statut leur assurant de couler des jours heureux, retraite comprise donc dette programmée pour les autres,quelque soient leurs malhonnêtetés,  les mensonges et la destruction du travail entrainant la destruction des familles et des personnes par perte de leur emploi et de leur dignité.  
    Quand les assistés du haut, ces trouillards, prétentieux en plus, ne savent même plus ce qu’est la dignité pour eux mêmes, ils veulent un peuple à leur image!.  En effet quelle meilleure protection pour leurs grands privilèges que les petits privilèges accordés à un nombre important, pas trop gourmands, et dont chacun perd un peu de sa conscience au fur et à mesure qu’il se laisse acheter pour un peu de sécurité.  En perdant sa conscience du juste et du vrai, il perd aussi sa capacité réactive ( pour réagir à ce qui est sale, il faut avoir les fesses propres… ). 
    Pour justifier ce qui lui fait office de Vie, l’assisté du bas réduit sa vision de la vie aux plaisirs du ventre… comme ceux qui se succèdent à des postes de pouvoir leur assurant des droits mais aucun Devoir, c’est à dire de l’Esprit. 

    Comme dit un proverbe récent:  " dis moi quel est ton statut et je te dirai qui tu es! . "  Mais faut-il encore désirer se connaitre et cesser de rêver.

    05/08/2011 à 23 h 44 min
  • HOMERE Répondre

    Bien sûr,cet article est un état des lieux épouvantable de notre ex pays démommé France.Sans entrer dans le détail,Monsieur Lambert est cependant loin de la réalité du "terrain" où les gens souffrent,non pas seulement de manque d’argent,mais aussi de l’oppression permanente et de la honte dans laquelle ils se trouvent d’être français.Cette situation est exceptionnelle et n’a jamais été vécue par le passé.Il faut aussi parler de cette société individualiste qui ne regarde pas ses voisins,à peur de tout et de rien,qui a fait siennes des valeurs de pacotille et du paraître.La France réunie en tribus de sauvages,ou la France éclatée en solitudes graves,n’a plus rien à partager que les oboles bien pensantes des assos de même nom.Le tissu social est explosé sous les coups des redistributions indignes et de richesses étalées comme étant le summum de ce que l’individu doit être.

    Cette crise morale est celle de l’occident dégénéré,décérébré et lobotomisé.Les "valeurs" sont portées par l’islam avec sa morale et ses préceptes destructeurs.

    Nous entrons de plain pied dans la cour des miracles et du Far West….sauve qui peut et mort aux cons….

    Personne ne sortira notre patrie (mot honni) de sa fin programmée et pour la simple raison qu’il n’y a pas l’individu ad hoc et que les français n’exprime pas la volonté d’en sortir.

    Fermer le ban, l’arrière ban et tout le tintouin…..

    Mon Dieu !!!!!

    04/08/2011 à 11 h 04 min
  • mark Répondre

    Vous avez oublie quelques australien(ne)s, aussi.

    04/08/2011 à 2 h 08 min
  • IOSA Répondre

    Juste un bémol malgré des vérités cinglantes…

    Si on continue à prétendre et à donner à l’ Islam le titre de religion, je ne vois pas comment on peut se sortir du trou ?

    Le Coran est un livre d’incitation à la haine, au meurtre et à la pédophilie et quiconque se revendique d’une telle insanité ne peut se revendiquer d’être un croyant de Dieu.

    Il faut éradiquer ce torchon et le calme tout comme la paix reviendra.

    IOSA

     

    03/08/2011 à 23 h 21 min
  • Gilles Répondre

    Après un pareil exposé, d’une clarté cristalline et d’une force imparable, donner mon avis est un peu grotesque.

    Ceux que vous voulez aider, M. Lambert, dans leur immense majorité (grosso modo 80% de la population), ne veulent pas vous écouter et vous considèrent même comme une menace pour le pays et pour eux.

    Foin de libéralisme, socialisme, centrisme, radicalisme, droite populaire, … tous aboutissent au même résultat: la disparition de la France mais surtout des Français.

    Conclusion: la démocratie est mauvaise pour nous. Cependant il faut nous trouver un dictateur qui aillent dans le sens de nos idées, parce qu’un dictateur d’extrême gauche ne serait certes pas bon pour nous!

    03/08/2011 à 21 h 10 min
  • dissident Répondre

    excellent article de mr Lambert comme d habitude mais ca me derange pas qu un enarque soit oblige de vivre au milieu de la diversite faute de pouvoir se loger a Paris intra muros diversite qu il aime tant promouvoir pour les autres cet enarque car en gneral les enarques a part des exceptions meritantes…

    03/08/2011 à 15 h 39 min
  • SMALL BARTHOLDI Répondre

    Article parfaitement lucide et argumenté. A ce niveau, ce n’est même plus une opinion, mais de la simple observation des faits.

    Précisons toutefois que ce n’est pas l’excès de démocratie qui a entrainé cette situation qui ne se débloquera plus, mais bien son absence. Si les électeurs français avaient été consultés sur la plupart des sujets mentionnés par une chose bizarre qu’on appelle référendum, la situation aurait été fort différente.

    Mais la démocratie n’a jamais vraiment fonctionné dans ce vieux pays monarchiste qui, même avec des élites uniformément socialistes, continue à se méfier comme de la peste des Gavroches mal-pensants. Les électeurs sont des cons, et il vaut mieux leur demander le moins possible leur avis. Les décisions sont prises d’en haut par des types qui savent tout sur tout et depuis toujours. N’essayez pas de vous faire élire pour changer les choses, le filet ne laisse passer aucun gros poisson. ON en a vu des Chirac et des Sarkozy ranger subitement leur sabre.

    Résultat : un peuple qui ne sait plus penser par lui-même, qui n’a plus rien de cet esprit et de ce panache qui avaient fait sa gloire à l’époque d’Alexandre Dumas et d’Edmond Rostand. Le Français se contente de payer ses impôts, de se goinfrer une télé qui lui indique chaque jour quoi penser sur tous les sujets, au risque de se faire traiter de facho. Et de se faire traiter de facho, quand même.

    Alors il préfère ricaner et se resservir un ballon de rouge, le Français. En attendant de se faire materner par la Miss Ratchett en chef, Martine ou Ségolène. Au fond, c’est son dernier fantasme.

    03/08/2011 à 13 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: