L’abrutissement par le football

Posté le juin 25, 2014, 7:00
5 mins

Cela va donc durer jusqu’à la mi-juillet. Si l’équipe de France est éliminée rapidement, les effets seront moins importants. Si ce n’est pas le cas, ils peuvent se révéler considérables. Et si l’équipe de France arrivait en finale, voire gagnait, François Hollande remonterait de manière vertigineuse dans les sondages.

Le chômage, la pauvreté, l’insécurité ambiante seraient oubliés pendant quelques semaines, quelques mois peut-être.

Je n’ai jamais compris l’engouement populaire et massif pour le football. Celui-ci a toujours été pour moi source de consternation. Il n’a cessé de me rendre dubitatif concernant la rationalité de nombreux peuples et leur capacité à contribuer à des prises de décision démocratiques en connaissance de cause.

Le spectacle de grands garçons, souvent à demi analphabètes, payés des millions d’euros pour taper dans un ballon m’a toujours laissé indifférent. Je me suis souvent dit qu’il vaudrait mieux leur donner un ballon à chacun pour régler leur problème.

Voir, ce qui va de pair, des stades entiers remplis de gens vociférants, éructant des onomatopées, criant, trépignant de joie ou de tristesse selon le sens du vent ou le cours du jeu m’a toujours laissé un sentiment de malaise : peut-on être adulte et se comporter ainsi ? Voir des gens réagir devant leur téléviseur comme s’ils étaient dans un stade m’a toujours conduit à désespérer de mes contemporains. Voir que des pays aux motifs très suspects, tels que Qatar, usent du football pour pénétrer les esprits faibles ne me surprend pas, hélas.

D’autres sports provoquent des engouements indéchiffrables et des réactions dégradantes, mais aucun autre ne suscite engouements indéchiffrables et réactions dégradantes au degré où le football peut les provoquer. Aucun autre ne suscite les comportements racistes qu’on a pu observer en divers points d’Eu­rope lors de divers matchs. Au­cun autre n’a vu des clubs de supporters se rallier à des idées fascistes. Aucun autre ne conduit à des émeutes ou à l’exubérance frénétique. Aucun ne conduit à ces élans nationalistes absolument débiles qui conduisent, sous prétexte qu’une douzaine de types payés pour utiliser leurs pieds (ou leurs mains pour le gardien de but) ont tapé dans un ballon, à hurler « on a gagné » et rouler en klaxonnant et en exhibant je ne sais quelle banderole.

En quoi le fait que la douzaine de types en question a réussi mieux que la douzaine de types leur faisant face (et réussi quoi ?) peut-il pousser un nombre incalculable d’autres à hurler « on a gagné » ? Ceux qui hurlent seraient eux-mêmes incapables de répondre.

Jusqu’à la mi-juillet en tout cas, Boko Haram et l’Armée islamique en Irak et au Levant pourront continuer à tuer en masse, Bachar Al Assad pourra continuer à utiliser des armes chimiques, l’Ukraine pourra continuer à se décomposer, les grévistes professionnels en France pourront continuer à faire grève si cela leur sied, il en sera à peine question dans les médias.

Savoir si tel Français converti à l’islam s’est foulé la cheville ou si tel Brésilien s’est rasé la moustache sera infiniment plus important. Des spécialistes viendront disserter des heures sur les plateaux. Des politiciens feindront de s’enthousiasmer et montreront qu’ils prennent leurs électeurs potentiels pour des abrutis.

Pour ce qui me concerne, je vais pouvoir me consacrer à la lecture. Je vais pouvoir aller au cinéma sans risquer de me trouver devant une salle comble. Je vais regarder les chaînes de télévision américaines pour continuer à m’informer. Aux États-Unis, le « soccer » n’est pas très populaire et l’équipe américaine n’ira sans doute pas très loin dans la compétition. Les sports qui suscitent l’engouement sont le football américain, le basket-ball et le base-ball, mais ils ne provoquent pas des réactions semblables à celles que provoque le « soccer » en Europe ou en Amérique latine. C’est très bien ainsi.  

Guy Millière

45 réponses à l'article : L’abrutissement par le football

  1. Magne

    01/07/2014

    Je vous trouve bien sévère avec le football , que nous avons tous pratiqué , avec plus ou moins de succès , comme il est dit , dans les cours d’écoles .
    Les joueurs de foot ball ne sont pas responsables si leur sport attire les foules , et dans les foules il y a de tout .

    François Hollande n’est pas analphabète , voici son message :  » Bravo aux Bleus qui se sont qualifiés pour les quarts de finale après un match haletant face au Nigéria. Cette équipe fait plaisir à voir. »Je pense qu’il est sincère .

    Il faut bien entendu rester dans le délassement et le jeu .

    Si on veut un sport qui forge la personnalité , vaut mieux pratiquer la lutte .

    Répondre
    • Jaures

      01/07/2014

      Le jeu n’est pas en cause. Il paraît même qu’il s’agit d’un des sports les plus bénéfiques pour la santé. Mais de son exploitation mafieuse, de la disproportion médiatique qui la sert, de la folie chauvine qui s’empare des foules.

      Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    30/06/2014

    Les supporters de l’équipe algérienne ont trouvé la parade pour faire gagner leur équipe.
    Traitement des yeux du goalie adverse au rayon laser vert.
    Il fallait y penser, en voilà qui pensent au moins.

    Répondre
  3. 29/06/2014

    L’humanité est en peine devant ses enfants cinglés dans les grandes manifestations de la plus vaste médiocrité et la barbarie…les footeux sont des barbares et ils aiment çà !
    Avinés,drogués,fous furieux…la plus vilaine image dépravée par une baudruche…..
    Il faut revenir à Cro Magnon pour voir une sauvagerie aussi violente des humains !
    Avec la coupe du monde de foot,les hommes et les femmes ont fait un immense pas en arrière………..

    Répondre
  4. orldiabolo

    27/06/2014

    Imaginez les Champs Elysées le 13 juillet au soir en cas de finale France-Algérie ! Quelques heures avant le défilé devant les chefs d’Etats… 😉

    Répondre
    • orldiabolo

      28/06/2014

      J’oubliais : et le tout en plein ramadan !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        28/06/2014

        oui quel … ramdam !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          29/06/2014

          Si l’Algérie est libre ce jour là, on mettra le président algérien à sa place.
          De toute façon ce pays sera bientôt une succursale de l’Algérie.

          Répondre
        • Jaures

          29/06/2014

          N’ayez crainte. L’Elysée a démenti cette rumeur.
          Quant à choisir entre un match de foot et un défilé militaire…

          Répondre
          • orldiabolo

            29/06/2014

            « Quant à choisir entre un match de foot et un défilé militaire… »
            Y’a pas photo : on risque moins de morts avec les militaires !
            😉

          • Jaures

            29/06/2014

            Peut-être. Quoi que..En 2008, à Carcassonne, des militaires s’étaient trompés de munitions en chargeant les fusils d’une démonstration: résultat une vingtaine de blessés par balles.

          • quinctius cincinnatus

            29/06/2014

            et c’est pour cela que chaque fois que Hollande se trouve en présence de militaires les armes sont provisoirement …  » démitairalisées  » ( même en … Afrique ! ) dès fois que … une maladresse  » fasciste  » est si vite arrivée !

          • philiberte

            29/06/2014

            je préfère le défilé militaire à ce spectacle affligeant d’adultes se disputant un ballon.

  5. Frédéric Bastiat

    27/06/2014

    C’est la faute aux riches et à Liliane Bettencourt.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      28/06/2014

      L’émir du Quatar & al, grands fans de football font-ils partie du club de Mme Bettencourt?
      Leur dernière grandiose idée serait de transformer les arènes de Barcelone en méga-mosquée avec un minaret de la hauteur de la Tour Eiffel.

      Répondre
      • orldiabolo

        28/06/2014

        C’est Jaures qui va être content : il a horreur de la corrida…
        (Moi je préfèrerais qu’on remplace les taureaux par des socialistes, mais ce n’est pas le sujet…) 😉

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          30/06/2014

          Vous avez l’occasion d’en brocarder un sur ce site.
          Surtout ne vous gênez pas, enfoncez bien profondément les banderillas.
          Il faut que le raisiné coule, les supporters adorent la couleur rouge.

          Répondre
  6. DESOYER

    27/06/2014

    Détends-toi, Guy.
    Aimer son pays n’a pour moi rien de choquant.
    En revanche, quand des Algériens viennent tout casser en France quand leur équipe gagne, cela me révolte: qu’ils repartent chez eux!
    Hormis cela, à chacun sa détente: pour certains, c’est le cinéma, d’autres le théâtre, d’autres la musique, d’autres la pêche à la ligne ou la pétanque, d’autres le football, le basket ou le tennis, ou plusieurs de ces activités.
    Dans un pays de liberté, c’est très bien, mais, de grâce, Guy, laisse-nous aimer notre pays.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/06/2014

      Guy aime l ‘ Israël des FauCons et les Néo-Cons , à par ceux ci, il ne semble pas aimer beaucoup de monde … si et c’est à son honneur son père …  » Père et Mère honorera etc …  » idem dans ma Tribu !

      Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    25/06/2014

    il y a aussi l’abrutissement par … la politique !

    Répondre
    • 25/06/2014

      La « chose » publique peut rendre le peuple heureux ou malheureux tout comme les combats de ces gladiateurs modernes que sont les footeux .
      PANEM ET CIRCENSES .

      Le  » cirque » on s’en fout , on n’est pas dupe de ce que LE POLITIQUE FABRIQUE DANS LE DOS DU POPULO pendant qu’il prend son pied en suivant les matches , mais le  » panem  » tant pour NOUS que pour NOS enfants et pour NOS amis , Oui le pain , l’argent du pain , la sécurité du pain sur la table , ça , ça nous interpelle .
      Les « politiques » nous doivent le bonheur ,il faut y VEILLER .
      Ce sont les Américains qui ont le mieux défini ce que doit être un gouvernement .Etait-ce lors de la Déclaration d’indépendance ou dans la Constitution de 1783 qu’est écrit ( sensiblement ) LES GOUVERNEMENTS SONT ELUS POUR FAIRE LE BONHEUR DE LA NATION , LES GOUVERNEMENTS QUI N’Y PARVIENNENT PAS DOIVENT ETRE REMPLACES .

      Et vous ? Combien vous devez être HEUREUX !

      Répondre
      • philiberte

        27/06/2014

        PANEM ET CIRCENSES .

        et fornicatio.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/06/2014

          fornicacioque … ce n’est pas désagréable et cela peut engendrer de petits Français !

          Répondre
          • philiberte

            29/06/2014

            ah bon? vous forniquez avec votre femme? pour ma part, je fais l’amour avec mon mari, je ne fornique pas.

          • quinctius cincinnatus

            29/06/2014

            à mon âge je fais ce que je peux !

          • philiberte

            29/06/2014

            bah, vous n’avez pas 90 ans!!!

          • quinctius cincinnatus

            29/06/2014

            septante quatre bien tassés , ma pôv’ d’ ame !

          • philiberte

            29/06/2014

            mais vous avez toute la vie devant vous!

      • HansImSchnoggeLoch

        28/06/2014

        Dans cette même constitution US, il est aussi écrit « In the pursuit of happiness… ».
        Ce qui montre toute la futilité de ce soi-disant bonheur qui serait du par les élus

        Répondre
  8. salminander

    25/06/2014

    Je continue mon commentaire : et en plus elle a la stature d’un homme…. Je vais de moins en moins chez elle, d’abord parce que je hais le foot et qu’elle est toujours branchée sur Bein Sport, et ensuite parce que si ce n’est pas le foot, c’est le tennis que nous devons regarder à longueur de visite. Même quand elle vient chez moi, elle ouvre la télé sans tambour ni trompette et regarde ses matchs.
    Quand je lis l’article de M. Millière, je ne peux m’empêcher de penser à elle et de constater que, sans être méchante, les amateurs de foot que je connais ne lisent pas, ne s’intéressent pas du tout à la culture ; en les regardant au stade ou dans leur salon, on constate que, dans le foot, plus qu’ailleurs, les sportifs ne sont certes pas des cérébraux….

    Répondre
  9. vozuti

    25/06/2014

    d’accord avec @orldiabolo,l’instinct naturel au nationalisme est interdit et refoulé en politique mais il est encouragé à l’extrême dans le cadre du foot. On a donc un contraste saisissant d’une population résignée qui accepte docilement de se faire dissoudre par ses dirigeants mais qui est prise subitement d’une folie maniaque effrayante lorsqu’un footeux ,auquel on lui a demandé de s’identifier, marque un but.
    Cela montre qu’il est très facile de manipuler les foules,de brimer ou au contraire d’exacerber leurs instincts jusqu’à l’absurde.

    Répondre
    • Jaures

      25/06/2014

      C’est la conclusion d’Alphonse Allais qui raconte cette histoire:

      Un jour, un peintre refait la devanture d’une échoppe qui affiche: LES VIGNOBLES FRANCAIS.
      Ayant recouvert une partie du slogan, il part déjeuner en laissant ceci: IGNOBLES FRANCAIS. Aussitôt la foule s’amasse devant la boutique et hurle qu’on insulte la France ! Encore un coup des Teutons ou de ces cochons d’Italiens ! Ils partent chercher de quoi saccager l’échoppe.
      Pendant ce temps, le peintre continue son travail et repart en laissant ceci: NOBLES FRANCAIS. La foule qui revient et découvre la devanture se congratule alors bruyamment heureuse d’avoir obtenu cette allégeance de l’ennemi.
      Finalement, les Français sont très faciles à gouverner conclut Allais.

      Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    25/06/2014

    Quand Londres avait été désignée pour les JO 2012 au détriment de Paris cela avait apaisé l’atmosphère d’un coup.
    Sans être méchant une rentrée précoce de l’équipe nationale et de celle d’Algérie aurait sans doute le même effet salvateur.
    On préfèrerait ne pas imaginer une rencontre France / Algérie avec une victoire de cette dernière.

    Répondre
  11. patrhaut

    25/06/2014

    La décadence du sport ou le sport de la décadence ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      25/06/2014

      Les deux mon général.

      Répondre
  12. Jaures

    25/06/2014

    Pour une fois, je souscris presque à 100% à ce qu’écrit Millière.
    Il est vrai que le spectacle des hordes de supporters vociférant insultes et insanités, saccageant l’autobus de l’équipe adverse à coup de pierres et défilant bruyamment en centre ville en état d’ébriété avancé nous ramène avec lucidité à la réalité du genre humain.
    Le foot, géré par une bande de mafieux corrompus qui traite en toute convivialité avec les Etats les plus tyranniques. Les clubs achetés par des milliardaires désoeuvrés dont les joueurs sont tirés à 12 ans de leurs familles enivrées par des rêves de gloire et dont l’éducation réduite à moins que rien les jette en pâture à des agents cupides.
    Parfois, on va les chercher en Afrique et si les tests en club ne sont pas probant, on les lâche dans la nature sans papiers ni ressources.
    Le foot est à l’origine de catastrophes meurtrières (Hillsborough, Heysel,…), d’émeutes et même de guerres (Guerre de 100 heures en 1969).
    Si le foot permet ainsi de manipuler, c’est qu’il nous ramène à l’enfance (tout le monde a pratiqué ce sport dans la cour de l’école) et infantilise les foules. Si la religion est l’opium du peuple, le foot en est son absinthe.
    Petite nuance tout de même sur les derniers propos de Millière: le football américain ne vaut guère mieux. La plupart des joueurs trainent à vie des commotions graves, le dopage et l’argent gangrènent la NFL et le chauvinisme de club s’exprime avec la même violence que le soccer (le net fourmille de vidéos de bagarres entre supporters ou avec les joueurs eux-mêmes).

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/06/2014

      moi je … méprise le sport professionnel et tout particulièrement le foot … je suis un athlète et un rugbyman dans l’ âme … ce qui ne m’empêche pas d’être en admiration devant l’art de certains footeux … Messi par exemple ( et pas seulement pour le nom ! )

      Répondre
  13. orldiabolo

    25/06/2014

    Il y a peut-être une explication à l’engouement pour le foot : c’est que c’est le seul domaine où il est encore permis d’exprimer son nationalisme. Un élève, un journaliste ou un présentateur télé qui exprimerait son nationalisme, serait tout de suite rappelé aux « heures les plus sombres de notre histoire », réduit au mieux à un FN, au pire à un fils d’Hitler, et tutti quanti.
    En revanche, on observe à la loupe les lèvres des joueurs pendant la Marseillaise : la chantent-ils vraiment, connaissent-ils bien les paroles, ont-ils vraiment « le coeur français » ? C’est frappant, non ?

    Répondre
  14. DAPHNIS

    25/06/2014

    POU MÉMOIRE…

    A mort le foot 16 juin 1986
    Voici bientôt quatre longues semaines que les gens normaux, j’entends les gens issus de la norme, avec deux bras et deux jambes pour signifier qu’ils existent, subissent à longueur d’antenne les dégradantes contorsions manchotes des hordes encaleçonnées sudoripares qui se disputent sur gazon l’honneur minuscule d’être champions de la balle au pied.
    Voilà bien la différence entre le singe et le footballeur. Le premier a trop de mains ou pas assez de pieds pour s’abaisser à jouer au football.
    Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football? Quelle harmonie, quelle élégance l’esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de 22 handicapés velus qui pousse des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de bœufs éteints.
    Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester publiquement sa libido en s’enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de 8, à grands coups de pattes grasses et mouillées, en ululant des gutturalités simiesques à choquer un rocker d’usine? Quelle brute glacée, quel monstre décérébré de quel ordre noir oserait rire sur des cadavres comme nous le vîmes en vérité, certain soir du Heysel où vos idoles, calamiteux goalistes extatiques, ont exulté de joie folle au milieu de 40 morts piétinés, tout ça parce que la baballe était dans les bois?
    Je vous hais, footballeurs. Vous ne m’avez fait vibrer qu’une fois; le jour où j’ai appris que vous aviez attrapé la chiasse mexicaine en suçant des frites aztèques. J’eusse aimé que les amibes vous coupassent les pattes jusqu’à la fin du tournoi. Mais Dieu n’a pas voulu. Ça ne m’a pas surpris de sa part. Il est des vôtres. Il est comme vous. Il est partout, tout le temps, quoi qu’on fasse et où qu’on se planque, on ne peut y échapper.
    Quand j’étais petit garçon, je me suis cru longtemps anormal parce que je vous repoussais déjà. Je refusais systématiquement de jouer au foot, à l’école ou dans la rue. On me disait: «Ah, la fille!» ou bien: «Tiens, il est malade», tellement l’anormalité est solidement solidaire de la non-footballité.
    Je vous emmerde. Je n’ai jamais été malade. Quant à la féminité que vous subodoriez, elle est toujours en moi. Et me pousse aux temps chauds à rechercher la compagnie des femmes. Y compris celles des vôtres que je ne rechigne pas à culbuter quand vous vibrez au stade. Pouf, pouf.
    Pierre Desproges (1938-1987)

    Répondre
    • Jaures

      25/06/2014

      Merci Daphnis. Desproges nous manque.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/06/2014

        car vous aussi vous …. culbutez les femmes des supporteurs ?

        Répondre
        • orldiabolo

          30/06/2014

          Faut quand même reconnaître qu’on en a sautée de plus moches…

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            30/06/2014

            j’ai toujours été un garçon qui avait des critères !

    • salminander

      25/06/2014

      Quel plaisir de voir que, lorsque les socialistes seront partis, il restera encore quelques cérébraux qui ne seront pas tombés dans le piège du nivellement par le bas et dans le lavage de cerveaux. Le football est aux politiques ce qu’étaient les jeux du cirque aux Romains : la fin de l’empire de la pensée, la décérébration de la majorité du peuple.
      J’ai la « chance » d’avoir dans ma famille, une belle soeur amateur de foot, et quand je dis amateur, c’est vraiment la fondue totale, prête à hurler dans une pièces de 10 m2 des cris à vous percer les tympans, à invectiver l’arbitre qui s’en fout totalement puisque bien loin d’elle, à traiter des pires noms d’oiseaux les joueurs qui n’ont pas la manière au moment où il le faut….et presque à pleurer de joie au moment d’un but désiré….. Et en plus elle a la

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)