L’AGRIF appelle à la démission de Manuel Valls

L’AGRIF appelle à la démission de Manuel Valls

le_premier_ministrefrancaistenantunecopiedujournal

Avec justesse et justice, l’avocat Arno Klarsfeld vient de rappeler que « les juifs de France se souviendront toujours que si les 3/4 d’entre eux ont survécu c’est grâce à la population française et à l’Église ».

Manuel Valls, lui, qui s’était déjà signalé par son appétit pour la répression des manifestants pacifiques majoritairement chrétiens contre la dénaturation du mariage, vient de déclarer :

« Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens »
(Libération 22/01/2015).

Cela est aussi offensant pour les chrétiens que stupide à l’égard de nos compatriotes juifs qui se passeraient bien de tels propos immédiatement exploités par les adeptes antisémites de la thèse du conspirationnisme juif.

En fait, Manuel Valls, après son irresponsable assertion lourde de justification de violences et de guerre civile, sur l’apartheid que subiraient certaines populations, a ainsi laissé plus que filtrer son aversion haineuse pour le christianisme. Ce qu’il voudrait, en fanatique jacobin, c’est l’éradication totale de ce qui demeure de chrétien dans notre société.

Cet orgueilleux inculte qui se réfère à un Voltaire qu’il n’a pas lu oublie que ce dernier à été certes très hostile à l’Église catholique mais encore plus aux juifs. M. Valls n’a évidemment pas lu l’ouvrage qui fait désormais autorité du professeur Arthur Hertzberg intitulé : « Les origines de l’antisémitisme moderne ». Arthur Hertzberg, professeur à l’université de New York est président du Congrès juif américain et vice-président du Congrès juif mondial. Il est considéré comme l’un des plus grands penseurs modernes du judaïsme.

Rompant avec les idées reçues et le bourrage de crâne laïciste, il démontre irréfutablement que l’antisémitisme moderne raciste et exterminationniste est l’enfant des « Lumières », des Voltaire, d’Holbach, Diderot et d’un Marat et non du christianisme. S’il n’y avait pas eu en zone occupée d’héroïques chrétiens de conviction, telle notre amie Rolande Birgy, « juste parmi les nations » et militante infatigable plus tard du respect de la vie, la réalité n’eut pas été celle qu’a évoqué avec raison Arno Klarsfeld.

Manuel Valls dit et fait n’importe quoi sur trop de sujets. C’est son émigration à lui vers d’autres endroits que Matignon que l’on peut souhaiter.

Bernard Antony,
Président de l’AGRIF

Partager cette publication

Comments (67)

  • lefebvre Répondre

    J’essaie en vain de retrouver des vidéos où l’on voit Manuel Valls défendre le peuple Palestinien , depuis son mariage à une juive il a retourné sa veste et déclare son amour inconditionnel au CRIF. Ce n’est pas étonnant d’entendre la déclaration faite le 22 janvier dernier: « le départ de 100000 juifs infligerait un coup plus dur à la France, que celui de 100000 chrétiens » Cet homme de famille bourgeoise espagnole est chrétienne trahie ses origines; Trahie la France par la même occasion. Pauvre France où est ton élite, nous sommes ni juifs ni ricains mais français et ce jeu que joue le pouvoir est dangereux pour la paix.
    L’Allemagne sert ses propres intérêts tout en étant vassalisée au marché transatlantique elle est prête à partir à partir en guerre avec l’OTAN contre la Russie et bien sûr nous nous suivrons. A qui profitera cette troisième guerre mondiale comme d’ habitude à l’empire Américano Sioniste et Anglo Saxon . Nos élus aiment ils leur peuple pour les exposer ainsi? J’aime le peuple juif mais déteste ce sionisme de conquête. Aujourd’hui on entend parler que d’antisionisme d’antisémitisme , indirectement nous descendons tous de Sem ou de Cham ou Japhet, les trois races sont frères. Stop aux discours de haine aux propagandes mensongères à la manipulation faite depuis le drame du 7 janvier. Soyons aussi vigilants pour nos enfants que l’on veut formater à cette nouvelle doctrine laïque sectaire et partisane. Car la manipulation commence chez l’enfant et l’éducation de celui ci, passe par les parents chargés de transmettre l’héritage des générations qui ont fait la Nation. Les dérives de ce pouvoir sont inquiétantes.
    Il est évident qu’il faut responsabiliser les parents afin qu’ils servent l’intérêt général et qu’ils soient pénalisés en cas de fautes et délits. Auditionner un enfant de huit pour ces propos racistes et son comportement peu exemplaire est absurde . L’enfant est le reflet de ses parents et de son environnement. Nous sommes désormais dans l’arbitraire!
    L’élu doit être neutre et ne pas afficher sa préférence religieuse .Il doit aimer son peuple . Sinon il a rien à faire dans un gouvernement reflet du peuple. Notre souveraineté est bien souillée. Garde des sceaux, ministre de l’éducation,premier ministre, où allons nous? Vive la France éternelle , vive la France libre, évitons qu’elle soit de nouveau martyrisée à cause d’une élite peut prévoyante « Gouverner c’est prévoir » ce n’est pas attirer sur nous les pluies dévastatrices de la malédiction.

    03/02/2015 à 16 h 58 min
  • De Soyer Répondre

    Je crois qu’une des grandes causes des malheurs de l’Humanité est l’intempérance, qu’elle soit monétaire ou de pouvoir ou les deux à la fois.
    De ce point de vue, le christianisme en lui-même est un antidote à cette intempérance, même si des agnostiques peuvent eux aussi parvenir à la tempérance.
    Je formalise tout cela dans mon livre « Economie ou socialisme: il faut choisir ».

    03/02/2015 à 13 h 35 min
  • lefebvre Répondre

    Les preuves de la manipulation de masse et de la prise de pouvoir des « illuminati » derrière laquelle se dissimule les maçons mondialistes sont formelles
    Les véritables cause des guerres, l’analyse sur le premier conflit mondial résume tout, l’histoire se répète et les gens manipulés gobent tout. Etre de ce monde mais hors du monde, ce monde est satanique et pour combattre le mensonge la manipulation et ce pouvoir séducteur qui nous isole par ces films et émissions télévisées et autres médias à la botte. Il nous faut réfléchir ensemble. Le chacun pour soi l’isolement programmé par les maîtres à penser est préjudiciable pour les peuples. Ceux qui mènent le monde se comportent comme des prédateurs, ils isolent leur proie du troupeau et les dévorent. Et ces troupeaux sont les peuples.

    Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’ il y aurait une révolution avant demain matin » (Henry Ford, industriel).
    « Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation » (Thomas Jefferson, ex-président des Etats-Unis).
    Le peuple français s’est-il fait arnaqué par des politiciens au service d’intérêts privés ?
    Pour information : George Pompidou était un banquier, il a travaillé pour la banque Rothschild de 1954 à 1958 et de 1959 à 1962 ; le descendant Nicolas Giscard d’Estaing est le directeur clientèle privée et gestion de Patrimoine à la Compagnie Financière Edmond de Rothschild ; Michel Pébereau actuel directeur de BNP-Paribas était conseiller de VGE au ministère des finances en 1973… Sans oublier l’Agence France Trésor qui gère la dette publique de la France et qui est composée de différents représentants de compagnies financières privées…
    Tous ces aller-retour entre le monde politique et le système bancaire privé ne sont-ils pas à risque de provoquer des conflits d’intérêts parmi nos dirigeants politiques ?
    LES CONSEQUENCES POUR LA FRANCE :
    En France, même processus : certains hommes politiques ont essayé de lutter : Vincent Auriol, 1934, ministre des finances du Front Populaire : « Les banques je les ferme, les banquiers je les enferme ! » ; en 1945 le Général de Gaulle nationalise la Banque de France, le crédit est sous tutelle publique, l’’État a recouvré son autorité sur la monnaie, ce qui ne durera pas. L’article 25 de la loi du 3 janvier 1973 de Pompidou et Giscard d’Estaing « interdit au Trésor public d’être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France ». La France ne peut plus emprunter à sa banque centrale sans intérêt ! Elle doit désormais emprunter sur les marchés financiers avec intérêt : fini l’ordre des salariés et des entrepreneurs, finies les Trente Glorieuses, la monnaie se renforce, le chômage augmente, les salaires stagnent, la dette explose…
    Un exemple, « l’emprunt Giscard » : pour 6 milliards de francs empruntés en 1973, l’Etat a finalement remboursé au total 80 milliards de francs en 1988 !!
    Comment voulez-vous que les finances de la nation se portent bien avec un tel déséquilibre entre le montant emprunté et le montant remboursé ?
    En 2003,10% du PIB a basculé du côté du profit et de la rente. La mondialisation, d’une certaine manière, est un basculement de l’économie au profit des créanciers, des boursiers, des rentiers, des financiers
    de l’Etat qui devront être financées par les rentrées fiscales.
     » Si jamais le peuple américain autorise les banques privées à contrôler leur masse monétaire, les banques et les corporations qui se développeront autour d’elles vont dépouiller les gens de leurs possessions jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront sans domicile sur le continent que leurs pères avaient conquis » (Thomas Jefferson, Lettre au Ministre des Finances Albert Gallatin en 1802).
    Cela ne vous fait-il pas penser à la crise financière due aux subprimes que nous connaissons ?
    « Si vous voulez rester esclaves des banquiers et payer le coût de votre propre esclavage, laissez-les continuer à créer de l’argent et contrôler le crédit de la nation » (Sir Josiah Stamp, directeur de la Banque d’Angleterre de 1928 à 1941).
    Résumé de.
    R. Pauwels
    Les causes de la Première Guerre mondiale étaient-elles l’attentat de l’archiduc d’Autriche ? Ou de nobles motivations de paix, de démocratie et de liberté ? Non, répond l’auteur et historien Jacques Pauwels. Depuis longtemps, les grandes puissances mondiales la voulaient, cette guerre. Pour s’approprier des colonies et pour en finir une fois pour toutes avec les idées révolutionnaires qui gagnaient de plus en plus toute l’Europe
    Voilà des années que Jacques Pauwels est plongé jusqu’au cou dans l’histoire des révolutions et des guerres. Il a déjà publié de nombreux ouvrages sur le sujet. Aux éditions EPO vient de paraître, en néerlandais, son livre De Groote Klassenoorlog. 1914-1918 (« 1914-1918, la Grande Guerre des classes », qui sortira en français le 20 septembre, aux éditions Aden ; il sera donc en vente à ManiFiesta), un ouvrage incontournable sur la Première Guerre mondiale. Il voit deux causes principales à cette guerre : d’un côté, l’impérialisme ; ensuite, la peur de la révolution
    En acquérant des colonies, les pays pouvaient se débarrasser de leurs citoyens « gênants » : les classes inférieures qui, aux yeux de l’élite, étaient surpeuplées.
    L’impérialisme était donc aussi une manière de résoudre les problèmes sociaux. Les pauvres pouvaient faire carrière dans ces colonies.
    Les États-Unis devaient intervenir car, s’ils restaient neutres, ils allaient se retrouver les mains vides à la fin de la guerre.Mais d’autres pays lorgnaient aussi la Chine
    Dans votre livre, vous montrez qu’à côté du partage du monde, il y avait une seconde raison à la guerre : c’était une occasion de freiner le mouvement social.
    Jacques R. Pauwels
    La guerre avait des causes géostratégiques et servait des intérêts nationaux. Mais c’est cruel d’envoyer des millions de gens à la mort pour ça, non ?
    Jacques R. Pauwels. Oui, c’est cynique et particulièrement cruel. Mais, au début du 19e siècle, c’était la pensée social-darwinienne, qui prévalait. L’élite estimait qu’elle se trouvait tout en haut de l’échelle sociale, qu’elle était composée des meilleurs une fois pour toutes. Ils rationalisaient toute cette violence et tous ces morts : il y avait trop de monde et une guerre tomberait à point pour faire un peu de nettoyage, pour élaguer les classes inférieures.
    L’écrivain français Anatole France a dit à l’époque : « Nous croyons mourir pour la patrie, mais nous mourons pour les industriels. »
    Jacques R. Pauwels. On a convaincu les gens que c’était quelque chose de noble que de mourir pour la patrie. Le curé le disait, le bourgmestre le disait. Et les gens le gobaient.
    Le curé et le bourgmestre n’étaient pas les seuls à le dire. Les partis socialistes eux aussi l’ont dit, juste avant la guerre.
    Jacques R. Pauwels. C’est en effet pourquoi tant sont partis à la guerre avec enthousiasme : parce que les socialistes le disaient aussi. Sauf dans quelques pays comme l’Italie. C’est d’ailleurs pour ça que les Italiens étaient moins enthousiastes vis-à-vis de la guerre.
    Pourquoi les socialistes ont-ils viré de bord ?
    Jacques R. Pauwels. Jusqu’en 1914, la plupart des socialistes étaient encore révolutionnaires en théorie, mais plus dans la pratique. Ils avaient travaillé au sein du système à des améliorations et à des réformes : il y avait un peu plus de démocratie, on avait élargi le droit de vote, les semaines de travail étaient moins longues… Progressivement, les socialistes estimèrent que les choses commençaient à aller mieux. Avec les bienfaits du colonialisme – faire travailler les noirs –, les travailleurs d’ici pouvaient être un peu mieux payés. De nombreux socialistes y voyaient donc un avantage. C’est ainsi que naquit ce que Lénine a appelé l’aristocratie ouvrière.
    C’est encore vrai aujourd’hui , les formes de conquêtes impérialiste ont changé , elles consistent à diaboliser l’adversaire pour justifier une révolution ou guerre de prédation
    Sur 248 conflits dans le monde depuis 1945 les américains sont impliqués dans 201 conflits Où est le pire des prédateurs qui se dit lutter pour la démocratie ? Les chiffres parlent d’eux mêmes.
    Russie – Europe: j’ai choisi mon camp
    Régis Ollivier
    No reactions

    Par Roland Pietrini, le 02 février 2015
    ATHENA – DEFENSE

    J’ai choisi mon camp, j’imagine déjà les réactions outrées de quelques lecteurs, ils ne manqueront pas d’arguments pour m’accuser d’être passé à l’ennemi, sauf qu’ils devraient réfléchir à deux fois avant de désigner auprès de quel ennemi j’ai rejoint les rangs.
    Dans cette guerre entre la Russie et l’Ukraine, j’ai choisi mon camp. Mais il faut que je me justifie.
    Je ne fais pas partie de cette étrange coalition qui fait de Vladimir Poutine un nouveau héros. On y trouve à la fois des amis de Marine Le Pen et d’autres venant de l’extrême gauche.
    Cela n’est pas suffisant pourtant pour fermer mon esprit, ne faisant définitivement partie ni des uns ni des autres, bien modestement, je réfléchis.
    Je reconnais à Monsieur Poutine une qualité, celle d’avoir redonné à son pays ce qui nous manque tant chez nous, l’indépendance et l’honneur d’appartenir à une nation indépendante et forte et cela est loin d’être parfait. La Russie (Fédération de Russie) a changé, est-elle plus ou moins rassurante que l’ex URSS, la question se pose? Elle se pose pour nous, pas pour le peuple russe. Certes, elle n’a pas conservé de l’URSS le meilleur, la corruption est présente, mais elle n’est pas la création de Poutine, les droits de l’homme sont bafoués, ils l’étaient déjà auparavant. Rien de nouveau ! Mais où en serions-nous, nous, les donneurs de leçons si nous étions issus d’une histoire comparable ? Nous, qui sommes incapables de régler nos problèmes, celui de nos apartheid, (le mot est à la mode) celui de nos contradictions et de notre incapacité au consensus malgré quelques sursauts. Celui de notre impossibilité aussi à renouveler notre classe politique et celle de notre incapacité à réduire cette oligarchie prégnante conséquence de nos incorrigibles faiblesses toutes parfaitement identifiées mais jamais corrigées tant l’hypocrisie est de règle.
    Oui, Poutine peut fasciner une partie de l’opinion française car Poutine est un chef, cela dérange, cela fait mal et cela nous renvoie à nos contradictions et à nos lâchetés.
    Il a eu raison contre tous et avec nous contre la guerre en Irak, sans nous en ne condamnant pas la Syrie au nom de la lutte contre le terrorisme islamiste, sans nous en s’abstenant au conseil de sécurité lors du vote pour l’intervention en Libye. Depuis le conflit du Kosovo, en 1999, la Russie s’est opposé systématiquement à l’interventionnisme. Dans le cas de la Libye, la Russie avait conscience que cela pouvait déboucher sur un conflit de plus grande ampleur dont les conséquences sont lourdes. Nous en constatons aujourd’hui les dégâts. Nous avons nié par le mépris l’expérience de la Russie acquise en Afghanistan où nous n’avons pas fait mieux et critiqué son action en Tchétchénie, compte tenue de la violence de la répression. Aurions-nous fait mieux dans les mêmes conditions ?
    Après le 11 septembre, la Russie a tenté de se rapprocher de l’Europe et a reposé en de nouveaux termes la question de ses frontières orientales. Celles des Pays Baltes, de la Biélorussie, de l’Ukraine et de la Moldavie. Le basculement de l’Ukraine de Kiev dans un semblant de démocratie suite à un coup d’état, a précipité les choses. La corruption est pire qu’auparavant, l’économie est un désastre, des milices d’influence nazi et ce n’est pas de la désinformation s’y déploient et c’est parce que nous avons fermé la porte du dialogue et du juste équilibre en emboîtant le pas des Etats-Unis que nous sommes aujourd’hui en partie responsable de la situation en Ukraine. Oui, la Crimée est indexée à l’encontre de toute loi internationale, le Donbass le sera tout autant, pire encore, le problème de la Serbie n’est pas encore réglé et personne n’en parle : En 2013, le président russe Poutine déclarait en parlant de la Serbie : « Nos relations ont un caractère non seulement amical et stratégique, mais aussi complètement particulier, qui s’est formé au cours des siècles grâce à nos peuples », la même année un sondage réalise en Serbie montrait que les serbes étaient plus favorable à une Union avec la Russie que avec l’Union européenne. Il faut se souvenir qu’après la chute de Milošević, la Serbie du président Zoran Đinđic s’est tournée vers les États-Unis et l’Union européenne. En 2003, Jovica Stanišić, chef de la Sûreté d’État de Serbie (DB), avait fourni aux forces américaines les plans du réseau de bunkers de Bagdad, construit et mis en place au cours des années 1970 par la Yougoslavie de Tito. Cela a été le point de départ d’une ère nouvelle des relations américano-serbes et cause d’une humiliation supplémentaire pour les russes.
    Les Etats-Unis qui souhaitent étendre leur influence en Europe de l’Est par le biais de l’Otan, contraignent ses membres à les suivre dans leur course à l’hégémonie mondiale. Nous en récoltons les fruits en Europe. Cette politique hasardeuse à laquelle nous avons adhéré en bradant notre indépendance (en Roumanie l’aéroport de Constantza est désormais une zone militaire américaine), non remise en cause par les socialistes, nous la devons au président Sarkozy, qui se voyait grand à l’égal d’un Obama et qui ne fut que valet.
    Lire la suite sur http://www.athena-vostok.com

    02/02/2015 à 19 h 07 min
  • Magne Répondre

    On n’en parlera dans l’Histoire dans les prochains siècles : zèle redoutable , détermination implacable , Torquemada examina plus de 100 000 cas de suspects , et 2000 furent emprisonnés .

    Mis à part cette galéjade , c’est dingue de dire une chose pareille . Un Français vaut un autre Français , non , en République !

    Quoiqu’il arrive , nous , on a Jaurès qui nous a promis de venir nous défendre , si d’aventure nous passions devant des tribunaux .

    02/02/2015 à 18 h 12 min
  • euréka Répondre

    Le socialisme va comme un gant aux juifs. Pardi, ils l’ont inventé. J’ai bon, là ou non ?

    01/02/2015 à 13 h 17 min
  • balthazar Répondre

    Benzema vient de déclarer, je me fiche bien de la France, mon pays c’est l’Algérie…..manu est espagnol je crois…continuez à fabriquer des français-papier….et espérez qu’ils vous apprécient et vous respectent..en plus je crois que manu se fait naturaliser juif ..non?

    01/02/2015 à 10 h 35 min
    • Jaures Répondre

      Le pays de Benzema, c’est Adidas.
      Croyez-vous que les cyclistes debout sous leur drapeau, la main sur le coeur, sur le podium du Tour de France alors que tout le monde sait qu’ils sont chargés des derniers produits prohibés, font honneur à leur pays ?
      Et ces tennismen Français, chantant la Marseillaise les larmes aux yeux et qui courent à peine coupe remise planquer leur pognon sur un compte Suisse.
      Et ces handballeurs qatariens ? Ils sont de quelle nationalité ?

      Laissez les sportifs tranquilles. Leur seule patrie, c’est leur sponsor et le siège social de leur banque.

      02/02/2015 à 12 h 36 min
  • Chatap Répondre

    Ce que le socialisme hait,c’est le réel,l’existant,tel qu’il est,avec ses qualités et ses défauts.
    Donc la nature humaine,qu’ils décrètent profondément indéterminée,les déterminations que l’homme manifeste n’étant que des contingences historiques alors qu’à son avis,on peut changer l’homme comme on veut,rien qu’en changeant les formes pratiques du monde où il vit.
    L’humain n’ a donc aucune détermination,aucune « nature » fixe:
    Il a celle que les circonstances lui imposent.
    Il suffit donc au socialisme de changer ces circonstances pour faire de l’homme ce qu’on veut,ce qu’on a décidé !
    C’àd. n’importe quoi,sauf ce qui existe !
    Le socialisme aime l’humanité à sa façon: ce qu’il aime c’est l’idée qu’il s’en fait, et qui est accessible par n’importe quelle
    coercition.ça s’appelle pour lui, le volontarisme !
    Rien de naturel puisque la nature n’existe pas ni sa liberté: tout peut et doit être pensé,puis imposé !
    Lénine dit bien que le prolétariat est incapable de révolution, tout au plus de syndicalisme,et que celle-ci doit lui être apportée de l’extérieur par des intellectuels bourgeois.

    31/01/2015 à 20 h 47 min
    • euréka Répondre

      @ chatap

      wow la classe . Clair et net.

      Vous avez mille fois raison, les socialos escamotent toujours le biologique et finissent par se persuader qu’il n’existe pas.
      Ce sont des croyants à leur façon.

      01/02/2015 à 0 h 15 min
      • Jaures Répondre

        Qui a jamais dit que « le biologique n’existe pas » ?
        Par contre, dire que certains comportements sociaux sont de nature biologique et donc ne doivent pas être changés est une façon insidieuse d’imposer sa conception de la société.

        02/02/2015 à 10 h 05 min
    • Jaures Répondre

      Cher Chatap, si la nature humaine existe, pouvez-vous m’en dresser les contours ?

      02/02/2015 à 10 h 01 min
  • euréka Répondre

    Ils n’ont pas assez expurgé leurs textes talmudiques.

    Tout de même posez-vous la question Jaurès : pourquoi des lignées entières de Papes ont-ils exigé la mise à l’écart des juifs ? Etaient-ils tous fous ? idiots ?

    Les juifs , selon Attali, seraient les gardiens des valeurs occidentales, ainsi que les premiers défenseurs de la république, boff ridicule.

    Valls croit défendre les juifs mais il commet une grande faute, tout simplement il a posé une mine dans leur jardin

    31/01/2015 à 15 h 14 min
    • Jaures Répondre

      Les papes ont voulu se débarrasser des païens, des ariens, des cathares, des juifs, des protestants,… et ce par tous les moyens nécessaires.
      En fait, les papes n’ont toujours fait que se battre contre la concurrence religieuse.

      31/01/2015 à 15 h 25 min
  • euréka Répondre

    @jean sans peur oups oups

    Je pensais que vous parliez de son épouse musicienne,
    Mme Gravoin., qui, elle, n’a rien d’une gueunon.

    31/01/2015 à 1 h 35 min
  • Eugenie Répondre

    Il y a plus de 5 ans, Valls militait avec les Palestiniens et piétinait les Juifs !! Il change de casquette au gré de sa sexualité !!!

    31/01/2015 à 1 h 14 min
  • euréka Répondre

    Pas d’accord.
    Gravoin est loin d’être une guenon. Elle est même charmante, très féminine et une musicienne doublée d’une femme d’affaires hors pair.
    Les deux sont ambitieux.
    Surtout le Manu qui a plus d’une fois menti sur ses origines familiales.

    30/01/2015 à 19 h 38 min
  • euréka Répondre

    Les juifs originaires du Maghreb et devenus français sont surreprésentés dans les 38 entreprises du cac40.
    Sanofi-Alsthom-Thalès-Safran-Zodiac Aérospace-Publicis-Vivendi- Dassault

    Ils ont tous fait les grandes écoles et plusieurs sont de très grands ingénieurs des Mines ou Polytechnique..
    Y a pas à dire, ce sont des éléments brillants et ambitieux.

    30/01/2015 à 19 h 32 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    à la sortie du prochain Conseil des Ministres il exhibera fièrement devant les photographes de presse la photo  » retouchée  » *** en ( 1 8 *** ) de François Hollande ( code 6 8 ) *** de l’ hebdomadaire marocain Al Watan Al An pour nous montrer qu’ il est un ferme soutien des caricatures … » blasphématoires  » !

    En … 1 8 ( code facile à trouver )

    30/01/2015 à 18 h 15 min
    • euréka Répondre

      arrêtez vos enfantillages , à votre âge !!!

      31/01/2015 à 1 h 31 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        mais, chère Madame, je suis très sérieux et heureusement toujours aussi  » joueur  » malgré mon grand âge … le jeux, cela est bien établi, structure l’ esprit des enfants et c’ est pour cela qu’ il est si essentiel à leur épanouissement physique, psychique, moral, social, intellectuel etc … bref indispensable pour leur  » liberté  » … voyez @ Jaurès : triste comme le porte de la prison de la pensée  » collective  » dans laquelle il rêve de nous tous enfermer

        31/01/2015 à 9 h 47 min
        • euréka Répondre

          Le camarade Jaurès cherche à nous squeezer.
          Mais nous disposons (vous plus que moi peut-être) de toutes sortes de contre-mesures..

          31/01/2015 à 14 h 51 min
  • David Répondre

    C’est dommage encore de constater l’idiotie et l’arrogance de ce Valls, qui n’arrête pas sa valse folle afin de se faire remarquer. Lui et Hollande ont surfé sur les émotions suscitées lors de ces attentats afin de redorer leur image. Mais seule leur image a été redoré, pour un temps. Leur coeur et leur cerveau n’ont pas changé, ou du moins ont changé en pire, et le chômage continue sa progression.

    30/01/2015 à 17 h 41 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Quelle différence y a t il entre Nicolas Sarkozy et Manuel Valls ?

    Aucune , tous les deux ne sont que des …  » forts en gueule  »

    @ euréka ne répondez pas à la question, je connais par avance votre réponse

    30/01/2015 à 17 h 35 min
  • bribrilanarchistededroite Répondre

    Si seulement il pouvait rentrer chez lui, en Suisse chez sa mère ou en Espagne chez son père, mais surtout qu’il emmène avec lui 100 000 juifs et 100 000 musulmans

    30/01/2015 à 17 h 03 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    demander sa démission est une proposition stupide ( ce qui ne m’ étonne pas venant de la Droite … traditionnelle ) ; l’ important ms’ieursdames c’ est de savoir que Valls serait vraisemblablement élu président de la république même face à Juppé ou à Sarkozy … l’ urgence est de le  » dégommer  » ( pas physiquement bien sûr ) et pour cela montrer aux gens quel est DANS SA REALITE SON BILAN

    30/01/2015 à 17 h 03 min
  • Jaures Répondre

    Et ceux qui ne sont ni juifs, ni chrétiens, ni musulmans ?

    30/01/2015 à 15 h 08 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      pour vous je ne vois que le Venezuela ! vous y seriez en sécurité

      30/01/2015 à 17 h 07 min
      • Jaures Répondre

        Diable ! Si seuls les chrétiens (catholiques et protestants) ont le droit de rester avec les juifs, la France tournera à à peine 6 millions d’habitants.
        Reste juste à savoir comment ces 6 millions de personnes, pas toujours très jeunes, vont s’y prendre pour expulser les 60 millions de musulmans, athées, libres penseurs, agnostiques et autres.

        30/01/2015 à 17 h 27 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          vous perdre serait une perte irréparable !

          30/01/2015 à 17 h 36 min
        • jaures Répondre

          Voilà une phrase qui fera plaisir à ma mère.

          30/01/2015 à 21 h 48 min
        • Caillou Répondre

          Le temps du règne du diable sera bientôt terminé !

          31/01/2015 à 5 h 03 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          à @Jaurès

          je suis toujours heureux de faire plaisir à une mère

          31/01/2015 à 9 h 49 min
    • Caillou Répondre

      «Voilà une phrase qui fera plaisir à ma mère».
      si elle est aussi honnête que vous, c’est bien possible !

      31/01/2015 à 5 h 07 min
  • France Répondre

    Cette déclaration de M. Valls « Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens » (Libération 22/01/2015).
    n’évoque-t-elle pas celle de Mgr Vingt Trois relativement à la tuerie de Charlie Hebdo?
    « Que des Français Juifs paient encore une fois un tribut […] redouble encore leur gravité ». Message du cardinal André Vingt-Trois, « Prier le Seigneur pour les victimes des terroristes », 10 JANVIER 2015.
    Pour ma part, je croyais qu’une république laïque supposait la neutralité par rapport aux religions et que la foi catholique affirmait: « il n’y a ni Juif, ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus. » Galates 3 :28.
    Dieu nous garde chers Amis!

    30/01/2015 à 13 h 48 min
  • Jaures Répondre

    « l’antisémitisme moderne raciste et exterminationniste est l’enfant des « Lumières » »
    Quelle bêtise !
    Ce n’est pas à Voltaire qu’Hitler rend hommage dans « Mein Kampf » mais à Martin Luther, auteur du funeste « Des juifs et leurs mensonges » qu’il suffit de parcourir pour comprendre tout ce que le nazisme lui doit.

    30/01/2015 à 12 h 52 min
    • euréka Répondre

      Pendant des siècles les juifs ont créé toutes sortes de peurs avec leur fameuse prière du kol Nidre qui les dispensait de tenir leur promesses.
      Chaque année, au renouvellement de la prière, les promesses non tenues étaient effacées.
      D’où le soupçon de malhonnêteté qui pesait sur eux.
      .
      Ils durent donc faire taire les accusations en affirmant qu’il s’agissait de promesses faites à Dieu.

      Cette prière a été retouchée au tout début du 20e siècle de manière à ne plus provoquer l’ire des chrétiens.

      30/01/2015 à 21 h 14 min
      • jaures Répondre

        « Cette prière a été retouchée au tout début du 20e siècle de manière à ne plus provoquer l’ire des chrétiens »
        Voilà qui ne leur aura guère souri durant ce 20ème siècle.

        30/01/2015 à 21 h 50 min
        • Caillou Répondre

          Il y a un temps pour toute chose et les bénédictions viennent toujours après les épreuves ! Après 25 siècles d’errance, LA TERRE DE LEURS ANCÊTRES ainsi que……… des nôtres (car 90 % des Français de souche descendent de la seule tribu d’ ‘Ephraim et vous n’avez pas à contester ce pourcentage car il est connu au travers des bénédictions patriarcales des habitants d’aujourd’hui, bénédiction donnée par les patriarches de l’église de Jésus-Christ des cinq derniers jours et qui sont des Révélations Divines Incontestables !) leur est revenue.

          31/01/2015 à 5 h 16 min
          • Caillou

            Rectification orthographique :
            de l’ Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours

            31/01/2015 à 5 h 20 min
          • philiberte

            il faut avoir un grain pour se référer à cette « église » fondée par un dingue en rut perpétuel.

            03/02/2015 à 10 h 52 min
          • Jaures

            Si ce sont des Révélations Divines Incontestables je ne puis que m’incliner…

            31/01/2015 à 12 h 25 min
        • euréka Répondre

          Ils n’ont pas assez expurgé leurs textes talmudiques.

          Tout de même posez-vous la question Jaurès : pourquoi des lignées entières de Papes ont-ils exigé la mise à l’écart des juifs ? Etaient-ils tous fous ? idiots ?

          Pourquoi des générations entières d’écrivains, intellectuels , philosophes les ont-ils stigmatisés ? et ce, dans tous les pays, que ce soit en occident ou en orient ?
          Peut-être à cause de leur complexe de supériorité ?

          Et quand je lis qu’ils se voient comme la caution morale et les gardiens des valeurs occidentales, ainsi que les premiers défenseurs de la république, boff
          Il suffit de relire Attali !
          Valls croit défendre les juifs mais il commet une grande faute, tout simplement il a posé une mine dans leur jardin.

          31/01/2015 à 15 h 02 min
          • quinctius cincinnatus

            j’ oubliais … parlons aussi des holocaustes communistes : Lénine, Trotski, Bela Kun, Staline, Mao, Pol Pot, les Viets, les Kim, les Castro etc … etc … sans passer par pertes et profits nos glorieux  » révolutionnaires  » : le génocide vendéen, la répression lyonnaise etc …

            01/02/2015 à 9 h 47 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          sans entrer dans une polémique qui pour certains sentirait le soufre de l’ antisémitisme, mais en me contentant de l’ objet de mon observation personnelle je peux dire que : que vous soyez juif ou non, une prière peut être » retouchée  » mais pas forcément … appliquée … c’ est un peu comme les décrets de lois … sauf quand ils portent atteinte à nos libertés ou encore en réduisent un espace déjà assez exigüe !

          31/01/2015 à 20 h 46 min
          • euréka

            Alors quoi… quelle accusation d’antisémitisme ?

            Pourquoi devrait-on s »interdire de tenir certains discours alors que les hauts responsables du consistoire français qui partirent en Algérie en 1872 pour y rencontrer pour la première fois leurs coreligionnaires juifs algériens durent se pincer le nez et rapportèrent que le juif d’Algérie puait, était vêtu à la va comme je te pousse de frusques bizarres, le genre de frusques qui convenaient à des gens qui nomadisaient encore comme les indigènes musulmans. Pas tous bien sûr, mais voilà les premières impressions des huiles du consistoire parisien et telles qu’elle furent rapportées..

            A propos du chant du Kol Nidre, qui provoquait l’animosité contre les juifs à cause de l’ambiguité de ses paroles, il a effectivement été remanié.

            Mais le Talmud fut également expurgé, à la demande du Pape Innocent IV.
            « C’est à Paris, en 1240, que le premier procès du Talmud se déroula, lorsque, après avoir été expulsé de l’école juive dans laquelle il se trouvait, Nicolas Donin (+ 1287), qui s’était converti en 1235 au christianisme et devint franciscain, dénonça les principaux passages antichrétiens du texte, ceci dans une confrontation publique avec le rabbin Yehiel de Paris (+1286) qui était alors le responsable de l’école talmudique (yeshiva), confrontation où furent présents Eudes de Châteauroux chancelier de la Sorbonne,ainsi que du côté juif, Moïse de Coucy, Juda ben David et Samuel ben Salomon. Faisant suite à sa démonstration, qui épouvanta les examinateurs et théologiens ecclésiastiques dans laquelle Donin cita des passages entiers du Talmud, dont il prouva qu’il était devenu pour les juifs une autre loi (alia lex) quasi supérieure à celle de la Torah, montrant qu’il contenait d’horribles blasphèmes, encourageait à la haine envers les chrétiens et autorisait les juifs à se jouer des « goyim », de les voler voire les tuer, 24 charrettes remplies de manuscrits talmudiques furent brûlées en place de Grève le 20 juin 1242. »

            http://www.la-question.net/archive/2011/04/01/les-papes-et-le-talmud.html

            Le Talmud de Babylone dans sa version anglaise est toujours disponible sur internet et les horreurs y figurent toujours. Notamment les lois talmudiques qui règlent les relations sexuelles.
            C’est antisémite, ça ?

            01/02/2015 à 1 h 07 min
          • quinctius cincinnatus

            écoutez Euréka, vous n’ allez pas vous mettre, vous aussi, à exhumer d’ incunables poussiéreux des textes qui ont fait l’ objet de disputes théologiques à la Sorbonne dans les folles années 1200 comme le rabâche ad nauseam notre ami @ Jaurès … intéressons nous davantage à ce qui peut intéresser les  » gens  » c. à d. nos contemporains : Valls, Sarkozy Balkany, Niels, Netanyahu et … Madame etc …. sans oublier les  » bons  » chrétiens qui eux aussi ne sont pas aussi blancs qu’ un Antonin … je connais nombre de Juifs qui ont honte de certains de leur coreligionnaires et de l’ exploitation que ces gens font de leur victimisation ( un livre a paru aux U.S. écrit par une Israélite qui a pour titre  » Ma Shoah  » dans lequel elle dénonce l’ exploitation politique et  » économique  » de l’ Holocauste par les ultras !

            01/02/2015 à 9 h 36 min
  • grisacci Répondre

    Comme vous tous je trouve le discours de Valls abject,
    nos compatriotes juifs sont chez eux en France depuis 2 000 ans, et personne ne doit leur dire ce qu’ils ont à faire!
    En revanche le départ de 100 000 arabo-musulmans m’irait assez bien…

    30/01/2015 à 10 h 58 min
  • lombard Répondre

    bonjour
    n’oubliez jamais qu’ avant lors de son mandat municipale il défendait les palestiniens.il change de femme comme de religion.la prochaine aura la bourka…..
    http://raton-laveur-l-aigle.hautetfort.com/manuel-valls-ca-gaze/

    de toute façon nier son passé en dit long sur le malhonnete homme…..

    30/01/2015 à 10 h 29 min
  • lefebvre Répondre

    Quel mépris pour les français et la racine de notre civilisation, cet homme est dangereux, il est au service du sionisme politique qui n’aime aucun peuple et met en danger le peuple juif. Ce sionisme créé il y a un siècle correspond aux visions diaboliques de conquête du Nouvel Ordre Mondial
    La France n’est ni américaine ni juive elle est, si elle garde son âme !
    Je ne suis pas Charlie et le revendique haut et fort. A qui profite le crime ? L’exploitation que ce pouvoir en fait me fait douter de l’honnêteté de cette élite mondialiste maçonnique qui veut imposer au monde libre sa doctrine par le chaos.
    Un peu à l’image de la Corée du nord tout est imposé, bientôt il faudra lors des déplacements du despote le saluer se mettre au garde à vous lui faire des courbettes et des sourires lorsqu’il nous approchera.
    Non merci on ne m’imposera pas la soumission une l’obéissance aveugle je ne suis pas un Charlot je réfléchis et je suis contre la caricature qui se moque de tout, sans jamais dénoncer l’arbitraire des extrémistes gauchistes. Le pouvoir de l’immoralité se sert de ces bouffons pour lobotomiser le peuple. Ce gamin de huit ans a du caractère il est condamné par des laïcs sectaires au service de cette dictature qui manipule ment et nous mène au chaos
    Le corps enseignant n’est pas vocation à faire de la politique sa mission est d’apporter la connaissance et le savoir, et la confiscation par ce pouvoir sectaire de cette mission ne prévaut rien de bon. Nous allons vers une dictature socialiste type URSS. Les religions et les mouvements d’opposition seront diabolisés et les goulags et structures de rééducation vont ouvrir leurs portes. La liberté d’expression sera conditionnée ? Tous nos mouvements et déplacements surveillés, il faudra marcher au pas. Non merci je suis un homme libre et de foi

    30/01/2015 à 10 h 02 min
    • euréka Répondre

      C’est pour cette raison Mr Lefebvre qu’il faut déboulonner cette mafia de gaucheteux aux prochains scrutins.
      Mais comme la droite elle même est aussi contaminée par le poison marxiste, ainsi que la mère Le Pen, eh bien je n’irai pas voter.

      31/01/2015 à 11 h 27 min
      • lefebvre Répondre

        Vous avez parfaitement raison. Pour qui voter lorsque l’on compare les bilans droite et de gauche .Tous nos partis sont noyautés par les groupes de pression et la CIA la NSA sont les armes anti démocratiques au service du. Nouvel Ordre Mondial qui est maçon et sioniste. La propagande le mensonge et la manipulation des peuples n’ont jamais atteints d’aussi hauts niveaux. Satan est dévoilé et se déchaîne ses jours sont comptés. Mais nous avons le devoir de dire la vérité afin de permettre aux sourds d’entendre et aux aveugles de voir car leur conscience est endormie.
        J’ai 72 balais je ne devrais pas m’inquiéter et couler mes derniers jours tranquilles, ce n’est pas dans ma mentalité
        En 2005 le peuple français dit non à la constitution européenne Sarkozy nous l’impose par le traité de Lisbonne., c’est une trahison un déni de démocratie !
        Sous Pompidou fidèle serviteur des Rothschild le pouvoir de créer la monnaie de la banque de France est transféré aux banques privées qui depuis 1973 s’enrichissent via les taux d’intérêt, depuis au niveau Européen les socialistes ont fait voter Maastricht. Résultat de ces années de destruction de nos souverainetés c’est que tous les budgets d’Etats de cette Europe soumise au veau d’or d’un peuple qui est loin d’être élu puisqu’il s’écarte des préceptes divins qui affirment que l’on ne peut servir deux maîtres à la fois Dieu et Mammon. Ce pouvoir dit de gauche est le plus hypocrite qui soit. Qui est Macron d’où sorte –t-il ? Ne vient-t-il pas des Rothschild de cette fondation qui a financé et permis à l’Etat juif de revenir sur ses terres. Cet événement correspond peut être aux écrits, mais le comportement guerrier et colonisateur ne correspond pas aux règles d’amour de fraternité.et de solidarité nécessaires pour construire cette humanité édénique
        Car si Israël a droit d’avoir sa terre les Palestiniens ont aussi les mêmes prétentions et ce n’est pas la fureur des canons qui apportera la paix en cette terre qui comme il y a deux mille ans au temps de Christ est foulée par des envahisseurs. Je crains que l’ordre américano sioniste se serve d’Israël comme base militaire avancée pour conquérir et asservir le monde au pouvoir de l’argent.
        Il serait temps que notre peuple de France reprenne son destin en main, comme hier au temps des luttes sociales qui ont permises de conquérir nos droits tels que sécurité sociale congés payés, il faudrait que nos jeunes se réunissent en des lieux tels que café ou autres endroits où l’on échange nos idées hors du système de formatage. Car nos politiques ne sont ni pédagogues car pour donner des leçons de morales il faut être soi même intègre donc exemplaire. Un parti populaire appelé cime correspondrait à nos aspirations. « C.I.M.E.S » parti contre l’injustice la mondialisation et pour l’équité sociale

        Le site ci-dessous est très éloquent

        http://raton-laveur-l-aigle.hautetfort.com/manuel-valls-ca-gaze/

        31/01/2015 à 15 h 04 min
        • euréka Répondre

          Pour l’axe américano-sioniste-saoudien, la France est vraiment à la marge, aux confins de l’empire.

          Nous sommes tantôt serviles, tantôt rétifs , et ne nous faisons pas d’illusions, nous n’aurons que les miettes que l’empire voudra bien nous laisser. Ainsi se comportent les dominants envers les soumis.

          Nous ne sommes ni fidèles comme la Pologne, ni obéissants comme l’Allemagne, mais ils ont besoin de nous pour équilibrer l’UE et faire paratonnerre au danger allemand.toujours possible. Et tout le nord de l’Europe est derrière l’Allemagne et derrière les Américains.

          Alors reprendre notre destin en mains dans ces conditions sera difficile. La distribution des rôles n’a pas étée en faveur de la France mon cher Lefebvre..

          31/01/2015 à 15 h 45 min
        • euréka Répondre

          Macron ? N’est-il pas juif ? Ca me rappelle Strabon.
          Bon j’ai encore dit une ânerie ? Et le fait qu’il sorte de la banque Rotschild. …
          C’est comme Valls de la tribu des Chuétas de Majorque
          dont le grand-père ou arrière grand-père créa une banque en Catalogne qui connut pas mal de vicissitudes.

          L’histoire de France est remplie de ces étrangers, qui italiens, qui espagnols, furent conseillers, premiers ministres, grands argentiers des rois de France.jusqu’à Napoléon Bonaparte le corse qui fut empereur.

          La France aime les étrangers. Aujourd’hui ce sont les Berbères et les kabyles qui squattent l’Elysée, et les juifs.
          Comment peut-on se sentir français quand on a été » espagnol jusqu’à l’âge de 20 ans. ?

          Mais, bon, il y eut des exemples de ces étrangers par exemple Appolinaire, qui insistèrent pour servir dans l’armée française , et bien d’autres artistes comme lui.

          Il y eut aussi ces volontaires, Canadiens, Américains, Belges, Polonais qui s’engagèrent du côté de la France en 39-45 dans les services de santé militaires !

          « Au-delà de ses frontières, dans le conflit à venir, la France nourrit les espérances du monde libre. « Les innombrables dons qui nous vinrent des pays étrangers témoignèrent de la sympathie dont jouissait, dans le monde, la cause de la France. » À l’aide purement financière s’ajoute rapidement l’engagement individuel d’étrangers de nombreuses nationalités, d’abord dans des unités françaises puis dans des unités spécifiques dont l’essentiel des moyens et des effectifs proviennent de dons de citoyens ou d’organismes de la même nationalité. »

          Quel dommage que nous n’ayions pas su préserver ce capital sympathie…phénoménal !

          http://rha.revues.org/7343

          01/02/2015 à 20 h 11 min
  • zézé Répondre

    Mais vous verrez..; il sera président en 2017 ! Dieu fasse que je me trompe, mais c’est comme cela. Qu’est-ce que les français ont dans la tête ? Malheureusement, faisons un retour en arrière, il y a 70 ans qu’ont voté les allemands ? pour qui ? alors je crois malheureusement que ce pantin, parmi d’autres clowns, passera car, si l’on réfléchi un peu : Marine aura un score au premier tour qui fera trembler tous ces bobos, mais au second tour (comme pour Chirac) la gauche fusionnera avec les communistes, et l’extrême gauche, les stroskystes et toute la plèbe qui s’agglutine autour de l’assiette au beurre, et Marine ne passera pas ! Alors 2017 est dans 2 ans 1/2 à moins d’un cataclysme national, c’est ce qui nous attend… et lorsque l’on voit que certains veulent un gouvernement mondial et que tout est fait pour cela ; tous ces politicards s’unissent car ils apprennent dès les bancs de l’ENA à parler, à embobiner, à endormir les peuples pour mieux arriver à la première place, car c’est le seul but, non pour sauver la France, mais uniquement pour eux.

    30/01/2015 à 9 h 44 min
    • philiberte Répondre

      alors, là, bravo, et merci, ça m’évite de le dire!!! :-)))

      30/01/2015 à 10 h 00 min
  • Claude Roland Répondre

    Mais bon sang, Valls n’est qu’un pantin des sionistes de la haute finance, et même grassement payé ! Tout comme Hollande et d’autres pilotés depuis les USA (mais pas par les vrais Américains). Tout ces gens sont de la clique des saboteurs de la Nation, sauf que les Français, généralement de plus en plus incultes et dominés, ne l’ont pas encore compris (d’autant qu’ils sont longs à comprendre, en plus)

    30/01/2015 à 9 h 20 min
  • lional Répondre

    Le départ définitif de Valls, en Catalogne ou en Israël, ne serait un coup dur que pour lui. Le peuple français le vomit.

    30/01/2015 à 8 h 42 min
  • Lyle Répondre

    Et ce mr monte dans les sondages, il a de la chance que les Français soient des nuls , ou des veaux au choix.

    30/01/2015 à 8 h 26 min
  • Marquais Répondre

    Quelle honte de faire de pareilles comparaisons, ces bouffeurs de budget n’ont donc aucun respect pour le peuple qui les nourrit…grassement !

    30/01/2015 à 8 h 13 min
  • euréka Répondre

    Ce Valls se rêve déjà en président de la république.
    Or il ne sera jamais président.

    Outre le fait qu’il n’a été naturalisé que dans sa vingtième année, il est , probablement juif de la tribu maudite des chuétas de l’Ile de Majorque.
    Il existe une liste des patronymes « chuétas » ces conversos dont les ancêtres ont subi l’inquisition d’Isabelle la catholique et ont trouvé refuge à Majorque…
    Dans la liste figure celui de Walls.

    A Palma tous les commerces leur appartient, à ces » juifs malgré eux. » .
    Alors qu’ils ont tout oublié des rites juifs après leur conversion au catholicisme, c’était les « intouchables » d’Espagne jusqu’à la fin des années 90.
    Selon la loi de « Limpiezza di sangre », assez monstrueuse lorsqu’on se penche sur la question. Abolie je crois par Franco et tardivement.

    30/01/2015 à 6 h 45 min
  • euréka Répondre

    « Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens »

    Ce Valls est un cauchemard et ce sinistre comptage va l’unir et le souder éternellement à Mme Gravoin.
    Comme on dit « pour le pire et le meilleur ».

    29/01/2015 à 21 h 16 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      il est certain qu’ il est préférable de garder des médecins, des musiciens, des avocats etc … juifs que de nourrir et abreuver un troupeau de beaufs ! c’ est à cela que l’ on voit que le socialisme est  » élitiste  » … c’ est d’ ailleurs la seule chose positive de la  » doctrine « 

      29/01/2015 à 21 h 44 min
      • Fucius Répondre

        Les socialistes ne s’appliquent jamais à eux-mêmes leurs considération sur les hommes.
        C’est le principe d’auto-exception.
        On ne peut être socialiste sans mépriser l’homme que, par ailleurs, on prétend « aimer ».

        29/01/2015 à 23 h 06 min
        • euréka Répondre

          Mais qui peut sérieusement croire que Valls est socialiste ?

          30/01/2015 à 6 h 17 min
          • quinctius cincinnatus

            on peut être  » banquier  » et  » socialiste  » si on définit le  » Socialisme  » par ce qu’ il est  » dans son essence  » même ;  » la gouvernance universelle des masses POUR SON BONHEUR par une élite  » mais pour cela il faut l’ argent qui permet d’ accéder au pouvoir ! c.q.f.d.

            30/01/2015 à 8 h 46 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          c’ est exactement ce que je dis : ils sont  » élitistes  » mais d’ une façon perverse : ils abaissent les autres pour se retrouver au-dessus ! Liautey disait :  » ce n’ est pas en abaissant les autres que l’ on s ‘élève soi-même  » mais le Maréchal était d’ une vieille famille de la noblesse Comtoise

          30/01/2015 à 8 h 57 min
  • Philippe Mangé Répondre

    Nous sommes en plein règne du n’importe quoi :

    29/01/2015 à 19 h 30 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: