Lancement du Collectif pour la Famille et le Mariage (CFM)

Posté le février 18, 2013, 8:15
11 mins

Le 7 février 2013, Guillaume de Thieulloy a annoncé la création du Collectif Famille Mariage, dont il est le Secrétaire Général. Premier objectif du nouveau collectif : lutter jusqu’au bout pour la sauvegarde de l’institution du mariage, union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille :

« Je suis heureux de vous annoncer le lancement du Collectif pour la Famille et le Mariage (CFM). Ce collectif regroupe des gens divers, attachés au mariage naturel, entre un homme et une femme, et attachés à la protection des enfants que procure cette institution du mariage. Au cours des semaines à venir, nous vous présenterons les personnalités qui nous accompagnent dans ce combat. Dès ce numéro, vous trouverez le portrait de deux d’entre elles : Béatrice Bourges et Charles Millon.

Vous pouvez, d’ores et déjà, mettre notre futur site web dans vos favoris : www.CollectifFamilleMariage.org

Je partage avec vous la newsletter du CFM de cette semaine, et je vous invite à la partager sur les réseaux sociaux. Plus nous serons nombreux, plus nous serons efficaces pour faire reculer le gouvernement !

Quels sont les buts du CFM ? Ils sont triples : éducation, action politique, et création de coalitions.

Education, tout d’abord : trop souvent, les études qui démontrent les dangers du prétendu « mariage pour tous » pour la société, et tout spécialement pour les enfants, sont occultées. Nous voulons les diffuser le plus largement possible pour le public français.

Action politique : le combat pour le mariage et la famille naturelle est profondément politique – au sens le plus noble du mot. Le CFM va donc lancer, dans les jours, les semaines, les mois et les années qui viennent, des campagnes politiques, pour convaincre les élus et les citoyens de l’importance cruciale du mariage entre un homme et une femme pour la stabilité de la société.

Coalition : enfin, le CFM se voit comme une « plate-forme logistique ». Il n’a pas vocation à remplacer ce qui existe, mais plutôt à faciliter les mises en relation, intensifier les actions des défenseurs du mariage, et accroître leur efficacité.

Précisons encore que le CFM est la branche française de l’Organisation Internationale pour le Mariage (« International Organization for Marriage »), dont le siège est à la fois à Bruxelles et à Washington D.C..

Le combat pour le mariage naturel est un combat mondial (les adversaires l’ont bien compris, qui déversent des millions de dollars en Europe pour détruire la cellule de base de la société) et nous sommes heureux de pouvoir nous appuyer sur l’expérience d’amis à l’étranger.

Ajoutons que ce combat ne cessera pas avec la fin du débat sur le projet Taubira. Que nous gagnions (ce que j’espère bien !) ou que nous perdions, il faudra de toute façon continuer et intensifier le combat.

Personnalités qui accompagnent le CFM :

Béatrice Bourges : porte-parole du Collectif pour l’enfant, Béatrice Bourges est secrétaire général du club Entreprises et Progrès. Elle est aussi l’auteur de l’ouvrage « L’homoparentalité en question ».

Charles Millon : ancien ministre de la Défense, ancien président du conseil régional de Rhône-Alpes, ancien ambassadeur de France près de la FAO, Charles Million reste un actif militant pour la défense de la famille et de la civilisation européenne.

Actions pour le Mariage entre un Homme et une Femme

Continuons à réclamer un référendum : le prétendu « mariage pour tous », qui implique, selon les mots même de Mme Taubira, un « changement de civilisation », ne peut pas passer sans le moindre débat.

Et il est faux que la campagne présidentielle puisse valablement remplacer le débat. D’abord, François Hollande a été élu par une minorité d’électeurs (seuls 48.6% des votants ont voté pour lui au second tour, ce qui en fait le président le plus mal élu de la Ve République). Ensuite, tous les sondages le prouvent, c’est bien plus le président sortant qui a été battu que François Hollande qui a été choisi. Enfin, à supposer même que François Hollande ait été choisi massivement par les Français, rien ne permettrait de savoir quelle aurait été la part, dans ce choix, de sa personnalité et de son programme, et, au sein même de son programme, de tel ou tel point.

Non, le parlement n’est pas légitime pour faire passer des lois contre le peuple !

La campagne Laissez-Nous-Voter a été lancée par le CFM pour réunir les 4,5 millions de signatures nécessaires à l’organisation d’un référendum d’initiative populaire.

Nous savons bien que la réforme constitutionnelle de 2008, qui permet théoriquement ce référendum d’initiative populaire, attend toujours le vote par le sénat d’une loi organique. Mais, d’abord, le sénat a mis cette loi organique à son ordre du jour (dans la « niche » parlementaire du groupe UMP du 28 février prochain). Nous verrons ce qu’il en adviendra. Il est probable que la majorité de gauche « botte en touche », mais il faudra alors qu’elle assume politiquement son refus de laisser la parole au peuple. Ensuite, et surtout, cette réclamation de référendum est bien davantage politique que juridique : l’objectif est bien plus de faire pression sur le pouvoir que de le contraindre légalement à un débat qu’il craint manifestement – ce qui nous laisse supposer que les sondages nous  expliquant que l’écrasante majorité de nos concitoyens seraient favorables au « mariage » gay sont bidons !

Au plan juridique, outre cette inexistence pratique du référendum d’initiative populaire, nous sommes également dans l’incertitude sur la question du fichier ainsi constitué. Nous avons demandé à des juristes de « plancher » sur le statut juridique d’un tel fichier. Selon nous, il est hautement probable que ce fichier serait assimilable au fichier des primaires socialistes de l’automne dernier : un fichier politique qu’il serait interdit à quiconque d’utiliser pour une autre cause que cette revendication de référendum et qu’il faudrait détruire sous contrôle d’huissier.

En attendant d’y voir plus clair, et d’avoir un avis explicite de la CNIL, nous avons préféré abriter le fichier des signataires de Laissez-nous-voter sous la protection du droit américain, beaucoup plus clair que le droit français. Il va de soi que nous respectons, malgré cela, les exigences de la CNIL sur la protection des données privées. Et il va de soi que, dès que les choses seront clarifiées (sans doute à la faveur de la discussion du 28 février), le fichier sera « rapatrié » en droit français.

Signez ici !

  • Pour un débat au Conseil économique et social

Nous vous invitons bien volontiers à vous joindre à l’excellente initiative de la « Manif pour tous », visant à saisir le Conseil économique, social et environnemental.

Depuis la réforme constitutionnelle de 2008, il est possible à 500 000 citoyens (ce qui suppose d’être français et majeur) de saisir le CESE pour organiser un débat public. Ce débat organisé dans la troisième chambre de la Ve République aurait deux avantages. D’abord, il permettrait de faire entendre des arguments que l’omerta médiatique nous empêche de faire valoir dans l’espace public, notamment sur la protection des enfants et sur les innombrables conséquences, dans tous les domaines de la vie quotidienne, de cette dénaturation du mariage. Ensuite, il permettrait de gagner du temps. Et chaque semaine qui passe rend plus lourd le prix politique à payer par le gouvernement pour cette réforme funeste dont personne ne veut.

Précisons enfin que cette saisine est à notre portée, puisque 350 000 personnes ont déjà signé

Signez ici !

  • Le 24 mars, redescendons dans la rue !

Et, naturellement, le CFM vous invite tous à vous mobiliser pour la grande manifestation du 24 mars prochain à Paris.

Renouvelons, doublons, l’exploit du 13 janvier !

Il faut absolument que François Hollande sache que nous ne lâcherons rien. Et que notre mobilisation ne cessera que lorsque le projet de loi Taubira aura été définitivement enterré.

8 réponses à l'article : Lancement du Collectif pour la Famille et le Mariage (CFM)

  1. Lapinar

    21/02/2013

    Voici copie de la lettre ouverte envoyée le 15/01/2013 au président de la République, aisi qu’à de nombreux députés de l’opposition et quelques réseaux sociaux et journaux sur la toilr..
    Cette lettre ne par le pas uniquement du mariage homo, mais n’oublie pas son opposition à cette mascarade ‘sociétale’

    Lettre ouverte à

    Monsieur Le Président de la République Française,

    Je ne suis qu’un citoyen normal qui respecte profondément la fonction que vous occupez ainsi que les institutions de la République.

    Cependant je tiens à vous faire part du cauchemar que je vis comme beaucoup de mes concitoyens de plus en plus nombreux, d’après les sondages. Je vous raconte ce cauchemar comme un conte auquel il vous appartiendra d’y mettre fin.

    J’ai donc rêvé que l’occupant actuel de l’Elysée n’était qu’un clone de Président de la République :

    – Il s’est affranchi des trois couleurs fondamentales de notre pays dans le site de l’Elysée,

    -Il veut rétablir l’instruction morale et civique à l’école, alors que lui-même peut passer pour un polygame : trois femmes ou concubines successives (?), plusieurs enfants hors mariage et installation à l’Elysée de la première concubine de France qui se prend pour la première dame de France. Et il veut faire passer une loi sur le mariage, lui qui ne l’a jamais contracté ? Quelle morale exemplaire pour nos enfants ! Quant à l’instruction civique qu’il commence par respecter les trois couleurs de la France et le code civil, dont les maires lisent un extrait lors des mariages, qui stipule que les parents ont en charge l’EDUCATION de leurs enfants ( et non pas l’Etat).

    – Il veut donner le droit de vote aux étrangers, ouvrant ainsi une voie royale à l’islamisation progressive de notre pays,

    – Il veut ouvrir le mariage et le droit à l’adoption aux couples homosexuels, malgré une opposition importante d’une partie de la population,

    – Il ne se soucie donc pas du fait que l’Islam condamne, jusqu’à la mort, l’homosexualité masculine et féminine, et pratique la polygamie. (Sera-ce la prochaine étape de la modification de la loi sur le mariage ?)

    – Il a pratiquement demandé pardon à l’Algérie, pays qui n’existait pas avant 1962, pour tout ce que la France a apporté, depuis 1830, à cette région quasiment désertique et qui ne vivait que de razzias et du commerce d’esclaves, blancs et noirs,

    – La France achète 3000 scooters à Taïwan au détriment de Peugeot, est-ce là une nouvelle façon de faire du redressement improductif ?

    La liste des éléments de ce cauchemar est encore longue (Hausses des taxes et impôts …) alors que les membres des cabinets ministériels bénéficient d’une prime de fin d’année scandaleuse, j’arrête donc là !

    Finalement ce cauchemar décrit un citoyen tenant un poste hautement respectable mais dont il n’assure pas les Responsabilités.

    Monsieur le Président, en vous assurant de mes sentiments respectueux pour cette fonction, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir mettre fin à ce cauchemar général qui traumatise beaucoup de citoyens.

    Pierre ARRAULT, citoyen normal.

    (lettre ouverte transmise par réseaux sociaux)

    Répondre
  2. Jaures

    19/02/2013

    « l’importance cruciale du mariage entre un homme et une femme pour la stabilité de la société. »
    Il est vrai que nous avions jusqu’ici une société équilibrée, stable et harmonieuse ! Pensez-vous que l’extension du mariage homo va nous amener de la violence ? des guerres ? Des révolutions ? Des conflits sanglants ? J’en frémis !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      20/02/2013

      Jaures19 FÉVRIER 2013 À 10 H 57 MIN

      Vous pourrez vous vanter un jour d’avoir contribué à votre propre frémissement. Et ce jour n’est peut-être pas aussi loin que vous ne le pensez.

      Répondre
  3. melchiori

    19/02/2013

    Bravo à toutes ces personnes qui se mobilisent pour une noble cause! L’avenir de tous les enfants?

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    18/02/2013

    information à vérifier :

    Aux Pays-Bas et au Brésil les deux premiers mariages à TROIS viendraient d’y être célébrés … pour le moment j’en ignore la composition … (ou les  » ingrédients  » exacts )

    comment dit on gynécée ou harem lorsque cela  » intéresse  » les mâles ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      18/02/2013

      Quinctius, peu importe les ingrédients une chose est sûre ce sera un couple à trois. De toutes façons les mots supporteront cette nouveauté sans broncher après tout ce qu’on leur a déjà servi ces derniers temps.
      PS: à quand la paire de gendarmes ou de lunettes deviendra-t’elle un couple?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19/02/2013

        quand les mots perdent leur sens , la pensée perd sa logique
        c.f . … notre Saint – Dicalyste

        Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      18/02/2013

      Quinctius: pour votre dernière question concernant les mâles je me risque avec le néologisme « mâlalignés ».

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)