Le Baiser de la lune « n’a pas vocation à être diffusé en primaire »

Le Baiser de la lune « n’a pas vocation à être diffusé en primaire »

Le Baiser de la lune « n’a pas vocation à être diffusé en primaire »
 
Merci, M. Chatel !
 
C’est incontestablement une victoire : le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a annoncé que le film « Le Baiser de la lune » « n’a pas vocation à être diffusé en primaire à l’école ».
 
Signée par plus de 20.000 internautes, notre pétition a abouti au retrait des ministères de l’Education nationale d’abord, puis de la Jeunesse et des Sports, de la liste des partenaires officiels du projet.
 
Rappelons que, sous prétexte de lutter contre les discriminations, ce film d’animation dépeignant les amours de deux poissons homosexuels devait être diffusé dans les classes de CM1 et de CM2 pour « apporter une meilleure représentation des relations amoureuses entre les personnes du même sexe » et promouvoir ainsi l’homosexualité auprès des enfants du primaire.
 
Notre pétition, relayée par de nombreux sites Internet, a incité les Associations Familiales Catholiques (AFC), l’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre (APEL), ainsi que des personnalités telles que Christine Boutin à protester contre ce projet insane.
 
« Le baiser de la lune bafoue le principe de la neutralité de l’enseignement public en s’immisçant dans la conscience et l’intimité des enfants sans égard pour la responsabilité éducative de leurs parents », a souligné à juste titre l’ancien ministre du Logement.
 
Au contraire, la municipalité socialiste de Rennes a soutenu publiquement le projet de Watel, de même que la vice-présidente communiste du conseil régional de Bretagne. Par ailleurs, les parents d’élèves de la FCPE, les « syndicats » lycéens Fidl, UNL, Unef, ainsi que les syndicats Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT et Unsa-Education, se sont réunis au sein d’un « collectif intersyndical LGBT (lesbiennes, gays, bi et transsexuels, ndlr) contre les phobies en milieu scolaire », afin de faire pression sur le ministère pour qu’il ne cède pas « aux lobbys ultra-conservateurs » et soutienne « effectivement ce projet comme initialement il s’y était engagé ».
 
Mais ce film n’est pas plus visible en sixième qu’en CM2 !
 
Il apparaît en outre que le réalisateur du film, Sébastien Watel, avait utilisé abusivement le logo de l’inspection académique de l’Education nationale d’Ille et Vilaine : « Nous ne sommes pas partenaires, nous sommes l’instance de régulation pédagogique du projet. Notre logo a été accolé au projet sans mon autorisation. J’ai écrit à Sébastien Watel pour qu’on le retire », a déclaré l’inspecteur d’Académie (IA-DSDEN) Jean-Charles Huchet.
 
Citant expressément la pétition des 4 Vérités, Watel lui-même a indiqué que « c’est par le biais de réactions hostiles » qu’on lui avait demandé de retirer le logo de l’Education nationale.
 
« Il est surprenant que de telles pétitions outrancières, caricaturales de bêtise, puissent encore inquiéter les pouvoirs publics et les faire réagir avec autant de frilosité » éructe le collectif « LGBT » dans un communiqué.
 
Il convient de remercier les ministres de l’Education nationale et de la Jeunesse et des sports d’avoir entendu nos raisons et d’avoir fait droit à notre protestation. Mais nous devons aussi les encourager à persévérer.
 
Car nous n’avons pas encore gagné la bataille.
 
Les candidats de la liste socialiste conduite en Ile-de-France par Jean-Paul Huchon ont dénoncé la position selon eux « archaïque » et « obscurantiste » du ministre de l’Education.
 
Certaines institutions publiques continuent de subventionner le film, avec l’argent des contribuables. Ainsi le haut-commissariat à la Jeunesse et à la Vie associative, contacté par une agence de presse, a-t-il indiqué qu’il soutenait le livret prétendument « pédagogique » accompagnant le film, à hauteur de 3 000 euros, subvention accordée par le biais de la Ligue de l’Enseignement, ce qui explique que le haut-commissariat ne figure pas directement parmi les partenaires du film.
 
Luc Chatel lui-même annonce que le film ne sera pas diffusé dans les écoles primaires… mais pourra l’être au collège et au lycée ! Les enfants qui ne l’auront pas vu en CM2 le verraient donc en sixième. Ce n’est pas plus acceptable.
 
Il est donc indispensable que la pétition des 4 Vérités soit signée par le plus grand nombre de personnes possible. Et, à cette fin, de la faire circuler autour de nous.

Partager cette publication

(30) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    jamais lu autant de conneries sur une seule page! O__o Le but de ce court-métrage c’était juste de montrer aux enfants que l’homosexualité n’était pas une tare, que l’on pouvait vivre heureux en l’étant, et que les homosexuels ne sont pas des monstres. quel honte! quel scandale! moi sa me parait évident, mais on entend trop de « sale pédé! » dans la bouche de mome de 11 12ans. mais pas étonnant, ils prennent exemple sur leurs parents… beaucoup de couple hétéro n’ont pas d’enfants et ils ne sont pas contre-nature pour autant. cette hypocrisie écoeurante me gonfle. je pense qu’on doit combattre l’homophobie au même titre que le racisme ou l’antisémitisme. et cela passe par l’éducation.

    29/04/2010 à 3 h 31 min
  • jeuveulapaix Répondre

    Ca devient lassant cette propagande constante d’un certain milieu homo . Je dis bien un certain milieu car pour avoir connu, cotoyé et fréquenté -normalement-des homos, je sais qu’une grande partie d’entr’eux vivent leur pârticularité tranquilement et sans emmerder personne.

    Dans les commentaires ci-dessus, j’ai retrouvé le sempiternel argument de certains homos, par références aux animaux qui se sodomiseraient : les canards par exemple.  On peut digresser a l’infini sur la question, il n’en reste pas moins que l’homosexualité n’est qu’une triste déviance de mère nature avec qui celui -ou celle- qui en a hérité doit faire.  De là a la porter comme un étendard avec en plus des attitudes répugnantes comme on en voit a la gay-pride, il y a de la marge.

    D’ailleurs les homos raisonnables désaprouvent ces pitreries. Et nous autres qui, ne leur en déplaisent, seront toujours majoritaires, ne leur demandons qu’une chose : nous foutre la paix. Ce ne doit pas etre trop difficile, non?.

     

     

     

    15/02/2010 à 20 h 27 min
  • gaymay Répondre

    une question bête, je le sais je suis con ! et s’il n’y avait que des homos sur terre ? qui feraient des enfants pour renouveler la race humaine ? Dieu a créer l’homme et la femme, c’est pas pour rien !

    14/02/2010 à 20 h 19 min
  • PEREZ Répondre

    Ils nous saoûlent avec leur "homophobie" qu’on retrouve toutes les 2 phrases comme seul argument, et ce pour justifier l’incursion de la propagande homo jusque dans l’univers de l’enfant (dessin animé, personnification des animaux).

    Les homos ont en fait plus de droits que le citoyen lambda car agression, insultes ou harcèlement sur un homo constituent une  circonstance aggravante (code pénal), et moi qui croyais qu’on était tous égaux… Tout ce qui touche à l’homosexualité et à sa propagande actuelle est aussitôt justifié par toute une clique de bien-pensants formatés…

    Dernier exemple, le "kiss in" prévu dimanche 14 février sur le parvis de Notre-Dame de Paris, finalement déplacé par décision de la préfecture de police. Les associations homo, bi et trans avaient appelé leurs militants (mais non, il n’y a ni groupe de pression gays ni activisme voyons, ce sont des "fantasmes") à venir s’embrasser à la sortie des familles (dans les tenues que l’on s’imagine). Peut-on m’expliquer en quoi cela va faire avancer la prétendue lutte contre "l’homophobie"? Je croyais qu’ils demandaient juste le respect et pouvoir vivre leur vie privée tranquillement.*

    En réalité, activisme gay et provocation christianophobe. Tiens, on attend qu’ils aient le courage d’aller faire la même chose devant une synagogue ou une mosquée.

    Mais je sais que certains vont encore trouver à justifier cela. Et la prochaine étape? Une partouse dans la cathédrale elle-même? Et il y en aura encore pour justifier.

    14/02/2010 à 10 h 30 min
  • Victor Répondre

    N´encouragion pas l´abomination.

    LA REPONSE DE TOUS VOS DEBAT SE TROUVE DANS LE BIBLE:

     Lévitique 18:22

    " TU NE COUCHERAS POINT AVEC UN HOMME COMME ON COUCHE AVEC UNE FEMME. C´EST UNE ABOMINATION"

    Lévitique 20:12

    "SI UN HOMME COUCHE AVEC UN HOMME COMME ON COUCHE AVEC UNE FEMME, ILS ONT FAIT TOUS UNE CHOSE ABOMINABLE; ILS SERONT PUNIS DE MORT: LEUR SANG RETOUMBERA SUR EUX.

    La parole d´ETERNEL.

    Victor Mukeng Artiste Peintre/ Sweden

    13/02/2010 à 23 h 45 min
  • Anonyme Répondre

    Toujours autant de commantaires

    Désolé d’être vulgaire mais apparemment le cul est porteur, nos parangons de l’homosexualité sont toujours prêts à brandir l’étendard de l’opprobre sur leurs adversaires mais s‘ émeuvent ils quand un enfant obèse se suicide en mangeant plus car il est la risée de ses petits camarades  où peut être figurent une jeune gay en devenir.

    J’ai comme un doute pour rester dans le politiquement correct car sinon je permettrais d’écrire que ses gens sont des « faux culs » pire que les grenouilles de bénitier.

    L’éducation des enfants doit rester dans la sphère familiale même si cela en emmerde quelques un. Ce court métrage ne mérite même pas que l’ on s’ y arrête la calligraphie est une grosse bouse et le message digne des poèmes de propagande du petit père des peuples.

    Vous êtes homo grand bien vous fasse mais votre façon de faire vôtre lit ne nous intéressent pas et surtout celui qui vient border vos draps.

    Vous demande t on de tenir la chandelle lors de nos ébats hétérosexuels, non de toute façon vous ne pourriez comprendre, nous à vos yeux des ringards.

    Un adage romain : « les hommes pour le plaisir, les femmes pour la reproduction »

    Je sais , je me radotte mais certains intervenats me fatiguent en se lamentant sur leurs sorts, si ce qu’ ils font de leurs fondements est leur soucis en voilé des gens heureux.

    13/02/2010 à 14 h 39 min
  • vendée Répondre

    Sans doute certains l’ont-ils lue, mais au cas où…il y a, à mon avis, une analyse magistrale du film dans un article de Radu Stoenescu, sur le site : http://www.causeur.fr  en date du 8/02/2010 ! A lire absolument si ce n’est déjà fait.

    12/02/2010 à 13 h 57 min
  • IOSA Répondre

    [email protected]…..

    Le fait d’être homosexuel de naissance démontre de manière flagrante, qu’il n’est point nécessaire de bourrer le mou aux enfants, alors laissons vivre leur vie d’enfant.

    Leur futur choix sexuel ne concernant absolument pas les hétéros et encore moins les homos…..parents ou pas.

    L’étroitesse d’esprit des hétéros dont vous faites allusion comporte une réciproque dans le milieu homo.., celle de promouvoir une liberté dont vous seul les homos, vous vous sentez privé par une différence mal vécu par vous même et non par les hétéros.

    Votre besoin de reconnaisance n’est donc qu’une affaire de psy et non une affaire d’ Etat.

    IOSA

    10/02/2010 à 23 h 05 min
  • Daniel Répondre

    anto:    "On est Homo, c’est en nous et puis c’est tout!!!!  : 

    Ah oui? c’est en nous,  c’est sur? 
    … à peu prés aussi sûr que pour un musulman, (par éducation, non? ),  faire d’un acte sanguinaire est un acte glorieux parce que préconisé par le phoprêtre…  Ou simplement punir sa femme, pardon une ses femmes, si elle n’obéit pas; de préférence en la battant aux endroits sensibles mais qui ne se voient pas  (le voile, la burka, c’est pas vraiment pour rien!.  Mais avec ces civilisations qui respectent les femmes on ne peut plus les battre et parler de religion de paix et d’amour!!…  ils ont l’outrecuidance de ne pas le croire!… ) .
    Eux aussi sont persuadés être nés avec tout ce beau patrimoine dans leurs gènes!.
      
     Ceci dit, rappelons ceci  puisque vous en avez besoin:
    vous n’êtes pas si différent, c’est à dire si exceptionnel que "vous vous aimez jusqu’à le croire".  Que vous en soyez ne pose globalement pas plus de problèmes que d’être curé ou manuel ou divorcé ou pauvre, ou riche ou malade ou petit ou grand  (ou syndiqué)… ou autres exceptions!.   Que des exceptions en fait! …. sauf que les autres font avec sans pleurnicher sur leur triiiiiiiste sort!. et ne tentent pas de ramener les autres dans leur sillage pour former un club de pleureuses…. et de pouvoir politique.     
    La vie dont vous avez l’honneur de bénéficier est arrivée aprés et grace à des millions d’années d’hétérosexualité sans que ni vous ni moi n’ayons décidé quoique ce soit. Cadeau pour vous !. De quoi appeler un minimum d’humilité (de silence donc)   pour ceux qui "croient" imposer une autre norme,  meilleure: eux, bien sûr!.  Assumez donc votre différence, c’est la seule part dont vous êtes chargé, comme tout le monde!.   

    10/02/2010 à 21 h 31 min
  • Anonyme Répondre

    @ anto

    Soyez heureux mais ne venez pas nous dire comment nous faire le lit de nos enfants, je rappelle que l’ éducation est le devoir des parents et non de quelconque institution même si cela en ennuie quelques uns

    10/02/2010 à 15 h 00 min
  • anto Répondre

    C’est toujours très amusant les personnes qui évoquent un "modèle" qui serait bon pour le développement de l’enfant, à savoir le papa et la maman (très hétéro quoi et très cliché quoi)

     

    …………………………………………………………

     

    Ehhh les gars j’ai reçu le même modèle que vous (papa et maman toujours présent) ça ne pas empêcher d’être homo, quand est-ce que vous, étroits d’esprit que vous êtes qu’on ne devient pas homo par une quelqconque influence extérieur….

    On est Homo, c’est en nous et puis c’est tout!!!!

    10/02/2010 à 12 h 33 min
  • IOSA Répondre

    Soyons clair dans nos propos, ce qui est en jeu n’est pas la reconnaisance de l’homosexualité en tant que tel, mais la reconnaissance pure et simple de cette "normalité" que l’institution gouvernementale souhaite inculquer à nos enfants à dessein.

    Au delà de l’aspect éducatif douteux que ce film à la prétention de faire connaître, alors que l’homosexualité est déjà connu par ceux dont l’éducation sexuelle se fait déjà par le biais d’internet, le véritable danger est la manipulation de l’esprit par formatage et ce dès le plus jeune age.

    Après cette normalité homosexuelle, nous dira t’on comment faire l’amour et à quel moment ? Nous dira t’on selon notre appartenance à une caste ouvrière ou non, le nombre d’enfants que l’on aura le droit d’avoir ?

    Que rêver de mieux d’un peuple soumis à souhait pour mieux le dépouiller de toute intelligence et d’ humanité ?

    Voir plus loin que le bout de son nez…..a fait de nous des hommes bien différents des animaux, alors restons le !

    IOSA

     

     

    09/02/2010 à 23 h 40 min
  • Anonyme Répondre

    On retiendra qu’il y a toujours mieux à faire:

    Que ce soit de l’homosexualité en primaire ou de l’identité nationale, le refrain c’est : y a ptetre plus urgent.

    J’adore la phrase :" on est en 2010 , faudrait penser à évoluer " dommage que le terme évolution n’ait pas le même sens pour tous.

    09/02/2010 à 17 h 30 min
  • lesamandines Répondre

    Tout à fait d’accord avec François! Je pense que l’école a une toute autre mission avant l’entrée en 6ième, c’est d’apprendre à lire et à écrire. Croyez vous que les enfants de 8,9 ou 10 ans aient réellement besoin de visionner ce court métrage?

    09/02/2010 à 13 h 04 min
  • françois Répondre

     L’école n’arrive pas à apprendre à lire et à écrire à tous les gosses qui arrivent en 6° mais a apparemment assez de temps et de moyens pour s’occuper des domaines qui concernent les parents! Que les instits instruisent, que les élèves étudient, que les parents éduquent, que les juges fassent respecter la loi , les vaches seront bien gardées et nos " têtes blondes" ne s’en porteront que mieux!

    09/02/2010 à 11 h 07 min
  • Anonyme Répondre

    N’est-il pas plus urgent d’ apprendre a lire, a écrire et autres choses utile a nos enfants pour qu’ils aient un métier un avenir correcte, un travail honnête, n’est ce pas le rôle de  » L’ÉDUCATION NATIONAL »? Rôle dans lequel il n’excelle pas du tout!!! Alors s’occuper de leur éducation sexuel …AU SECOURS !!!!

    09/02/2010 à 8 h 17 min
  • Ludo Répondre

    Choplin, si un seule l’heterosexualité est normale comme tu dis, comment expliques tu que certains animaux aient des relations homosexuelles? Ce sont les homos qui sont allés dans des zoos pour les inciter? Le problème n’est pas là! Ce film n’a pas pour vocation d’ouvrir une nouvelle voie aux enfants en leur disant qu’ils peuvent être homos si ça les chante, ils auront bien le temps de reflechir eux même à cette question. Le but, c’est de les sensibiliser à l’homophobie. C’est totalement différent! Que vous soyez contre l’homosexualité, parce que c’est contre vos croyances religieuses, ou autres, à la limite je m’en fous, mais rendez-vous bien compte que la société évolue, et que même si la tolérance est de la connerie, comme tu dis, elle est nécessaire. Les racistes, les antisémites, les personnes qui se moquent des handicapés, les sexistes, aucun d’eux n’est accepté dans la société, ils sont tolérés au mieux, alors pourquoi les homophobes, qui sont souvent plus virulents dans leurs propos peuvent-ils encore être aussi arrogants sans être inquiétés?

    09/02/2010 à 7 h 46 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Faut quand même pas déconner, l’homosexualité est largement acceptée aujourd’hui. regardez le chemin qui a été parcouru en 30 ans ! Regardez le nombre d’homos qui s’assument parfaitement dans la littérature, la musique, le cinéma, les ministères et les plus hauts grades de l’état ! C’est pour cela que je rappelle que si aujourd’hui l’on se considère encore à l’âge de la pierre en matière de tolérance c’est soit qu’on n’a rien compris, soit qu’on veut discrètement favoriser le comportement en tant que modèle à suivre – je ne vois pas d’autres buts…

    à moins que l’on considère qu’il existe toujours une partie de la population qui voit les homos comme des êtres inférieurs…

    Alors, allons droit au but ! Qui considère les homos comme des êtres à bannir ?

    Les Arabes ? Les musulmans ? C’est bien cela qu’il faut comprendre, n’est-ce pas ? Et comme ils sont français depuis peu, il faut repartir à zéro avec leurs enfants nombreux ?

    Alors,

    Grandes gueules de la générosité auto-proclamée qui ne perdez pas une occasion de vous sanctifier sur le dos des humbles, soyez honnêtes – Répondez à ma question : c’est dans quels quartiers que les homos se font encore casser la gueule et sont obligés de fuir ?

    09/02/2010 à 0 h 17 min
  • Daniel Répondre

    Alex:   "Arrêtez de faire semblant de vous inquiéter pour les enfants et avouez donc que vous êtes juste homophobes."
    On peut affirmer de la même manière que vous êtes hétérophobe.

    "Qu’avez-vous contre l’amour?"   

    Ne parlez vous pas de l’amour de soi même et de l’identique dans le cas de l’homosexualité? ce n’est pas de l’amour… c’est juste l’inverse.    Reportez vous au grand drame de référence du racisme au siècle dernier et voyez à quel point l’amour de soi (individuellement et collectivement) y a été le passage obligé du cheminement de la violence.
      
    Ne parlez vous pas précisément du rejet de la différence par les homos?   différence fondamentale,  merveilleuse et enrichissante  entre un homme et une femme, et acceptée comme telle par les hétéros. 
    Ce qui ne m’empêche pas de penser que chacun est libre de faire ce qu’il veut, sous réserve de ne contraindre personne. Un droit et non un droit acquis, comme mis en évidence par  WatsonCorsica
    .  Si on ne vous arrête pas dans votre logique,  vous allez réclamer ensuite le droit opposable  à un partenaire de même sexe avec l’appartement bien sûr!. L’assistanat étant la base de la décadence de l’esprit français qui conduit tout droit à d’autres formes de violence.

    Mais pour appliquer ce respect des autres, il faut un esprit libre et libéré qui n’a pas besoin en permanence d’être rassuré par l’amour manifesté d’un ou des autres pour combler le vide intime.
    Ceci est vrai pour tous les humains, rassurez vous:    celui qui n’assume pas un trait particulier, son homosexualité dans ce cas, veut, comme par hasard,  que son homosexualité soit bien assumée par les autres à sa place…
      Incohérence de l’immature qui déplace vers l’extérieur le problème qu’il ne veut pas affronter à l’intérieur. Et les hétéros qui ne respectent pas naturellement les homos ont le même type de problème!.  Les respecter ne veut pas dire se faire marcher sur les pieds  et recevoir des leçons de morale de ceux qui n’aiment que leur nombril, qui veulent recevoir sans donner et s’imaginent qu’ils aiment … parce qu’ils souffrent!!!.  erreur fréquente et culturelle…

     Je vous suggère de diffuser une autre façon de réagir à ces souffrances que vous évoquez chez les enfants:  c’est toujours l’obstacle qui fait réfléchir et qui nous grandit. Ainsi l’obstacle devient une chance.
     Mieux, c’est l’unique occasion de se mesurer soi même.  Mais ce n’est pas à la mode dans l’Education (au droit acquis) Nationale qui devrait donner l’exemple si elle en donnait le conseil.

    08/02/2010 à 22 h 00 min
  • Anonyme Répondre

    ALex… tu es gonflant…
    Tu réagis comme un homosexuel agressif qui impose son mode de pensée, et qui balance des grandes questions : "N’EST CE PAS DE L’AMOUR??" la réponse est peut être oui, mais il ne faut pas que ces gamins soient embrouiller entre 2 modes de relation dont l’une seulement est normal, de part sa capacité de procréation
    Donc je n’ai pas le droit d’etre homophobe. D’être choqué de voir 2 hommes s’embrasser ( embrasser seulement: la suite , au secours !!).

    C’est pas une question d’accepter ou non l’homosexualité. de toute façon le lobby se charge de nous l’imposer. "ils sont mignons et naifs les bambins à cet âge, le moment idéal pour leur bourrer le mou avec cette connerie de tolérance"
    Laissez faire , laissez passer sans orientation autre que la voie que la création nous a donné. Si ca casse c’est peut être que la pilule passe mal…

    08/02/2010 à 18 h 27 min
  • Ludo Répondre

    Excuse moi, Watson Corsica, il ne s’agit absolument pas de faire de l’homosexualité un modèle, loin de là, il s’agit seulement de faire en sorte que les jeunes homos ne soient plus victimes de discriminations. Tu crois franchement que la projection d’un film d’animation va rendre tous les enfants homosexuels? Je ne crois pas non. Si jamais le film représentait une histoire d’amour entre un(e) blanc(he) et une personne de couleur, histoire de lutter contre le racisme, on aurait eu le droit à des encouragements venant de tout le pays. C’est hypocrite de dire que les gens s’inquiètent pour leurs enfants, ils s’inquiètent seulement pour eux, ils ont peur que les homos soient plus libres. C’est affligeant mais c’est comme ça. Mais utiliser les enfants comme prétexte c’est lâche. Et je tiens à signaler que beaucoup de jeunes se suicident à cause de l’homophobie de leurs parents. Quel message donnez-nous à nos enfants en leur interdisant un film d’animation, somme toute pas méchant, parce qu’il parle d’homosexualité?

    08/02/2010 à 14 h 58 min
  • nenette88 Répondre

    je trouve ca lamentable de polémiquer sur ce sujet il était tout aussi simple de distribuer une autorisation a faire signer aux parents pour laisser leur enfants voir ou non  le film non ?

     je suis hétéro mais je ne comprend pas pourquoi il existe encore des gens qui rejète et on peur de tous ce qu’y a un rapport  avec l’homosexualité, on est en 2010 ou pas

    il faut évoluer un peu 

    si ce film peut aider a comprendre et ainsi aident nos enfants a être tolérant je dis oui (je suis maman de trois garcons) 

    mais pourquoi encore autant de haine et de peur contre les différences dans quel monde on vit ?

    Je vous rappelle que nous sommes différent poids , taille, les yeux , les cheveux , la nationalité sauf pour une chose nous sommes tous humains

    alors au lieu de polémiquer laissons chacun prendre sa décision de laisser ou non son enfants voir le film ?

    08/02/2010 à 14 h 46 min
  • bonobolove Répondre

    tout ça c’est du plagia de south park ! http://www.myspace.com/kanyegayfish http://www.south-park.me/fishsticks-episode-1305/ Vive l’homosexualité ichtyenne !

    08/02/2010 à 13 h 59 min
  • Trumpeldor Répondre

    WatsonCorsica, Merci pour ta reponse a laquelle j’adhere entierement ! Manifestemment, »Alex » n’a pas saisi les nuances entre « droit a la difference » et » modèle de référence » Là est l’échec de l’enseignement général,au Quebec ou ailleurs en francophonie.Bravo aux partis de gooooche,et a tous leurs satellites bobo,humanistes et écolo….

    08/02/2010 à 13 h 27 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Alex, c’est peut-être vous qui êtes à côté de la plaque car vous oubliez un élément essentiel de votre belle démonstration savamment construite.

    Je m’explique : En précisant que le but de cette campagne est de "faire accepter" vous placez d’entrée les homos au même rang que les handicapés que l’on accepte malgré leur handicap. Donc vous considérez l’homosexualité comme un handicap voire une tare. Vous allez dans ce sens puisque vous précisez qu’on ne devient pas homosexuel. Soit. Je connais des associations d’homos californiennes qui militent dans ce sens et qui désirent que l’homosexualité soit considérée comme un caractère inné congénital afin qu’on leur foute la paix et pouvoir dire " nous n’y sommes pour rien ".

    Ce que vous ignorez, c’est que la plupart des homos rejettent ce débat et l’idée qu’ils puissent être considérés comme des personnes souffrant de ce que certains pourrait appeler " un handicap ". De là à dire que l’homosexualité est contre nature, il n’y a qu’un pas que les plus mal attentionnés n’hésiteront pas à franchir. Vous pouvez imaginer la suite.

    Ainsi Alex, vous démontrez par votre manque d’analyse et votre naïveté combien l’enfer est pavé de bonnes intentions. Vous citez en exemple le Canada, pays caractérisé par ses indigestions de générosité où les islamistes ont pignon sur rue et les pédophiles peu inquiétés. Allez-y continuez, sanctifiez-vous, et pendant que vous y êtes militez encore pour d’autres libertés, avec ou sans l’assentiment des homos, d’ailleurs vous semblez vous foutre de leur point de vue…

    08/02/2010 à 12 h 25 min
  • jumpin'java Répondre

    Quelle pitié ! Avez-vous au moins vu la bande-annonce de ce film ? http://www.le-baiser-de-la-lune.fr/ Comment pouvez-vous insinuer qu’il est incitatif ? Il ne se présente pas en "modèle à suivre", mais prône seulement un peu plus de TOLERANCE dans notre pays… Ne me dîtes pas que vous craignez que vos enfants deviennent homosexuels en voyant ce simple court-métrage d’animation ? Quelle étroitesse d’esprit… Et quelle peur ridicule ! Allons, ressaisissez-vous…

    08/02/2010 à 11 h 00 min
  • Eres Répondre

    Effectivement, l’homosexualité est un droit. rappelons tout de même qu’elle était encore considérée comme une maladie mentale jusqu’en 1981. Ce n’est pas si loin. Il y a encore du chemin à faire.

    Nul besoin de parler de modèle. Ce n’est pas parce que l’on projète un film destiné à balayer les préjugés, voire à éviter qu’ils ne se forment chez les jeunes, que l’on promeut l’homosexualité. Un minimum de mesure s’impose. Tout comme il est réducteur de taxer d’homophobes les personnes s’opposant à la projection de ce film, il est réducteur de taxer un film de "propagande pour l’homosexualité", d’une part sans en avoir vu le contenu, d’autre part en empruntant le raccourci "Les homos essaient de faire passer l’homosexualité pour la norme".

    Qu’on le veuille ou non, aujourd’hui dans notre société, la norme c’est gay-lesbiennes-trans-hétéro. Alors lutter contre les préjugés pour une société plus juste et plus égalitaire a toute sa place dans l’éducation, n’en déplaise aux détracteurs. C’est justement le rôle de l’éducation de montrer la pluralité de la société, afin d’éviter toutes discriminations futures.

    Certaines réactions anti-baiser de la lune, me laissent à penser que certaines personnes croient encore que montrer un film sur une histoire homosexuelle va rendre leurs enfants homos. Ils semblent avoir peur d’une contagion, comme si l’homosexualité "s’attrapait" en visionnant un film. Et ils pensent que parce qu’un film est projeté, il fera figure de "modèle" pour les gamins. Encore un raccourci stupide. C’est une vraie pitié.

    Interdire au nom de la bienséance, sans aucune réflexion éclairée, en empruntant les raccourcis simplistes et désuets, avec la peur ou l’appréhension en fond de toile, est encore malheureusement monnaie courante.

    A méditer.

    08/02/2010 à 10 h 51 min
  • Ali_Monad Répondre

    Une chose formidable avec internet, c’est qu’il y a toujours plein de gens qui vous expliquent que vous n’avez rien compris, que vous êtes à côté de la plaque (on ne sait pas laquelle : s’agit-il de l’égout ou de verglas ???), bref, que vous êtes un nul, un ignare, un grand bêta, mais que, eux, et heureusement, ils ont compris, tout compris, ce qui est tout de même assez encourageant pour l’humanité. Car, qu’on le veuille ou non, les progrès n’ont tout de même vu le jour que grâce à des personnes ayant une certaine forme d’intelligence, les bêtas n’ont guère inventé que l’eau chaude, et encore, les historiens sont en désaccord très net sur le sujet.
    Pour revenir aux homos – dont la majorité des gens normaux se fout royalement, il y a des choses vraiment drôles : ainsi, on voit que l’homosexualité, c’est de l’amour ! Et que même les pays "en avance" ont adopté le mariages des homos ! Merveilleux ! Pourtant, le mariage est un acte essentiellement juridique, en France tout au moins, on se marie au nom de la loi, on divorce au nom du peuple français : je ne vois pas trop où est l’amour dans tout ça !
    Le mariage ayant pour principal intérêt de fonder une famille et de la structurer légalement, le sentiment n’a rien à voir là-dedans. La famille est la base de toute vie sociétale, avec comme première évidence, la perpétuation de l’espèce, et ce dans des règles qui en permettent la moins mauvaise évolution possible. Certes, il peut y avoir renouvellement de la population sans le mariage, c’est même de plus en plus courant. Est-ce à dire que c’est mieux ? Seule une expérience de plusieurs siècles pourra nous renseigner. En tous les cas, les homos sont totalement exclus du jeu, dans ce sens que, fort heureusement, ils ne peuvent se reproduire. Maintenant, de là à vouloir nous forcer à les admirer et à les honorer, je ne vois pas l’intérêt de cette démarche. quant à les aimer, on n’aime plus facilement ce qui vous ressemble, ce qui vous plaît, ce avec quoi ou qui on a des affinités : si vous n’aimez pas trop le bruit, vous allez éviter les braillards, si vous n’aimez pas trop les voleurs et autres bandits, vous allez essayer de vous en protéger. Naturellement, vous n’allez pas exterminer tous les braillards, tous les bandits, tous les idiots du village, non, vous allez simplement tout faire pour les éviter, tout simplement parce que leur présence ne vous apporte rien, sinon des ennuis ou des désagréments. En conséquence de quoi, je ne vois pas pourquoi il faudrait admettre – tolérer – supporter – ou pire, aimer, toute une population qui n’a strictement rien à offrir aux autres, leur vie et leurs choix personnels ne regardant qu’eux.

    08/02/2010 à 10 h 43 min
  • WatsonCorsica Répondre

    C’était facile pour les intellectuels idiots de faire passer pour homophobe toute personne qui s’opposait à la projection de ce film. personellement je ne l’ai pas vu et ne peut donc juger du contenu. Simplement, je voudrais rappeler ici un principe sur lequel il est inutile de revenir : l’homosexualité est un DROIT, mais elle n’est qu’un droit ! Elle ne peut donc pas et ne doit pas devenir un modèle !!! C’est à dire qu’un père ou une mère ne peut souhaiter que son fils ou sa fille devienne homo, simplement lui laisser ce choix…

    Et je ne comprends pas qu’il y ait encore des nuées de crétins qui n’ont toujours pas compris la différence entre un droit acquis et un modèle à suivre. Mais oui, j’oubliais, on est en France, le pays où les imbéciles de l’ultra-gauche-islamo-bobo ont envahi la culture et les médias…

    08/02/2010 à 1 h 22 min
  • Alex Répondre

    Au Québec, les campagnes de prévention contre l’homophobie commencent tôt à l’école. Les enfants ont environ 8 ou 9 ans. Résultat: le Québec est l’un des endroits où l’homosexualité est la plus acceptée au monde entier. Ce film n’incite pas les enfants à devenir homosexuel, il essaye de leur faire accepter l’homosexualité. S’opposer à la diffusion de ce film revient à encourager l’homophobie. Si vous croyez vraiment que les enfants du primaire sont trop jeunes pour entendre parler d’homosexualité, vous vous rentrez le doigt dans l’œil! C’est à cet âge-là que les enfants sont les plus influençables, et avec l’homophobie qui règne et que votre pétition tente de proliférer, ils ne seront jamais en mesure d’accepter convenablement les homosexuels, et le peu d’entre eux qui le sont ont beaucoup plus de chances d’avoir des problèmes d’acceptation, de la dépression, des idées suicidaires. Si vous pensez qu’à cet âge-là, les enfants sont trop jeunes, ils n’en connaissent pas assez à ce sujet, vous êtes vraiment à côté de la plaque. Ce film parle d’amour, pas de sexualité. Qu’avez-vous contre l’amour? Vous pensez qu’ils sont trop jeunes pour entendre parler d’amour? Ah, parce que c’est celui entre deux garçons, c’est une aberration? Vous croyez que ce film incite les enfants à devenir homosexuels! VOILÀ LA PREUVE QUE VOUS N’Y CONNAISSEZ RIEN! On ne devient PAS homosexuel! Vous n’avez absolument aucune crédibilité! C’est juste ridicule! L’homosexualité est acceptée chaque jour un peu plus partout dans le monde. De plus en plus de pays la dépénalisent, et quelques-uns ont même légalisé le mariage homosexuel, et un grand nombre organisent des campagnes de lutte contre l’homophobie. Votre pétition montre que vous ne voulez pas que les homosexuels soient acceptés en France. Vous voulez que votre pays recule alors que le reste du monde avance et évolue. Vous avez peur des homosexuels. Vous avez peur que les enfants le soient. Mais qu’est-ce qui est pire: avoir un enfant homosexuel? Ou alors; avoir un enfant homosexuel victime de discrimination, de violence (verbale et physique), de préjugés, de harcèlement, de menaces, de troubles anxieux, de tendances suicidaires? Arrêtez de faire semblant de vous inquiéter pour les enfants et avouez donc que vous êtes juste homophobes.

    07/02/2010 à 23 h 34 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: