Le coût des grèves : les entrepreneurs s’alarment !

Posté le juin 13, 2014, 10:07
3 mins

Guillaume Cairou, Président du Club des Entrepreneurs, s’alarme du coût des grèves en France qu’il pointe du doigt.

Il faut se poser la question de l’abus de grève. Prolonger cette mobilisation et se mobiliser systématiquement contre toute idée de réforme est tout simplement irresponsable.

Il y a un véritable préjudice d’image pour la France, son image étant affectée à l’étranger par des touristes désillusionnés.

C’est l’attractivité de notre territoire qui est en cause. Mettez vous à la place du touriste, viendriez-vous séjourner en France dans ces conditions ?

Que ces salariés pensent aussi aux effets de ces grèves sur la croissance et la reprise.

Que ces salariés davantage protégés que la moyenne des salariés français pensent enfin aux PME qui ratent des commandes ou échouent dans leurs tentatives de redressement ou d’investissement.

Je lance fermement et froidement aux syndicats concernés un appel à la responsabilité. La France ne peut pas se payer le luxe trop habituel de grèves qui s’éternisent tout simplement pour le plaisir de faire grève car son activité économique est trop fragile.

Il faut rappeler aux grévistes qu’au moment de régler l’addition, les PME et les TPE sont en première ligne. Ces entreprises qui constituent la majorité des entreprises françaises sont aussi celles dont la trésorerie a été fragilisée par cinq années de crise.

Je n’arrive pas à comprendre la démagogie et les illusions créées par des syndicats en manque de reconnaissance auprès des salariés. Ces syndicats doivent instamment arrêter de désigner les chefs d’entreprise comme boucs émissaires.

Il est inadmissible qu’un nombre infime de grévistes fassent obstruction à la liberté du travail d’une grande majorité de franciliens, privant par là même les usagers d’Ile-de-France de leur moyen de transport. Les gens sont piégés et les effets économiques sont désastreux.

Les revendications des chauffeurs taxi comme des syndicats SNCF sont purement catégorielles. Ces syndicats mènent un jeu irresponsable au nom de combats imaginaires ou d’arrière-garde qui n’apporte rien si ce n’est à la France qui peut grâce à eux se vanter d’être le pays qui comptabilise le plus de journées de grèves au monde.

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, directeur d'un pôle de recherche et communiquant politique.

147 réponses à l'article : Le coût des grèves : les entrepreneurs s’alarment !

  1. HansImSchnoggeLoch

    20/06/2014

    Voilà la traduction, j’espère n’avoir rien oublié:

    Un professeur de philosophie se tenait devant ses étudiants avec une panoplie d’articles en face de lui.
    Quand la cours débuta il prit sans prononcer un mot une grande jarre de mayonnaise vide et la remplit de balles de golf. Il demanda ensuite à ses élèves si la jarre était pleine. Tous étaient d’accord qu’elle était pleine.

    Le professeur prit ensuite une boite de petits cailloux qu’il versa dans la jarre. Il secoua la jarre légèrement pour que les cailloux puissent remplir les interstices entre les balles de golf. Il redemanda les étudiants si la jarre était pleine. Tous étaient d’accord qu’elle était pleine.

    Le professeur pris une boite de sable et en versa le contenu dans la jarre. Et pour sûr le sable remplit le reste des interstices. De nouveau il redemanda ses étudiants si la jarre était pleine. Les étudiants répondirent par un oui unanime.

    Le professeur pris enfinalement deux bouteilles de bière de dessous la table et en versa le contenu dans la jarre remplissant le moindre espace encore libre. Les étudiants riaient.

    Quand le rire s’arrêta, le professeur expliqua:
    Je veux que vous realisiez que cette jarre représente votre vie. Les balles de golf sont les choses importantes, votre famille, vos enfants, votre santé, vos amis et vos passions favorites, si tout le reste s’écroulait votre vie serait quand même remplie.

    Les petits cailloux sont des choses qui comptent comme votre job, votre maison et votre voiture. Et le sable c’est tout le reste, les choses insignifiantes.

    Si vous commencez par mettre le sable en premier, il n’y aura plus de place pour les petits cailloux ni pour les balles de golf. Pour la vie c’est la même chose.
    Si vous dépensez trop de temps et d’énergie avec les petites choses vous n’aurez pas de place pour ce qui est important pour vous.

    Soignez les choses qui sont essentielles à votre bonheur.
    Prenez du temps pour vos enfants. Prenez du temps pour vos parents. Faites une visite à vos grand-parents. Allez dîner à l’extérieur avec votre épouse. Jouez un autre 18 au golf. Il y aura toujours du temps pour nettoyer la maison et tondre le gazon.
    Prenez soin des balles de golf en premier, ce sont les choses qui réellement comptent. Le reste est juste du sable.

    Une étudiante leva sa main pour s’enquérir au sujet de la bière. Le professeur souria et lui dit, je suis content que vous ayez demandé, la bière vous montre que quoiqu’il vous semble que votre vie soit remplie, il y a toujours un peu de place pour deux bières avec un ami.

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    20/06/2014

    Le cours serait faible avec un zeste d’humour anglais, pouah quelle horreur!
    Mais peu importe, la morale de l’histoire et presque tout le monde l’aura compris, c’est que la CGT c’est le sable…de l’histoire.
    Sable avec lequel on fait des dunes et les déserts et dans lesquels certains prétendent voir des mirages.

    Désolé Philiberte, je vous traduirai l’article dans un autre post.

    Répondre
    • 20/06/2014

      merci, c’est gentil, mais j’ai d’autant mieux compris que je connais l’histoire!
      je voulais vous taquiner.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        20/06/2014

        I was quite sure that you already knew the story but I did the translation anyway so everybody can read and understand it now.

        Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    20/06/2014

    La vie, l’humour et la CGT…

    « A professor stood before his philosophy class and had some items in front of him. When the class began, he wordlessly picked up a very large and empty mayonnaise jar and proceeded to fill it with golf balls. He then asked the students if the jar was full. They agreed that it was.

    The professor then picked up a box of pebbles and poured them into the jar. He shook the jar lightly. The pebbles rolled into the open areas between the golf balls. He then asked the students again if the jar was full. They agreed it was.

    The professor next picked up a box of sand and poured it into the jar. Of course, the sand filled up everything else. He asked once more if the jar was full.. The students responded with a unanimous ‘yes.’

    The professor then produced two Beers from under the table and poured the entire contents into the jar effectively filling the empty space between the sand.The students laughed..

    ‘Now,’ said the professor as the laughter subsided, ‘I want you to recognize that this jar represents your life. The golf balls are the important things—-your family, your children, your health, your friends and your favorite passions—-and if everything else was lost and only they remained, your life would still be full. The pebbles are the other things that matter like your job, your house and your car.. The sand is everything else—-the small stuff.

    ‘If you put the sand into the jar first,’ he continued, ‘there is no room for the pebbles or the golf balls. The same goes for life.

    If you spend all your time and energy on the small stuff you will never have room for the things that are important to you.

    Pay attention to the things that are critical to your happiness.

    Spend time with your children. Spend time with your parents. Visit with grandparents. Take your spouse out to dinner. Play another 18. There will always be time to clean the house and mow the lawn.

    Take care of the golf balls first—-the things that really matter. Set your priorities. The rest is just sand.

    One of the students raised her hand and inquired what the Beer represented. The professor smiled and said, ‘I’m glad you asked.’ The Beer just shows you that no matter how full your life may seem, there’s always room for a couple of Beers with a friend.°°

    Et sans citer Rabelais ou sénèque j’ajouterai un peu d’humour aux deux bières.

    Répondre
    • Jaures

      20/06/2014

      Philosophie ou humour anglais ? L’histoire est plaisante mais le cours de philo un peu faible. Certains philosophes ont renoncé à toute vie sociale, y compris parents et amis, parfois à leurs propres sens (Démocrite), pour se consacrer à la méditation. De même, certains religieux.
      Qui peut affirmer ce que pour chacun représentent les balles de golfe ?

      Répondre
    • 20/06/2014

      we are in France, in a French blog, so you ought to speak french, because I don’t speak english.
      thank tou.

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    20/06/2014

    L’humour est le sel de la vie, sans elle tout est fade. Dans tout homme qui vaut son sel (et son poivre) il y a le gamin de son enfance qui dort.
    Le réveiller de temps est tout l’art de la vie…, ceux qui n’y arrivent pas loupent une belle tranche de l’existence.
    Prions pour eux.

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    19/06/2014

    Article d’Ivan Rioufol:

    « La CGT fait feu de tout bois. Elle est, avec Sud-Rail, derrière la grève des cheminots. La CGT Spectacle est le fer de lance des Intermittents. Mais il est temps de dire son fait à ce syndicat, qui intimide même les médias. Ceux-là se gardent de suivre l’actuel procès de ses malversations financières devant le tribunal correctionnel de Paris. Il lui est pourtant reproché d’avoir détourné des fonds du riche comité d’entreprise d’EDF-GDF. Une partie de ses 400 millions d’euros auraient rejoint les poches de la CGT, du PCF et du journal l’Humanité. Une paille ! L’heure des comptes a sonné. »

    NB: 400 millions une bagatelle, mais où sont donc passsés les 4 milliards?

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    19/06/2014

    Bravo Vivien Hoch, vous allez atteindre un record dans le nombre de posts reçus pour votre article..
    Il est vrai que c’était agréable de taper virtuellement sur les syndicats, tout particulièrement sur la CGT.

    Répondre
    • jaures

      20/06/2014

      Il faut bien que les gamins se défoulent !

      Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    19/06/2014

    Pour domestiquer la CGT enlevez leur les subventions et les cadeaux que leur font les entreprises publiques c’est le meilleur moyen de les calmer.
    Sans fric ils reviendront à leur dimension réelle, des minus, petits bras et grandes gueules qui n’ont jamais fait quelque chose de correct dans leur vie médiocre.
    Avec eux le retour à l’âge de pierre est assuré.

    Répondre
  8. Dr H.

    19/06/2014

    Jaures a dit « Si des syndicalistes sont coupables de tels faits ils doivent être condamnés. Quelles conclusions générales en tirez vous ? »
    Oui Jaures, il y a des pourris partout ; mais « les miens » ne nous jouent pas Ramona une main sur le coeur avec ces grands discours moralisateurs où vous excellez.
    Remarque en passant : la CGT a bien de la chance que son affaire se plaide pendant la Coupe du Monde. Le « hasard » fait quand même bien les choses, non ? 😉

    Répondre
    • Jaures

      19/06/2014

      Quoi ? Vous croyez que les notables condamnés ne sont pas les premiers à donner des leçons ? Il y a des médecins escrocs. N’ont-ils pas pourtant prêtez serment ? Vous pensez que les curés pédophiles s’interdisaient de prêcher ? Les 7 policiers de Bobigny condamnés ne dénonçaient-ils pas la délinquance ? Et leurs collègues qui demandent la mansuétude, ne sont-ils pas les premiers à clamer le laxisme des juges ?

      Répondre
    • Oeildevraicon

      18/06/2014

      Peut-être insolent… mais clairvoyant.

      Quand aux Ursprung Buam, leur musique et chansons valent largement les borborygmes émis par les chances pour la France, lorsqu’ils font de la création musicale.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        19/06/2014

        Oeil-, c’est aussi mon opinion sur les deux points.

        Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    18/06/2014

    CGT, suite…
    trouvé sur internet
    « Jimmy Hoffa, former president of the International Brotherhood of … In 1964, Hoffa was convicted of jury tampering and misusing union pension … »
    Il fut donc condamné!

    Seulement la justice française ne vaut pas la Justice US.
    Je suis sûr qu’un acquittement ou un non-lieu sera prononcé à l’issue de ce procès.

    Répondre
    • Jaures

      19/06/2014

      Bigre ! Il faut remonter à 50 ans pour voir un syndicaliste condamné aux USA ! Vous avez raison ! Quelle terrible engeance que ces syndicalistes ! A-t-on vu une autre organisation avec autant de criminels dans ses rangs ?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/06/2014

      si mes souvenirs sont bons , Hoffa ( drôle de nom pour un W.A.S.P. ) était le  » capo  » du syndicat des chauffeurs routiers et son syndicat très lié , pour ne pas dire pieds et poings liés, à la maffia italo-américaine ou  » juive  » je ne sais plus … un  » autre  » monde … le meilleur des mondes selon Millière !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        19/06/2014

        Hoffa, teamster’s union, a été condamné.
        S’il avait été à la CGT en France il aurait été libre. Le meilleur des mondes est de ce côté ci de l’Atlantique surtout en ce moment avec les flèches qui tiennent les manettes.

        On verra le verdict, s’il y en a un.
        Un ajournement sine die serait une troisième voie. De toute façon cela dure déjà 12 ans et après une dizaine d’années de plus, nobody would give a shit anyway.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19/06/2014

          ce que je soulignais c’était son APPARTENANCE à la MAFFIA !

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            19/06/2014

            Question intéressante:.
            La cgt a-t’elle des similitudes dans son son fonctionnement et ses actes avec la maffia?

  10. HansImSchnoggeLoch

    18/06/2014

    Un emploi fictif?
    L’emploi est invisible mais le fric, toujours ce sale fric est bien là. Quelqu’un encaisse c’est sûr et quelqu’un d’autre, le CON-tribuable, paie.
    Quand l’instruction d’un procès dure 12 ans on ne peut s’empêcher de penser que les gangsters à la Madoff ou à la Kerviel ont encore sévi.
    Et quand on sait qu’on a à faire à des kidnappeurs patentés il faut s’attendre à tout. Les juges doivent certainement vêtir des pampers sous leur robe.
    Je suis sûr qu’un acquittement ou un non-lieu sera prononcé à l’issue de ce procès.

    Répondre
    • Jaures

      18/06/2014

      « Je suis sûr qu’un acquittement ou un non-lieu sera prononcé à l’issue de ce procès. » écrit Hans.
      Donc s’ils sont condamnés ce sont des gangsters et s’ils sont relaxés ce sont des gangsters aussi.
      Vous avez raison, Hans, Personne n’est innocent !

      Répondre
  11. Dr H.

    17/06/2014

    Faut comprendre les grèvistes : depuis le 2 juin à Paris comparaissent devant le Tribunal correctionnel de Paris, l’ancien président cégétiste de la CCAS et dix autres personnes, plus « L’Humanité », « La Voix ouvrière », la centrale CGT et sa Fédération des mines et de l’énergie. (Ils semble qu’ils aient un peu laissé traîner leurs mains dans le pot de confiture…) Vous avez remarqué la discrétion de la grande presse ?

    Répondre
    • Jaures

      18/06/2014

      Qu’est-ce que vous racontez ! Cette affaire a été traitée par la presse (« Le Monde » du 2 juin dernier). Et elle n’est pas nouvelle, cela date de 2002. Il n’est pas question d’enrichissement personnel mais d’emplois fictifs. Le jugement n’a pas été rendu mais si certains ont fauté, ils doivent être condamnés. Que sous entendez vous ? Que s’il existe des mauvais comportements à la CGT toute l’organisation est forcément corrompue ? Etes-vous prêt à étendre cette généralisation à toutes les communautés, institutions et associations ?

      Répondre
      • Dr H.

        18/06/2014

        Vous avez l’air touché, cher Jaures… « Qu’est-ce que vous racontez ! Cette affaire a été traitée par la presse (« Le Monde » du 2 juin dernier). » Peut-être, je ne lis pas ce monument de manipulation, mais à la radio et à la télé, rien n’a filtré ! « Et elle n’est pas nouvelle, cela date de 2002. » D’accord, et on la juge aujourd’hui. Ce n’est pas le grand humaniste que vous êtes qui se plaindra de la longue présomption d’innocence pour ces si braves gens pendant 12 ans ! Le syndicats des (mur des) cons a du passer par là… « Il n’est pas question d’enrichissement personnel mais d’emplois fictifs. » Expliquez-nous la différence…

        Répondre
        • Jaures

          18/06/2014

          Un emploi fictif est un salarié qui travaille pour une institution est est rémunéré par une autre. Vous dîtes que la presse n’en a pas parlé et vous avouez ne pas la lire. Moi je regarde peu la télé et je ne sais ce que les Pernaut et consort en ont dit mais le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont rarement des portes paroles de la CGT !

          Répondre
          • Dr H.

            18/06/2014

            Jaures a dit « Un emploi fictif est un salarié qui travaille pour une institution est est rémunéré par une autre. » C’est donc bien un vol de « l’autre », en général le contribuable. « Vous dites que la presse n’en a pas parlé et vous avouez ne pas la lire. » Voyons Jaures, il y a longtemps que la presse quotidienne a lassé les lecteurs. La majorité des Français croit s’informer par les JT ou France Info. Reconnaissez quand même que ces média ont été particulièrement discrets sur le procès de vos amis…

          • Jaures

            19/06/2014

            Bien sûr qu’un emploi fictif est un vol institutionnel et qui est comme tel condamnable. Qui a dit le contraire ? Si des syndicalistes sont coupables de tels faits ils doivent être condamnés. Quelles conclusions générales en tirez vous ?
            Chaque année des centaines de chefs d’entreprises ou artisans sont condamnés par les tribunaux pour escroquerie, licenciement abusif, infraction aux règles sanitaires, … Les lois doivent être respectées, cela vaut pour tous. Tirer des généralités de cas isolés, je veux bien, mais je pourrai avec cette même logique mettre en cause n’importe quelle profession ou communauté.

      • quinctius cincinnatus

        18/06/2014

        Il me semblerait qu’un cégétiste ( tiens vous êtes cégétiste ) devrait être EXEMPLAIRE ! N’est il pas CELUI qui mène la LUTTE DES CLASSES ?

        Répondre
        • Jaures

          18/06/2014

          Vous avez raison, Quinctius. De même devraient être des exemples les enseignants, les chef d’entreprise, les hommes politiques, les militaires, les policiers, les juges, les religieux, les médecins,…Le sont-ils tous ?

          Répondre
  12. druant philippe

    17/06/2014

    @Hans :

    ce coucou est établi dans le nid des 4 vérités depuis au moins 2007 : Mancney , JC Thiallet et notre ami Texan ferraillaient déjà avec « morpionus » le donneur de leçons gauchiste !

    Répondre
      • Oeildevraicon

        17/06/2014

        Je sais, c’est un coucou collant genre tique des bois.

        Pire encore: le genre qui s’accroche aux poils du cul.

        Par contre votre coucou yodler est plutôt joli et je ne lui refuserai pas une place dans mon nid.
        Ceci dit j’ai profité du lien pour voire les autres titres et tiens à vous remercier pour ce bon moment de détente.
        Ne prête-on pas a La musique le don d’adoucir les meurs.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          17/06/2014

          Merci Oeil-, toujours prêt à rendre service.
          Éssayez aussi les « Ursprung Buam », un trio du Tirol qui fait de la très bonne musique.

          Répondre
          • 17/06/2014

            moi qui adore danser, j’me s’rais bien fait une tite valse!

          • 18/06/2014

            merci, je connais! ça fait plus de 20 ans que je regarde!

      • DESOYER

        18/06/2014

        Je suis germaniste: merci pour ces magnifiques chansons!

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          19/06/2014

          La musique abolit les frontières et adoucit les moeurs.
          Servus.

          Répondre
    • Jaures

      17/06/2014

      Arrêtez ! Vous allez tous nous donner la nostalgie !

      Répondre
  13. HansImSchnoggeLoch

    17/06/2014

    La France a une industrie ruinée, ruinée par le fisc et les syndicats chicaneurs qui font grève pour un oui ou un non.
    La SNCF, maintes fois renflouée par les contribuables, même par ceux qui ne prennent pas le train, subit des grèves sauvages plusieurs fois par an.
    Chaque fois qu’elle cède au chantage des syndicats querelleurs c’est le client et le contribuable qui trinquent.
    Il y a longtemps que cette entreprise aurait du être privatisée, avec réembauchage complet du personnel sur de nouvelles bases saines.

    Là où les syndicats passent, l’entreprise trépasse.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/06/2014

      un peu d’Histoire ferroviaire pour mieux comprendre le présent ( je suis sûr que @ Jaurès saura apprécier )

      Le régime de protection des droits des cheminots ( retraite à 55 ans d’ âge et 25 ans d’activité ) a été créé par … les compagnies privées ( type P.L.M. ) dans la seconde moitié du …XIX ième siècle ; ce régime a été unifié en 1909 par l’Etat ; la construction de voies  » électorales  » naturellement non rentables , l’éclosion du transport routier d’abord régional puis national et la grande dépression ont mis à mal les finances des compagnies privées ; en 1936 la dette privée cumulée du secteur atteignait l’ordre de grandeur du … budget de l’Etat ( soit une dette d’un montant HUIT fois supérieur à la dette … actuelle ! ) La S..N.C.F. fut créée le 31 Août 1937 sous la forme d’une société anonyme à capital mixe ( 49 % public ) qui a naturellement pris fin ( toutes les parts privées, en fait des dettes, ayant été racheté par l’Etat ) le 1 er Janvier 1983 date à laquelle fut créée une  » nouvelle  » S.N.C.F. sous la forme juridique d’E.P.I.C. ( Etablissement Public Industriel et Commercial ) tout l’actif de la précédente société revenant de droit à l’Etat qui est devenu de fait … Etat Patron; dès 1974 ( V G.d’E. ) les déficits devaient être financés par l’emprunt et par lui seul l’Etat préférant empocher la dîme de la concurrence routière du rail ( T.I.P.P. et … péages autoroutiers ) on voit donc que depuis sa création la S.N.C.F. est une usine à gaz qui fuit de partout et à laquelle l’Etat ne fait pas de cadeaux !

      Répondre
  14. druant philippe

    17/06/2014

    Bouclez la donc Jaures ! Combien d’ intervenants de ce site dit de droite nationaliste auraient la possibilité sur des sites dits de gauche de bénéficier de la même liberté d’ expression que celle qui vous est accordée ici ?
    A mon avis, très peu ou aucune et il y a même des chances qu’ ils se fassent virer dudit site de gauche pour énoncer des vérités non bien pensantes .

    Répondre
    • Dr H.

      17/06/2014

      Mais laissez-donc Jaures en paix… Vous verrez que le jour ou une injuste mort naturelle nous en privera, il nous manquera !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17/06/2014

        La mort naturelle?? ne concerne pas les médecins et le manque sera vite comblé, la mauvaise herbe repousse partout.

        Répondre
    • 17/06/2014

      exact!
      lors des présidentielles de 2007, j’étais allée sur un forum PS. je me suis faite virer rapido, sans tambour ni trompettes, dès ma seconde contradiction!

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17/06/2014

        Comme dans les boites de nuit, un videur assure la loi et l’ordre socialiste.

        Répondre
    • Jaures

      17/06/2014

      Philippe, j’ai déjà cité des sites filtrés.
      Si vous ne souhaitez discuter qu’avec d’autres vous-mêmes, migrez y donc ! Quel intérêt intellectuel peut donc avoir un débat où seuls n’échangent que des interlocuteurs en accord sur l’essentiel ? Certaines âmes ont besoin de confort.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/06/2014

        avoir une âme n’est jamais confortable, avoir de l’esprit allège la vie !

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/06/2014

        mais vous avez raison , rien ne surpasse ( en inefficacité ) la dispute scolastique !

        Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      17/06/2014

      druant philippe,

      Le coucou qui s’est établi dans le nid de ce site se rebiffe, faites attention à ne pas passer par dessus bord.
      Je suppose que vous connaissez les moeurs de ces volatiles.

      Répondre
  15. Jaures

    17/06/2014

    « Philiberte avait cité l’Allermagne comme pays où la grève n’a lieu qu’en tout dernier ressort » écrit Hans.
    Toujours ce vieux fantasme sur l’Allemagne.
    La grève a là bas bloqué les aéroports en mars dernier.
    L’an passé, la Deutsche Post a cessé le travail pour obtenir 6% d’augmentation de salaire et la Deustche Bahn en Février a fait une semaine de grève pour 3% de hausse.
    En France, vous auriez hurlé au mouvement corporatiste qui prend en otage les usagers. Mais l’Allemagne est un exemple n’est-ce pas ?

    Répondre
  16. HansImSchnoggeLoch

    17/06/2014

    En ce moment le sujet des conversations est plutôt centré sur les pratiques scélérates des syndicats.
    Sur les pratiques du monde médical l’EEG est plutôt plat.

    Répondre
  17. HansImSchnoggeLoch

    17/06/2014

    Madoff et Kerviel, souvent cités ici pour défendre les agissements des syndicats ont été condamnés, et c’est tant mieux.
    Mais hé un moment, où est donc passé le magot de la CGT?
    Après la consolidation, synonyme de permafrost sibérien dans la parlance légale, tout serait donc rentré dans l’ordre?
    Des sources bien informées parlent de mise en sécurité de ces certains de ces fonds dans des banques bienveillantes des alentours.
    Les fichiers confisqués de la présidence précédante contiendraient des éléments importants à ce sujet.

    Allez savoir ce qui est vrai et ce qui est faux, toujours est-il que cette con-solidation est douteuse.

    Répondre
  18. quinctius cincinnatus

    16/06/2014

    les employés des compagnies ferroviaires desservant les sub-urbs de Philadelphie ( cinquième ville américaine ) ont décidé de se mettre en grève … Obama ( mais oui Obama ) a sorti des dossiers fédéraux un décret datant d’un siècle qui interdit aux salariés des compagnies de transports de faire grève ; son mode d’emplois est très intéressant à connaître : pendant 8 mois les syndicats s’engagent à ce qu’il n’y ait pas de grèves, et les propriétaires à ce qu’il y ait des négociations ( Obama nomme trois  » observateurs  » pour … piloter cette discussion ) ; si passés ces 8 mois aucun accord n’est intervenu la grève peut alors être déclarée … légale !

    Répondre
  19. HansImSchnoggeLoch

    16/06/2014

    Philiberte avait cité l’Allermagne comme pays où la grève n’a lieu qu’en tout dernier ressort. On peut y joindre la Suisse et l’Autriche.
    Dans ces pays ce sont des syndicats de professionnels (Verdi, IG-Metall, en Allemagne) sans couleur politique et secondés par des hommes de loi qui mènent les négociations.
    Ces négociations se font par branches d’activité et les échecs sont rares.
    Cela peut arriver, voir grève du personnel des aéroports et des pilotes, il y a pas longtemps.
    On ne peut pas comparer à la France où la tactique des syndicats est toujours agressive.
    Sans doute des restes de la lutte des classes.

    Répondre
  20. quinctius cincinnatus

    16/06/2014

    je répond à @ Jaurès qui répond à @ oxydent75

    quel est donc ce projet qui suscite une révolution prolétarienne ? celui – ci : créer une troisième entité dénommée … S.N.C.F ( ne ricanez pas bêtement s.v.p. ) qui  » articulerait  » les activités de deux entités toujours distinctes l’une qui se consacrerait au transport et l’autre aux  » voies  » … comme dans les montres de luxe une  » complication  » de plus mais là avec la fiabilité qu’on connait aux entreprises étatisées !
    Pourquoi, créer ce nouveau  » calibre  » ( toujours une référence horlogère ) pour cette raison : adapter la S.N.C.F. à la libre concurrence européenne à laquelle elle sera obligée de se soumettre en 2015 / 2017
    On comprend dès lors pourquoi la C.G.T. cheminots et Sud-Rail Cheminots syndicats  » révolutionnaires  » protestent

    Répondre
  21. Dr H.

    16/06/2014

    En fait, ce qu’il y a de plus réactionnaire et conservateur en france, ce sont les syndicats !

    Répondre
  22. quinctius cincinnatus

    16/06/2014

    après avoir lu tous les commentaires concernant le  » syndicalisme français  » je pose les Q.C.M.

    @ Jaurès est il ?

    – un naïf

    – un niais

    – un faux cul

    – un mélange de ces trois qualités

    – toute autre chose

    le syndicalisme est indispensable dans une société moderne , encore faut il qu’il ne s’occupe pas de politique , il y a des partis pour cela

    Répondre
    • 16/06/2014

      réponse au QCM: tout autre chose! car il est tout cela à la fois, et je pense qu’il n’est pas seul à répondre sous ce pseudo: il est omniprésent et omniscient. des gens d’une telle culture et/ou d’un tel savoir ont autre chose à faire que de sévir sur les blogs et forums, même s’ils sont aussi bien fréquentés que celui-ci! c’est pourquoi je pense que « le groupe » Jaurès est là pour entretenir les conversations, et parfois, jeter de l’huile sur le feu.
      il serait intéressant de savoir s’il existe le pendant ( Maurras, par exemple!) dans un blog de gauche!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16/06/2014

        je vous avais tendu la perche … bravo !
        bonne journée

        Répondre
        • 16/06/2014

          en général, je saisis les perches, surtout si elles sont bien tendues………

          Répondre
      • DESOYER

        18/06/2014

        Il est surtout omnichiant!

        Répondre
    • Jaures

      16/06/2014

      Etrange tournure d’esprit qui veut que quelqu’un qui ne pense pas comme vous serait forcément malade ou stupide !
      Je trouve moi également vos opinions saugrenues, c’est pourquoi je les conteste. Je ne vous prend pas pour autant pour un sot ou un sectaire.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16/06/2014

        ne vous vexez pas , pas plus que je ne me vexe que vous trouviez beaucoup de mes idées saugrenues ( elles le sont … pour aider les autres à vivre ) … il s’agissait tout simplement d’une fantaisie ; je sais que vous n’êtes pas un groupe, comme le croient certains, mais une Personne quoique un peu dépersonnalisée par l’observance assez stricte du dogme du Progrès par le Socialisme
        bonne journée et … bonne chance à Valls

        Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      16/06/2014

      le syndicalisme est indispensable dans une société moderne , encore faut il qu’il ne s’occupe pas de politique , il y a des partis pour cela

      Chaque parti a vêlé son veau mais le taureau de la lutte des classes était toujours le même.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/06/2014

        il me semble bien qu’à l’origine ni F.O. ni a C.F.T.C. ne se réclamaient de la lutte des classes , quant à la C.F.D.T. . elle dit par la voix ( posée ) de son ex-présidente qu’elle l’ a rangée dans le placard à momies syndicales, mais là il faudrait aller y jeter un coup d’oeil, car il me semble que la momie bouge encore , cf @ Jaurès ) Ne restent donc plus en piste, officiellement, que la C.G.T. ( toujours aussi viscéralement moscoutaire mais … à l’ancienne ) et Sud-Rail plutôt trotskiste c’est à dire si on actualise la chose …  » bolivariste  » ( j’en connais plein , sympas d’ailleurs mais complètement en …Amazonie !

        Répondre
    • DESOYER

      18/06/2014

      Quinctius,
      Connaissez-vous cette phrase de Drieu la Rochelle: « On ne peut pas être à la fois intelligent, honnête et socialiste. »?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18/06/2014

        je connaissais ce bon mot, mais j’ignorai qu’il fut du  » Feu Follet  » , un écrivain élégant, et beaucoup plus profond et inquiet que son dilettantisme pouvait le faire penser aux lecteurs et surtout aux lectrices du  » Figaro  » … cependant, je connais nombre de personnes qui sont tout à la fois, intelligentes, honnêtes et cependant socialistes si on entend par intelligente … instruites … l’E.N. par exemple en regorge

        Répondre
  23. Claude Roland

    16/06/2014

    Les syndicats qui ne regroupent en France que 8 % des salariés, emmerdent et sabotent le pays pour des revendications nombrilistes. Il est complètement anormal qu’ils soient subventionnés par l’Etat, donc l’argent des con-tribuables. Ils ne devraient recevoir que les cotisations de leurs adhérents. Et là, les dirigeants se gaveraient moins comme par exemple l’ancien dirigeant de F.O., Marc Blondel, qui vivait comme un PDG.
    Bref, la France crève d’un cancer généralisé dont une des métastases est le syndicalisme marxiste.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      16/06/2014

      Il suffit d’une pomme pourrie pour ruiner tout un panier plein. 8% est donc déjà une foule car pour semer la zisanie il en faut moins, surtout avec des autorités complaisantes.

      Répondre
  24. 15/06/2014

    Au lieu de donner des subventions au syndicat il faudrait
    leur faire payer le manque a gagner des entreprises

    Répondre
    • Jaures

      16/06/2014

      Ne vous inquétez pas pour les entreprises.
      Vous croyez que ce sont les actionnaires qui ont remboursé les 4,5 milliards de Kerviel ?

      Répondre
      • 16/06/2014

        toutes les entreprises ne sont pas de grosses boîtes avec actionnaires: ce sont les petites qui vont trinquer. mais qu’est-ce que ça peut faire au groupe « jaurès », tous les patrons sont des exploiteurs.

        Répondre
        • Jaures

          16/06/2014

          Vous vous trompez. Les seuls qui paient sont les salariés qui doivent récupérer les heures non effectuées ou prendre sur leurs congés ou RTT.
          Et les grévistes qui auront les retenues sur salaires.
          Personne ne fait la grève par plaisir. C’est toujours l’échec d’une négociation.

          Répondre
          • Dr H.

            16/06/2014

            Des retenues sur salaires ? Vous rigolez… le paiement des jours de grève est systématique à la SNCF !

          • 16/06/2014

            et il l’a été à l’EN!
            pas pour moi: je n’ai fait grève qu’une seule fois entre 85 et 2004.

          • 16/06/2014

            ah, oui? en Allemagne peut-être, où les salariés font grève APRES l’échec des négociations! en France, on fait grève d’abord, on négocie après.
            quant aux salariés qui trinquent, évidemment, mais ne croyez-vous pas que le petit patron ne va pas trinquer aussi?
            et je connais des grévistes « professionnels, qui éprouvent un plaisir indicible à aller en plus brailler dans les rues.

          • quinctius cincinnatus

            16/06/2014

            certaines  » revendications  » étant tout à fait  » déraisonnables  » il n’est pas étonnant que cela finisse par une grève dans la plus pure tradition  » révolutionnaire  » et c’est là où l’on voit bien que ce pays n’est pas … moderne !

        • Jaures

          16/06/2014

          Vous vous trompez: aucun gréviste n’est payé à la SNCF. Je vous mets au défi de prouver le contraire !
          D’ailleurs, si c’était le cas, pourquoi n’y aurait-il que 20% de grévistes ?
          Par contre, Philiberte, vous avez raison que trop souvent la négociation ne fonctionne pas d’emblée. Mais la plupart du temps parce que les employeurs ne croient pas en la mobilisation.

          Répondre
          • Dr H.

            16/06/2014

            Jaures demande : « D’ailleurs, si , pourquoi n’y aurait-il que 20% de grévistes ? » Peut-être parce que 80 % des salariés de la SNCF trouvent la grève illégitime, non ? Mais réalisez-vous combien votre commentaire est typique des gens à l’affût du moindre petit avantage matériel qu’ils peuvent arracher « légalement » au système, en contribuant allègrement à sa décadence ? J’ai un jeune ami beau-fils de ministre qui vient d’embaucher -par piston évidemment- dans une Agence Nationale de ceci-cela.
            Il m’a raconté la première chose qu’on lui a dite : « Ici, tu as droit à 2 jours d’enfant malade par mois. »
            – Mais… je n’ai pas d’enfant !
            « On s’en fout, pose tes jours, t’y as droit. »
            Parce que dans cette administration, miracle médical, on sait le 15 mai à quelles dates ses enfants seront malades en juin ! 😉

          • Jaures

            16/06/2014

            Allons cher Dr, comme je vous l’avais déjà dit, je peux vous citer des anecdotes sur n’importe quel métier, y compris le vôtre, susceptibles de mettre en cause toute la profession.
            Qu’il y ait des gens malsains dans l’administration, qui dira le contraire ?
            Il y a des escrocs plombiers, électriciens, serruriers. Il existe des gens malhonnêtes dans les banques, les assurances, l’immobilier. Il y a des pédophiles chez les enseignants, les religieux, les artistes. Il est aisé pour n’importe quel esprit malveillant de généraliser sur une communauté à partir de cas connus ou de simples rumeurs.

        • HansImSchnoggeLoch

          16/06/2014

          Beaucoup d’entrepreneurs n’ont pas d’actionnaires du tout. Ils ont investi leurs avoirs personnels et ceux de proches pour démarrer leur activité.
          Mais les syndicalistes n’en ont rien à cirer, la plupart du temps ce sont des gens qu’un entrepreneur éviterait de rencontrer le soir dans la rue sans protection policière.

          Répondre
          • Dr H.

            16/06/2014

            « les syndicalistes (…) sont des gens qu’un entrepreneur éviterait de rencontrer le soir dans la rue sans protection policière. » Il est vrai que la CGT a du sang sur les mains : de Louis Renault à Emilien Amaury, sans parler de beaucoup de gens moins connus…

      • quinctius cincinnatus

        16/06/2014

        non, nous savons tous que c’est le … contribuable, de la même manière que celui ci finance la C.M.U. , les syndicats, une grande partie de la retraite des fonctionnaires de l’Etat , celle des cheminots exploités etc … etc … mais nous savons tous aussi que le contribuable en a marre

        Répondre
        • 16/06/2014

          « une grande partie de la retraite des fonctionnaires de l’Etat  »
          parce que vous pensez qu’on n’a pas cotisé? je peux vous photocopier ma dernière feuille de paie, si vous voulez.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            16/06/2014

            vous savez bien qu’une partie de votre retraite est prise en charge par … le secteur privé !

      • quinctius cincinnatus

        18/06/2014

        comme il ne s’agissait que de monnaie dite scripturale, une manipulation elle aussi scripturale ( assez complexe il faut le dire ) a suffit à  » régulariser  » l’affaire …

        Répondre
  25. HansImSchnoggeLoch

    14/06/2014

    Le syndicalisme en France?
    Il n’y aura bientôt plus de travailleurs à protéger car il n’y a bientôt plus d’entreprises qui marchent.
    Le zèle des syndicats les a achevées l’une après l’autre.

    Un triple hourra pour les syndicats libres dans le poulailler vide.

    Répondre
  26. Dr H.

    14/06/2014

    Quand la mère Aubry nous a collé les 35 heures, le chancelier allemand (je ne sais plus qui c’était à l’époque) a dit : « C’est une excellente nouvelle pour l’économie allemande… » La CGT est le meilleur allié des ports de Gênes, Anvers et Amsterdam, des marines marchandes étrangères, de Corsica Ferries, et de combien d’autres entreprises étrangères !

    Répondre
    • 14/06/2014

      nous avons sur notre forum un vieux monsieur, Mitsahne, qui nous a raconté ce qui se passait sur les docks, à l’époque où il travaillait dans les bureaux: à vomir!

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      14/06/2014

      Rotterdam plutôt qu’Amsterdam, numéro quatre au monde pour le traffic total.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/06/2014

      c’était, pour conserver vierge ( sic ) une mémoire honnête de l’Histoire , une idée du plus performant économiste ( ? ) du P.S., le priapique D.S.K. !

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      14/06/2014

      Correction:
      … vous suggérez… => … vous suggérer…

      Répondre
    • Jaures

      14/06/2014

      Tiens, Hans ! Vous nous ressortez le rapport Perruchot ! L’article auquel vous faites référence date de 2011. A cette époque, le rapport n’était pas publié, ce qui laissait libre court aux rumeurs dont Le Figaro se fait écho. C’est pourquoi , tous les syndicats (y compris ceux classés à droite) ont alors unanimement demandé sa publication pour qu’il donne lieu à un débat contradictoire. L’assemblée d’alors (de droite) ne l’a pas souhaité.La manoeuvre émanait d’un Sarkozy en précampagne qui n’a pas insisté.
      Depuis, les comptes consolidés des syndicats sont publiés et vous pouvez, cher Hans, les consulter sur le net.

      Répondre
      • Dr H.

        14/06/2014

        Ces comptes prennent-ils en… compte le coût des milliers de « travailleurs » détachés et payés par leurs entreprises pour emm… le monde ?

        Répondre
        • Jaures

          14/06/2014

          C’est ça, Dr, les entreprises masos payent des syndicalistes pour leur mener la vie dure !
          La seule obligation pour un employeur est de laisser le délégué suivre une formation syndicale rémunérée (18 jours max). La rémunération de ces congés ne peut excéder 0,08% du montant total des salaires versés sur l’année.
          Encore une fois, les candidats aux fonctions de délégué syndical ne sont pas légion. Les avantages ne semblent pas si attrayants.

          Répondre
          • Dr H.

            14/06/2014

            Allons Jaures, vous savez comme moi que personne n’ira chercher des poux dans la tête d’un délégué syndical sur ses absences du boulot !

          • Jaures

            14/06/2014

            On peut tenir des propos malveillants sur tout le monde, Dr.
            Si vous saviez ce que j’entends sur le monde médical !

          • quinctius cincinnatus

            16/06/2014

            c’est,comme partout ailleurs, la paresse à se former et la peur des responsabilités … même les syndicats n’échappent pas à cette règle d’airain … française … personnellement j’ai connu une syndicaliste de l’E.N. qui a suivi pendant plus de dix années consécutives le même stage de formation car elle était tombée … amoureuse du formateur ; moralité il faut sélectionner des intervenant(e)s canon !

    • 14/06/2014

      merci, c’est bien ce qu’il me semblait avoir lu. je n’ai pas voulu polémiquer (encore une fois) avec le jaurès de service.

      Répondre
      • Dr H.

        14/06/2014

        Sur Jaures, on peut relire avec plaisir « La Connaissance Inutile » de Jean-François Revel…

        Répondre
  27. HansImSchnoggeLoch

    14/06/2014

    Je pense que la contribution au service public, impôt prélevé par edf, tombe en partie dans l’escarcelle de ces syndicats si « repésentatifs ». C’est la gabelle de nos temps obscurs.

    Gageons qu’aucune entreprise privée ne peut se prévaloir de lever une contribution au service privé.

    Répondre
    • Dr H.

      14/06/2014

      Le temps de la gabelle n’était pas si obscur sur bien des plans, et cet impôt lui-même pas plus bête que notre taxe de 5 € par an sur les flippers inventée par les génies de Bercy ! Le sel était (avec le séchage) le seul moyen de conserver les viandes. C’était un peu l’équivalent de notre TVA, un impôt sur la consommation

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        14/06/2014

        Ici se sont les syndicats qui se salent aux dépens des consommateurs d’électricté qui n’en demandaient pas autant.
        D’ordinaire dans les pays se disant démocratiques les lois sont votées par le parlement.
        En France c’est une entreprise publique qui peut lever des impôts.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/06/2014

      non pas de  » nos temps obscurs  » mais bien plutôt  » de nos temps éclairés  » !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17/06/2014

        Temps éclairés avec des bougies, bien sûr. J’avais complètement oublié ces gadgets d’antan.
        Et quand il n’y aura plus de bougies des lampes à l’huile de phoque.

        Répondre
  28. Oeildevraicon

    13/06/2014

    Le seul constat qui s’impose à tout ceci est que: de même que les politiques, les syndicats ne se sortent les doigts du cul que pour défendre leurs acquis et avantages.
    Quand aura t-on un chef d’état, de gouvernement assez couillu pour supprimer les subventions ( prélevées sur nos impôts, afin de leur permettre de nous emmerder à chaque fois qu’ils ont un pet de travers), accordées à cette caste de façon à ce quelle vive des seuls revenus, générés par les cotisations.
    Partant de là, il faudra bien qu’ils (les syndicats) se remuent l’arrière train pour vraiment défendre l’ouvrier ( comme ils disent), autrement niet, plus de pognon plus de syndicats.

    Répondre
    • 14/06/2014

      exact!
      quand on sait que seulement 8% des travailleurs sont syndiqués, et que la CGT est grassement subventionnée, il y a de quoi de taper la tête contre les murs.

      Répondre
      • Jaures

        14/06/2014

        Les comptes de la CGT sont publiés. Elle reçoit chaque année entre 6,2 et 6,5 millions d’euros de subventions publiques pour 669000 adhérents dont 115000 retraités.
        Rappelons que tous les syndicats sont subventionnés. Le Medef a reçu 12 millions de subventions publiques en 2010.

        Répondre
        • Oxydent75

          14/06/2014

          @Jaurès,
          Fort heureusement, le MEDEF – syndicat subventionné (!), n’a encore jamais organisé de « manif » carnavalesques pour perturber le pays, empêcher les (vrais) travailleurs de se rendre à leur travail et donner une image désastreuse de la France à l’international. Peut-être avez-vous, dans votre banque de données le coût des pertes économiques générées par l’action syndicale dans notre pays ?

          Répondre
          • Jaures

            14/06/2014

            Le coût de la grève à la SNCF sera bien moins élevé que celui des quais trop larges. Une telle erreur commise par un salarié conduirait celui-ci vers la sortie. Un patron peut commettre des erreurs techniques, de stratégie, de gestion sans que cela lui coûte. C.Ghosn a commis des fautes de ce genre (affaire des faux espions, échec de la voiture électrique,…) et est toujours le patron le mieux payé.
            D.Bouton, inconséquent patron de la société Générale, ne voit pas venir l’affaire Kerviel et dans la foulée réalise une plus-value de 1,3 millions en spéculant sur sa propre société.
            Aujourd’hui à la retraite, il touche 730 000€ par mois grâce à un juteux contrat passé avec son ex entreprise.
            Les exemples foisonnent. Qui fait perdre de l’argent à la société ? Les salariés qui défendent leurs droits ou les patrons cupides et incompétents ?

          • Jaures

            14/06/2014

            Le coût de la grève à la SNCF sera bien moins élevé que celui des quais trop larges. Une telle erreur commise par un salarié conduirait celui-ci vers la sortie. Un patron peut commettre des erreurs techniques, de stratégie, de gestion sans que cela lui coûte. C.Ghosn a commis des fautes de ce genre (affaire des faux espions, échec de la voiture électrique,…) et est toujours le patron le mieux payé.
            D.Bouton, inconséquent patron de la société Générale, ne voit pas venir l’affaire Kerviel et dans la foulée réalise une plus-value de 1,3 millions en spéculant sur sa propre société.
            Aujourd’hui à la retraite, il touche 730 000€ par an grâce à un juteux contrat passé avec son ex entreprise.
            Les exemples foisonnent. Qui fait perdre de l’argent à la société ? Les salariés qui défendent leurs droits ou les patrons cupides et incompétents ?

          • 14/06/2014

            mais………..quels droits défendent-ils, actuellement? et puis, ces patrons que vous citez ne sont-ils pas patrons d’entreprises privées? avec actionnaires à la clé?
            la cgt s’attaque aux entreprises publiques. elle est arrivée à couler seaFrance. et je ne sais plus quelle autre entreprise dans l’Est. elle veut faire dérailler la sncf, ou alors, on prépare les gens à accepter la privatisation et la concurrence.

          • Jaures

            14/06/2014

            Qui fait dérailler la SNCF, Philiberte ?
            Ce sont les salariés qui diminuent les contrôles de voies et de matériels ? Qui suppriment les emplois de sécurité dans les trains ? Qui commandent des matériels inadaptés ? Qui mettent au point des systèmes de tarifs incohérents ?
            On sait que nombre de hauts cadres de la SNCF n’ont qu’un souhait: privatiser au maximum.

          • 15/06/2014

            j’avais utilisé « dérailler » pour la sncf, en parallèle avec « couler » pour la seaFrance, mais mon humour est tombé à plat.

            je repose ma question: la cgt a fait disparaître 2 entreprises ces dernières années. veut-elle en faire autant pour la sncf?

          • Dr H.

            15/06/2014

            Jaures a dit « Ce sont les salariés qui (…) ? On sait que nombre de hauts cadres de la SNCF n’ont qu’un souhait (…) »
            Mais ne sont-ce pas tous des salariés ? Selon vous, à partir de quel niveau hiérarchique passe-t-on de « pauvre-salarié-innocent-exploité-cégétiste » à « salaud de haut-cadre-complice-des-ultralibéraux » ?

          • Jaures

            15/06/2014

            Ce n’est pas le cas de tous mais nombre de hauts cadres des services publics regardent avec gourmandise les millions empochés sous forme de stock options et autres gratifications qui fleurissent dans les grandes entreprises privées.
            Pour passer à la caisse certains sont prêts à tout comme je l’ai montré par les quelques exemples plus haut.

          • Dr H.

            15/06/2014

            Jaures a dit : « nombre de hauts cadres des services publics regardent avec gourmandise les millions empochés sous forme de stock options et autres gratifications qui fleurissent dans les grandes entreprises privées. »
            Nous sommes bien d’accord : excellente raison pour privatiser un maximum de services publics !

          • Dr H.

            15/06/2014

            Jaures a dit : « Le FN touche des subventions. Vous croyez que j’ai pour lui la moindre affinité ? » Moi je croyais ! Son programme est à peu près le même que celui de Jean-Luc Méchancon… 😉

          • Jaures

            15/06/2014

            Les entreprises n’ont pas besoin de la CGT pour couler.
            Quand les entreprises coulent, les salariés qui ricanaient quand on leur distribuait des tracts deviennent tout à coup plus attentifs et inquiets.
            On va bientôt nous raconter que c’est la CGT qui a fait couler Lehman Brothers et provoqué la crise mondiale !

          • Dr H.

            15/06/2014

            C’est tout simple : les syndicats, les partis politiques et les associations ne devraient vivre que des cotisations de leurs membres ou sympathisants.

        • Dr H.

          14/06/2014

          Et le comité d’entreprise des boites nationalisées -totalement inféodé à ces diplodocus-, reçoit 1 %, non de la masse salariale, mais bien du chiffre d’affaire !

          Répondre
        • 14/06/2014

          les subventions publiques pour les syndicats sont inadmissibles! on me demande de subventionner des gens pour lesquelles je n’ai aucune affinité.

          Répondre
          • Jaures

            15/06/2014

            Le FN touche des subventions. Vous croyez que j’ai pour lui la moindre affinité ?

          • 15/06/2014

            eh bien je ne savais pas que le FN était un syndicat!

          • 15/06/2014

            désolée, ma réponse est partie trop vite.
            si le FN touche des subventions, je suppose que les autres partis en touchent aussi. donc, match nul.
            pas pour les syndicats qui sont tous du même bord et f… la m…e!

          • Jaures

            15/06/2014

            Ah bon !! La FNSEA est du même bord que la Fédération paysanne ? Le MEDEF que la CGT ? La CGC que FO ? La CFTC que SUD ?
            Tous touchent des subventions.

        • quinctius cincinnatus

          17/06/2014

          s’ils sont aussi  » sincères  » que ceux de l’U.M.P. ils ne signifient pas grand chose !

          Répondre
  29. HansImSchnoggeLoch

    13/06/2014

    La sncf avec edf/gdfF est un camp retranché d’un autre âge. Il abrite en effet les derniers marxistes staliniens connus au monde.
    ‘Coco jurassic park’ pour les initiés.
    Leur motto c’est la lutte des classes qui aboutit à des grèves à répétion, qui aboutit au sujet de l’article ci-dessus..

    Ils se battent comme ces résistants japonais isolés dans des îles du Pacifique qui refusaient de croire que le Japon avait capitulé et que la guerre était terminée.

    Un seul espoir le temps, leur extinction est prévue quand le dernier aura quitté ce monde pour leur paradis des travailleuses et des travailleurs.

    Sic transit gloria!

    Répondre
    • Dr H.

      15/06/2014

      HSL a dit « leur extinction est prévue quand le dernier aura quitté ce monde pour leur paradis des travailleuses et des travailleurs. »
      En êtes-vous bien sûr ? Moi je trouve que ces aliens ont fait plein de petits…

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        15/06/2014

        Ce sont des clones à durée de vie limitée. Le résultat du mariage des pds et des lesbes.

        Répondre
  30. périscope

    13/06/2014

    Bizarre, en 1968, la « chienlit » avait été aidée, en douce, par la CIA, pour déstabiliser l’indépendant de Gaulle.

    Est ce que ici, la prolongation de la grève n’est pas aidée, en plus de l’amende BNP Paris-Bas, pour mettre la pression sur notre Gouvernement et l’obliger à adhérer au Traité Transatlantique, ou à soutenir la guerre de l’Otan ou de la Cia, en Ukraine ?

    Quant à « nos » syndicalistes, ils ont obtenu des avantages, quand la France avait une « colonne vertébrale », et comptait dans le monde.
    Ce n’est plus le cas, car ‘les barbares sont à nos portes ».
    Il importe d’en tenir compte

    Répondre
  31. DA85

    13/06/2014

    Ancien Président de conseil de prud’homme je considère que 80% des syndicalistes sont des voyous. Dans cette structure ils ne recherchent pas a dire le droit mais uniquement a faire payer l’employeur. Quelque soit la faute commise le salarié a tous les droits.
    Quant a l’action syndicale au niveau national, La France attend une Margaret Thatcher pour les renvoyer dans leur utopie syndicale et leur argumentation dialectique datant du siècle dernier voire de l’avant dernier.
    Dans une entreprise privée le syndicaliste déclaré est dans 80% des cas un fumiste voulant en faire le moins possible et grâce a son statut être a l’abris de tout licenciement.
    C’est l’opinion d’un cadre dirigeant d’entreprise ayant pris sa retraite après 44 années d’activité auxquelles se sont ajoutées 6 années de CPH.

    Répondre
    • Jaures

      13/06/2014

      Cher DA85, si la situation de délégué syndical était si enviable, les candidats se presseraient aux élections. C’est malheureusement loin d’être le cas. Ce sont les juges qui disent le droit et, pour avoir moi-même assisté à de nombreux débats, les situations sont bien plus complexes que vous ne le dîtes. Les entrepreneurs condamnés ont bien souvent commis des fautes flagrantes: travail au noir, conditions de sécurité non respectées, discrimination, licenciements abusifs, … Quand la preuve n’est pas apportée, les avocats ont beau jeu de faire relaxer leurs clients.
      Et lors des licenciements économiques, les syndicalistes ne sont absolument pas épargnés. Si vous n’avez pas d’interlocuteurs élus avec qui négocier, vous devrez affronter des révoltes sans contrôle qui amèneraient au pire. Quand on est fort, on ne craint pas la négociation.

      Répondre
      • Dr H.

        14/06/2014

        J’ai connu une entreprise dont un salarié volait régulièrement le matériel (ce dont plusieurs de ses collègues témoignaient.) Pour éviter les vagues et la honte des menottes, l’employeur se contenta de le licencier. Conclusion des prudhommes : « Il n’y a pas eu de dépôt de plainte à la gendarmerie, donc l’employé est un parfait innocent. » Il dut donc être réintégré -et indemnisé !- au sein des ses collègues médusés…

        Répondre
  32. Agathe

    13/06/2014

    Pas désillusionnés, mais déçus.
    Pour bien écrire en français, comme nos générations précédentes, il faut presque chaque jour consulter le DICTIONNAIRE papier.
    Autrefois, le dictionnaire était présent dans tous les foyers français, même les plus humbles.
    C’est d’ailleurs la France qui a inventé le dictionnaire de la langue.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/06/2014

      un acte … jacobin et en même temps réducteur ( dans tous les sens du terme ) et qui paradoxalement devenu maintenant désuet, remplacé qu’il et par Wikichose permet à tout un chacun d’exprimer avec la confusion sémantique et grammaticale qui va avec , une idée fausse, sous un vernis de la culture qu’il n’a pas ( @ Jaurès vous n’êtes pas visé … je pense aux  » peoples  » )

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)