Le grand remplacement n’est pas un mythe pour l’ONU

Posté le août 24, 2015, 10:52
2 mins

80796_des-migrants-tunisiens-a-lampedusa-le-15-mars-2011 Alors qu’en France certains semblent hésiter à employer ce terme, ne sachant pas trop si le grand remplacement est une réalité ou pas ou tout simplement par soumission au politiquement correctla Division de la Population des Nations Unis se l’approprie très bien comme le montre ce communiqué :

 » La Division de la population du Département des affaires économiques et sociales a publié un nouveau rapport intitulé « Migration de remplacement: est-ce une solution pour les populations en déclin et vieillissantes ? ». Le concept de migration de remplacement correspond à la migration internationale dont un pays aurait besoin pour éviter le déclin et le vieillissement de la population qui résultent des taux bas de fécondité et de mortalité (…)

Les principaux résultats de ce rapport comprennent :

Le déclin de la population est inévitable, en l’absence de migration de remplacement. La fécondité peut rebondir dans les décades à venir, mais peu de spécialistes croient qu’elle pourra remonter suffisamment dans la plupart des pays pour atteindre le niveau de remplacement dans un futur prévisible (…)

Les nombres d’immigrants nécessaires pour éviter un déclin de la population totale sont beaucoup plus grands que ceux qui ont été envisagés dans les projections des Nations-Unies. La seule exception concerne les Etats-Unis.

Les nombres d’immigrants nécessaires pour éviter les déclins de la population en age de travailler sont plus grands que ceux nécessaires pour éviter les déclins de la population totale. Dans quelques cas, comme ceux de la République de Corée, de la France, du Royaume-Uni ou des Etats-Unis, ils sont de deux à quatre fois plus grands. Si de tels flux d’immigrants se produisaient, les immigrants d’après 1995 et leurs descendants constitueraient une fraction impressionnante de la population totale en 2050 – entre 30 et 39 pour cent dans le cas du Japon, de l’Allemagne et de l’Italie (…) »

Et pendant ce temps-là, la famille en France est sytématiquement dévalorisée, dénaturée et aucune politique nataliste n’est engagée…

Philippe Carhon sur Le Salon Beige

20 réponses à l'article : Le grand remplacement n’est pas un mythe pour l’ONU

  1. sylvain drey

    26/08/2015

    La France, vu son taux de fécondité doit être exemplée d’accueillir des migrants !

    Répondre
  2. DE SOYER

    25/08/2015

    Tout le monde est en forme, tous ont tout compris: on devrait sûrement s’en tirer.

    Répondre
    • sylvain drey

      27/08/2015

      DE SOYER, nous sommes tous presqu’aussi intelligents que vous !

      Répondre
  3. seppidalsace

    25/08/2015

    Ni Jupette, ni Sarkophage nous sortiront de la grande mouise-
    Il nous faut un gouvernement de Français irréprochable
    moralement et biensûr comprenant des femmes et hommes
    compétents.

    Répondre
  4. BRENUS

    25/08/2015

    De leur longue histoire, tous les peuples européens ont connu des périodes de très forte baisse de leurs population, sans pour autant faire appel a l’immigration du sud. Au 14° siècle déjà la peste avait réduit les nombres de près d’un tiers et ce n’était pas la seule fois. Quelques décenies plus tard, c’était compensé.Pour avoir travaillé dans les équipements industriels, j’ai pu voir quelle énorme économie de main d’oeuvre la mécanisation et l’automatisation procurait (avec hélas la montée du chomage de masse) .Ne parlons meme pas de l’informatique et du numérique, des logiciels de texte parlé, de compta, etc… L’Europe n’a pas besoin de ces gens et si des manques se font sentir sur certains secteurs, il suffirait d’abonder fortement les salaires des européens susceptibles de les remplir plutot que de régulariser à outrance des clandos qui vous laissent en prime leurs smalas sur le paletot et tous les emmerdes avec.

    Répondre
  5. Dot

    25/08/2015

    S’il y a déclin de la population, où est le problème si ce n’est pour la caste ploutocrate qui veut toujours plus de consommateurs et plus de profits pour faire tourner leur boutique.
    Les ressources naturelles s’épuisent et sont limitées, une diminution de la population mondiale ne serait pas du luxe mais les continents africains et indiens devraient suivre une politique dénataliste pour un résultat efficace.

    Répondre
  6. 25/08/2015

    Si on avait la référence de ce communiqué on pourrait s’alarmer. Je ne crois plus à ce qui est affirmé sans les preuves nécessaires, même si le sujet est vraisemblable.

    Répondre
  7. 25/08/2015

    Ne vous alarmez pas….les Jaurès de service vont venir vous expliquer poliment que notre vieille Nation a besoin de ce sang nouveau pour rajeunir une population vieillissante !
    Il vous démontreront avec habilité que dans l’immigration tout est bon ….comme dans le cheval…où la chèvre…je n’sais plus !

    Répondre
    • laine

      25/08/2015

      ou dans le cochon !

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/08/2015

      allons, allons … dans le CO-CHON ( qui sera bientôt une espèce menacée … de disparition comme nous ! )

      Répondre
  8. Philippe Mange

    25/08/2015

    Heureusement le mariage des homos va arranger tout cela !

    Répondre
  9. mc2

    24/08/2015

    Pourquoi « déclin »?
    La décroissance de la population est une aubaine si elle est suffisamment progressive pour ne pas trop déséquilibrer la pyramide des âges.
    En étant moins nombreux, nous disposons chacun de plus d’espace et de ressources, où est le problème?
    Il n’y a rien à remplacer, ni par immigration, ni par stimulation nataliste.
    De l’air que diable!

    Répondre
  10. quinctius cicinnatus

    24/08/2015

    pas de quoi s’ alarmer ( même si Merkel commence à baliser dur ) François l’ Audacieux immobile est à Berlin pour résoudre définitivement le pb

    Répondre
    • seppidalsace

      25/08/2015

      Migration ! La France n’a pas besoin de migrants de remplacement; elle a un taux de fécondité d’environ 2,00 contre l’Allemagne qui est vieillissante avec un coeff. de 1,3,
      identique à celui de l’Italie.

      Répondre
  11. Jean sans peur

    24/08/2015

    Encore des commentaires de politiques ignorants! Sauf de notre très cher président de merde qui va puiser là ou il faut des immigrants qui vont voter pour lui. Il les cache derrière les islamistes terroristes qui envahissent l’Europe mais surtout la France, en ouvrant toutes grandes les portes pour aboutir à ses fins politiques. Ainsi il a utilisé des terroristes connus avec charlie la put pour augmenter ses sondages misérables…. Mais tout le monde se cache derrière son doigt et il sera bientot trop tard, si ce n’est pas déjà le cas !!!!! Pas d’amalgame, surtout

    Répondre
  12. PiGiS Yves

    24/08/2015

    Je dis NON, le déclin de la population n’était pas inévitable ! Jusqu’ à présent c’était un choix imposé par des gouvernements qui avaient pris des mesures d’inspiration gauchiste et l’immigration était née sous la pression d’industriels manquants de main d’œuvre et dans la vision d’une augmentation des profits aux dépens de l’automatisation de nos systèmes de production, ce dont nous supportons les conséquences encore aujourd’hui !

    En arrêtant totalement toute immigration cela procurerait des sommes fabuleuses qui pourraient être utilisées en partie pour refonder une véritable politique familiale ! Bien sûr, il ne peut être question de recourir à des familles très nombreuses, même et surtout parce que cela favoriserait une certaine partie de la population au détriment d’une France historique qui ne veut absolument pas disparaître ; mais de généreuses allocations concernant 3 enfants et une demie allocation pour le 4ème, au-delà duquel aucune allocation supplémentaire ne serait versée, serait un système que l’on pourrait assortir d’un complément maternel, pour amortir un manque à gagner du parent qui aurait la possibilité légale de se mettre, pendant un temps à définir, au service de sa famille.
    Cela vaudrait mieux que de pérenniser une immigration ruineuse de gens trop souvent incultes et haineux envers les populations qui les accueillent.
    La réduction de l’immigration à des statistiques marginales ne pouvant que faciliter l’intégration puis une véritable assimilation des populations exogènes !

    Répondre
    • Md'O.

      24/08/2015

      Vous voyez juste . Il y a des sujets devenus « tabou » ,( comme la compensation méritée du maintient indispensable d’une personne au foyer ), par distorsion idéologique des notions de travail et de valeurs. …Quel psychologue , sociologue ou spécialiste en ces domaines, aurait à point nommé le courage et l’initiative de calculer , au moins dans ce qui est mesurable, les avantages d’un salaire parental , et les conséquences déplorables , avérées ,de l’impasse sur l’éducation que génère la quasi obligation du travail à l’extérieur , indument reconnu seul « épanouissement » , féminin, en particulier?

      Répondre
    • 24/08/2015

      VOUS AVEZ TOTALEMENT RAISON ! C’EST UN CHOIX DÉLIBÉRÉ DES GOUVERNEMENTS POUR CONDITIONNER LE PEUPLE ET À TOUS ÉGARDS ! TOUT EST FAIT POUR DÉTRUIRE LA FAMILLE FRANÇAISE ! NOUS POURRIONS TRÈS BIEN AVOIR UNE POLITIQUE DE NATALITÉ ÉLEVÉE QUI NOUS LE VOULIONS MAIS IL EST UN PEU TARD AVEC TOUS LES BRONZÉS ET TOUS LES INCULTES QUE NOUS AVONS FAIT VENIR SUR NOTRE TERRITOIRE ! LE PRIX À PAYER SERA INAPPRÉCIABLE ET NOUS LE PAYONS DÉJÀ DANS UNE LARGE MESURE !………

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24/08/2015

        nos gouvernants sont tout simplement  » dépassés  » par leur propre incompétence et leur abyssale bêtise et ce ne sont pas des élections qui risquent de changer la donne … enfin essayons quand même une dernière fois pour en finir  » légalement  » avec l’ Universalisme ( bouillie intellectuelle et politique qui a remplacé la Charité Chrétienne et notre Culture Occidentale ) Mais préparons nous pour la suite ! les révolutions sont faites pour ça !

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)