Le Pape à Lampedusa

Le Pape à Lampedusa

Le Pape vient de se rendre sur l’île de Lampedusa pour s’apitoyer sur le sort des malheureux Africains qui cherchent à gagner l’Europe.

Je ne me permettrai pas de porter une quelconque critique sur l’opportunité de ce voyage, mais, comme toutes les « bonnes âmes » qui donnent depuis des années des avis éclairés sur ces pitoyables migrations, je constate que notre Pape ne va pas, lui non plus, au bout de la démarche : il est facile de dire que ces gens sont malheureux et qu’ils ont, en quelque sorte, raison de venir dans les « pays riches du Nord ». Mais il faudrait, non pas se préoccuper des endroits où ils échouent, mais plutôt désigner les pays qui auraient les capacités de les recueillir, de leur donner un toit, du travail, une instruction, une nation… Voilà le vrai enjeu et c’est ce qui devrait être la préoccupation première de tous ceux qui parlent de ce sujet.

Le problème reste donc entier et il le restera, même après la visite du Saint-Père.

 

Jean-Ebles d’Ussel

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • pascaline Répondre

    François ferait bien de lire « le camp des saints » de monsieur Jean Raspail ou les ouvrages de monsieur Laurent Glauzy.
    Bonne journée à tous !.

    29/08/2013 à 15 h 04 min
  • nana Répondre

    Le devoir de charité des chrétiens est un devoir individuel. Les états ne sont pas soumis à cette obligation…
    Tout comme Brenus, je pense que le rôle du pape est de dénoncer la violence faite aux chrétiens en terre d’islam, et non pas de demander à l’Europe d’accueillir des gens qui veulent imposer leur religion et leur culture. Ce pape ne me plait décidément pas…

    29/08/2013 à 13 h 41 min
  • flicaille Répondre

    De toutes façons, maintenant, le Pape, tout le monde s’en fout! C’est grâce à ce genre d’idiotie perpétrée depuis trente ans, qu’il n’y a plus personne dans les églises (qui seront bientôt des mosquées).
    Et si même le Pape participe aux remplacement des populations européennes, de concert avec notre caste politique vendue, il ne faut plus s’étonner de rien. A croire qu’il est lui même un homme politique, non?

    28/08/2013 à 21 h 00 min
  • BRENUS Répondre

    Etant donné que je fais partie du club » catho, j’estime avoir le droit de m’exprimer sur le pape, alors que je dénie ce droit , aux athées qui ont bien raison de s’en foutre mais pas de nous donner des leçons. Ceci posé, ce jésuite, commence à nous emm..der a vouloir se méler de tout alors qu’il devrait donner de la voix lorsque les chrétiens sont massacrés en terre dite d’islam (entendez terre conquise sur les non muslims). Aussi, je refuse le terme de « père » a ce bonhomme qui, à mon avis n’apporte rien a sa religion. Nous n’avons pas besoin d’un nouveau professeur en auto-flagellation. S’il le désire, qu’il porte le cilice, mais ne nous l’impose pas. (je ne suis pas certain de l’orthographe de cilice, mais connais cette ceinture de souffrance que l’on s’inflige chez les cathos-masos). Kirié éleisson !

    28/08/2013 à 19 h 34 min
    • pi31416 Répondre

      Brenus, serrez ma haire avec ma discipline,
      Et priez que toujours le Ciel vous illumine.
      Si l’on vient pour me voir, je vais aux réfugiés
      Des rapines que j’ai partager les deniers.

      29/08/2013 à 6 h 51 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      je vous laisse la lourde charge à venir d’avoir à gérer psychologiquement votre Pape,cela ne me concerne pas … je suis parpaillot !

      31/08/2013 à 15 h 54 min
  • mariedefrance Répondre

    Encore ??
    Il y est retourné ?

    Il ferait bien de se préoccuper de la défection de ses « fidèles » en l’Eglise catholique et ne pas tenir salon avec l’islam !

    28/08/2013 à 12 h 08 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: