Le problème de l’insécurité en France est insoluble

Posté le septembre 29, 2020, 10:05
8 mins

L’insécurité partout, mais plus particulièrement à Paris, dans le XVIIIe arrondissement, s’aggrave chaque jour.

Autour de la Gare du Nord, vous êtes assuré d’être agressé, dévalisé, voire blessé sérieusement. Vivre là, disent les riverains, est un cauchemar. Le quartier est entre les mains des dealers, des vendeurs de drogue, dont il est facile de reconnaître l’origine. Venus d’Afrique et du Moyen-Orient, ils ne risquent rien. La justice, le plus souvent, fait preuve à leur endroit d’une étonnante mansuétude. Devant ce fléau dû à l’immigration, qui fait que désormais quelque 20% de la population vivant en France sont originaires du Tiers-monde, les autorités responsables viennent de dire vouloir prendre des dispositions très fermes – qui s’avèrent en réalité dérisoires.

Dès maintenant, chaque policier armé d’un lanceur de balles de défense (LBD 40) sera accompagné d’un superviseur qui l’aidera à prendre la décision – tirer ou ne pas tirer ! Si les choses n’étaient pas aussi sérieuses, on en rirait. « Puis-je me permettre, Monsieur le Superviseur, de vous demander si je puis utiliser mon lanceur de balles LBD 40, étant donné que j’ai déjà reçu deux pavés dans la figure ? »

Ce n’est pas tout. Le clou dans ce domaine est le squat. Qu’est-ce à dire ?

Si votre résidence secondaire est occupée par des squatteurs, Roms, Africains, ou Maghrébins, ils sont chez eux. Au bout de deux jours d’occupation illégale, on ne peut plus les expulser et malheur à qui essaie de récupérer lui-même ce qui lui appartient. Il encourt alors une sanction plus lourde que le squatteur. C’est la négation même du droit de propriété, pourtant inscrit dans la constitution, mais qui, en réalité, n’existe plus. L’administration vient de faire savoir qu’elle allait remédier à ce scandaleux état de chose. Attendons, on va voir.

Au moment où j’écris ces lignes, un ami m’informe que l’administration fiscale a prélevé 3500 euros sur son compte en banque. Il ne sait pas pourquoi. Avec de tels procédés, non seulement le titulaire du compte est dépossédé, mais il risque en toute bonne foi d’émettre des chèques sans provision.

De façon générale, déféré à la justice, le délinquant venu d’outre-mer est le plus souvent libéré après un rappel à la loi. Les forces de l’ordre, policiers et gendarmes, sont victimes d’une sorte de complicité de fait de la justice avec la délinquance. Aussi est-il à craindre que se créent des milices d’auto-défense. Les fusils de chasse pourraient sortir de leurs placards, auxquels répondraient les fusils-mitrailleurs dont beaucoup de migrants sont largement pourvus. On se retrouverait au Liban avec des zones interdites et d’autres à risque. L’anarchie ne pourrait plus être maîtrisée.

Un autre facteur doit être pris en considération, celui des « représailles ». Plusieurs pays du Tiers-monde ont fait appel à des entreprises françaises qui ont des intérêts importants dans ces pays. Si des mesures estimées gênantes sont prises contre lesdits pays, ceux-ci s’en prendront aux intérêts français, si bien qu’on en arrivera toujours à la même solution : ne rien faire pour éviter le pire.

De façon générale, que peuvent faire les forces de l’ordre ? Soyons concrets. Imaginons que 50 000 Roms, Maghrébins, Subsahariens, Moyen-Orientaux et autres originaires des Balkans aient été arrêtés en flagrant délit de délinquance. S’ils sont présentés à la justice, ils seront probablement remis en liberté. Ils ne seront pas renvoyés d’où ils viennent, puisqu’aucun pays de départ ne veut les reprendre, sauf quelques exceptions. On ne va pas les ligoter par paquets de 12 et les parachuter sur l’Algérie, le Mali ou le Sénégal. Alors que fera-t-on ? Eh bien, on ne fera rien. Les 50 000 délinquants continueront à dealer et la police les arrêtera en pure perte. D’autres arriveront pour renforcer les pillages et multiplier les agressions.

Dans cette analyse portant sur l’immigration, la religion tient la première place.

Selon l’islam, doivent être éliminés par tous les moyens les juifs, les chrétiens et les mécréants. Qu’en pensent les parents de ces adolescents poignardés à mort parce que chrétiens et français ? Assurément tous les musulmans ne sont pas « radicalisés » comme on dit officiellement, mais comme ils sont des millions dans la France chrétienne, fille aînée de l’Eglise, les perspectives sont claires.

Il en est aussi qui disent : « Tous ces migrants illégalement présents en France doivent être arrêtés conformément à la loi mais, comme il n’y a plus de place dans les prisons, construisons des camps d’hébergement, pour ne pas dire de concentration » – ce qui évidemment est impossible pour des raisons morales, politiques et matérielles. Dans de telles hypothèses, on dirait partout : La France reconstruit Auschwitz. Que ferait-on de ces millions de migrants qu’il faudrait donc nourrir pendant une période indéfinie puisque personne n’en veut ? Ce projet de camp d’hébergement est irréalisable.

Donc, en examinant toutes les hypothèses, on constate que le problème de l’immigration est arrivé à un tel point de gravité qu’il est sans solution possible. Il s’aggrave encore et il risque d’entraîner une guerre civile et ethnique qui pourrait être désastreuse pour notre pays et la vie de chacun d’entre nous. Voyez ce que le Liban est devenu !

J’ajoute que toute autorité est jugée excessive par l’Union européenne où règne l’idéologie de la « démocratie sociale », c’est-à-dire le socialisme. Le gouvernement d’un pays devenu autoritaire serait vite rappelé à l’ordre, si je puis dire ! Donc, conclusion finale : ne faisons rien, surtout ne faisons rien.

Quant au nouveau pacte migratoire élaboré par Bruxelles sous l’autorité de la présidente de la commission, Ursula von der Leyen, il ne convainc personne, à l’exception des bureaucrates qui l’ont rédigé. De toute façon, le mal est fait.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

5 réponses à l'article : Le problème de l’insécurité en France est insoluble

  1. quinctius cincinnatus

    02/10/2020

    séparatisme ( sic ) et islamisme

    pour Emmanuel Macron Chérubin le petit chouchou de Brigitte Trogneux  » TOUT SE JOUE à l’ ECOLE  »

    et comme les enseignants sont  » débordés  » par leurs troupes que fait on ?

    de plus il veut réintroduire l’ apprentissage de la langue arabe à l’ école ; rappelons à ce sujet que les socialo-chiraquiens l’ avaient fait et que très peu de parents inscrivaient leurs enfants à ces cours  » identitaires  » car  » on n’ y enseignait pas le … bon arabe  » c. à d. le Coran

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    01/10/2020

    les Français sont obnubilés par la sécurité ! à preuve ils veulent tous être  » fonctionnaires  »

    la dernière idée étant le revenu universel : tous  » nourris, soignés, logés, blanchis ( sic )  » par un salaire public !

    Répondre
  3. Hagdik

    30/09/2020

    Cher Monsieur Lambert, je suis en désaccord avec votre préambule.
    Ce n’est pas le règlement de l’insécurité qui est insoluble, c’est le remplacement de la classe politique et de son associée la classe médiatique.
    Un exemple : tout le mode politique et médiatique s’est très largement gaussé de Nadine Morano. Inutile de lister ici la totalité des immondices qui ont été déversés sur elle, y compris par ceux de son parti.
    Pauvre gourde inculte fasciste.
    Elle n’a jamais cédé et persiste aujourd’hui sur CNEWS.
    Dans le même pot voué aux gémonies vous pouvez verser Eric Zemmour.
    Sauf que l’une et l’autre ont juste commis la grave erreur de dire la vérité des faits.
    Que faut-il faire de çà ? Le nettoyage par le vide.
    Tout est possible, mais il faut la volonté ferme et inamovible de celui qui est sûr de son fait.
    Si on ne peut pas avoir un roi, alors qu’on ait un général à la tête d’une junte, un Orban ou un Poutine à défaut d’un Trump, mais qu’on se fasse respecter !
    Les prétendues lois de l’Europe ? Aux chiottes !
    La cour de justice européenne ? Aux chiottes !
    Les droits de l’homme islamique et de l’assassin ? Aux chiottes !
    A celui qui gouverne au palais de l’Élysée, patron du pays, qu’il donne l’ordre à nos forces spéciales, nos troupes d’élite, nos Légionnaires de nettoyer la France, de foutre dehors avec pertes et fracas les trafiquants, migrants, terroristes et autres racailles néfastes et mortifères. Le boulot se fera.
    Laissez brailler ceux qui braillent et éradiquez les néfastes, on vous respectera.
    Ras le bol de la peine de mort à sens unique, ras le bol des marches blanches et des bougies, vive le PGM Ultima Ratio bien manié.
    Vous croyez que je déraille ? Si on ne bouge pas, on est morts, tous, sans exception.

    Répondre
  4. ELEVENTH

    30/09/2020

    Ce qui est surtout insoluble c’est le renversement de la lacheté qui interdit de prendre des mesures drastiques.
    Les muzzs du maghreb se sont ils gênés pour virer ou pousser fortement au départ les européens et les spolier, allant jusqu’à imposer des cessions de majorité d’entreprises à des gugusses locaux.
    Le juge français qui s’était opposé à la vérification de l’âge du faux « mineurs isolé » afghan sur un prétexte foireux ne peut il pas être dégagé de la fonction publique/vache à lait après le constat de l’arnaque (25 ans au lieu de 17/18 ans)
    Il n’est pas nécessaire d’organiser une nouvelle saint barthélémy pour se débarrasser des musulmans nocifs et imposer aux autres le choix entre le respect des loi de notre nation ou la porte. Et à ceux qui opposeraient le risque de voir leurs pays l’origine se facher tout rouge, nous répondons que dans le mauvais deal que nous avons avec eux nous sommes toujours créanciers et que nous pouvons couper les vivres sans mollir. Evidemment si certaines grandes boites françaises voyaient leurs filiales étrangères inquiétée, nous pourrions soit les dédommager, soit les envoyer paitre.
    Il n’y a pas de fatalité à l’effondrement, mais seulement un manque de courage.
    Vite, un Trump à la française. Et s’il est vulgaire, seules les fiottes le regretteront.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/10/2020

      pas Afghan , Pakistanais

      Eric Zemmour fait la même réflexion que moi : l’ Iran est moins dangereux pour nous occidentaux que le Pakistan !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)