L’égalitarisme contre la santé publique  

L’égalitarisme contre la santé publique  

Toujours dans le déni de réalité, l’idéologie socialiste soutient la lutte droit-de-l’hommiste contre toutes les formes de discrimination.

On sait que les homosexuels n’ont pas le droit de donner leur sang en France depuis 1983, en raison d’un « risque accru de contamination par le virus du sida ». Les députés socialistes votent contre la réalité de la « nécessaire prévention du sida », en refusant le principe de l’exclusion des homosexuels du don du sang.

L’amendement du député UDI, Arnaud Richard, a reçu un avis favorable de Mère Ubu, qui a détaillé la position du gouvernement ainsi : « [Il s’agit de] lever les discriminations relatives à l’orientation sexuelle, et de leur substituer un critère de comportement sexuel s’appliquant à l’ensemble des donneurs potentiels. »

Comment comprendre cette déclaration ?

Déformer la réalité, déconstruire et divertir, ce sont les missions assignées aux députés socialistes. Mais tout cela n’a aucun sens pour l’avenir de la santé en France. Les vrais problèmes de santé publique ne relèvent pas de l’idéologie droit-de-l’hommiste.

La colère des médecins, qui se contentent de mettre en avant des faits, est inutile face à cette idéologie. Bientôt, une loi socialiste autorisera les aveugles à être des pilotes de ligne et les pédophiles à être des éducateurs de proximité !

Car la question de la non-discrimination des métiers à risques pour la santé est devenue centrale. Le sida, « consommé » par voie de transfusion sanguine, est une manière de prôner « l’égalité du sida pour tous ».

Yohan Blavignat écrit dans « Le Monde » que, saisi par la ministre de la Santé, sur l’autorisation du don du sang par des homosexuels, le Comité consultatif national d’éthique préconise le maintien de l’interdiction : « Le­ver la contre-indication pourrait entraîner une augmentation du risque de transmission du VIH pour le receveur ».

Mère Ubu est une mère très aimante : elle a créé le délit d’incitation à l’anorexie, dans l’es­prit du délit de racolage. Cette loi semble ignorer que c’est l’obésité qui est dangereuse pour les populations.

L’évolution de la notion de comportement dangereux, selon les lois socialistes, se retourne con­tre la vie des gens normaux. Il est devenu anormal d’être normal, selon les lois socialistes totalitaires de Mère Ubu.

La police politique de la pensée est mise en perspective par les lois totalitaires de Mère Ubu.

Ayant pris conscience de cette volonté de destruction socialiste de la logique du bon sens dans les lois de la république, le peuple est contraint de se révolter contre l’inhumanité de l’État-PS !

Thierry Michaud-Nérard

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • Hilarion Répondre

    Mais n’y eut -il pas un épisode de sang contaminé sous un certain Fabius. C’était une époque, si ma mémoire est fidèle ou, toujours dans un souci d’égalité, c’étaient les taulards qui étaient autorisés à donner leur sang. Or on sait que cette population comporte de nombreux drogués se repassant par piqure interposé le fameux VIH.

    11/04/2015 à 20 h 23 min
  • Claude Roland Répondre

    La mère Ubu au regard halluciné acceptera-elle pour elle et sa famille une éventuelle transfusion de sang provenant d’une personne à risque ? Rien n’est moins sûr. les socialistes font des lois pour les autres, mais pas pour eux. Ne vous inquiétez pas, tout cela ne concerne pas ces bobos qui n’ont du socialisme qu’une idée de salon et des théories fumeuses.
    La question est : combien de temps nous faudra-t-il pour restaurer notre pays dans un état législatif normal et allégé ?

    10/04/2015 à 12 h 28 min
  • David Répondre

    Vous avez oublié la loi autorisant l’ouverture de salles de shoot, c’est la loi « drogues pour tous ».
    Les socialistes se singularisent toujours par l’idéologie plutôt que par le pragmatisme, que voulez- vous.
    Ils brillent par le verbe et par la rhétorique, et non par des solutions efficaces. La preuve, depuis 2012, la France est en chute libre à l’image de son président normal.

    09/04/2015 à 15 h 00 min
  • Jean sans peur Répondre

    Fabius le magnifique va appuyer la mère ZUBU, aux tendres yeux de droguée, pour réactualiser la distribution du SIDA POUR TOUS. Ainsi il sera conforté dans son opération génocide commencée il y a quelques années, ce qui lui a permis d’être bien connu. Un tremplin de socialiste terroriste…

    09/04/2015 à 9 h 58 min
  • lombard Répondre

    bonjour
    j’essaye d’imaginer le temps que nous devrons ensuite consacrer a déconstruire tout le mal que les umps ont fait.

    09/04/2015 à 9 h 41 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: